Du Rap Underground à la French Touch Après une vingtaine d’ année d’activité entre le milieu Hip Hop et Electro, la disparition de DJ Mehdi suite à un accident domestique a été  une très grande perte pour la musique urbaine française et internationale ainsi que pour ses fans. A la suite de 15 ans de […]

DJ Mehdi (1977-2011)

Du Rap Underground à la French Touch

Après une vingtaine d’ année d’activité entre le milieu Hip Hop et Electro, la disparition de DJ Mehdi suite à un accident domestique a été  une très grande perte pour la musique urbaine française et internationale ainsi que pour ses fans. A la suite de 15 ans de bons et loyaux services à la cause Hip Hop, il avait sauté le pas dans le monde de l’Electro en 2006 en signant chez Ed Banger Records (Label du groupe Justice également) de son ami Pedro Winter.
L’Electro à la française étant très réputées hors de nos frontières, les tweet et hommages sur sa page facebook ont été très nombreux.

 

Mehdi fait ses premiers pas à l’ age de 15 ans dans le milieu de la musique comme beatmaker d’ Ideal J et en faisant les back de Kery James à l’ époque présenté comme un MC prometteur du haut de ses 12 ans.
En 1996 les choses deviennent plus sérieuses et il débute dans la production sur le premier album d’ Ideal J Original MC’s sur une mission, mais c’est 2 ans plus tard sur le deuxième album Le Combat Continue de ce même groupe que Mehdi marque le monde du rap français avec sa composition du morceau « Hardcore » notamment.
La suite s’ enchaine très vite pour Ideal J et Mehdi qui emmènent dans son sillage toute la Mafia K’1 Fry. A partir de là, Mehdi travaillera avec la crème du rap français : Akhenaton, Fabe, Assassin, MC Solaar, Compilation Première Classe…
Membre à part entière de la Mafia K’1 Fry, il produit leur deux premiers projets et également le premier opus du groupe 113, à l’ époque les prod. qui ont fait le succés de cet album ne sont pas destinées au 113, mais Rim’K et Mokobé les écoutent et prennent le pari de rapper sur des beats à 120 bpm. Leur album Les Princes De La Ville fait l’ effet d’ une bombe dans le rap français avec des productions comme « Tonton Du Bled » ou « Jackpotes 2000 » Mehdi créé un chef d’œuvre, révolutionne littéralement le rap français et le décomplexe par la même occasion, il lui ouvre de nouvelles portes jusque là inconnue comme la consécration du 113 aux Victoires de la Musique.
Profitant du succés des « Princes De La Ville » il part découvrir le monde avec son ami Karlito, de capitale en capitale ils travaillent a réaliser l’ album « Contenu Sous Pression » LP unique en son genre, certainemement de par la façon singulière dont il a été conçu. Dans un de ses périples avec Karlito, il fait la rencontre de Common qui lui propose de prendre un appartement sur New York pour bosser avec lui, Mehdi refuse poliment, étant impliqué à fond dans la production du deuxième projet du 113.
Il produit donc leur 2ème album Fout La Merde qui fait un flop, le 113 rattrape le coup en faisant à nouveau confiance à Mehdi pour une réédition du CD avec des nouvelles prods. faites comme le nom de l’ album l’ indique Dans L’ Urgence.

En 2002 il sort son premier solo Story Of Espion dans lequel il repousse encore un peu plus les limites de sa créativité, dans la veine de ce qu’il avait fait sur Les Princes De La Ville en plus expérimental.
Après ce dernier gros projet Mehdi ne trouve plus vraiment son compte dans le rap, il a le sentiment d’ en avoir fait le tour, de n’ avoir plus rien à offrir de nouveau au rap français. Il fait alors la rencontre de Pedro Winter, propriétaire du label Ed Banger et manager des Daft Punk. A force de trainer dans le monde de l’ Electro qui est devenu son univers il décide de signer chez Ed Banger Records.
Grâce à l’ électro Mehdi change de statut, il sort son album Lucky Boy, commence à être booké dans des clubs un peu partout dans le monde, sa notoriété grandit en conséquence.

Signatunes (extrait de l’ album Lucky Boy)

De 2006 à 2010 il sort pratiquement un LP par an dont un projet en collaboration avec Riton, les deux DJ formant Carte Blanche.

Deux jours aprés sa disparition brutale toute la Mafia K’1 Fry choisit de lui rendre un dernier hommage dans l’ émission Planète Rap. Le magazine Snatch lui a rendu un bel hommage bien malgré eux, ils avaient rencontré Mehdi pour faire la couverture de leur trimestriel avec un interview rétrospective retraçant toute sa carrière, la rédaction ayant été très affectée par cette tragique disparition, ils avaient décidé de repousser la sortie du magazine.

Au delà de ses qualité humaines DJ Mehdi aura fait l’ unanimité dans les deux courants musicaux où il a officié, on ne saura jamais s’ il avait l’ intention de revenir au rap, cela aurait certainement été du coté du rap US.
Un grand artiste s’ en est allé mais une chose est certaine, ses hits résonneront toujours dans l’ esprit de ceux qui comme moi sont des enfants du rap. Et ses oeuvres elles, demeureront à jamais.

Téléchargez gratuitement le mix réalisé par Bachir et Slurg retraçant la carrière rap de DJ Mehdi :
http://www.abcdrduson.com/media/28-dj-mehdi–naissance-d-un-prince.html

Et ici le dernier podcast réalisé par Mehdi pour le magazine Tsugi :
http://www.tsugi.fr/index.php?option=com_content&task=view&id=5681&Itemid=39

L’ edito de Snatch magazine sur la disparition de Mehdi :
http://snatch-mag.com/?p=12409

 

113 : Les Princes De La Ville

http://www.youtube.com/watch?v=cpyDdLeOu8M&feature=player_detailpage

113 feat. J. Mi Sissoko : Jackpotes 2000

http://www.youtube.com/watch?v=Au4q9664h_Y&feature=player_detailpage

113 : Tonton Du Bled

http://www.youtube.com/watch?v=AlNsHGxYRxQ&feature=player_detailpage

DJ Mehdi feat. Akhenaton : Fooling You

3 réponses à “DJ Mehdi (1977-2011)

  1. C’ est clair, Mehdi était un visionnaire, un vrai créateur, je vais avoir de nouvelles infos bientot qui me permettront d’ améliorer l’ article, je le trouve pas assez bon encore. Il mérite bien ça.

  2. Yo Bartz, ravi te pouvoir te retrouver sur ce blog.

    Avant tout, laisse moi te dire que je trouve ta chronique excellente (contrairement à ce que tu penses), on sent vraiment dans le ton que tu as été affecté et par la même inspiré par la tragique disparition de ce génie made in France qui n’avait pas d’équivalent, et qui a laissé un héritage inestimable à la scène du Hip Hop français (voire international).

    RiP Mehdi, et que Dieu (ou plutôt qu’Allah) te garde.

    PS : Un autre génie d’un genre différent vient de nous quitter aujourd’hui même : Steve Jobs…décidément !

    Bien à toi et bonne continuation pour tes chroniques, qui sont des témoignages utiles et indispensables.à tous ceux qui (comme moi) désirent en savoir plus sur la bio est la carrière d’un artiste.

    Peace.

    lucky.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

:D :-) :( :o 8O :? 8) :lol: :x :P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: :wink: :!: :?: :idea: :arrow: :| :mrgreen: