La chaleur retarde la publication des Marty (désolé) mais n’arrête pas la sortie des nouveautés et si nous avons dû mettre la clim’ à fond, on revient le coffre plein : les intras Focal Sphear, le casque semi-ouvert ZMF Omni, le DAC PS Audio Nuwave DSD et quelques annonces de notre partenaire Custom Art. Focal […]

[Brèves] Marty #62 : Sphear, Omni, Nuwave DSD et des news Custom Art

La chaleur retarde la publication des Marty (désolé) mais n’arrête pas la sortie des nouveautés et si nous avons dû mettre la clim’ à fond, on revient le coffre plein : les intras Focal Sphear, le casque semi-ouvert ZMF Omni, le DAC PS Audio Nuwave DSD et quelques annonces de notre partenaire Custom Art.

Focal Sphear

Focal est une des marques françaises, sinon LA marque, qui représentent le mieux le savoir-faire français en ce qui concerne la fabrication d’enceintes ou de hauts-parleurs. Il y a quelques années de ça désormais, la sortie du Spirit, premier casque nomade du constructeur, a marqué les esprits (désolé) avec un produit présentant une très bonne qualité de son et un design agréable. Si les premiers modèles ont connu des soucis de fiabilité, ceci semble résolu et le casque est devenu une gamme complète qui n’est pas sans charmes.

Focal Sphear

La marque continue la diversification de ses produits et propose aujourd’hui son premier écouteur intra-auriculaire, le Sphear. Si, au premier abord, on peut se demander ce qui est passé par la tête des personnes qui ont trouvé et choisi le nom (même si on comprend qu’ils souhaitaient évoquer la forme sphérique de l’engin, mélanger sphere et fear n’est pas nécessairement une bonne idée), on voit que l’écouteur, lui, semble plutôt bien conçu dans une optique de confort. La forme assez large – et sphérique, donc – du corps de l’intra est pensée pour reposer sur la base du pavillon, à l’instar des écouteurs boutons. Comme ces derniers, conséquemment, le câble est porté vers le bas.

éclaté de Sphear

À l’intérieur du corps en plastique de l’écouteur, on trouve un transducteur dynamique de 10.8mm chargé par un évent bass-reflex : on ne s’étonnera pas, et Focal s’en enorgueillit, que le sphear soit conçu comme une enceinte acoustique. Le câble, fixe, présente un micro du côté de l’écouteur gauche et une télécommande sur le Y, compatible i-trucs et androbidules. Le bundle prévoit un adaptateur avion, un lot d’embouts en silicone, un lot de mousses à mémoire de forme (pas des Comply, semble-t-il) et une petite pochette semi-rigide de transport. Si vous vous demandez pourquoi on ne voit pas (en tout cas sur aucune des photos officielles), le connecteur jack, c’est peut-être parce que Focal n’en est pas fier : coudé à 45°, celui-ci risque de faire hausser un sourcil à ceux qui, comme moi, pensent qu’hors jack coudé, point de salut.

câble Spear

Faut-il s’inquiéter de ne pas trouver de mesures ou de spécifications à l’heure actuelle ? Sans doute pas encore. Tout au plus sait-on que les basses ont été un peu boostées pour une utilisation nomade. Reste que lorsqu’il sera proposé, courant juillet, au prix sensé de 129€, le Sphear va se retrouver sur un segment dans lequel le VSonics GR07 (prix similaire et technologie identique) a un peu taillé des croupières à la concurrence. Souhaitons à Focal que son intra prenne la relève.

ZMF Omni

ZMF est un « fabricant » de casques américain, basé à Chicago, Illinois. Si le mot est entre guillemets, c’est parce que dans ce cas, on a tendance à parler de moddeur : tous les casques de la marque, à l’instar de ce que proposait il y a encore peu MrSpeakers, sont basés sur les hauts-parleurs Fostex T50RP. Les modèles de la marque proposent une conception similaire, avec des coques en bois fermées et des pads à l’aspect certes particulier mais semblant très confortables.

Ou plutôt : proposaient. Oui, certes, l’Omni ne peut pas renier ses gènes : la coque en bois est construite par Vibro, le bandeau et les pads sont ceux du ZMF x Vibro et, assez évidemment, les drivers sont des T50RP modifiés de manière similaire à ceux qu’on retrouve sur le Blackwood. Mais on trouve une nouveauté non négligeable : l’Omni est « semi ouvert » : les cups présentent 5 évents assez substantiels.

ZMF Omni Cherry

Comme pour tous les casques semi-ouverts, on nous promet le meilleur des deux mondes : l’impact d’un casque fermé d’un côté, l’ouverture et la scène sonore d’un casque ouvert de l’autre. Difficile de vérifier cette affirmation avant de le tester.

ZMF Omni Walnut

Disponible en précommande, on le trouve au tarif de 799$ (le prix hors précommande devrait être 100$ supérieur), dans trois essences de bois : cherry (aéré, extinctions de notes plus longues), walnut (meilleure séparation, plus chaud, plus d’impact) et blackwood (+100$, pas encore utilisé pour l’Omni, vitesse, extension et précision de l’image). Les 25 premières commandes recevront en prime un câble OCC Litz et une valisette en plastique. Avec le départ de MrSpeakers du marché vers de nouveaux horizons, il est bon de voir que ZMF continue à proposer des mods basés sur le très populaire T50RP.

PS Audio Nuwave DSD

PS Audio est une marque américaine qui s’est fait un nom en proposant des appareils de conditionnement secteur et un DAC assez coûteux mais réputé : les powerplant et le perfectwave, respectivement. Par la suite, la sortie d’autres appareils, dont un petit DAC plus économique (mais pas donné pour autant), le NuWave, ont assis le constructeur à la table des marques établies.

NuWaveDSD face

Le NuWave DSD est plus qu’une évolution du NuWave, mini-dac de la marque jouissant d’une très bonne réputation, et on aura tendance à y voir un mini-DirectStream plus qu’une V2. Le principal changement est le passage à un DAC ESS Sabre 9018, alimenté par une puce FPGA programmée spécifiquement. Pour le reste, on retrouve un étage de sortie entièrement symétrique en polarisé en classe A et le tout est alimenté par un transformateur assez monstrueux, eut égard à la taille de l’appareil (le filtrage ne semble pas en reste). Le nerf de la guerre, avec les puces Sabre étant souvent plus la qualité de l’alimentation que tout autre paramètre, il faudrait voir plus en détail les circuits d’alimentation, mais on ne devrait pas manquer de jus.

NuwaveDSD intérieur

À l’arrière, en plus des prises SPDIF classiques et du port USB (géré par une puce XMOS), on voit apparaître une prise I2S sur HDMI et l’ensemble (I2S compris) sait gérer des flux PCM jusqu’au 192kHz ainsi que les DSD64 et DSD128. L’ajout de la prise HDMI n’est pas une surprise, puisque PS Audio avait été l’un des premiers sinon le premier à l’utiliser pour la communication entre ses drives et ses DAC, mais elle était pour le moment réservée aux appareils haut-de-gamme de la marque.

NuWaveDSD arrière

PS Audio propose le Nuwave DSD à 1299$, ce qui en fait un appareil avec un placement juste mais pas énormément compétitif comparé à toute la vague de DAC sabre venant de l’Asie. Reste que le sérieux de la marque pourra faire la différence au niveau des résultats.

Deux annonces Custom Art

Piotr, le boss de Custom Art, notre partenaire, nous annonce deux nouvelles plutôt réjouissantes : la première est que la marque propose désormais la possibilité d’opter pour des faceplates en aluminium brossé. La deuxième, encore plus réjouissante, est que les membres de l’association TellementNomade bénéficient de 10% de réduction ! Pour plus d’informations, si vous êtes déjà membre, allez voir dans la section membre ce que nous raconte MrButchi à ce sujet. Si vous n’êtes pas membre, qu’attendez-vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

:D :-) :( :o 8O :? 8) :lol: :x :P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: :wink: :!: :?: :idea: :arrow: :| :mrgreen: