IntroAprès avoir eu l’occasion de tester les Grace pendant plusieurs semaines, l’entreprise occitane nous propose cette fois de tester les Purple, un IEM ultra engageant aux multiples signatures. EarSonics n’en est pas à son coup d’essai auprès des audiophiles, les Purple sont précédés de deux itérations du Velvet bénéficiant du même système, mais si ces […]

EarSonics Purple : jouissif

Intro

Après avoir eu l’occasion de tester les Grace pendant plusieurs semaines, l’entreprise occitane nous propose cette fois de tester les Purple, un IEM ultra engageant aux multiples signatures.

EarSonics n’en est pas à son coup d’essai auprès des audiophiles, les Purple sont précédés de deux itérations du Velvet bénéficiant du même système, mais si ces derniers sont de la même famille ils sont loin de jouer dans la même cour ! Extension dans l’aigu, transparence du médium, haute résolution du grave, et grosse dynamique, les Purple sont indéniablement plus proches des derniers nés du constructeur occitan, les EM64 et les très haut-de-gamme Grace.

Il n’y a pas non plus de doute sur la patte des français dans la conception des Purple, on retrouve plus ici que dans d’autres de leurs récentes réalisations ce qui a fait leur marque de fabrique : maîtrise de l’agressivité, émotion et impression de puissance, avec toujours des progrès réalisés dans la justesse du timbre.

Les Purple bénéficient du nouveau procédé de filtrage acoustique conçu pour les EM64, le « Truewave », assurant un meilleur contrôle de la phase que l’on constate par une plus grande cohérence entre les différents registres fréquentiels.

Sensibilité : 127 dB/mW
Réponse en fréquences : 10 Hz -20 kHz
DCR : 25 à 45 ohms (selon la position du switch )
Driver : 5 transducteurs avec filtre 3 voies HQ réglable

Tarif : 1190€

 

DSC_02631

Packaging

Identique à celui des Grace et autres IEMs haut-de-gamme de la marque, les Purple sont présentés dans une boîte avec un tiroir dans lequel sont rangés les accessoires ainsi que les IEMs que l’on voit par transparence. Tous les accessoires essentiels sont là : une pochette de transport de taille moyenne, un adaptateur jack 6,35mm, quelques lingettes hydroalcooliques de nettoyage, un cure-canule et 6 paires d’embouts S et L, monoflanges et biflanges, ainsi que 2 paires de mousses type Comply.

EarSonics a fait son autocritique et présente depuis plusieurs générations d’IEMs un packaging bien plus abouti, seul le câble mériterait une montée en gamme pour profiter pleinement des capacités des Purple, mais ce dernier a au moins le mérite d’être ergonomique, léger et relativement solide.

DSC_0255[1]

Ergonomie, confort et isolation

Depuis l’arrivée de la gamme Music, puis Signature, EarSonics a complètement revu sa copie concernant le design de ses IEMs. Comme le Velvet V2 et la gamme ESx, les Purple sont composés de deux coques assemblées et fermées ici par une unique vis, procédé Fusion et coques EVS issus tous deux des ES5. Le constructeur assure avoir entièrement revu la formule des coques afin d’éviter les soucis de solidité de la première génération de Velvet et peut dorénavant revenir sur des coques bicolores. Le design est vraiment très réussi et facilite la distinction de l’écouteur gauche du droit grâce aux filtre et à la coloration du gros driver.

Les Purple étonnent d’ailleurs par leur taille, avec les ES5 ce sont les seuls IEMs d’EarSonics à loger autant de drivers dans d’aussi petites coques usinées. Le confort est excellent autant pour les personnes ayant de petites oreilles que pour les autres. Le shell est en fait moins long que celui des IEMs ayant composé la gamme Classic aujourd’hui arrêtée, il est par conséquent encore mieux adapté aux différentes morphologies. Les différents choix d’embouts, EarSonics continuant sur sa lancée avec des mono et des biflanges, permet là encore de correspondre avec les préférences de chacun, en entrée ou premier coude du conduit auditif.

L’isolation est plus importante avec les mousses et les biflanges, mais elle reste correcte avec les monoflanges. Les adeptes des transports en commun préféreront certainement l’insertion plus profonde des biflanges, fournis en deux tailles, dont l’épaisseur du silicone évite aussi aux sons extérieurs de venir perturber l’écoute. D’autres marques d’embouts fonctionnent aussi relativement bien avec les Purple, mais le diamètre de sortie altère la réponse à fréquence comme souvent.

Ergonomie1_Purple
Pour la partie son, passez à la page suivante… 

Vic

5 réponses à “EarSonics Purple : jouissif

  1. Chouette test, mais l’absence de prix (ou alors ce sont mes yeux) le rend moins intéressant et rend les comparaisons très abstraites…

Répondre à burndav Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

:D :-) :( :o 8O :? 8) :lol: :x :P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: :wink: :!: :?: :idea: :arrow: :| :mrgreen: