Pour débattre sur tous les sujets audiophiles, ou poser vos questions sur l'audio
1, 2, 3, 4, 5 ... 7

Message Re: La dynamique (ou autre notion)... 25 Mar 2016 11:58

Prenons un autre exemple concret simple :
DaveStarWalker a écrit:J'ai sinon noté une petite compression dynamique

tout va bien là? tu as deja joué avec un compresseur dynamique? quel rapport ça peut bien avoir avec un intra? peut etre l'idée que tu racontes n'importe snip ttaazz xxx peut te traverser l'esprit à ce moment.

la definition de dynamique en audio est on ne peut plus simple. c'est l'ecart entre le son le plus fort et le son le plus faible.
-alors pour parler d'un support audio, la dynamique va representer l'ecart entre le son le plus fort et le son le plus faible qui peut etre enregistré.
-pour un artiste, parler de dynamique pour ce qu'il joue va decrire non plus la dynamique totale, mais plutot l'ecart entre quand il s'enerve et quand il joue calmement. c'est toujours de la dynamique mais entre 2 valeurs particulieres. on veut implicitement parler de la dynamique de ce qu'il joue, parce que le niveau de silence dans la piece n'est pas super important pour decrire un artiste. donc il va de soi qu'on ne parle pas de ça.
-pour un appareil electronique, la dynamique va generalement etre entre le son le plus fort et le bruit de fond(à une certaine tension electrique , ou un certain volume).
toujours un sens clair d'ecart entre le niveau sonore max et une autre valeur, une dynamique quoi. un ecart objectif qui se mesure.
tu as deja vu des mesures de dynamique pour un intra ou un casque? non. et la raison est assez evidente, ça n'a rien à faire avec un casque.

donc en partant de ce principe, dire d'un casque qu'il a un son dynamique, ou une bonne dynamique, ou qu'il manque de dynamique, c'est entre le pleonasme, et snip ttaazz xxx.  parce que s'il y a un son, il y a une dynamique! duh!  mais c'est d'autant moins judicieux qu'un casque n'est pas responsable de la dynamique du signal en dehors de son niveau d'isolation et de sa sensibilité/impedance qui va decider du niveau sonore max avec une tension particuliere.
mais evidement personne n'utilise jamais dynamique pour parler de volume max ou d'isolation externe. on parle de sensi, de volume max, ou de niveau d'isolation. les gens utilisent donc majoritairement "dynamique" pour raconter snip ttaazz xxx. et decrire ce qui en fait est une histoire de signature ou de distorsions, ou de je ne sais pas quoi qui leur passe par la tete, n'ayant rien mais alors rien à voir avec la dynamique.
ça c'est le point de depart. une erreur assez frequente et un mauvais usage d'un mot pour "jouer à l'audiophile". toi tu es allé plus loin en parlant de « compression dynamique » qui n'a tellement rien à snip ttaazz xxx. que ça m'a motivé à faire mon post au lieu de juste me moquer derriere mon ecran avant d'aller manger des pringles.

et on pourrait jouer à ça pour presque tout ton post, mais meme moi j'ai mieux à faire. mon conseil c'est de garder ta passion pour les concours de champs lexicaux bien separée de tes feedbacks audios. car pour decrire un intra c'est vraiment foireux quand ça veut dire donner de fausses infos aux gens juste pour faire beau.

Message 25 Mar 2016 12:00

La dynamique n'est pas qu'une différence d'intensités sonores. C'est tout un comportement du signal restitué par le système d'écoute (casque, intras, oreillettes, etc) en termes d'intensité sonores rapportées au temps à certaines fréquences données. Oui, tout ça à la fois. Alors on peut l'ignorer --- ou faire semblant de l'ignorer --- mais la réalité est là : la dynamique est un mot simple qui désigne un ensemble de faits complexes.
Dans mes tests et retours, j'en suis venu à distinguer plusieurs sortes de dynamiques : la macro-dynamique, qui renvoie aux différences importantes d'intensités sonores sur une durée moyenne/longue et qui concerne, grosso modo, l'entame du profil dynamique ADSR, à savoir, essentiellement, l'attaque et le decay ; la micro-dynamique qui désigne les différences d'intensités sonores sur une durée courte/très courte et comprend notamment les phénomènes de transitoires, c'est-à-dire de passage d'une traîne (= sustain + release) d'un son court à l'attaque du son suivant qui lui succède très peu de temps après (son étude est essentielle, notamment, pour l'analyse du rendu des timbres) ; et enfin la dynamique relative qui est l'ensemble des rapports entre les intensités sonores respectives des sources/instruments d'un message musical sur une très brève durée.

Un système d'écoute, quel qu'il soit, peut affecter aussi bien l'une ou l'autre de ces dynamiques que toutes ces dynamiques ensemble.
Sur les pages de mesures d'un site comme Innerfidelity, par exemple, les relevés du rendu impulsionnel et ceux de la restitution des signaux carrés nous renseignent sur la fidélité (ou non) du système d'écoute testé aux dynamiques du signal à certaines fréquences données.
Concrètement, un casque (ou des intras) peut estomper les attaques d'un signal (macro-dynamique), écourter les traînes des signaux courts (micro-dynamique) et/ou être incapable de retranscrire les intensités sonores respectives des instruments jouant en même temps,notamment en comprimant l'intensité sonore des sources les plus bruyantes relativement à celle des sources les moins bruyantes. Et cette altération peut même se produire à certaines fréquences en particulier plutôt qu'à d'autres, par estompage d'un des registres.

Donc le propos de Dave me semble pour ma part aussi légitime que parlant et ne mérite en tout cas absolument pas le mépris dont, par ignorance apparemment, tu l'accables.
Et cela vaut aussi pour ta précédente "critique" de son emploi du terme de focalisation qui, quoique métaphorique (puisqu'il relève du jargon de l'optique), n'est pas moins évocateur du phénomène avéré de déphasage stéréophonique (un phénomène dont, par exemple, les ingénieurs de Sennheiser ont tenu compte, pour leur part, dans la conception de l'HD800).

Allez, j'arrête là où je vais finir par user de l'argument d'autorité et vous parler des décennies de pratique que j'ai accumulées dans la manipulation des compresseurs dynamiques et des autres effets de studio dans mes créations musicales. Sachez seulement que je puis vous garantir que Dave, lui, sait de quoi il parle. Et qu'à mon sens, il en parle fort bien. :jap:

Message 25 Mar 2016 12:04

Merci pour le post coa, j'ai appris des choses :jap:

Message 25 Mar 2016 12:04

C'est toujours sympa d'expliquer pour nous,  pauvres ignares, ces expressions très techniques. Moi ya ça aussi que j'ai pas compris:
DaveStarWalker a écrit:Mais il peut parfois y avoir comme une sensation de léger flottement pour les sources virtuelles.

Une bonne âme pour m'expliquer svp ?

Message 25 Mar 2016 12:05

Les lectures sont plaisante merci à vous :jap:

Message 25 Mar 2016 12:05

Buzthafuzz a écrit:Oui, mais c'est quoi une source virtuelle ?


Salut Buzthafuzz,

Je te pose quelques questions.

A ton avis, est-ce que la batterie (par exemple) que tu écoutes, dans ta tête (littéralement), placée à droite dans un mix "X" ou "Y" est réelle ?

Ou le Sax à gauche (mais plus ou moins nettement, en avant ou en arrière, sur un plan, ou pas, fluctuant peut-être selon les fréquences reproduites, etc.) ?

Ou la chanteuse au milieu, entre les 2 yeux (ou pas, selon la physiologie de chacun, l'intra, les 2...) ?

Quel est le contraire de "réel", dès lors que quelque  chose est pourtant effectivement perçu ?

Donc quelle est l'expression la plus simple et la plus compréhensible pour parler de ces quelques phénomènes, sans écrire un roman qui ne sera pas lu ?

Solution ?

Utiliser les ressources de la langue française  8-D  :headphone:

Et effectivement, préciser les choses si nécessaire.  (Y)

Message 25 Mar 2016 12:06

@DSW : ben c'est pour ça qu'on échange et c'est tres bien comme cela. Personnellement je reste bloqué pour comprendre l'expression relevée par CoA et ce que constitue la 'compression de dynamique'.
Peux-tu élaborer ?

Message 25 Mar 2016 12:09

DZ un compresseur dynamique en plug-in dans un DAW, ça fait exactement les choses dont tu parles. les notions de rise time, decay etc servent à regler l'action du compresseur. ce sont des notions de vitesse qui servent à gerer le declenchement et la magnitude de la compression, oui en effet. mais à aucun moment ça veut dire que parler de rise time pour autre chose est une information sur la dynamique. faut pas tout melanger là il n'y a pas de reciproque la dedans et un driver n'est pas un compresseur.
tes histoires de micro macro dynamique, pour moi ça ne veut rien dire. la dynamique n'implique pas de notion de vitesse. de temps oui parce qu'il faut bien une durée pour qu'un systeme dynamique existe. vu qu'on mesure une difference, il faut bien le temps que cette difference existe. mais la vitesse d'un signal n'a rien à faire là!!!!!!!! c'est comme si tu commençais à marquer amplitude à chaque fois que tu veux en fait parler de temps. ça n'a simplement aucun sens. la dynamique en audio est un rapport d'amplitude, on s'en contrecogne de savoir combien de temps il a fallu pour arriver en haut. si tu t'en preocupes, alors tu ne parles plus de dynamique. dans tous les cas tes explications ne tiennent pas la route et tu fais donc parti des gens qui violent la definition de dynamique en audio dont je parlais avant.

encore une fois si on mesure la dynamique de tous les produits audios sauf les drivers, tu ne penses pas qu'il y a peut etre une raison? le seul moment ou c'est normal de decrire un intra en parlant de dynamique, c'est pour decrire le type de driver.  :p


et les trucs sur la complexité du message et certain instruments attenués ou je ne sais pas quoi, c'est plus probablement un effet de masquage psychoacoustique par des casques de signatures differentes. donc le masquage est plus marqué à differents endroits et certains instrus ont l'air plus presents car la frequence est boostée. AMA tu as associé des resultats aux mauvaises variables à coup de post hoc ergo propter hoc. ça a un poil plus de sens que la plupart des trucs que tu suggeres.


DaveStarWalker a écrit:.......... afin de les faire comprendre au plus grand nombre.........


en disant des trucs qui sont faux, et en utilisant des mots pour dire des trucs qui ne sont pas en face de leur definition dans le dico.  ouhai, super logique, tu dois avoir raison.
c'est fun moi voulais que tu arretes de coller des termes audios à tout va en les detournant de leur sens, justement pour que ce que tu racontes ait un sens. comme quoi on a au moins un point commun.  :/

et non "compression dynamique" pour parler du son d'un intra n'est pas une image ou une figure de style. c'est juste faux.

Message 25 Mar 2016 12:10

La seule dynamique "réelle" pour l'auditeur est celle qu'il ressent. Distinguer réalité et sensation n'a pas de sens ici --- même et surtout du point de vue de la mesure ou de la "science". ;-/
Wiki a écrit:D'une manière générale, la dynamique d'une grandeur est le niveau relatif de ses valeurs maximale et minimale — jamais nulle, en raison du bruit de fond. Elle représente le domaine de variation de la grandeur. La dynamique est une grandeur sans dimension qui s'exprime généralement en décibels (dB).
Dans le domaine de l'acoustique et de l'électroacoustique, la grandeur pertinente est la sonie, c'est-à-dire le niveau sonore ressenti par les êtres humains.
Edit: ce post était auparavant ailleurs. Il est ici hors de son contexte et n'est pas censé répondre à celui de castle qui précède.
Je devrais le modifier pour ça, mais j'ai la flemme de m'engager encore une fois dans ce débat stérile : relisez tous la définition de la dynamique sonore telle qu'elle est donnée dans l'article de la Wikipedia que je viens de citer et vous verrez que l'usage que Dave a fait du terme "dynamique" est tout à fait conforme à sa définition "réelle", "scientifique", etc.

Message 25 Mar 2016 12:13

Je n'ai pas suivi toute l'affaire, mais je suis sûr d'une chose : quand on fait appel à des notions, des concepts ou des termes techniques pour décrire un objet ou un ressenti, il est important d'en connaître la signification sous peine de ne pas être compris.
Quand un lecteur ne comprend pas un propos parce qu'il ignore le sens d'un terme technique utilisé à bon escient, il lui est possible d'en chercher la signification (par exemple sur le web) et de revenir lire le propos. En revanche, si le terme technique a été utilisé de façon impropre, il plongera dans la perplexité celui qui en ignore le sens comme celui qui le connaît.
Alors bien sûr, chacun est libre de raconter ce qu'il veut avec les mots qu'il veut sur TN, y compris en alexandrins si ça lui chante, mais s'il veut être compris, il faut un minimum de rigueur dans le choix des mots. Cela ne signifie évidemment pas que les erreurs sont interdites, et encore moins honteuses. En revanche, les balayer d'un revers de la main en prétextant la passion ou la poésie est fâcheux. Quant à imaginer que Neil Youg a conçu un DAP, ça fait quand même un peu sourire...  :DD

Message 25 Mar 2016 12:14

En gros, pour que je suive (si si ça me passionne  :DD ), lorsqu'on écoute un casque ou un ampli péchu avec un ligne de basse franche et percutante, des attaques de note sur les instruments à corde dans la meme veine, une caisse claire qui claque franchement avec vivacité, on emploie souvent le terme dynamique.

Or la dynamique mesure l'écart entre deux valeur (un peu comme le contraste en image), donc, au cas d'espèce, le terme est devoyé. J'ai bon ?

Et pour en revenir à la description qui précède, le terme idoine pour être sûr de se faire comprendre, c'est quoi ? ça claque ? ça fouette, ça pète ?

Parceque franchement, ce terme "dynamique", tout le monde l'utilise dans le sens que je viens d'indiquer, y compris dans les "revues hifi".

Si tout le monde se trompe sur le sens d'un mot, ce même mot finit par avoir du sens non ?  :mrgreen:

Message 25 Mar 2016 12:14

Pour ces deux derniers posts de alphatak et oswald66: je trouve que alphatak (et donc castleofargh) ont parfaitement raison. Cela dit, oswald66 a aussi raison, d'ailleurs le cas existe déjà pour le mot "neutre" que castleofargh lui-même utilise en précisant à chaque fois "vous voyez ce que je veux dire". En fait, effectivement, on fait ce qu'on veut, mais c'est quand même toujours mieux de savoir ce qu'on dit et de quoi on parle. Et je suis convaincu d'une chose: si on arrive pas à faire comprendre une chose à quelqu'un qui n'y connaît rien, c'est qu'on a pas très bien compris soi-même.

Message 25 Mar 2016 12:22

Messages d'un autre post déplacés ici, merci de continuer dans le calme et le respect.

Pour le titre, s'il est inadapté, dites le moi et je le changerais  :jap:

Message 25 Mar 2016 12:37

Même si elle est un tantinet polémique, c'est bien de ne pas avoir détruit cette discussion. Les questions de terminologie dans les forums techniques sont toujours causes d'embrouilles et d'incompréhensions, mais il est important de les aborder afin que tout le monde parle la même langue ou - à tout le moins - comprenne celle de l'autre...
:levit:

Message 25 Mar 2016 12:45

alphatak a écrit:mais il est important de les aborder afin que tout le monde parle la même langue ou - à tout le moins - comprenne celle de l'autre...


Certes, mais c'est un voeu pieux...  :(  On n'a pas réussi à s'entendre sur la notion de "neutralité" viewtopic.php?f=14&t=12674 ni sur celle de "chaud" viewtopic.php?f=14&t=12963 , alors bon courage pour la "dynamique".  :mrgreen:
1, 2, 3, 4, 5 ... 7