Pour débattre sur tous les sujets audiophiles, ou poser vos questions sur l'audio
1, 2, 3, 4, 5 ... 20

Message Vos puces (dac) préférées et pourquoi 01 Fév 2017 10:47

Voilà, je lance ce petit topic pour parler des dacs (les puces, pas les appareils).

Chaque fabricant et chaque puce ont leur propre caractéristique sonique et la signature sonore qui en découle est plus ou moins agréable selon ses préférences.

Le but de ce topic est simplement de causer de tout ça, présenter les différentes puces qu'on a pu écouter, expliquer ce qui nous a plu ou déplu et pouvoir permettre aux débutants de mieux s'y retrouver dans cette jungle ^^. Bien que les parties amplification peuvent modifier la signature sonore, il y a des tendances que l'on retrouve souvent et directement liés au dac.

Les puces que j'ai moi même écouté :

Wolfson :
- WM8281
- WM8998
- WM8740

ESS :
- 9018K2M
- 9010K2M

Cirrus Logic :
- CS42L51
- CS4398

Burr-Brown :
- PCM1798
- PCM1792
- PCM5242

VIA :
- VT1620A

De toute ces puces, ce que je préfère ce sont les ESS. Elles ont la particularité d'avoir des aigus renforcés, beaucoup de détails et des basses très légèrement en retrait. Comparativement, je trouve les puces wolfson plus neutre avec une pointe de chaleur, qui donne un côté musical très agréable. C'est à peu près pareil pour les Burr Brown avec un peu de chaleur supplémentaire et un bas du spectre qui a beaucoup de corps.

Et concernant la CS4398, mon ressenti vis à vis de cette puce est assez mitigé. Dans la plupart des réalisations où je l'ai écouté, j'ai toujours trouvé les aigus très... "harsh" (je trouve pas le mot en français) excepté dans le Questyle QP1R ou la puce est très musicale tout en gardant son côté "haute résolution" dans les aigus.
Plus que les autres, la CS4398 a l'air d'être très dépendante de la partie amplification de l'appareil dans lequel elle est intégrée.

Je suppose que c'est un parti pris pour la plupart des fabricants de la faire  "sonner" aussi froid et montant. Ce qui a mon avis est vraiment dommage. A mes oreilles la puce devient vite désagréable dans ce genre de réalisation. A chaque fois que j'ai remarqué qu'elle sonnait très froid et désagréable ça a toujours été en présence d'une partie ampli à base de Texas Instrument (OPA1612, 1642, TPA6120A etc...)

Message 01 Fév 2017 11:07

kirasd69 a écrit:Bien que les parties amplification peuvent modifier la signature sonore, il y a des tendances que l'on retrouve souvent et directement liés au dac.


Tout à fait ! La puce DAC donne la signature globale, la partie amplification l'affine, c'est en tout cas ce que je pense moi aussi.  :headphone:

AKM AK4490 / Cirrus Logic CS4398 / TI PCM5102 et Burr-Brown 1792A : ce sont de mon côté les puces que je préfère, pour leur mélange de musicalité et de douceur, en tout cas à mes oreilles et pour mes goûts !

Et de mon côté je n'arrive pas à écouter des puces Sabre sans avoir rapidement de la fatigue auditive. C'est ce que tu décris pour la CS4398 - que je supporte bien et adore, comme dans le AP100 qui est plutôt chaud et doux - le côté "froid et montant" que j'aurai plutôt donné aux Sabres, c'est surprenant ! Ca pique les ES9xxx ... :'(

Message 01 Fév 2017 11:43

Je dirais que les ESS sont des puces très techniques, très analytique quand les autres sont plus musicales.

Je trouve que les aigus des ESS vs CS4398 sont très similaires. Après mon ressenti peu varier suivant le matos écouté.

Pour la CS4398 je l'ai écouté sur les dacs / daps suivant :
Ibasso DX80
Colorfly C4 Pro
Fiio X3 II
Creative X G5
AK 100 ou 120 (je sais plus lequel)
Et le QP1R.

Pour les ESS ça a été :
Aune X1s
Pioneer XDP-100R
Onkyo DPX1
Meizu Pro 5
Encore mDSD

La CS4398 je l'ai presque toujours trouvé fatiguante excepté sur le C4 Pro (quoique...) et le QP1R.

Je me rends compte que je n'ai jamais écouté de puce AKM (sauf dans le Nuforce uDac 3 mais comme c'est une puce custom je ne sais pas si ça compte).

Message 01 Fév 2017 13:08

Eh bien, si ce sujet ne suffit pas à faire revenir castle... :mrgreen:

Message 01 Fév 2017 13:16

Qu'est-ce que ce sujet a de particulier ?

Message 01 Fév 2017 13:25

Pour ma part, je ne considère pas que j'écoute un DAC, surtout en sédentaire avec au moins deux étages d'amplification (sortie DAC et amp) dont l'impact global sur la signature me semble bien plus important que celui du DAC lui-même. Sur les DAP ou les DAC/Amp en sortie casque directe, c'est un peu moins vrai, mais j'aurais quand même bien du mal à dire que je préfère telle ou telle puce DAC dans l'absolu.

Message 01 Fév 2017 13:29

Pourtant, en test à l'aveugle je peux te dire si la puce que j'écoute est une ESS ou une autre marque. Les puces ESS ont un rendu sonore très particulier et ce peu importe l'amplification derrière.

Message 01 Fév 2017 13:43

J'ai un peu toutes les puces chez moi, et pas mal d'amplis aussi. Je parviens à différencier les puces si les DAC sont branchées sur le même ampli (typiquement le Phonitor 2 qui accepte 3 inputs), mais je constate que si je branche un même DAC sur plusieurs amplis différents, la signature de l'ampli l'emporte le plus souvent sur celle du DAC. Ce serait grave d'ailleurs qu'une puce DAC déforme de manière très sensible le signal alors qu'elle est juste censée faire une conversion. L'aspect analytique, c'est autre chose, et sur ce point c'est clair que les puces Sabre sont singulières.

Message 01 Fév 2017 14:01

Je suis d'accord avec toi que les puces sont sensé faire juste une conversion, mais les technologies utilisées au sein de ces puces ne sont pas neutre. Et le signal sera modifié quoi qu'on fasse.

La conversion parfaite n'existe pas et je suppose que chaque technique de conversion apporte des caractéristiques différentes.

D'ailleurs si ESS décidait de ne plus utiliser leur techno Hyperstream, je suis certain qu'on aurait un rendu différent. Tout dépend comment la puce impose ça signature.

Autre exemple les Wolfson WM8740 / 41 / 42 (les plus utilisés). Toute la communauté audiophile est unanime, ces puces ont un côté chaleureux qu'on retrouve dans tout les appareils les utilisant quelques soit leurs implémentation.

alphatak a écrit:Je parviens à différencier les puces si les DAC sont branchées sur le même ampli (typiquement le Phonitor 2 qui accepte 3 inputs)


Ben je parle exactement de ça.

Message 01 Fév 2017 14:12

kirasd69 a écrit:Autre exemple les Wolfson WM8740 / 41 / 42 (les plus utilisés). Toute la communauté audiophile est unanime, ces puces ont un côté chaleureux qu'on retrouve dans tout les appareils les utilisant quelques soit leurs implémentation.
Toute la communauté audiophile est également unanime pour reconnaître à l'iBasso DX50, pourtant équipé d'un WM8740, un son plutôt froid, aux médiums secs et un peu lointains...
Même remarque pour le CS4398 : il  va sonner tantôt "chaud" sur certains DAPs, tantôt "froid" sur d'autres...
Il y a la question de l'implémentation, bien sûr, et aussi celle du circuit d'amplification qui vient derrière mais le vrai "problème" àmha (et j'en avais déjà discuté avec castle naguère, d'où ma boutade plus haut) est que considérer un DAC simplement comme une puce de conversion est une vision réductrice, donc fausse : à l'étage de conversion s'ajoute, en amont (dans le composant électronique dénommé DAC) comme en aval (dans le boîtier de l'appareil appelé DAC), toute une panoplie de filtres, DSP et passe-bas, qui colorent le signal.
Il n'existe pas, à ma connaissance, de DAC "pur". Tous les DAC équipant nos lecteurs nomades sont en fait des systèmes complexes de traitements du signal, la conversion numérique vers analogique n'étant qu'un de ces traitements.

Message 01 Fév 2017 14:15

Je crois qu'on est d'accord sur l'essentiel, kirasd69, sauf sur le fait que la signature de l'ampli l'emporte le plus souvent sur celle du DAC. Quand j'écrivais mon message précédent, j'écoutais de la zik sur l'AMI Musik DS5 qui embarque une CS4398. Je peux te dire que le son produit par la sortie casque (TPA6130A2) et celui de la sortie ligne (Muses 8920) n'ont pas grand-chose à voir. L'impact de l'aop est bien plus lourd que celui de la puce, et c'est souvent le cas.

Message 01 Fév 2017 14:20

Si l'ampli l'emporte sur le DAC c'est que l'ampli ne joue pas son rêle d'ampli (qui par définition devrai se contenter d'amplifier a l'identique le signal en entrée) ou bien alors que celui-ci comporte ces propres AOP (comme c'est je suppose majoritairement le cas) et dans ce cas oui c'est bien le dernier maillon de la chaîne qui imposera sa signature, mais il doit bien y avoir des ampli qui ont une entrée bypass servant a attaquer directement les étages d'amplifications sans passer par les AOP

Message 01 Fév 2017 14:26

Le fil droit avec du gain... non seulement c'est un vieux mythe, mais en plus je ne crois pas que ce soit souhaitable s'agissant de systèmes d'enceintes ou de casques qui sont par nature imparfaits. C'est bien pour ça qu'on recherche tous la bonne combinaison DAC/Amp/casque, donc autre chose que du fil droit avec du gain...  ;-/

Message 01 Fév 2017 14:31

Ma puce préférée reste la Pulex Irritans (connue aussi sous le nom de Puce de parquet ou Puce des bois).
Je reconnais cependant qu'elle a un côté un peu piquant...  :mrgreen:

Message 01 Fév 2017 14:33

Dans un monde parfait il n'y aurait jamais aucune coloration de n'importe quel élément.

Mais comme c'est impossible, les ingénieurs applique des colorations (fait exprès ou non je ne sais pas) selon ce qui leur "semble" idéal.

On voit bien que les marques sont capables de faire sonner n'importe quoi n'importe comment (comme les marques chinoise qui adoptent toute le même "genre" de signature). Mais il y a toujours certaines caractéristiques qui transparaissent. (le plus flagrant étant pour ESS).
1, 2, 3, 4, 5 ... 20