Un projet? Besoin de monde?
Page 1 sur 1

Message Guide des tests et feedbacks publiables sur le Blog 14 Sep 2014 03:17

Bonjour à toutes et à tous,

Ce guide a pour objet de formuler quelques conseils à destination de ceux - qui en ont besoin et - qui désirent voir leurs tests ou feedbacks publiés sur le Blog TellementNomade.

Bien évidemment, ce ne sont que des formulations générales, destinées à vous donner un aperçu des attentes éditoriales pour des articles « publiables » sur le Blog, mais certainement pas un carcan rigide et indépassable. Toutes les bonnes idées ou originalités pertinentes sont bienvenues ; spécialement pour les feedbacks, puisque, pour les tests, l'exercice est davantage codifié.

Dernière précision liminaire : ces conseils importent lorsque vous souhaitez voir votre article publié sur le Blog. Si vous désirez simplement rédiger un feedback ou un test à destination du forum, tout ce qui va suivre est dispensable... Mais néanmoins fortement utile pour vous adresser à vos lecteurs.


I. Le guide du feedback publiable sur le Blog TellementNomade

1. Qu'est-ce qu'un feedback ?

Le feedback consiste à relater vos impressions, votre expérience en compagnie d'un (ou plusieurs) produit(s). Il s'agit en substance de dépeindre votre ressenti et/ou de livrer une analyse.

2. Dois-je avoir de l'expérience pour réaliser un feedback ?

Le feedback sera d'autant plus intéressant que vous avez de l'expérience concernant le type de produit testé (casque nomade, baladeur, intra, matériel électronique, etc.), de préférence dans les différentes gammes de prix, et plus particulièrement dans celle testée.

Cela vous permettra par exemple de proposer dans le feedback des points de repère, qui serviront à d'autres afin de comparer leur propre matériel. Décrire un produit en audio est beaucoup plus facile avec un point de comparaison : il est plus simple de dire que tel produit a plus de basses qu'un autre, que de savoir s'il en a, dans l'absolu, beaucoup ou non. Enfin, disposer de points de comparaison (notamment dans la gamme supérieure, si on en a les moyens) est un remède utile pour éviter de s'enflammer lorsque l'on découvre du matériel.

Autre point important : il est sage, dans un feedback, de ne pas confondre vos goûts personnels et ce qui est bon ou mauvais dans l'absolu. Vous pouvez ne pas aimer quelque chose, mais sans qu'il soit mauvais pour autant ; simplement ça ne vous convient pas, à vous, avec votre matériel de test (vous n'aimez pas la signature sonore du produit, la synergie avec votre matériel n'est pas bonne, etc.).

Si vous ne vous sentez pas de taille à la lecture de ces quelques lignes : pas de panique ! On apprend par la pratique ! Il faut savoir se jeter à l'eau et ne pas se sous-estimer. Rien ne vous empêche par exemple de rédiger vos premiers feedbacks sur le forum avant de vous lancer dans la rédaction d'un feedback plus conséquent, visant à être porté sur le blog. Autre option, publier un feedback sur le forum et discuter avec les responsables du Blog pour voir s'il peut être publier ou les aspects à corriger. L'expérience en audio est tout aussi importante que votre capacité à mettre des mots sur votre ressenti.

3. À partir de quand est-il conseillé de publier un feedback ?

Il est fortement conseillé d'attendre un moment après son premier essai pour s'y atteler.

L'objectif de cette attente est d'éviter le terrible effet « lune de miel », qui nous pousse bien souvent vers l'expression d'un émerveillement exagéré lors d'un achat. C'est souvent plaisant à lire, mais c'est aussi le meilleur moyen de décevoir ses lecteurs par la suite.
Bref, attendre quelques semaines – sinon plus ! – avant de se lancer est souvent nécessaire et permet de prendre du recul. Le feedback n'en sera que meilleur !

Indice chez vous : aucun produit n'est vraiment parfait et trouver des critiques à formuler ou des carences à pointer du doigt pourrait être un signe de la maturité de votre réflexion.

4. Quel est le contenu d'un feedback ?

Le contenu d'un feedback est libre et vous pouvez être originaux (voir par exemple ici). Cependant, si vous le désirez, vous pouvez retenir le format qui sera généralement celui d'un test :

a) Une introduction présentant le produit (caractéristiques techniques, prix, positionnement dans la gamme et sur le marché, un mot sur la marque éventuellement, etc.), quelques mots sur les conditions de votre acquisition si vous le souhaitez (achat, prêt, etc.), et, chose particulièrement importante : évoquer le matériel avec lequel vous effectuez le feedback. Si par exemple vous chroniquez des intras, dites au moins avec quel baladeur, ampli et/ou ampli/dac vous les utilisez. Même si cela vous semble minime, les autres composantes d'une chaîne audio peuvent influencer le rendu sonore final et il est préférable que le lecteur soit informé.

b) Une ou plusieurs parties dédiées aux aspects non sonores : ici, tout dépendra du type de matériel que vous essayez. Prenons quelques exemples non exhaustifs :
- Si c'est un casque nomade, vous pourrez par exemple parler de l'isolation, du confort, du poids et de la taille, de la finition et des matériaux utilisés (est-ce un casque solide ?), du design, de la difficulté à être drivé, ou encore du câble (qualité, longueur, détachable ou non, etc.).
- En revanche, si vous testez un baladeur, il vous faudra plutôt parler de la capacité à driver des casques ou intras, de l'autonomie, de la qualité de fabrication, de l’ergonomie, de la connectique, des fonctionnalités et j'en passe.

c) Une partie dédiée au son. Ici, on retrouve certains items, avec notamment :
- Un exposé de la signature sonore du produit, sa dynamique, sa résolution et son niveau de détails ou autre.
- Une analyse des différentes parties du spectre (en découpant plus ou moins le spectre : vous pouvez vous limiter aux basses/médiums/aigus, ou détailler avec des appréciations sur les infra-basses, le bas médium, médium et haut médium puis les aigus). Vous pouvez ici évoquer tant la quantité (surtout si vous n'avez pas au préalable décrit la signature sonore) que la qualité de chaque segment du spectre.
- Une étude de la scène sonore : le profil du produit en termes de spatialisation, et plus précisément la largeur, hauteur et profondeur, la séparation des sons ou encore la précision de leur positionnement.

d) Formuler une rapide conclusion est toujours utile.

Pour aller plus loin :
a. Faites attention à ne pas associer le produit testé avec du matériel inadapté : votre propos final ne serait pas pertinent et l'article ne pourra pas être publié. "Non, prétendre chroniquer le très sédentaire Abyss avec un Clip +, ce n'était pas une bonne idée".
b. En indiquant le matériel utilisé avec le produit chroniqué, vous permettez à vos lecteurs les mieux informés d'avoir une idée de la manière dont le rendu sonore que vous décriez a été forgé. Si par exemple vous réalisez le feedback d'un casque et que votre baladeur a une signature plutôt chaude, on saura que votre description tient compte de cette signature, même si cela ne joue (parfois ?) qu'à la marge.
c. Dans l'idéal, et même si cet effort incombe plutôt aux testeurs (donc ne vous mettez pas la pression, on peut réaliser un très bon feedback sans), il est encore plus intéressant que vous arriviez à faire la part des choses entre la signature sonore du produit chroniqué et le matériel qui lui est associé.


5. Et sur la forme, j'ai quartier libre ?

Vous pouvez écrire avec votre style, votre ton, votre manière de faire, mais n'oubliez pas de soigner au maximum l'orthographe, la grammaire (syntaxe notamment) et la mise en page.
Un test peu soigné demandera plus de travail à l'équipe du blog en vue d'une publication, et, dans le pire des cas, votre travail ne pourra pas être publié.


II. Le guide du test publiable sur le Blog TellementNomade

Le test est un exercice nettement plus exigeant que le feedback. S'exercer en écrivant des feedbacks peut être utile avant de se lancer dans la production de tests.
Le test se présente, en termes de contenu, à l'image de ce qui a été précédemment décrit pour le feedback. Simplement, d'importantes différences existent.

1. Être testeur ne s'improvise pas

Il sera ici important (sinon indispensable), pour qu'un test soit publié, que vous ayez un minimum d'expérience en matière d'audio, et, si possible, concernant le type de produit que vous testez. Il faut par ailleurs impérativement disposer de points de comparaison, au moins dans la même gamme de prix.
Enfin, vous devez savoir discerner les signatures sonores.

2. Un test doit être complet

Autant le feedback peut se permettre d'être partiel, autant un test se doit d'être complet, ou tenter de l'être. Le test a une visée informative, presque au sens journalistique du terme.
Devront peu ou prou y figurer les items précédemment évoqués pour le feedback et cela pourra supposer que vous fassiez quelques recherches sur la gamme, le positionnement du produit sur le marché, ou autres informations dont pourrait avoir besoin le lecteur pour se faire une idée.

3. Tester, ce n'est pas seulement donner ses impressions, c'est aussi analyser

La méthode d'un testeur doit être rigoureuse. Le test a vocation à aller au-delà de l'expression de son simple ressenti. Il doit permettre au lecteur de se faire une idée d'un produit sans l'avoir testé. Même si le ton et le style restent libres, le test se doit d'être plus neutre, plus analytique.

a. Vous devez rester objectif et ne pas mélanger vos goûts et la description de qualités sonores.

L'appréciation sonore et qualitative doit être dégraissée au maximum des sentiments personnels. Autant le feedback peut être un peu léger sur le sujet, autant c'est un point décisif dans un test : vos goûts, si vous les exprimez, doivent être identifiés comme tels et il faut avant tout présenter le produit pour ce qu'il est.

Si par exemple, vous êtes amateur d'une absolue neutralité et que vous testez des intras à la signature sonore plutôt chaude ou sombre, il faudra le déterminer et faire la part des choses entre leurs qualités intrinsèques et ce qui vous déplaît, à vous... Idem dans le sens inverse, une signature peut vous plaire, mais il faudra néanmoins explorer les qualités et les défauts du produit.
On ne peut ainsi pas dire que le manque de basses est une qualité ou un défaut, mais décrire ce choix de signature sonore et, le cas échéant, de manière mineure, dire qu'il vous plaît/déplaît. En revanche, rien n'empêche de trouver que des basses sont molles, bavent sur le reste du spectre, ne sont pas profondes ou détaillées, etc.
Un test n'est jamais pleinement objectif, mais vous devez conserver tout cela à l'esprit lors de votre rédaction et de vos relectures.

b. Le test doit être précis et clair

Si vous le pouvez, il est important que vous décriviez – fût-ce subrepticement – la signature sonore du matériel avec lequel vous effectuez le test ou, à défaut, la manière dont elle influence le rendu sonore final. L'objectif est alors que les lecteurs, sans aller se renseigner sur les produits, aient une idée précise de la manière dont la signature finale que vous décrivez est construite...
Mais dans l'idéal, là encore, il faut que le testeur arrive à décrire le son du produit dont il rend compte, et non de l'ensemble du matériel avec lequel il effectue le test. Par exemple, si vous testez un ampli neutre avec un DAC et un casque chauds, il ne faut pas venir dire que l'ampli est chaud.

4. À la fin d'un test... On doit donner une note et l'expliquer au travers de la conclusion

L'objectif est ici de faciliter le référencement du test... Et de contribuer par là même à la visibilité du site, mais aussi de votre travail. Dans l'idéal, une présentation résumée des +/- du matos est très utile !


III. Conseils en matière de portage

Quelques suggestions à destination de ceux qui font usage d'un traitement de texte, afin de nous faciliter la vie lorsque l'on passe vos textes sur le site (via WordPress).

1. Si possible, rédigez ou observez votre fichier au moment de relire en mode "affichez tout", qui permet de voir les symboles de mise en forme normalement masqués ; cela permet par exemple de repérer les double espace, les caractères spéciaux égarés, etc. ;

2. Si vous le pouvez, ne sautez pas de lignes entre les paragraphes. Si cela vous gêne d'un point de vue rédactionnel, utilisez plutôt l'espacement et l'interligne, que WP digère assez bien ;

3. Utilisez les sauts de ligne normaux pour aller à la ligne, pas les sauts de ligne "manuels" (shift ou maj + enter), dont le signe en fin de phrase est une flèche ;

4. Ne "justifiez" pas le texte, laissez-le aligné à gauche ; là encore, WP n'aime pas ;

5. Pensez à indiquer les titres que vous voulez voir apparaître sur le Blog, en gras par exemple (sans utiliser les niveaux de titre de word, si possible). La plupart du temps, deux niveaux de titre sont utilisés sur le Blog, mais vous pouvez aller jusqu'à trois sans problème si cela s'avère nécessaire.

6. N'utilisez pas les tabulations dans vos fichiers, plus particulièrement en début de phrase

7. N'oubliez pas d'envoyer vos fichiers accompagnés des photos ; ne vous embêtez pas à les insérer directement dans le texte (en revanche, pensez à indiquer le placement des photos par une phrase) ;

Bonus formels :
- Le mot "médium" prend un accent. :mrgreen:
- Évitez les anglicismes lorsqu'il existe une traduction française ;
- Précisez préalablement les acronymes que vous utilisez (DAP, DAC, etc.)


IV. Ressources supplémentaires :

- Pour le vocabulaire audio, vous pouvez consulter le lexique de TellementNomade.
- Pour apprendre à identifier les différentes parties du spectre sonore, voir ici.
- À venir (un jour) : les playlist de test TN.


IV. Conclusion

Il ne me reste plus qu'à vous souhaiter bon courage dans vos rédactions, en espérant que ces quelques lignes vous aideront. Souvenez-vous que ces conseils sont avant tout des orientations. Ne vous mettez pas trop la pression et essayez, l'équipe du blog est là pour vous aider et vous conseiller en cas de besoin.

Merci pour votre lecture et n'hésitez pas à réagir à ce propos, qui, je le rappelle, ne constitue pas une camisole intellectuelle, mais une voie à suivre si vous cherchez des repères.

:jap:

Message 14 Sep 2014 20:08

JE pense qu'il faudrait avoir ce texte en post it dans les sections feedbacks ;)

Message 14 Sep 2014 20:14

Oh pinaise ! Exactement ce dont j'avais besoin pour pondre un premier feedback...

Merci je m'en vais lire ça avec grande attention  :jap:

Message 14 Sep 2014 21:22

J'espère surtout que les quelques évidences et orientations qui sont évoquées dans le guide te seront utiles. :jap:

Message 15 Sep 2014 07:35

Mets-le sur le wiki (ça evite de dupliquer le contenu) et fais-y reference dans les sections tests en tant qu'annonce :)

Message 15 Sep 2014 07:43

Je ne pense pas qu'on puisse faire d'annonce ward. si ?

Message 15 Sep 2014 08:14

point.

Message 15 Sep 2014 08:20

Je viens de trouver ça en mettant les posts :
viewtopic.php?f=44&t=87
On vire du coup? :mrgreen:

Message 15 Sep 2014 08:25

Wardormeur a écrit:Je viens de trouver ça en mettant les posts :
viewtopic.php?f=44&t=87
On vire du coup? :mrgreen:


Il faut le désépingler mais pas le perdre. Tu peux le déplacer en section "le coin de blogueurs" ?  Juste pour garder trace des images de notation. J'avoue que le fait que chacun choisisse sa note selon son propre référentiel me pète les roustons et je garderais bien les petites icones de notation sous le coude quand on remettra le débat sur le tapis. :)

Message 15 Sep 2014 08:32

done & done

Message 31 Jan 2016 14:55

Petite mise à jour, avec des conseils pour faciliter la tâche des blogueurs au moment où ils passent vos fichiers textes sur le site :

III. Conseils en matière de portage

Quelques suggestions à destination de ceux qui font usage d'un traitement de texte, afin de nous faciliter la vie lorsque l'on passe vos textes sur le site (via WordPress).

1. Si possible, rédigez ou observez votre fichier au moment de relire en mode "affichez tout", qui permet de voir les symboles de mise en forme normalement masqués ; cela permet par exemple de repérer les double espace, les caractères spéciaux égarés, etc. ;

2. Si vous le pouvez, ne sautez pas de lignes entre les paragraphes. Si cela vous gêne d'un point de vue rédactionnel, utilisez plutôt l'espacement et l'interligne, que WP digère assez bien ;

3. Utilisez les sauts de ligne normaux pour aller à la ligne, pas les sauts de ligne "manuels" (shift ou maj + enter), dont le signe en fin de phrase est une flèche ;

4. Ne "justifiez" pas le texte, laissez-le aligné à gauche ; là encore, WP n'aime pas ;

5. Pensez à indiquer les titres que vous voulez voir apparaître sur le Blog, en gras par exemple (sans utiliser les niveaux de titre de word, si possible). La plupart du temps, deux niveaux de titre sont utilisés sur le Blog, mais vous pouvez aller jusqu'à trois sans problème si cela s'avère nécessaire.

6. N'utilisez pas les tabulations dans vos fichiers, plus particulièrement en début de phrase

7. N'oubliez pas d'envoyer vos fichiers accompagnés des photos ; ne vous embêtez pas à les insérer directement dans le texte (en revanche, pensez à indiquer le placement des photos par une phrase) ;

Bonus formels :
- Le mot "médium" prend un accent. :mrgreen:
- Évitez les anglicismes lorsqu'il existe une traduction française ;
- Précisez préalablement les acronymes que vous utilisez (DAP, DAC, etc.)
Page 1 sur 1