Pour débattre sur tous les sujets audiophiles, ou poser vos questions sur l'audio

Message Re: Vos puces (dac) préférées et pourquoi 05 Fév 2020 12:00

je n'ai pas vu de CS4398 aussi .
c'est la première fois que je vois l'intérieur du 1A je suis surpris par la qualité de fabrication et des composants  !

Message 05 Fév 2020 12:13

Ce n'est pas plus soigné que les autres constructeurs ^^

J'en sais un peu plus sur la CXD-3778GF.

Elle intègre le contrôle de volume, qui se fait avant décodage. Elle possède une technologie similaires à ce que fait ESS, c'est à dire de reechantilloner la musique à très haute fréquence afin de repousser le bruit bien au delà des fréquences audible (noise shaping). Cet échantillonnage se fait en mode synchrone (d'où la présence des deux horloges).

À la vue de la taille de la puce, le décodage se fait vraisemblablement de manière standard en delta-sigma et dans le domaine de la tension.

Message 05 Fév 2020 12:14

tyz a écrit:je n'ai pas vu de CS4398 aussi .
c'est la première fois que je vois l'intérieur du 1A je suis surpris par la qualité de fabrication et des composants  !
Ce qui fait entre autre que Sony peut ce permettre de sortir leur HDG et THDG en gros tous les 5 ans c'est justement le soin qu'ils apportent à l'ensemble de la chaîne, et notamment le choix des composants et des routages internes.
En clair, les mecs c'est pas des brêles  :mrgreen:

Eykxas a écrit:Ce n'est pas plus soigné que les autres constructeurs ^^

Clairement si...

Message 05 Fév 2020 12:38

MrLocoLuciano a écrit:
Eykxas a écrit:Ce n'est pas plus soigné que les autres constructeurs ^^

Clairement si...



Je ne vois pas en quoi...

Exemple :

Wm1a : Image

Astell & kern SE100 : Image

Les deux ont le même niveau de finition. Et c'est pareil pour un tas de marque.

Message 05 Fév 2020 12:42

OK tu as raison  :jap:

Message 05 Fév 2020 12:45

...


Je déteste ça... Si j'ai tort dis moi où ! Explique ! Argumente !

Je n'ai aucun souci à remettre en cause mon jugement encore faut il me donner des infos valables pour que je puisse changer si j'ai tort.

Message 05 Fév 2020 12:55

Eykxas a écrit:Ce n'est pas plus soigné que les autres constructeurs ^^

J'en sais un peu plus sur la CXD-3778GF.

Elle intègre le contrôle de volume, qui se fait avant décodage. Elle possède une technologie similaires à ce que fait ESS, c'est à dire de reechantilloner la musique à très haute fréquence afin de repousser le bruit bien au delà des fréquences audible (noise shaping). Cet échantillonnage se fait en mode synchrone (d'où la présence des deux horloges).

À la vue de la taille de la puce, le décodage se fait vraisemblablement de manière standard en delta-sigma et dans le domaine de la tension.


Hmmm, pas certain...
Enfin si : effectivement, il y a un contrôle de volume, qui intervient à l'étage DSP, mais derrière, je ne crois pas qu'il y ait de conversion N/A de type delta sigma. J'imagine plutôt une conversion vers un signal PWM ou PDM, effectivement à haute fréquence (ça rejoint le standard du DSD, d'une certaine manière), signal directement amplifié (la puce est une puce d'amplification :) ), selon le principe des FDA, ou de la classe D (amplification dite par commutation).

Message 05 Fév 2020 13:15

Citation depuis wikipédia :

Les amplificateurs de classe D utilisent la modulation de largeur d'impulsion, la modulation de densité d'impulsions ou des formes plus avancées de modulation comme la modulation Sigma delta[27]


Le delta sigma n'est apparemment pas incompatible avec la classe D.

Il me semble qu'il n'y a que dans du delta sigma qu'on a besoin de noise shaping, pas en pwm. (Sauf si je me trompe).

Message 05 Fév 2020 16:02

Eykxas a écrit:...
Je déteste ça... Si j'ai tort dis moi où ! Explique ! Argumente !
Je n'ai aucun souci à remettre en cause mon jugement encore faut il me donner des infos valables pour que je puisse changer si j'ai tort.
Je comprends, et j'avoue que ton argumentaire et tes explications (tes photos) m'ont convaincu du 1er coup  :mrgreen:

Bon arrêtons de rigoler 2 minutes.
Déjà as-tu lu le précédent message ?
MrLocoLuciano a écrit:Ce qui fait entre autre que Sony peut ce permettre de sortir leur HDG et THDG en gros tous les 5 ans c'est justement le soin qu'ils apportent à l'ensemble de la chaîne, et notamment le choix des composants et des routages internes.
Donc une photo de pcb... ne démontre pas grand chose tu l'admettras sans analyse plus approfondie. Je ne suis pas spécialiste du sujet j'ai juste lu notamment sur le topic WM1A et WM1Z sur Head-Fi.

L'implémentation, et le soin apporté pour ça par les ingénieurs, est la grande force de Sony depuis très longtemps.

La mise à la terre est un sujet pris très à cœur par Sony là ou d'autres marques s'en soucient peu.. ou s'inspirent.

Sony utilise depuis très longtemps aussi des composants qui sont pour certains fabriqués spécialement pour eux. C'est notamment le cas des Polymer multilayered Film Capacitors (PML Caps). Ils sont aujourd'hui de plus en plus répandus chez les autres fabricants qui.... copient.

Quand on inspire les autres c'est souvent car on fait les choses bien, voir mieux  :jap:

Message 06 Fév 2020 10:45

La discution est devenu trop technique pour moi, comment un ampli peut amplifier un signal numérique en signal "audible" il faut bien une puce qui transforme le numérique en analogique non?

Message 06 Fév 2020 11:53

Une assez bonne explication du comment ça se passe : https://www.qobuz.com/fr-fr/info/hi-res ... ital177603

Le fait est que ces appareils n'utilisent pas de conversion numérique analogique avant l'amplification, la puce d'amplification traitant directement les données numériques et sortant un signal à modulation de largeur d'impulsion (PWM) qui va être filtré par un réseau self condensateur afin d'obtenir un signal analogique. C'est donc à ce niveau que s'effectue la conversion en signal analogique, comme dans tout amplificateur numérique, même si celui-ci dispose d'entrées analogiques, le module d'amplification pouvant généralement dans ce cas accepter ces signaux analogiques en entrée.

Message 06 Fév 2020 13:20

Personnellement, je trouve qu'il y a des confusions propagées par les divers commentateurs (concepteurs, vendeurs, critiques) sur ces amplificateurs FDA.
L'on mélange dans le même schéma (circuit, puce) des concepts numériques et analogiques.
Si l'on s'en tient à l'amplification en classe D, celle ci n'est pas "numérique" !
:-?  :-?

Message 06 Fév 2020 15:30

Kooka a écrit:Une assez bonne explication du comment ça se passe : https://www.qobuz.com/fr-fr/info/hi-res ... ital177603

Le fait est que ces appareils n'utilisent pas de conversion numérique analogique avant l'amplification, la puce d'amplification traitant directement les données numériques et sortant un signal à modulation de largeur d'impulsion (PWM) qui va être filtré par un réseau self condensateur afin d'obtenir un signal analogique. C'est donc à ce niveau que s'effectue la conversion en signal analogique, comme dans tout amplificateur numérique, même si celui-ci dispose d'entrées analogiques, le module d'amplification pouvant généralement dans ce cas accepter ces signaux analogiques en entrée.


D'où la présence de condensateur dans le wm1a... ok je comprend

Message 06 Fév 2020 17:23

@renecito : en fait, c'est un peu foireux, parce qu'en vrai de vrai, la dichotomie numérique/analogique est un peu artificielle...
A titre personnel, j'ai tendance à faire la distinction comme ceci :
- si le traitement est continu dans le temps, c'est le domaine de l'analogique ;
- si le traitement est cyclique et asservi à une horloge, c'est le domaine du numérique.

Si effectivement les amplificateurs en classe D ne sont pas des amplificateurs numériques, il y a bien une phase qui consiste à convertir l'entrée analogique en un signal échantillonné de type impulsionnel (PDM, PWM ou autre).
Dans un ampli FDA, c'est une simple transformation qui est faite depuis le signal d'entrée (numérique) vers un signal pseudo-analogique (un flux "numérique" sous la forme d'un signal PxM peut être transformé (pas converti) en signal analogique par simple filtrage, du coup on est plus sur du "pseudo-analogique", parce que le signal n'est pas continu, mais bien échantillonné (donc cyclique)), qui est par la suite amplifié. Il suffira de filtrer ce signal (passe bas) pour obtenir quelque chose de correct, mais l'un dans l'autre on peut tout faire en une puce, en restant entièrement dans le domaine numérique (c'est à dire "pas continu" mais asservi à un signal d'horloge).

@Guillaume69 : pour le coup, les condensateurs peuvent aussi servir pour le filtrage de l'alimentation , leur présence n'est pas nécessairement l'indication d'une amplification en classe D.

@Eykxas : je n'ai pas compris ton point sur le noise shaping... ou tout au moins son rapport avec la puce FDA...

Message 06 Fév 2020 18:04

@burndav tes arguments se défendent et tu as raison, le sujet est un peu foireux, d'ailleurs voila ce qu'en dit le constructeur Rotel (qui a construit pas mal de classe D)
"The amplified PWM waveform is low pass filtered to recover the audio waveform and eliminate spurious ultrasonic noise before outputting it to the speakers. This process seems digital but is in fact analog in nature. The signal is not "digitized", i.e., assigned a numerical value; the PWM pulse train is an "analog" of the input audio signal."