Ces derniers temps, le monde de l’écouteur intra est marqué par l’apparition de modèles universels ayant de moins en moins de choses à envier aux moulés haut de gamme. J’ai pu avoir entre les mains pendant une semaine deux modèles de ces universels haut de gamme, les S-EM6 d’Earsonics et les 1plus2 de Tralucent […]

[Comparatif] S-EM6 VS 1plus2

 

Ces derniers temps, le monde de l’écouteur intra est marqué par l’apparition de modèles universels ayant de moins en moins de choses à envier aux moulés haut de gamme. J’ai pu avoir entre les mains pendant une semaine deux modèles de ces universels haut de gamme, les S-EM6 d’Earsonics et les 1plus2 de Tralucent Audio. Deux intras qui font beaucoup parler d’eux ,et c’est donc avec un comparatif de ces 2 joujoux que je vais essayer de décortiquer de quoi il en retourne.

Les S-EM6 sont une version universalisée des EM6, intras moulés haut de gamme de la marque française. Ils embarquent 6 drivers à armature équilibrée : 2 pour les basses, 2 pour les médiums et 2 pour les aigus. Un design qui est assez répandu dans le monde des intras moulés, mais c’est une première sur un universel. Ces petites choses sont facturées en France 945€.
Les 1plus2 quant à eux proposent un design hybride avec un driver dynamique pour les graves et deux drivers à armature équilibrée pour le reste des fréquences. Ils représentent le plus haut de gamme et l’unique modèle de la marque chinoise Tralucent Audio. Il faudra débourser 1295 $ (956€ environ) pour vous les procurer avec un câble silver (d’autres options de câbles plus onéreuses sont disponibles).

Round 1 : packaging
Pas folichon ni pour l’un ni pour l’autre, on est loin d’un packaging Shure SE846. Vous aurez droit à une boîte de transport pour les S-EM6, un outil de nettoyage et quelques paires d’embouts biflanges identiques. Les 1Plus2, eux, sont livrés avec quelques paires d’embouts silicones Ortofon et une paire de mousses Comply, ainsi qu’une boîte de transport et l’outil de nettoyage. J’aurais vraiment apprécié avoir plus de choix d’embouts, pour les S-EM6 notamment.

Winner : 1Plus2 sans conviction

Round 2 : fabrication et design
Les deux intras sont de construction « artisanale ». Dans les 2 cas le résultat est assez bon sans être exceptionnel. Pas grand-chose à reprocher ni à l’un, ni à l’autre concernant la qualité de fabrication. Le design quant à lui est assez massif pour les 2 (normal vue la place que prend les drivers). Les 1Plus2 sont noirs avec une faceplate au design typé carbon. Les S-EM6 présentent une faceplate noire avec un corps transparent.

Draw

Round 3 : Le confort
Pour ce genre d’intras je ne saurais que fortement conseiller de les essayer avant tout achat. En effet ils sont gros et, je pense, n’iront pas avec toutes les oreilles. Les S-EM6 sont un peu plus larges que les 1Plus2, qui eux sont un peu plus épais. Chez moi les 1Plus2 avaient un confort plutôt bon, sans soucis majeurs. Les S-EM6 étaient un peu plus capricieux à cause de la largeur de la faceplace, qui venait entrer en contact avec la conque de mes oreilles et provoquaient un inconfort après un certain moment d’écoute. De plus les S-EM6 sont livrés avec des embouts biflanges qui se montrent extrêmement inconfortables avec mes conduits auditifs tortueux. J’ai obtenus de meilleurs résultats en termes de confort en changeant les embouts pour des monoflanges, mais le problème venait alors du son très en deçà du son obtenu avec les biflange (avec des monoflanges j’ai pu observer un écroulement de l’extension des aigus, des mid-basses exagérément en avant, et un soundstage réduit notamment) . Donc si vos oreilles n’acceptent pas bien les biflanges, je ne saurais que vous déconseiller de passer votre chemin.

Winner : 1Plus2

Round 4 : L’isolation
L’isolation des S-EM6 est ce que l’on retrouve de façon standard dans les universels, c’est-à-dire très dépendante de l’embout utilisé (donc ça isole plutôt bien avec les biflanges).
Les 1+2 eux ont un design légèrement ouvert (bouche d’air) et de ce fait isolent un peu moins bien que la plupart des intras universels. Ça peut être un problème en environnement bruyant .
Winner : S-EM6

 

 

Voyons maintenant le type de signatures sonore de ces 2 intras:
Les S-EM6 accentuent clairement les médiums ainsi que les bas médiums dans une moindre mesure. Les hauts médiums sont nettement en retrait et les basses et les aigus me paraissent être en quantité relativement normale.
Les 1Plus2 eux se veulent bien plus équilibrés. Ils présentent cependant une emphase dans le haut du spectre et un médium très légèrement froid.
Regardons tout ça dans les détails :

Round 5 : les graves
Les 2 intra ont une quantité finalement assez similaire, ni trop ni pas assez dans les basses et sont très performants. Les S-EM6 présentent des basses assez tendues, légèrement granuleuses et finalement assez typiques des intras à BA plutôt haut de gamme. Qualitativement c’est plutôt bon, ça descend plutôt bas et c’est assez articulé avec une bonne résolution, mais on trouve mieux ailleurs sur ces points.
Les 1Plus2 eux ont des basses plus naturelles et dynamiques, avec un peu plus de punch quand l’enregistrement le demande. La résolution est similaire aux S-EM6 mais la présentation se fait de façon plus naturelle et fluide, l’extension aussi me paraît meilleure. Ils peuvent prétendre au titre des intras aux meilleures basses à mon avis. Mais nous ne somme en aucun cas en présence d’un intra bass-heavy.

Winner: 1Plus2

Round 6 : les mid-bass
Les S-EM6 mettent pas mal en avant cette plage de fréquence, leur donnant un côté assez chaud et musical. Très bien articulées, elles apporteront pas mal de plaisir à l’écoute à défaut d’être neutres. La transition avec les basses jusqu’au mids se fait très naturellement ce qui est appréciable.
Sur les 1plus2 cette plage se fait sentir très légèrement en retrait. C’est fluide et détaillé, mais on a beaucoup moins de chaleur que dans les S-EM6 (pas que j’en voudrais autant non plus). C’est à mon avis le point faible des 1plus2.

Winner : S-EM6

Round 7 : les médiums

Les S-EM6 proposent des médiums assez particuliers. Extrêmement mis en avant (je n’ai rarement entendu quelque chose avec autant de quantité de medium) et avec une nette coloration chaude. Cela saute aux oreilles lorsque l’on compare avec du matériel plus rigoureux (335, UERM, HD800, T1, Stax, He-6, IM04,….). Pour les personnes recherchant la rigueur tonale, la déception risque d’être au rendez-vous (je pense que les mids basses et les mids aigus ont leur part de responsabilité dans l’histoire). Cependant, grâce notamment à leur texture, ces médiums se montreront assez joueurs et agréables dans la plupart des cas, si l’on s’habitue à cette coloration.
Les 1Plus2 eux apparaissent un peu plus rigoureux tonalement sur le médium quoique pas parfait non plus, en effet ces derniers s’avèrent légèrement froids. La présentation de ces derniers reste quand même plus naturelle à mes oreilles. Ils ont légèrement plus de résolution que les S-EM6 et ne pardonneront rien.

Winner : pour les gens qui cherchent de la rigueur tonale 1+2, pour les autres c’est un draw.

Round 8 : haut-médiums et aigus
Du côté des S-EM6, on touche-là un point sensible, les haut médiums sont clairement en retrait ce qui donne une signature générale avec peu d’aération et un peu congestionnée. Les aigus eux me paraissent en dent de scie avec des pointes par-ci, par-là. Le tout arrive à garder un bon niveau de détails et reste plutôt fin. L’avantage c’est qu’ils ne se montrent jamais fatigants et très « bad recording friendly ». Mais il faudra tendre l’oreille pour repérer les micro-détails qui se retrouvent en retrait bien que présents et certains instruments vont manquer d’éclat (cuivres, piano, violons notamment).
Les 1Plus2 de leur côté mettent en avant les haut-médiums et les aigus donnant un côté très euphorique à la signature générale. Le tout de façon très contrôlée, cohérente, fluide, texturée et articulée. Le niveau de détails des aigus des 1Plus2 est assez hallucinant et ne laisseront rien passer, le tout sans fatigue en ce qui me concerne, je n’ai rarement entendu de tels aigus, aussi nuancés, sur des intras. Une franche réussite !

Winner : 1 Plus 2

Round 9 : Séparation des instruments et scène sonore
On sent un gros travail sur les S-EM6 à ce niveau-là. La présentation de la scène sonore est plutôt réduite sur les côtés mais offre une très grande profondeur. J’ai pu remarquer un effet de résonance assez présent participant à cette sensation de profondeur qui pourra de temps à autre donner un rendu un peu caverneux (résultat en corrélation avec le haut médium en retrait). Chaque plan est séparé de façon très précise, rendant la présentation assez analytique sur ce point. Chaque instrument est très détouré. Le côté hors tête est très bien rendu aussi et c’est à mon sens la plus grosse qualité du soundstage des S-EM6. Je regrette cependant un manque de volume autour des instruments, chaque plan bien que clairement défini sonne assez plat. Cela reste un très bon soundstage, mais un soundstage d’intras.
Les 1Plus2 eux s’écartent des standards habituels en offrant eux aussi une présentation hors tête, mais avec une énorme aération et beaucoup de volume. On a beaucoup moins la sensation de porter des intras dans les oreilles. Leur design légèrement ouvert doit beaucoup jouer là-dessus. La philosophie est aussi assez différente des S-EM6, les 1plus2 s’efforcent plus de vouloir présenter un orchestre de façon cohérente devant soi, là où les S-EM6 vont avoir un côté plus analytique avec une séparation des instruments très marquée. Résultat saisissant !

Winner : 1Plus2

Round 10 : Versatilité
Les 2 paires ont une écoute plutôt agréable sur la plupart des genres. La coloration des S-EM6 pourra déranger sur certains genres (classique, jazz, acoustique en général). Les 1Plus2 eux pourront se montrer un peu trop révélateurs sur les mauvais enregistrements.

Winner : Draw

 

 

Ça mange de quoi ?
Je n’ai pas testé ces deux intras avec un grand nombre de sources, juste mon fidèle J3 et mon système sédentaire Meier Concerto + Stagedac qui fait toujours un super boulot sur les faibles impédances. Les 2 se drivent sans trop de soucis au cul de mon J3 tout en bénéficiant d’une meilleure source (au cul de mon rig Meier). Je conseillerais personnellement une source plutôt en V ou froide pour les S-EM6 histoire de calmer un peu le médium et de faire un peu sortir le haut du spectre et au contraire une source mettant en avant et réchauffant les médiums pour les 1Plus2.

Des fils partout !

Difficile de parler des 1Plus2 sans parler de câbles. J’ai eu en prêt le câble Silver Gold, l’Uber Cable (qui coûte un bras) et 2 cables Whiplash (le Whiplash Audio Twag v3 OM UPOCC et le Whiplash Twcu v3 OM UPOCC) que j’ai pu aussi tester sur les S-EM6. Les deux intras répondent pas mal au changement de câble, et l’on pourra légèrement modifier la signature par ce biais. J’ai beaucoup aimé les S-EM6 avec le Whiplash Twcu v3 OM UPOCC (le beige) qui calmait un peu le médium et donnait un peu plus d’énergie en haut du spectre. Les 1Plus2 c’est avec le Whiplash Audio Twag v3 OM UPOCC (le marron) que j’ai eu les meilleurs résultats car faisant ressortir un peu les mids tout en les réchauffant un poil. J’ai même préféré ce câble au Uber (pourtant trois fois plus cher !) et en plus il s’accorde super bien aux fringues !

En conclusion, les S-EM6 m’ont paru, certes très bons dans l’ensemble, mais au final, peut-être un peu en retrait en termes de performances de ce que l’on trouve désormais dans cette gamme de prix. La concurrence est rude pour eux ! En raison d’un son finalement assez typé (mids très en avant, haut médiums en retraits) et d’un fit plutôt restrictif, je ne saurais que conseiller très fortement de les tester avant tout achat. Ils sont loin d’être de mauvais intras et je suis sûr qu’ils trouveront leur public mais ils ne m’ont pas plus impressionnés que ça non plus.
Plus droits sans être chiants, en revanche les 1Plus2 m’ont vraiment beaucoup séduit. Ces intras à la résolution exceptionnelle sont un peu un HD800 et un TH900 qui auraient fait un bébé (si l’on devait faire une comparaison très à l’arrache avec des références sédentaires). La sensation de la restitution sonore procurée par les 1plus2 est assez unique et s’éloigne des restrictions habituelles que l’on trouve dans les intras. Et dans ce créneau il ne reste plus beaucoup de monde. Le côté ouvert pourra en gêner certains au niveau de l’isolation un peu moins bonne que des intras habituels mais c’est à ce prix que l’on paye un soundstage juste extraordinaire d’aération de cohérence et de naturel. Les 1Plus2 ont vraiment cette tendance à disparaître une fois la musique lancée. Signe d’une franche réussite à mon avis qui les place dans le peloton de tête dans la course du meilleur intra haut de gamme.
Voilà ma semaine passée avec ces 2 paires d’intras universels fut des plus agréables. Et j’espère vous avoir un peu plus éclairé sur ces 2 produits.

Une réponse à “[Comparatif] S-EM6 VS 1plus2

  1. eh bien cette analyse est très juste !!! précisions personnelles sur mes s-em6 !
    1. cable copper22 de chez ALO
    2 ampli AMP911 QUELLE OUVERTURE DE SON ET REEQUILIBRE TONAL!!!!
    3. colorfly C4 PRO et que du wav (fichiers SMR si dispo)

    pour ma part superbe ergonomie ( mais mes conduits sont hyper droits , placement immédiat , fit parfait avec l unique paire de boflange silicon , OUF!!!)
    couplés avec l ampli AMP911 de la marque, le rééquilibre tonal est magique , ouverture du son et des aigus présents qd il le faut ( ex concerto violons prokofiev, stravinsky superbe!)
    des timbres très ronds ( encore mieux avec cable copper22)
    effectivement les bas médium, médium subliment les voix, les disséquent véritablement

    scène sonore très profonde , très belle spatialisation
    je n’ai pas été époustouflé ( 1mois que je les possède) mais mon casque de comparaison actuel est un HIFIMAN HE500 ( orthodyn) qui est extraordinaire !!! et je dois dire que les S EM6 assurent par rapport à un tel casque ouvert et j aurais du mal à m en passer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

:D :-) :( :o 8O :? 8) :lol: :x :P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: :wink: :!: :?: :idea: :arrow: :| :mrgreen: