Message WA22 vs. Eartube 09 Mai 2013 14:15

À quoi bon changer d’ampli quand on en a un et qu’on en est content ? Certes, oui, évidemment – disons que c’est un caprice.
Depuis 6 bonnes années, je vis en bonne intelligence avec le Eartube de chez Jan Meier :
Image

Il faut se souvenir que cet ampli de chez AudioValve a aussi été vendu par Jan Meier (http://www.meier-audio.homepage.t-online.de/) dans une version qui embarquait son système crossfeed, avant de sortir de son catalogue et d’être à nouveau vendu par AudioValve.

Cet ampli est maintenant définitivement sorti du catalogue, pour être remplacé par une version Mark II :
http://www.audiovalve.info/nav/eartue_en.html
dont AudioValve dit qu’elle est spécialement conçue pour des casques à basse impédance — tandis qu’ils continuent à commercialiser le RKV (version Mark II : http://www.audiovalve.info/nav/rkv_en.html) comme ampli OTL qui, avec son impédanceur, est censé permettre de driver des casques plus difficiles.

Dans la réalité, les choses sont un peu plus nuancées — le RKV sort 2x3watts mais le ET sort 30v sous 100 Ohms, ce qui lui permet de tenir des casques difficiles comme le K1000 ou l’AMT. Disons qu’entre les deux, on change un tout petit peu de type de restitution, mais sans pour autant passer du jour à la nuit, ni que l’on puisse dire que ces amplis sont ultra ciblés sur un type de casques à l’exclusion des autres.

Reste que les deux présentent une configuration spécifique : ils fonctionnent en assymétrique – deux entrées commutables sur l’ET, mais ni embase symétrique en façade, ni entrée symétriques à l’arrière. De là l’idée qui me trottait dans la tête depuis quelques temps de m’offrir un ampli présentant les mêmes avantages que l’ET, autrement dit tube en classe A de puissance suffisante pour alimenter n’importe quoi jusqu’aux K1000, Ergo AMT etc, et qui présente une topologie symétrique permettant d’aller plus loin dans la restitution.

Si, dans mon système, le tuner (Denon POA-TU10) et la platine 33t (project xperience+grado), sont connectés en assymétrique, la lecture CD se fait via dématérialisation, l’ordinateur étant branché en assymétrique sur un wyred4sound DAC2 pourvu de sortie symétriques.

http://www.wooaudio.com/products/wa22.html

Après pas mal de recherches et aussi des essais faits ça et là lors de rencontres ou dans tel ou tel magasin, j’ai fini par fixer mon choix sur le WooAudio WA22 qui entrait dans mon cahier des charges, c’est-à-dire tubes, classe A, topologie symétrique, deux entrées : une assymétrique, une symétrique, commutables – et suffisamment de puissance pour tout alimenter, depuis les casques à faible impédance et forte sensibilité (Grado, Sony), jusqu’aux plus difficiles dans ceux que je préfère. Il se trouve que lors d’un (bref) essai j’ai pu également constater que l’écoute était à la fois douce – sans crispation sur le haut médium ni dans l’aigu – et dynamique, détaillée, et ce avec un casque un peu difficile, le DT990 version 600 Ohms. Bref, de quoi me décider à franchir le pas.

Le set up se présente donc ainsi :
Ordinateur (iTunes + Pure Music / upsampling en x2) => W4S => WA22 en symétrique // ET en asymétrique
Image
Image
Image

Pour l’instant, j’ai laissé branché l’ET – de sorte que je continue à faire des comparaisons A/B directes.
Soyons clair : ça ne change pas du tout au tout la restitution et ceci quel que soit le casque – l’ET reste un excellent ampli qui fonctionne parfaitement. Plusieurs différences toutefois :

- le WA22 est moins puissant que l’ET, au moins si je me fie à la course du potentiomètre : 11h sur l’ET (en asymétrique) correspond à vue d’oreille à 13h sur le WA (en symétrique)

- les deux positions high et low du WA22 sont à explorer pour chaque casque :

avec des casques à forte impédance comme le Beyer dt990 ou impédance élevée et faible sensibilité comme l’AKG K340 c’est audiblement la position high qui est la meilleure : l’assise et l’articulation dans le grave sur des morceaux comme ceux de La Folia de Savall (Aliavox, 1998) ou le premier mouvement de la 6° de Mahler par Boulez (DG 2000) – en particulier, on entend mieux la salle, si je puis dire
avec le Sony MDR-CD2000 ou l’AKG K701, on ne gagne rien côté registre grave, mais les voix et les cordes d’un violon, en général les sifflantes, sont plus accentuées ; ainsi par ex. le premier mouvement du Quatuor «Américain» de Dvorak par les Fine Arts (Lyrinx 1999) ou la voix de Brel dans Jojo (CD Les Marquises de l’intégrale «bonbon», 2003)

sans surprise, avec l’AMT c’est mieux sur la position low (registre grave brouillon en position high) – mais bizarrement, avec le K1000 c’est mieux sur la position high (pas de perte de netteté ni de restitution criarde, mais timbres au contraire plus riches)…

Pour le présent, j’ai fait pas mal d’écoute avec le HD800 (j’ai rendu l’exemplaire que j’avais en prêt long et acheté le mien, que je vais faire recâbler en symétrique), mais aussi avec l’AMT et surtout avec le K1000, c’est-à-dire avec les deux casques pour lesquels le couplage n’était pas gagné d’avance. De façon plus anecdotique, avec le DT990 et le HD600. Et les comparaisons ont été faites en asymétrique sur l’ET vs. asymétrique sur le WA, puis vs. symétrique sur le WA.

Dans tous les cas de figure, une fois trouvé le bon réglage high / low, je repère toujours les mêmes différences :

- le WA est beaucoup plus sage que l’ET, que ce soit sur les voix ou les instruments à cordes baroques – c’est moins exubérant, mais pas moins dynamique : du coup, des casques dont le haut médium est plus difficile d’accès pour moi, comme les Beyer (j’ai réécouté en comparaison directe le T1 et le HD800 il y a peu, avec la même conclusion sinon sur le casque, du moins pour mes goûts) : mon DT880 (250 Ohms) donne une écoute moins contrainte et moins crispée dans ce registre là, à la fois sur le plan de la restitution des timbres et de la dynamique (mais je suis de plus en plus persuadé que les Beyer participent d’une sorte de choix dans la restitution et qu’il faut sans doute leur adjoindre l’A1 comme le seul (?) ampli qui leurs conviennent vraiment).

- le registre grave – et c’est sans doute là ma plus grande surprise – est mieux exploré sur le WA, à la fois plus propre, plus tendu et plus clair : sur des morceaux comme Money, ou High Hopes (Dark Side of the Moon & Division Bell, dans les versions «Discovery» 2011) ; du coup, sur des grandes masses orchestrales comme la 6° de Mahler ou la 6° de Beethoven par Harnoncourt (coffret Teldec sorti en 2002) c’est plus défini : l’image stéréo et le soundstage en bénéficient.

- la transparence et les micro détails, l’aération sont assez semblables – mais avec un petit plus (en asymétrique) sur la transparence dans l’aigu sur le WA : les extinctions de notes (Savall et Dvorak) me semblent plus nettes et plus définie

Enfin, le plus gros progrès est (évidemment ?) le passage en symétrique. Évidemment, je ne peux faire la comparaison qu’avec le K1000 et l’AMT, mais ça m’a incité à décider de faire recâbler le HD800. Il y a plusieurs registre dans lesquels le progrès, pour se faire sur les “derniers centimètres”, n’en est pas moins sensible : plus grande aération et plus grande netteté des petits détails, très sensible sur les extinctions de notes et sur les arrière-plans, ainsi qu’une image stéréo plus large et mieux construite. Ce qui fait espérer beaucoup de la symétrisation du HD800

Cdlt  ;-/

Message 09 Mai 2013 19:31

Merci pour ce feedback, accessible et très instructif :headphone:

WA22, HD 800... Bigre, deux nouveaux arrivants de poids (Y)(Y) Tu as donc délaissé le Bryston au profit d'un Woo Audio.  

À quoi bon changer d’ampli quand on en a un et qu’on en est content ?


Bien vrai ! C'est une question que je me suis posée également   :$  :lol:

Message 09 Mai 2013 19:37

Isalula a écrit:Merci pour ce feedback, accessible et très instructif :headphone:

WA22, HD 800... Bigre, deux nouveaux arrivants de poids (Y)(Y) Tu as donc délaissé le Bryston au profit d'un Woo Audio.  


Le Bryston, pas moyen de l'essayer — et puis bon, le tubes ma foi……

Isalula a écrit:
À quoi bon changer d’ampli quand on en a un et qu’on en est content ?


Bien vrai ! C'est une question que je me suis posée également   :$  :lol:


C'est même parce que je ne trouve pas la réponse que je change: peut-être qu'après je saurai!  :mrgreen:

Message 11 Mai 2013 10:30

Très intéressant comme feedback. Particulièrement pour les "tubophiles" à la recherche d'une config haut de gamme.

Message 11 Mai 2013 11:57

Tain il est beau ce WooAudio WA22... Magnifique !

Message 11 Mai 2013 12:23

et il pèse son poids!! — 11kg
ça ne bouge pas quand on branche et qu'on débranche, c'est sûr!  ;-/

Message 11 Mai 2013 12:29

Haha ! Bref, peut-être qu'un jour je partirai sur une telle œuvre d'art, mais pour l'instant mon budget et mon rythme de vie me restreint à de très bons moulés.

Message 11 Mai 2013 16:06

J'ai failli partir sur un WA6 il y a un mois!
Peut être pour plus tard!
Sinon vraiment chouette review avec de biens beaux objets qui doivent évidemment pas être en reste question son:mrgreen:

HS : et Corderaide c'est quoi tes moulés ?

Message 11 Mai 2013 16:30

Pour l'instant, j'ai toujours les deux éternels choix, ça n'a pas bougé depuis 2 mois en fait.. Mais je ne vais pas radoter...

Message 11 Mai 2013 16:34

Pile ou face;-)

Message 11 Mai 2013 16:34

Pile ou face;-)

Message 11 Mai 2013 16:38

Bah limite...

Nan déjà le pico slim va donner un gros coup de jeune aux 4ai..

Message 12 Mai 2013 10:55

Merci pour ton retour Dub, j'ai toujours beaucoup aimé les produits Woo Audio mais c'est difficile de trouver un exemplaire pour essayer en France!

Pour être passé sur du transistor qui envoie de la puissance, une signature "tube" comme j'ai pu avoir avec le Little dot MkIV me manque parfois. Mais j'y reviendrais un jour  :mrgreen:

Message 12 Mai 2013 11:25

c'est vrai qu'il n'est pas importé — inversement, ça le place à un tarif plus attractif que s'il l'était, sans double marge importateur/distributeur

le transistor a certes ses avantages — mais pour ma part, au moins pour l'instant, j'en suis revenu
ou plutôt, j'ai essayé d'y revenir sans y retrouver mon compte

j'ai eu successivement à la maison pour essais le Violectric HPA-V200, le Phonitor de chez SPL, le Grace Design (pas le 903, mais le 901), l'A1 de chez Beyer — à chaque fois, j'ai trouvé des qualités, mais jamais cette espèce de touche particulière, que je retrouve tout de même un peu dans les amplis à transistor mais en classe A (du genre Amity)
ce qui est aussi curieux, c'est le fait de retrouver des impressions commune: à chaque fois, au début, j'ai trouvé ça bien — vif, incisif et mordant (plus ou moins suivant le modèle etc), et peu à peu, un peu ennuyeux ou trop répétitif dans la restitution des timbres ou la cohérence d'ensemble

Cdlt  ;-/

Message 12 Mai 2013 11:35

J'avoue qu'à part le Schiit Mjolnir, je n'ai pas eu de coup de cœur pour un ampli transistor!

Mes finances sont déjà concentrées sur un Fostex TH900 et un nouveau dac, donc j'ai le temps de voir venir un nouvel ampli à la maison mais à l'occasion j'aimerais bien entendre ton WA22  ;-/