Cette semaine c’est au tour du casque nomade Focal Listen d’être en balade parmi quelques TNiens grâce à la sympathique initiative de cvanquick, que nous remercions à nouveau pour ce prêt ! Le casque est passé chez ttaazz, LudoLVG et Squizz. Qu’en ont-ils pensé ? On vous laisse le découvrir dans les lignes qui suivent… Le Feedback de ttaazz […]

[Feedback Collectif] Focal Listen

Cette semaine c’est au tour du casque nomade Focal Listen d’être en balade parmi quelques TNiens grâce à la sympathique initiative de cvanquick, que nous remercions à nouveau pour ce prêt ! Le casque est passé chez ttaazz, LudoLVG et Squizz. Qu’en ont-ils pensé ? On vous laisse le découvrir dans les lignes qui suivent…

Le Feedback de ttaazz

Testé sur mon Cowon P1, réglage « neutre ». Casque rodé sans indication du nombre d’heures d’utilisation.

Esthétique / form-factor / confort

Étonnamment petit une fois replié dans sa housse souple (peu protectrice donc, si ce n’est contre les rayures…), le Focal Listen présente un bandeau simple avec un léger « boudin » en caoutchouc soft sur le dessous, des cups « à la focal », ovales en Alu brossé plutôt joli. Elles se replient sur elles-mêmes vers l’intérieur (comme sur le Sennheiser Momentum M2) pour le rangement. Les pads englobent bien les oreilles et sont confortables, bien qu’un peu  fermes. Peut-être parce que le casque est relativement neuf, les coussinets s’assoupliront et tiendront sûrement mieux avec le temps ?

Le clamping (pour ma petite tête) est très bon, ça serre bien sans occasionner de gêne mais sans se faire oublier pour autant. Par contre j’ai ressenti une sensation de point dur / de pression sur le sommet de mon crâne à la manière, là aussi, du Momentum M2 qui restait présent même après plusieurs dizaines de minutes de port. Aucune gêne en ce qui concerne le poids du casque.

Son

J’ai trouvé la sonorité neutre, c’est à dire qu’il n’y a pas pour moi de dominante marquante dans le spectre, aucun instrument ne vient prendre le dessus sur un autre. Les basses sont présentes sans excès, se font entendre sans jamais déborder mais c’est tout, on a un peu l’impression qu’il en manque. Il n’y pas assez d’infra-basses pour moi. Pas de « vrombissement », de « prise aux tripes », c’est trop sage. Du coup de ce côté-là, c’est trop propre à mon goût.

Les médiums sont plutôt bien retranscrits, les voix ne sont pas en retrait, je les estime justes, c’est à dire que ça sonne comme je m’y attends mais sans plus de plaisir que ça non plus, là aussi c’est propre – c’est juste – mais c’est tout.

J’ai l’impression également que les aigus sont discrets, ou plutôt qu’ils ne vont pas très loin, il n’y a pas de pic non plus ce qui fait que je n’ai jamais noté de sibilances. Côté détails, ce n’est pas la folie, je vais me répéter mais là aussi ça reste propre mais un peu limite. Les différents instruments sont lisibles mais je ne sens pas d’air entre eux, je n’ai pas la facilité de discernement que j’ai avec le Meze 99 Classics où tout est évident, où l’on peut suivre un instrument sans peine. Le Focal Listen est donc lisible mais pas détaillé.

Pour autant, si je ressens une scène ni très large ni très profonde, je n’ai pas de sensation de claustrophobie du tout : c’est plutôt intime. L’ensemble est cohérent, le placement m’apparaît juste dans l’espace. Les différents instruments ne se marchent pas dessus, ce n’est pas une bouillie générale.

Conclusion

Au final, ce casque me laisse une sensation étrange, comme un « non » parti-pris : c’est propre, tout est plutôt bien retranscrit même si je note des manques, surtout dans les extensions, qui donnent la sensation d’un son plat, non pas sans vie, mais plutôt sans exubérance. C’est un bon compagnon qui fait bien ce qu’il fait, mais sans plus ; il sera à réserver aux personnes cherchant une restitution neutre. Par contre, l’utilisation de ce casque étant à priori nomade, le manque de présence dans les basses / bas-médiums risque d’être pénalisant.

Personnellement je m’ennuie avec ce casque, étant plutôt du genre à aimer « vivre » la musique, je n’ai pas envie de le chausser à nouveau, surtout quand j’ai un Meze 99 Classiss ou un Fostex TH-X00 à côté qui m’apporte ce côté exubérant qui fait défaut au Listen.

P.S : Au vu de ce que dis Wi110, il semblerait que les infra-basses / basses / bas-médiums sortent de leur cachette après plus de 100h de rodage, du coup il est possible que le casque en ait eu moins au moment de mon essai  ?

casques-listen-listen-3

Le feedback de LudoLVG

Aspect, ergonomie

Le casque est massif et lourd, plus que le Focal Spirit One – on sent la différence de poids à la main – mais proche du Focal Classic, le Listen semble un peu plus lourd. On a du coup une belle impression de solidité qui rassure par rapport aux précédents modèles de la marque. L’arceau et l’aspect du casque avec son système de pliage (j’étais un peu surpris quand je l’ai vu la première fois) me donne une impression de modernité, un style entre un casque Beats et le Sennheiser Momentum On-Ear.

Les coussinets sont plus gros et plus épais ceux du Spirit One Qobuz mais de même taille que ceux du Classic. Par contre l’intérieur du coussinet du Listen est beaucoup plus grand, circum-aural oblige, que celui les deux autres Focal dont l’intérieur fait peu ou prou la même taille.

Impression sonore

On retrouve bien le son Focal. Alors je ne jugerai qu’en comparant avec ce que j’ai, dans un premier temps. Le volume sonore est un peu moins élevé que celui du Spirit One Qobuz, et il est similaire au Classic. Je trouve la spatialisation relativement similaire. Je n’ai pas perçu de différences trop marquées.

Le Listen a des basses sèches qui ne prennent pas du tout le dessus, mais qu’on entend quand même. Cela laisse du coup beaucoup de place pour les voix et les guitares / claviers. Le Spirit One Qobuz a pour ma part des basses beaucoup plus rondes. Elles rentrent plus « dans la tête », alors qu’avec le Listen les basses s’arrêtent à l’oreille.

Par contre en comparant le Listen et le Classic, je me suis rendu compte que le Classic était finalement assez « basseux » (n’exagérons rien, ce n’est pas un Beats !). De même en passant du Listen au Classic, on a une sorte de léger voile qui apparaît sur la musique. Il n’est pas très important, et beaucoup moins quand je passe d’un casque Focal à mon casque de boulot bas de gamme, l’AKG K44, qui lui me met carrément un drap, voire une couverture, sur la musique.

Alors je ne n’ai pas assez de technique pour différencier les médiums des hauts-médiums et aigus. Comme je le disais, les basses sèches du Listen laissent de la place aux autres instruments. Quel que soit le casque Focal on entend distinctement chaque instrument, chaque note. Mais sur le Classic, la basse va couvrir un peu les autres instruments alors que sur le Listen : pas du tout. On entend clairement les voix, les guitares et les cymbales.

Mais cette impression de clarté me donne aussi l’impression d’un manque de « rentre dedans » (mais il est possible que cela soit dû au volume légèrement moindre du casque). Je me suis rendu compte que le Focal One Qobuz avait parfois tendance à trop monter, à présenter des voix criardes qui percent un peu les oreilles quand elles montent dans les aigus. Je n’ai pas du tout eu ce souci avec le Listen (ni le Classic d’ailleurs).

Conclusion

Pour conclure, pour moi Focal a réussi son pari. Il propose un casque confortable, solide et massif, avec un son équilibré ; où chaque note et chaque instrument est facilement perceptible. On pourra juste lui reprocher un petit manque de « rentre dedans ». En comparaison avec mes autres casques de la marque, les différences sont toutefois minimes et à l’aveugle, je pense que j’aurais parfois du mal à différencier les casques sur certains morceaux.

casques-listen-listen-1

Le feedback de Squizz

Aspect externe

Je ne suis pas trop fan du look global, bien construit mais avec trop de plastique. Pour un casque à vocation nomade – avec son coté pliant – il est dommage que l’étui fourni ne soit qu’une simple housse en « pseudo-néoprène feutré » et sans aucune rigidité.

Le câble dispose d’une télécommande (certainement doublée d’un micro) et le bouton fonctionne parfaitement avec le FiiO X7 (play/pause).

Ergonomie

Les pads sont profonds, fermes et ne s’écrasent pas, j’aime beaucoup cet aspect. C’est un vrai circum-aural, même si pour moi c’est un poil petit (je ne pense pourtant pas avoir les oreilles de Dumbo).

Le bandeau est trop plat sur le crâne et du coup j’ai un point de contact douloureux : si ça avait été mon casque j’aurai essayé de « travailler » un peu l’arceau mais avec ce tout plastique, le risque de casse aurait été grand. J’ai du faire coulisser les oreillettes au maximum (j’ai certes une tête plus grosse que la normale mais cela ne m’était jamais arrivé de devoir aller en butée de l’arceau).

Son

Le casque est plutôt bien équilibré (malgré une bosse dans les mi-basses).

Les basses : j’ai surtout noté une emphase dans les médiums, une « bosse » un peu comme le Sony MDR1A (moins prononcée tout de même) mais contrairement à ce dernier c’est bien contrôlé, elles ne sont ni proéminentes ni envahissantes.

Les médiums : plutôt bons mais cette bosse dans les mi-basses ne m’a pas permis d’en profiter pleinement (et ce bien que cette bosse ne soit pas envahissante).

Les aigus : ils sont brillants et sages à la fois c’est à dire qu’ils peuvent monter assez haut (par rapport aux autres casques nomades de cette catégorie) mais ne sont ni sibilants ni perçants.

J’ai trouvé la scène plutôt étriquée (plus large que le Meze 99 Classics tout de même). Mais bon, j’avais trouvé le Meze 99 Classics étriqué aussi alors que beaucoup vantaient sa scène sonore… Une bonne amplification a permis d’ajouter des détails et une meilleur séparation des instruments, mais pas plus de scène sonore. Le passage du FiiO X7 / AM3 au FiiO E18 apporte également un son plus lourd, plus « plein ».

Pour ceux qui ont lu mon test du Meze 99 Classics, j’ai retrouvé avec ce casque une sensation que j’avais eue alors. Un sentiment de « sécurité » psychologique (qui jamais ne sort de ces gonds), l’idée de pouvoir m’abandonner à la musique.

Comparaison avec le Sennheiser Momemtum 2.0 (M2)

Le M2 descend plus bas et sa liaison basses / médiums est plus régulière (vrai V). Le M2 propose un son plus fun mais moins fidèle que le Focal. Le Listen propose un son plus cohérent, des notes plus fidèles et un soundstage moins expansif que le M2.

Le M2 propose plus de détails en bas, surtout lorsque le son est chargé – avec beaucoup d’instruments – là ou le Focal est un peu dépassé avec un résultat un peu brouillon (notamment quand il y a plusieurs guitares électriques). En contrepartie, le Focal offre des aigus plus justes et étonnamment moins fatigants. Sur ce point, je ne pense pas que les aigus du M2 soit trop perçants, sibilants ou quoi que ce soit d’autre ; mais que cette scène sonore aux proportions démesurées induit une fatigue auditive sans gêne particulière.

Apres deux heures avec le M2 quand je l’enlève je ressens du soulagement, bien que je n’avais pas de gêne ou de fatigue lors de l’écoute ; alors qu’avec le Focal au bout de la même durée, quand je l’enlève (parce que là je ressens le besoin de faire une pause), je peux repartir pour deux autres heures sans soucis. Avant de repartir pour une seconde session avec le M2, il me faut dix bonnes minutes. En gros le M2 me fatigue, alors que le Listen me fait croire qu’il me fatigue.

C’est étonnant comme ce Listen m’a fait réfléchir sur le fait de donner une quelconque appréciation dès les premières écoutes (le casque étant déjà rodé…). Le M2 m’avait séduit dès les premières minutes (un bon no-brainer), alors qu’il m’a fallu écouter le Focal une bonne vingtaine d’heure avant de vraiment m’y intéresser. Le M2 est clairement plus fun, plus expansif et plus addictif, mais artificiel au final ; alors qu’apprécier le Focal Listen est quelque chose qui se mérite.

Conclusion : si je n’avais pas le Momentum 2.0, je prendrais bien un Listen.

PS : j’ai fait une comparaison avec le Sony MDR-1A sur la bosse dans les mi-basses et en fait – pour reprendre les dires d’un TNien qui avait comparé mon Shure SRH-1840 à un HD650 « qui fonctionne » – je dirais volontiers du focal Listen qu’il est un MDR-1A réussi .

casques-listen-listen-2

2 réponses à “[Feedback Collectif] Focal Listen

  1. Comme toujours, ces retours collectifs, par la multiplication des points de vue qu’ils offrent sur un même matos, sont diablement éclairants, je trouve ! Bravo et merci pour cette lecture très instructive.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

:D :-) :( :o 8O :? 8) :lol: :x :P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: :wink: :!: :?: :idea: :arrow: :| :mrgreen: