Pour débattre sur tous les sujets audiophiles, ou poser vos questions sur l'audio
1 ... 3, 4, 5, 6, 7

Message Re: [RODAGE] - Le topic qui s'améliore ? 11 Fév 2020 09:10

DaveStarWalker a écrit:Quid de la matière des suspensions, de celle(s) de la membrane (ce qui impacte le rapport rigidité / masse).
Des enceintes membranées céramique, ou alu par exemple = pas du tout le même combat que des enceintes en papier imprégné :levit:
Etc.


Oui, c'est ce que dit JiPiHorn et avec lequel je suis d'accord "les matériaux modernes sont moins plastiques que ceux utilisés avant et ils reviennent rapidement à leur état d'origine", avec eux : pas ou très peu de rodage possible. Donc le cas de toutes les enceintes modernes/récentes, ou presque, dans les faits !

Ca se produit encore, des enceintes en papier imprégné ? Je veux dire, sans rien pour modifier le domaine plastique (comme des polymères, dans ce genre)... :-? edit : ha oui https://www.on-mag.fr/index.php/topaudi ... neovintage "transducteur papier imprégné polymère" sympa, mais super "vintage" en effet.  :P

Message 11 Fév 2020 09:51

Juste un point : attention à bien faire la différence entre la suspension et la membrane ! Dans beaucoup de cas, ce sont des matériaux différents (le contrexemple le plus "traditionnel" est la suspension multiplis des membranes en papier), choisis pour des objectifs opposés :
-> le matériau de la membrane est choisi pour allier la plus haute rigidité possible avec la plus grande légèreté ;
-> celui de la suspension est choisi pour garantir le déplacement (excursion) linéaire de la membrane (linéaire = suivant un axe parfaitement aligné avec le champ magnétique).

Maintenant, et pour éviter qu'on continue avec les généralités du genre "ça existe" et "ça n'existe pas", on va poser quelques faits histoire de...
- mêmes les supporters du rodage n'oseraient pas prétendre que son objectif est d'améliorer le son d'un transducteur. Le changement de son que certains constatent est plutôt considéré comme un effet de bord (à considérer qu'il soit réel, c'est un autre problème).
Le rodage a pour objectif (je ne discute pas du phénomène physique, je remonte simplement l'objectif, il est éventuellement foireux, ce n'est pas l'objectif ici) d'assouplir la suspension (c'était surtout utile lorsqu'on utilisait des matériaux "bio" comme le caoutchouc ou le papier qui connaissent plusieurs phénomènes d'usure naturelle qui modifie leur comportement mécanique dans le temps) pour éviter que ce soit la membrane qui se déforme (au risque de s'abimer) ou que le point de raccord entre membrane et suspension ne soit trop sollicité.

- l'éventuel "besoin de rodage" est directement proportionnel à l'élongation de la suspension, donc à l'excursion du HP. C'est pour cela que le rodage des casques est souvent remis en question : quand on parle de quelques mm au mieux, le changement physique attendu est de l'ordre de l'inexistant

- tous les HP ne sont pas conçus avec des membranes suspendues... Les HP kevlar de B&W, par exemple, n'ont pas de suspension, les HP planar et consorts, que dalle. Les rubans pas à proprement parler non plus. Les BA, nenni itou. Les électrostats ? Pas plus.

Tout ça pour dire, en quelques mots : quand bien même ça existe, c'est pas pour tout le monde... j'ai tendance à penser que les concepteurs de HP ne sont pas tous des branques donc je suis leurs recommandations, simplement pour ne pas avoir de questions à me poser... Sauf que la dernière paire de transducteurs que j'ai achetée neuve, ben elle est plus toute jeune.

Et si on veut aller jusqu'au bout... LES MESURES !!!!
Voici le premier lien sur lequel je suis tombé en recherchant des mesures de rodage de HP :
http://audiojudgement.com/subwoofer-break-in/
Ah ben oui, grosse gamelle, subwoofer, toussa. Pas de surprise.

Message 11 Fév 2020 09:53

En tout cas pour les casques, les suspensions dédiées, au sens matériau périphérique différent de la membrane n'existent que dans des cas très rares.
Les FOCAL Utopia, Elear, Clear, Elegia et Stellia possèdent des suspensions réalisées en NBR (en anglais : nitrile butadiene rubber et en français : Butadiène-acrylonitrile)

Si l'on effectue un petit calcul sur la résistance à la traction de la suspension d'un ELEAR avant déformation définitive, l'on obtient :

L' épaisseur de la suspension est de 70 microns.
Le diamètre du driver est de 40 mm,
son périmètre = PI * diamètre = 3.14 * 40 = 125.6 mm,
la surface soumis à la traction = périmètre * épaisseur = 125.6 * 70 / 1000 = 8.792 mm2,
le NBR est donné pour une résistance à la traction de 10 N/mm2 (N: Newton),
La force nécessaire avant déformation = résistance * surface = 10 * 8.792 = 87.92 N,
La force ramenée en Kgf (Kilogramme force, ancienne notation) = Force (en Newton) / gravité = 87.92 / 9.80665 = 8.96 Kgf.
Conclusion : 9 Kg de charge avant déformation de la suspension !

Pour les planars, les électrostatiques, il n'y a pas de suspension et il n'est pas souhaitable que la membrane "s'assouplisse" (même si une certaine vue de l'esprit trouverait cela, sympathique).
Les membranes les plus fines rencontrées sur un planar ou un électrostatique possèdent une épaisseur de 0.5 micron et en utilisation normale ne manifeste aucune déformation définitive qui serait contre-productive, alors tout les autres avec leurs épaisseurs de plusieurs microns encore moins.

Pour les électrodynamiques qui n'ont pas non plus de suspensions, avec une fixation en périphérie de membrane, le mouvement est permis par la flexion d'un thermo-formage en hélice.
Le matériau majoritaire est du mylar (Polytéréphtalate d'éthylène) avec un Module d'élasticité (Module d'Young) à environ 2.7 GPa (Giga-Pascal) qui est à peu près le double de celui du ruban adhésif "scotch" !
La traction a exercer pour arrivée à une déformation définitive (plastification) est extrêmement importante par rapport à ce qu'exerce le moteur du haut-parleur !
Prenons un calcul simplifié :
- un driver de 50 mm de diamètre avec une épaisseur de membrane de 10 microns (un AKG K701 possède une épaisseur en périphérie de 40 microns),
- la section de la membrane est égale au périmètre multiplié par l'épaisseur = 50/2*2*3.14*0.01 = 1.57 mm2,
- la limite d'élasticité est de 2.7 GPa = 2700 MPa = 2700 N/mm2
- la force de traction pour atteindre la limite d'élasticité est égale à cette limite multipliée par la section = 2700 * 1.57 = 4239 Newton soit environ 432 Kg !

Message 11 Fév 2020 10:00

Merci renecito pour les calculs, c'est toujours très éclairant !
Pour le reste, on est entièrement d'accord.

Message 11 Fév 2020 10:12

renecito a écrit:Si l'on effectue un petit calcul sur la résistance à la traction de la suspension d'un ELEAR avant déformation définitive, l'on obtient :
L' épaisseur de la suspension est de 70 microns.
Le diamètre du driver est de 40 mm,
son périmètre = PI * diamètre = 3.14 * 40 = 125.6 mm,
la surface soumis à la traction = périmètre * épaisseur = 125.6 * 70 / 1000 = 8.792 mm2,
le NBR est donné pour une résistance à la traction de 10 N/mm2 (N: Newton),
La force nécessaire avant déformation = résistance * surface = 10 * 8.792 = 87.92 N,
La force ramenée en Kgf (Kilogramme force, ancienne notation) = Force (en Newton) / gravité = 87.92 / 9.80665 = 8.96 Kgf.
Conclusion : 9 Kg de charge avant déformation de la suspension !

[...]

Pour les électrodynamiques qui n'ont pas non plus de suspensions, avec une fixation en périphérie de membrane, le mouvement est permis par la flexion d'un thermo-formage en hélice.
Le matériau majoritaire est du mylar (Polytéréphtalate d'éthylène) avec un Module d'élasticité (Module d'Young) à environ 2.7 GPa (Giga-Pascal) qui est à peu près le double de celui du ruban adhésif "scotch" !
La traction a exercer pour arrivée à une déformation définitive (plastification) est extrêmement importante par rapport à ce qu'exerce le moteur du haut-parleur !
Prenons un calcul simplifié :
- un driver de 50 mm de diamètre avec une épaisseur de membrane de 10 microns (un AKG K701 possède une épaisseur en périphérie de 40 microns),
- la section de la membrane est égale au périmètre multiplié par l'épaisseur = 50/2*2*3.14*0.01 = 1.57 mm2,
- la limite d'élasticité est de 2.7 GPa = 2700 MPa = 2700 N/mm2
- la force de traction pour atteindre la limite d'élasticité est égale à cette limite multipliée par la section = 2700 * 1.57 = 4239 Newton soit environ 432 Kg !


Très intéressant tes calculs, tellement éclairant sur la réalité physique derrière les mythes !  :soumis: Merci.  :)

Message 11 Fév 2020 10:14

burndav a écrit:- tous les HP ne sont pas conçus avec des membranes suspendues... Les HP kevlar de B&W, par exemple, n'ont pas de suspension,


Uniquement leur hp de médium (et nous parlons bien des enceintes de salon)  :diplome:  ;-/

Message 11 Fév 2020 10:25

DaveStarWalker a écrit:
burndav a écrit:- tous les HP ne sont pas conçus avec des membranes suspendues... Les HP kevlar de B&W, par exemple, n'ont pas de suspension,


Uniquement leur hp de médium (et nous parlons bien des enceintes de salon)  :diplome:  ;-/


Oui, la membrane "continuum"... il me semble qu'elle n'est utilisée que pour le registre médium, de toute manière, non ?

Message 11 Fév 2020 10:55

burndav a écrit:
DaveStarWalker a écrit:
burndav a écrit:- tous les HP ne sont pas conçus avec des membranes suspendues... Les HP kevlar de B&W, par exemple, n'ont pas de suspension,


Uniquement leur hp de médium (et nous parlons bien des enceintes de salon)  :diplome:  ;-/


Oui, la membrane "continuum"... il me semble qu'elle n'est utilisée que pour le registre médium, de toute manière, non ?


Absolument,

Mais comme ta phrase pouvait laisser supposer qu'il pouvait s'agir de l'ensemble des HP utilisés par BW, c'est pour cela que j'ai précisé.

Sinon, ils font cela depuis les Nautilus 8xx G1 à ma connaissance (et depuis descente de gamme), donc 1998 et quelques  (Y)

Au tout début, ils ont nommé cette techno "FST"

Image

Image

En fait la suspension est quasiment éliminée.
1 ... 3, 4, 5, 6, 7