Quand j’ai lu que Soundmagic avait sorti, un peu en cachette, le successeur du HP100 (NDLR: chroniqué ici) – le HP150 donc – , je me suis précipité sur la toile pour le trouver tant j’avais apprécié le HP100. Tâche plus difficile que prévue puisque la seule source possible est (et reste encore à ce […]

[Feedback] Soundmagic HP-150

Quand j’ai lu que Soundmagic avait sorti, un peu en cachette, le successeur du HP100 (NDLR: chroniqué ici) – le HP150 donc – , je me suis précipité sur la toile pour le trouver tant j’avais apprécié le HP100. Tâche plus difficile que prévue puisque la seule source possible est (et reste encore à ce jour pour l’Europe) Aliexpress. Ni une ni deux, je me lance et passe commande…

 

HP150-1

 

 

Packaging : je ne vais pas m’étendre sur le carton étant donné le peu d’intérêt que représente une boite à mes yeux. On y retrouve dessus les caractéristiques du casque ainsi que la courbe de fréquences qui revendique un son flat avec un léger creux dans les médiums. Dans le carton, on trouve la boite de rangement façon Beyerdynamic. J’avoue qu’à titre perso je préférais l’ancienne boite façon V-Moda, qui pour moi était parfaite. Le casque sera parfaitement protégé lors du transport, pas de soucis, mais on perd le côté compact de l’ancienne version.

Construction : le casque ressemble en tout point à son prédécesseur, avec une construction plastique mais sérieuse. Les anciennes cups genre « boule-à-facettes » ont laissé place à un noir mat de toute beauté. Les pads sont vraiment souples, ils entourent bien l’oreille et, avec l’arceau bien rembourré, le confort est très bon, d’autant que le casque n’est pas trop lourd. L’isolation est bonne et d’après moi suffisante pour couper les bruits de la maison, sans atteindre le niveau des meilleurs supras tel le HD25 ou le DT1350. Très bon point par rapport au HP100, le câble torsadé a laissé place à un câble droit plutôt court, parfait pour du nomadisme ou mon installation sédentaire (mon ampli/dac est à 30cm de mon ordi). Soundmagic a eu la bonne idée d’ajouter dans la boite une rallonge, très appréciable également. Par contre le système de « lock » sur le casque est toujours présent, et ça c’est moyen. Non pas que ce soit mal fait, non, mais cela rend l’upgrade ou le remplacement du câble compliqué ; si celui-ci venait à se détériorer, il serait impossible de le remplacer par un câble lambda sans bricolage.

 

HP150-3
Son : comme d’habitude, ceci est mon avis et rien que mon avis. J’ai beaucoup aimé son prédécesseur et il me semble que cette nouvelle mouture est très similaire à l’ancienne. Idéalement, il faudrait les deux pour un test A/B, mais ma (mauvaise) mémoire auditive me fait dire que c’est exactement le même son. C’est-à-dire ?

C’est-à-dire excellent !

En ce qui concerne les basses, les drivers de 53mm ne font pas semblant et permettent de descendre bien bas quand il le faut. Aucun soucis de retranscription pour « limit to your love » de James Blake par exemple. C’est net, avec beaucoup d’impact quand le morceau le propose. Des basses sèches et bien détourées comme je les aime. Les kicks de batterie sont francs. Il est rare d’avoir un tel niveau (qualité) de basse dans un casque fermé sans taper dans du haut de gamme (Signature Pro par exemple). Bref pas besoin de Dynamat quoi ;-) . Sur le plan de la quantité, soyons clair, ça ne satisfera pas les plus bass-heads d’entre nous : certains trouveront que ça manque de volume en bas du spectre. Ce n’est clairement pas un Denon quoi… De mémoire, le casque se rapproche d’un T70p (À prendre avec des pincettes…). Pour moi le niveau de basse est nickel, en phase avec les autres registres de fréquence ; en fait il dépend grandement du morceau.

Les mediums sont très bons, enjoués et entraînants. Les voix sont bien retranscrites et détaillées, au même plan que les instruments. Comprenez par là que vous n’aurez pas l’artiste sur vos genoux (ambiance chaleureuse et intimiste) à la HD600 ou Audeze, mais ce n’est pas non plus le trou que l’on peut retrouver sur un HE-400 ou mon HFI780. Absolument rien ne manque dans la retranscription des morceaux : les instruments sont superbement rendus, que ce soient les guitares sur les morceaux acoustiques (MTV unplugged) ou les violons du début du morceau (« Marylin Monroe » de Pharell par exemple). Ça scintille sans agresser l’oreille. Je note toutefois une très légère pointe dans les hauts médiums, plus ou moins marquée suivant l’enregistrement.

Les aigus sont remarquables et apportent du « sparkle » sans jamais être agressifs. Leur bonne extension permet un bonne aération et contribue à une clarté remarquable. Un tour de force de la part de Soundmagic étant donné la difficulté de l’exercice. Pas assez d’aigus ça peut vite sonner dark et étouffé, trop ou pas maitrisés et ça devient inécoutable.

La séparation des instruments est impeccable, la spatialisation est topissime. Sur un enregistrement binaural, il fait mieux que les autres casques fermés que je possède (Kef M500 et HFI-780), que ce soit en largeur, en hauteur ou en profondeur. Sur la démo « the barber shop » en binaural, la supériorité du soundstage est nette. Le « P.R.A.T » (que je résume pour ma part à la dynamique) est vraiment bon et il est facile de partir dans un « headbang » improvisé sur un morceau de rock enragé.

En conclusion, le HP150 est un HP100 amélioré. Il s’est embourgeoisé avec une robe noire mat classieuse et s’est enfin débarrassé de son câble torsadé au profit d’un câble droit classique. Enfin, il est toujours aussi confortable sur mes oreilles.
Dans l’ensemble on a un casque vraiment équilibré (le plus équilibré des casques fermés que j’ai eus), vraiment aéré, clair, sans tomber dans l’analytique avec un haut niveau de détails, et une spatialisation très bonne. Bref, un casque excellent et vraiment polyvalent mais qui pourrait être un poil stérile pour certains. Je le vois bien associé à une source un peu plus chaude que le DX50. Je me rappelle que j’avais vraiment aimé l’association de mon ex-HP100 avec un Little dot MKIII par exemple.

En bref, BRAVO Soundmagic d’avoir pondu un casque fermé, orienté Hi-fi, à moins de 200€ de ce niveau. Clairement un « winner » !

Court comparo avec mes autres casques fermés :

Mon Ultrasone HFI-780 se rapproche au niveau signature de ce HP150 (non ce n’est absolument pas une machine à basses, non non) mais le Soundmagic le bat (à mon humble avis) sur tous les domaines : pas de trou dans le médium, aigus moins métalliques, meilleure scène sonore, meilleur confort. Voilà!

Mon Kef M500 n’a rien à voir niveau signature : c’est plus physiologique, plus basseux, un peu moins enjoué, plus dans un genre HD600/650 mais avec un bon niveau de détails, d’excellents aigus pas trop écourtés, et, à mon grand étonnement, un bon P.R.A.T également (malgré son coté plus « laid-back »). On va dire que c’est plus une question de goût et je sais pas encore lequel garder…

 

HP150-2

2 réponses à “[Feedback] Soundmagic HP-150

  1. Salut !
    Merci pour ce super retour ! Bien détaillé, bien écrit, parfait !
    Juste une petite question : sur les forums, beaucoup de gens donnent leur impressions de leur écoute tout en utilisant un ampli … Je me demandais comment le casque sonne sans ampli ?

    Merci d’avance et bravo encore !

    1. Salut! Merci pour ton commentaire. Disons que les specs du casque font qu’il sera largement écoutable sans ampli, mais il y gagnera avec. Bonne écoute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

:D :-) :( :o 8O :? 8) :lol: :x :P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: :wink: :!: :?: :idea: :arrow: :| :mrgreen: