Message Re: iFi Micro IDSD Black-label et Micro IDSD 23 Juin 2017 07:19

Après moult tests avec USB audio pro sur ma vieille tablette Toshiba,  je n'ai presque plus de soucis.  Les seuls pops and clics qu'il me reste sont à partir du niveau de résolution dsd128 . Vu que ce ne sont que des fichiers de test....  8-)
Bien sur aucun soucis avec teac hr player mais il ne permet pas de  lire la musique stockée sur mon NAS. Dommage que USB audio pro ne connaisse que  qobuz ou tidal....  :/

Message 27 Juin 2017 09:48

J'ai pu avoir le BL entre les mains quelques temps, voici mon avis de novice :soumis:
L’iDSD Micro Black Label était depuis longtemps en tête de ma liste des appareils à essayer. C’est aujourd’hui chose faite grâce à Elite Diffusion que je remercie. Pour mettre cet essai dans son contexte, je suis amateur de musique depuis toujours. Ces derniers mois, ma quête d’un dispositif d’écoute nomade s’est intensifiée. Le terme « nomade » se définissant par «  qui se déplace fréquemment ». Mes critères pour satisfaire cette exigence sont les suivants :
  • Le dispositif doit être adaptable en permettant l’utilisation de matériels très différents autant en entrée (Ordinateur, smartphone…) qu’en sortie (intra-auriculaires et casques).
  • Compact, avec un encombrement réduit.
  • Autonome, grâce à une alimentation sur batterie avec une durée de vie suffisante.
Que vaut donc l’« L’iDSD Micro Black Label » face à ce cahier des charges ?
Adaptabilité
Il bénéficie d’entrées numériques USB, Coaxiale et optique ainsi que d’une entrée analogique pour jouer le rôle d’amplificateur. La sortie se fait via un jack 6.35mm qui annonce la couleur : les gros casques ne lui font pas peur. Une sortie ligne RCA est disponible à l’arrière en mode préamplificateur ou direct.
Ses compagnons seront, par ordre d’apparition :
  • Les écouteurs intra-auriculaires FLC8s.
  • Le casque planar magnétique Hifiman HE-400i.
Sous la bête, on retrouve tout un tas de sélecteurs pour s’adapter à de nombreuses situations. Ceux qui nous intéressent sont les suivants :
Power Mode :
  • Eco = for high-sensitivity IEMs.
  • Normal = for medium-sensitivity headphones.
  • Turbo = for the most-demanding headphones.
iEMatch :
  • Off
  • High Sensitivity: For High Sensitivity IEMs.
  • Ultra Sensitivity: For Ultra Sensitivity IEMs.
On comprend rapidement qu’une grande partie des casques et écouteurs du marché pourra être utilisée et que mes deux périphériques ne lui opposeront certainement aucune résistance.
Image

Compacité

Avec des dimensions de 67 x 28 x 177 mm et un poids de 310g, il ne fait pas partie des petits gabarits. A titre de comparaison, un Galaxy S7 Edge ne couvre pas sa longueur et deux Chord Mojo côte à côte occupent le même espace. Ce n’est pas un dispositif de poche, mais il reste très facilement transportable. Le package inclut d’ailleurs une pochette en velours pour le protéger pendant le transport.
Image

Autonomie
L’iDSD Micro Black Label se charge par le port USB mâle (situé à l’arrière du boitier) qui prend en charge l’alimentation et les données audio. Sa batterie 4800 mAh est chargée en 3h et permet d’écouter de la musique pendant 6 à 12h suivant la configuration.
Il existe 2 modes d’alimentation :
USB : brancher le port USB puis allumer l’appareil.
Batterie : Allumer l’appareil puis brancher le port USB.
Fonctionnalité qui peut s’avérer utile, une prise USB femelle est présente sur la tranche et permet de recharger un périphérique. La fiche technique promet 2 cycles de charge complète pour un iPhone.

A l’écoute
On entre dans le vif du sujet !
J’écoute en large majorité du métal, du rock et de l’électro. J’ai fait tourner beaucoup de musiques différentes pendant mes heures d’écoute pour faire connaissance avec l’appareil puis je me suis concentré sur une sélection de morceaux que je connais très bien. Voici un échantillon de cette playlist qui parlera certainement au plus grand nombre :
  • Dire Straits – Money For Nothing
  • David Bowie – Starman
  • Dark Suns – Amphibian Halo
  • Brodinsky – Bury Me
  • Club Cheval – Young Rich And Radical
  • Ayreon – Day Three : Pain
  • Tool – Schism
  • Leonard Cohen – Nevermind
  • Soen – Sister
  • Black Label Society – In This River
En configuration légère
Galaxy S7 Edge en entrée via un simple câble OTG et FLC8s en sortie qui nécessite l’utilisation de l’adaptateur jack 3.5mm vers 6.35mm fourni. La connexion est immédiate et USB Audio Player Pro prend la main directement. L’iDSD est configuré en Power Mode Eco et iEMatch High Sensitivity potentiomètre de volume se promène entre 10h et 12h.
Aucun souffle n’est perceptible sur l’intro de Money For Nothing, le calme avant la tempête.
Amphibian Halo révèle un bon placement, les basses sont très présentes en restant précises et tenues. Observation concernant les basses confirmée sur Bury Me. La scène sonore est généralement assez large.
Dans cette configuration, l’autonomie annoncée est de 12h. A noter que lorsque la couverture réseau se dégrade, des interférences sont parfois audibles. L’iDSD parait vraiment massif auprès du S7 Edge. Clairement, ce n’est pas dans cette situation qu’il est le plus à l’aise. Au moment de bouger, il est nécessaire de quitter les écouteurs car il est difficile d’emporter cette grosse brique avec soi.
Le rendu des FLC8s est conforme à ce que mes autres sources produisent. L’iDSD apporte une scène sonore légèrement plus large et un excellent rendu des basses avec une très belle assise. Je n’attendais pas de révolution de cette association puisque ce sont des intras faciles à associer et piloter. Si le rendu est d’un très bon niveau dans cette configuration, on sent que l’appareil a largement plus à offrir et se révèlera avec un matériel plus exigeant.  

A la maison
Après l’installation rapide des pilotes iFi sur mon PC sous Windows 10, le DAC est pris en charge par le système. La détection par Foobar2000 est immédiate. Power Mode sur normal et iEMatch Off, HE-400i en sortie. Le potentiomètre de volume se situe entre 9 et 11h en fonction des morceaux.
La sensation de synergie entre le iDSD BL et le HE-400i se fait sentir dès les premières minutes. Le caractère « ortho » est parfaitement conservé et valorisé. Les percussions claquent, ça va vite, les notes arrivent de tous les côtés avec une grande précision. L’auditeur est au cœur de la scène.
Les voix sur Day Three : Pain sont facilement identifiables. La texture apportée par le combo permet de clairement reconnaître les protagonistes. La partie instrumentale (guitares, flûte et violons) à 3:45 vient confirmer la largeur de scène et la précision du placement des instruments.
Même constat  au sujet des voix sur Starman, la séparation des instruments permet d’extraire très clairement du morceau la partie chant.
Bury Me et Young Rich And Radical appuient le rendu des basses caractéristique de ce casque, sec et percutant.
Je dois avouer que je n’ai jamais entendu le HE-400i sonner si clairement et si équilibré, avec autant de détails. iFi Audio réussit avec ce « petit » appareil à tirer le meilleur du HE-400i, mettant en avant sa signature et ses caractéristiques. Tout sonne précisément à sa place, le niveau de détail atteint sur des morceaux complexes de métal extrême est excellent. Le Hifiman s’en sort généralement très bien quand le rythme s’accélère et que le message à produire est chargé, l’iDSD pousse un peu plus la restitution en ce sens. Et le potentiel de cette bête noire va bien au-delà puisque le Power mode normal était largement suffisant pour alimenter ce casque qui réclame du courant pour se réveiller. Le mode d’alimentation Turbo lui permet d’alimenter des casques très gourmands.

Bilan
L’iDSD Micro Black Label semble donc pouvoir se sortir de toutes les situations. Sur le plan de l’adaptabilité, il est imbattable. Je ne connais pas de produit permettant de couvrir un champ d’utilisation aussi large. Ses différentes entrées prennent en charge sans problème toutes les sources que j’ai pu lui présenter, autant en USB (AP60, S7 Edge, PC …) qu’en optique (AK120 II, platine CD de salon…). Son entrée analogique le transforme en amplificateur. Il fait également office de batterie de secours pour recharger un appareil en USB. Niveau autonomie, il a prouvé sa valeur durant 10h avec une utilisation mixte casque / écouteurs ce qui est une très bonne performance. Au sujet de la compacité, l’iDSD reste un appareil de taille conséquente même s’il est  facilement transportable. La notion de nomadisme fait débat, chacun place le curseur en fonction de ses habitudes et de ses besoin. Certes, il ne se glissera pas une poche mais il est aisé de le glisser dans un sac, de le transporter avec soi, de le balader du salon, au bureau, à la chambre. Evidemment, on peut rêver d’un appareil aux performances similaires dans un boîtier plus compact mais c’est là que se situe le compromis de l’iDSD. iFi a accompli une prouesse technique en embarquant un système aussi complet, autonome et polyvalent dans un boitier si compact.
Je n’ai pas évoqué pendant ce test les deux commutateurs en façade. Le premier, “XBass+”, situé à côté du jack permet d’obtenir un boost de basses.  N’étant pas amateur de basses exacerbées, je n’ai fait que l’activer par moment. Le rendu original correspond déjà parfaitement à la signature que j’apprécie. J’ai cependant fait un essai avec un Grado SR-80 assez avare en basses fréquences. Ce réglage a permis de combler le manque et d’apporter un peu d’impact à ce casque que j’affectionne. De plus l’intégration de ce mode “XBass+” est parfaitement maîtrisée car le reste du spectre n’est pas impacté. Le deuxième interrupteur, “3D+”, posté à côté potentiomètre est destiné à élargir la scène sonore. Ce mode m’a donné des résultats très variables. Sur des morceaux à la production peu soignée, l’effet obtenu n’est pas du tout concluant. En revanche, quand le mix du morceau est bon, on ressent effectivement un plus grande ouverture. Cette spacialisation dopée m’a toutefois semblé artificielle et parfois dérangeante.
Au final, l’iDSD est un excellent appareil, deux détails à lui reprocher cependant. Le premier est la mauvaise lisibilité du repère du potentiomètre. Une touche de peinture orange aurait permis une meilleure lecture. Autre reproche, le claquement qui se fait entendre dans le casque à la mise sous tension de l’appareil. Même si ce phénomène est certainement normal et inoffensif pour le matériel, il peut inquiéter.

Message 27 Juin 2017 10:32

Hello Chon !
Merci pour ton test du iDSD BL ! Il a été transmis à iFi Audio qui prendra sûrement la liberté de linker ton commentaire sur le forum et de remercier par la même occasion :-)

Message 27 Juin 2017 12:41

Hello !
Je viens de commander ce bijou, avec un HD 800 :)
Savez-vous si je peux l'utiliser en DAC sur macbook Pro avec Logic Pro X en tant que carte son externe ? (DAC donc..)

Message 27 Juin 2017 12:44

Elohim a écrit:Hello Chon !
Merci pour ton test du iDSD BL ! Il a été transmis à iFi Audio qui prendra sûrement la liberté de linker ton commentaire sur le forum et de remercier par la même occasion :-)

Quel beau feedback de Chon, ya rien a dire j'ai pris beaucoup de plaisir à le lire. Et l'arrivée de mon MrSpeakers Ether C renforce encore plus mon attachement au Idsd-black !




galac44 a écrit:Hello !
Je viens de commander ce bijou, avec un HD 800 :)
Savez-vous si je peux l'utiliser en DAC sur macbook Pro avec Logic Pro X en tant que carte son externe ? (DAC donc..)


Le idsd est aussi dac externe sur la sortie spdif ou RCA, pre-amp et direct !

Message 27 Juin 2017 12:51

Je rajouterais juste une chose. Cela a déjà été dis et ça n'enlève rien à ces qualités, si vous branchez un casque TRES gourmand du style K340  :mrgreen: , vous devrez passer en mode turbo. La restitution sera très bonne MAIS n'escomptez pas avoir 12H d'autonomie en mode nomade :headphone:
Je pense que le mode turbo est prévu pour être utilisé principalement en mode sédentaire, le iDSD étant alors alimenté via l'USB.

Message 27 Juin 2017 12:57

iranon a écrit:Je rajouterais juste une chose. Cela a déjà été dis et ça n'enlève rien à ces qualités, si vous branchez un casque TRES gourmand du style K340  :mrgreen: , vous devrez passer en mode turbo. La restitution sera très bonne MAIS n'escomptez pas avoir 12H d'autonomie en mode nomade :headphone:
Je pense que le mode turbo est prévu pour être utilisé principalement en mode sédentaire, le iDSD étant alors alimenté via l'USB.


Je crois que le mode turbo n'est que partiel, car il semble qu'il utilise la puissance de l'usb mais aussi des batteries. Donc ce n'est pas un mode 4w constant,contrairement au iCan SE  (H)  Si Elohim a la réponse à cette petite question hihihi

Message 27 Juin 2017 16:59

Darktores a écrit:Le idsd est aussi dac externe sur la sortie spdif ou RCA, pre-amp et direct !


Je n'ai pas de sortie spdif ou RCA sur mon macbook pro .... tu es sur qu'il ne peut pas se connecter sur le macbook pro en USB ?  :8

Message 27 Juin 2017 17:37

galac44 a écrit:
Darktores a écrit:Le idsd est aussi dac externe sur la sortie spdif ou RCA, pre-amp et direct !


Je n'ai pas de sortie spdif ou RCA sur mon macbook pro .... tu es sur qu'il ne peut pas se connecter sur le macbook pro en USB ?  :8


J'utilise mon IDSD Micro comme DAC branché sur un Mac mini en USB et relié en RCA à mon ampli Elise.

Par contre je ne sais pas si cela répond à ta demande car pour moi Logic est un logiciel et pas une carte son externe. :$

Message 27 Juin 2017 18:40

galac44 a écrit:
Darktores a écrit:Le idsd est aussi dac externe sur la sortie spdif ou RCA, pre-amp et direct !


Je n'ai pas de sortie spdif ou RCA sur mon macbook pro .... tu es sur qu'il ne peut pas se connecter sur le macbook pro en USB ?  :8


Tu n'as pas une sortie casque qui est aussi spidf?

Message 27 Juin 2017 19:34

Belle revue. Merci  :bravo:

Message 27 Juin 2017 19:58

Merci c'est bon alors s'il peux se brancher en USB sur le macbook pro !
Sisi il va le reconnaitre en DAC externe.
Donc en USB à la fois il se charge et à la fois les données transitent (heu oui c'est le principe de l'usb en fait hihi )

Message 27 Juin 2017 20:02

galac44 a écrit:
Darktores a écrit:Le idsd est aussi dac externe sur la sortie spdif ou RCA, pre-amp et direct !


Je n'ai pas de sortie spdif ou RCA sur mon macbook pro .... tu es sur qu'il ne peut pas se connecter sur le macbook pro en USB ?  :8


Il y à confusion, j'ai cru comprendre que tu souhaitais exploiter l'ampli du IDSD... Evidemment qu'il se connecte au Mac, mais aussi en OTG sur smartphone Android ou sur les iPhone. D'ailleurs je crois que l'amis Kristo13 l'utilise sur son Mac en usb  (Y)

Message 27 Juin 2017 20:08

Je confirme oui...

Message 15 Oct 2017 00:22

J'utilise depuis deux semaines maintenant le nano IUSB3 avec mon micro IDSD. J'en suis vraiment content. Branché à mon laptop, tout est beaucoup mieux. Tout est plus précis, plus pure, plus rapide. Je ne pourrais plus m'en passer. Je recommande vivement !!!