Et ben, mieux vaut tard que jamais! Après plus d’un mois, ce FeedBack voit enfin le jour sur Tellement nomade, alors qu’il est déjà en ligne sur ampowerhead depuis 30 jours. Mais l’erreur est réparée, car voici enfin le Feedback. PEATCHTREE AUDIO – IDECCO    1400€ Le pitch du Peach Le Peachtree iDecco est un amplificateur […]

Feeback iDecco, l’amli qui tient un tube ?

Et ben, mieux vaut tard que jamais!
Après plus d’un mois, ce FeedBack voit enfin le jour sur Tellement nomade, alors qu’il est déjà en ligne sur ampowerhead depuis 30 jours. Mais l’erreur est réparée, car voici enfin le Feedback.

PEATCHTREE AUDIO – IDECCO    1400€

Le pitch du Peach

Le Peachtree iDecco est un amplificateur stéreo assez unique en son genre. A la croisée des mondes, il mélange les époques et semble vouloir transfigurer les genres.
Peachtree renoue avec l’ancien, en témoigne le préampli à tube, visible à travers la lucarne situé en façade de l’appareil, et pourtant regarde vers le futur avec son dock iPod, son DAC USB et ses transistors Mos-Fet.

Qu’est-ce donc que ce iDecco ?

C’est avant tout un ampli stéréo, avec une puissance nominale de 40Watt par channel en 6 ohms. La partie amplificatrice est assurée par des modules MOSFET et la distorsion est inférieure à 1%.

Mais ce qui interpelle au premier coup d’oeil, c’est bien le tube en façade, car oui le iDecco jouit d’une section préampli de qualité, séparée de la section d’amplification interne .
Le tube utilisé est un triode hybride (stereo 6n1p pour les connaisseurs) avec 6.5V en sortie et 2.0V en entrée. L’impédance de sortie est définie comme inférieure à 30 ohms, ce qui ne grève finalement pas les basses.

Il s’agit d’un ampli de Classe A usant de condensateurs au polypropylène pour ses entrées.
La puissance de sortie maximale va de 100mW en 8ohms, à 150mW en 300ohms, ce qui laisse de la marge même pour les casques les moins sensibles.

PeachTree est un constructeur qui sait vivre avec son temps, en témoigne les multiples entrées du iDecco :

-un Dock iPod « Pure digital », l’ampli récupère le signal brut, non traité, digital, et le traite lui-même grâce à un DAC haut de gamme intégré;
-un port USB, pour le connecter directement à votre ordinateur (PC ou MAC), la encore, c’est la puce interne qui s’occupe de traiter le signal;
-un port coaxial, pour brancher votre platine CD;
-et enfin un port toslink, au cas ou votre platine ne disposerait pas d’une prise coaxiale, ou si vous utilisez comme moi une PS3 pour lire vos SACD.

Et en sortie ?

Et bien vous avez les eternels RCA ainsi que les fiches bananes pour la section amplificatrice interne, et pour le pré-ampli, vous  disposez d’une sortie casque 6.5mm, isolée donc des autres composants , afin d’avoir le meilleur du son pour votre casque.

Je vous vois venir d’ici, inquiets : « Mais le Toslink, l’USB, l’iPhone… Le jitter doit être énorme ! Je m’insurge ! Et puis la puce, c’est laquelle, hein Hein HEIN ?? »

Du calme, Peachtree ne sont pas n’importe qui, et à 1400€ heureusement pour eux.
Pour vous ils ont utilisé la crème de la crème, avec pour DAC, la puce ESS 9006 Sabre, pourvue d’un système de réduction du Jitter breveté.
La puce utilise un upsampling en 24/96, et le port USB est galvanisé (oui comme votre plomberie).
L’alimentation est contrôlée par 11 régulateurs et des transformateurs de couplages sont utilisés pour CHAQUE entrée.
Enfin, pour s’affranchir définitivement des problèmes de jitter, la puce utilise un boucle interne de synchronisation (Super Clock) garantissant un jitter inférieur à 1 picoseconde…donc inaudible.

Pour résumer, le iDecco c’est :


The iDecco is actually FIVE products in one…                                   5 produits en 1 :

1. “Pure Digital” iPod Dock *                                                                     1. »Pure Digital » iPod Dock
2. Integrated Amplifier                                                                               2.Un ampli intégré
3. Class A Tube Preamplifier                                                                     3.Un préampli à tube de Classe A
4. Stand-Alone Multi-Input DAC                                                             4. Un DAC tout en un
5. Class A Headphone Amplifier                                                               5. Un ampli casque de Classe A

Spécifications

– Dimensions : 12.7 * 37.4 * 35.6 cm
– Entrées : USB, iPhone, Coaxiale, Toslink, et RCA.
– Sorties : RCA, Préampli, YUV
-Poids: 10.6 kg
-Prix : 1400€

Peach mon peach, chacun sa brioche…

Dès ma première rencontre avec le iDecco, je fus intrigué par son design. Façade métal granuleux, coque en bois noir laqué, une classe sobre avec un style minimaliste sans pour autant s’effacer, on sent qu’on à affaire à un produit haut de gamme,

Les contrôles en façade sont réduits au minimum, 5 boutons de sélection de source, 1 bouton de mise sous tension, et un bon gros contrôle du volume.
Petit effet, lorsqu’une source est choisie, elle est éclairée d’un bleu pâle du plus bel effet.

Bien sûr, ce qui surprend le plus, c’est la lampe visible à travers la lucarne, qui s’illumine doucement dès que l’on branche un jack dans la prise casque en façade.

Le panneau arrière expose moults interface d’entrée, c’est bien agencé, bien usiné, une fois branché pas de jeu et la disposition est assez logique, bravo.

Enfin, sur le sommet, se situe la prise dock pour iPod/iPhone.

Allez, je ne vous fait pas languir plus, je vous donne mon compte rendu d’écoute :)

TEST AUDIO

 

A ampli exceptionnel, moyens exceptionnels (merci la FNAC :D), pour info, tous les prix indiqués sont ceux que j’avais relevé au moment de mes tests, ils ont pu changer depuis :)

Le matériel de test

Casque :

-1964-Q de 1964ears sans doute l’un des meilleurs IEM, sans concurrence à son tarif de 500€ .

-Sennheiser HD650 , un « vieux » casque, mais qui délivre toujours d’excellentes performances, et un son très typique. 300€ neuf, mais moins d’occasion, une belle référence.


Enceintes:

-2*Cabasse JAVA MC40, une paire d’enceintes qui développe un son assez homogène, des basses un peu molles, mais une médium/aigu qui sonne très live. 1450€ la paire.


-2*MC FB1i Walnut, une paire d’enceinte aux basses très travaillées, implacables même, une spatialisation moins marqué que pour les cabasse mais meilleures sur tout le reste. 2900€ la paire.


Source:

-un iPhone 4 avec des morceaux en FLAC et en MP3 320kbs, soigneusement rippés maison . 630€ l’iPhone.
-une platine CD DENON DCD PMA 1510 AE, avec des CD que triés sur le volet. 1200€ pour la platine.

-un pc portable avec sortie optique :)

So Peach it on !

Préamplification :

Honneur aux nouveaux, et c’est donc la prise dock iPhone ainsi que le préampli qui vont m’intéresser en premier lieu. Une fois posé, l’iPhone ne bouge plus, la prise est solide.
Je branche mon adaptateur 3.5->6.5mm sur le jack de mes 1964-Q, et je plug tout cela dans la prise casque. Le tube s’allume d’une lumière bienveillante, je sélectionne une piste au hasard « Pink Floyd-Echoes-Comfortably Numb »…

POOWOOW, on est loin de l’iPhone… On sait qu’on a branché l’iPhone, mais ce n’est pas l’iPhone.
Le grave est intense, sans pour autant être tendu. Le son est chaud, puissant, il s’impose en douceur, sans outrance.
Les voix sont particulièrement veloutées, n’étant pas un grand connaisseur des amplis à tube, je suppose que c’est la technique qui veut ça.

On se laisse porter, même à haut volume ce n’est jamais agressif, jamais froid.
Oui ce n’est jamais froid… Sur du jazz, c’est parfait, on sent la candeur de Chet Baker, le suave de Stacey Kent. Le rendu est langoureux, apaisant, « soft ».

Mais voila, sur de l’électro rapide, pêchue, synthétique, sur du Boys Noise ou du Justice, on commence à se demander si cet ampli peut s’énerver. Ce n’est pas une question de puissance, mais réellement de signature, le son est chaud, pas brûlant, mais il se dégage toujours cette sensation.

C’est une écoute nouvelle qui m’est apparue, un contraste inconnu pour moi.
Les cymbales sifflent, mais sans sibilance. Elles trainent mais savent s’arrêter à l’ultime limite, une maitrise qui m’a complètement déboussolé au début.

La spatialisation est très bonne, la scène sonore est juste, on peut aisément se positionner aux première loges d’une salle de concert, légèrement surélevé même.

La encore, avec du Rammstein, c’est une approche étonnante, les voix sifflent, sans que ça gêne, on est perdu, mais sans pour autant l’être.
« Paradoxe !  » (Cf Inception)

A n’en point douter, la force de ce pré-ampli, est le médium, des Toms qui cognent sec, doux, et juste. Des voix toujours bien posées et une dynamique agréable, quoique limité.
En terme d’attaque, rien à redire, ça coupe vite.

Avec le HD650, on prends encore mieux conscience du travail qui a été réalisé au niveau de la spatialisation, c’est large, très large, mais aussi profond.
A noter que sans changer le volume, j’ai pu obtenir des résultats assez similaires en terme de puissance de sortie, ce qui est très appréciable .

Le HD650 a un rendu velouté, exacerbé par cet ampli, ce n’est pas mauvais, très loin de la, mais mon dieu, on se croirait dans une voiture de prestige, même à 200km/h, on entend rien ,on ne sent rien ,mais on sait.
Qu’on ne s’y trompe pas, tout est la, les détails, la finesse du son, mais j’aime être un peu secoué par la musique, vibrer, me faire bousculer.

En changeant de source, et en passant par le Denon, les différences sont minimes, à vrai dire, en aveugle, je n’aurais pas pu dire si un morceau venait de mon iPhone ou de la platine.
Avec un PC portable branché en USB, même constat, et une simplicité d’utilisation bienvenue. On branche, on lance son lecteur audio, ça marche.

MAJ  : Attention, on m’a fait remarquer que le paragraphe ci dessus est sujet à caution.
Pour bien expliciter la chose, ce que je voulais dire en indiquant que je ne parvenais pas à distinguer le son provenant de la platine et celui de l’iPhone, ce fut grâce à la fonction « Pure Digital ».
L’iDecco, bypasse complètement toutes l’électronique de l’iPhone,qui n’est donc plus qu’on agréable disque dur.

Par acquis de conscience, j’ai débranché l’iphone, l’ai pluggé sur mon E7, puis mon E11, puis sur la prise Jack, et enfin remis sur le iDecco.
Les rendus sont à chaque fois différents, même si la différence entre E7/E11 est moins marqué qu’avec le iDecco. La prise Jack iPhone m’est alors apparu sous son vrai visage… Nulle…(oui je pèse mes mots, et pourtant ils ne sont pas bien lourds)

Pour conclure sur cette section Préampli, je dirais que c’est excellent, grave et médium impressionnants, spatialisation très satisfaisante, bonne puissance. Mais je me permets de nuancer cela par un « excès de douceur« , malgré toutes ses qualités, je ne pourrais pas écouter cet ampli tous les jours sans avoir envie de lui coller un coup de pied aux fesses.
A tester avant achat.

Amplification :

Avec des enceintes, on découvre ,encore, un autre produit.

Première chose, la puissance est faible. Que ce soit avec les PMC ou les Cabasse, il a fallu pousser le volume pour sonoriser la pièce.

Le rendu global est très bon, bonne ouverture, des basses claires et tendues , un médium à l’impact mesuré, juste.
Les cymbales se révèlent un peu trainantes, mais bon driver des grosses colonnes n’est pas aussi facile que de driver des enceintes ed bibliothèques

La dynamique est un peu juste, un peu plus de puissance aurait sans doute permis de mieux gérer les transitions entre les passages doux et les passages forts.

Comme pour la partie préampli le iDecco délivre une prestation de haut vol, avec une scène sonore très détaillée, et un registre grave/médium particulièrement soigné, mais, la puissance limité de l’ampli me laisse sur ma faim.

Et donc ?

Nous voila donc à la fin de ce Feedback, alors que penser du iDecco ?

Tout d’abord, il s’agit d’un ampli résolument tourné vers un public technophile et exigeant. Son design, sa finition, son prix, nous rappellent qu’il s’agit d’un produit haut de gamme.

Seulement, le iDecco répond à un cahier des charges qui en fait un produit extrêmement polyvalent, plus qu’un ampli, il fera aussi office de DAC pour votre ordinateur grâce à sa prise USB et surtout de Dock iPhone de qualité.
La fonction « Pure digital » fait des merveilles, et permet de bénéficier de l’ergonomie d’iOS avec les qualités sonore des amplis Peachtree audio.

Concernant le son en lui-même, le pré-ampli à tube du iDecco est une excellent idée, et Peachtree s’est donné les moyens. La sortie est très propre, puissante, et le rendu est d’un excellent niveau.
Mais, certains, dont moi, pourront trouver  le rendu beaucoup trop doux, il est donc plus que conseillé de tester cet ampli avant tout achat.

La partie amplificatrice ne m’a pas déçu, mais ne m’a pas non plus impressionné. Le iDecco rend une très bonne copie, mais ne fait que frôler l’excellence sans l’atteindre, peut-être le iNova… :p

Au final, le iDecco est un ampli impressionant à bien des égards, et trouverait sa place sur n’importe quel bureau. Qu’il soit branché à une platine, ou plus logiquement à un PC/Mac et un iPhone/iPod, il ne décevra pas et s’intégrera avec plaisir et simplicité.

Un très bon ampli qui trouverais vite le chemin de mon bureau si le pré-ampli se décidait à devenir un peu plus méchant.

Vous pouvez venir proposer vos avis et soumettre vos demandes de test sur ce topic , sur Ampowerhead ou tout simplement plus bas :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

:D :-) :( :o 8O :? 8) :lol: :x :P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: :wink: :!: :?: :idea: :arrow: :| :mrgreen: