Message Re: iBasso Dzero MK2 17 Aoû 2015 14:25

Un peu HS mais...  Personne ne sait comment sonne le D2 Boa, par hasard (lui aussi équipé d'une Wolfson 8740) ?

Message 03 Oct 2015 13:56

On recherche un rédacteur pour le GdN 2015 à propos de ce dac/amp nomade. Une bonne âme qui voudrait participer ? :jap:

Message 26 Oct 2015 23:31

Je vous livre moi aussi un petit compte rendu de ce petit couteau suisse.

Il est plus grand - en taille - que le D-zero premier du nom ; derrière mon Meizu il se remarque, mais au vu de sa finesse, pas de gros souci au final.
Ensuite, vous le branchez, c'est reconnu rapidement.  Sur mon Meizu, aucun souci non plus !  À la lecture sur Foobar, c'est fluide, rapide, on est loin des 2-3 secondes de latence que je me tapais systématiquement avec les Encore mDAC, U-sabre ou encore SMSL M2.

Et l'écoute...  Premièrement sur le AKG K545, depuis le PC, ça sonne ouvert, réellement neutre, pourtant ça m'a pas l'air si aéré et sec que ça...  Puis surtout, je ne parviens pas à régler le volume, qui demeure fixe !  Évidemment, j'avais branché mon casque sur la LO !  -_-

Je recommence donc...  Ah oui quand même, elle a gagné combien de mètres en largeur, la scène ?  ^^  Je découvre désormais toutes les caractéristiques de sa signature sonore bien particulière, à savoir une belle sécheresse dans l'ensemble du spectre, des basses présentes mais un peu ténues, des mediums ébouriffés et vivant, ainsi que des aigus qui se démarquent aisément, même si j'émets, aujourd'hui encore, des réserves à avancer que ces aigus sont brillants et un peu granuleux, comme j'ai pu le lire par endroits.  En tous les cas, je trouve la signature réellement neutre, voire très légèrement montante.  
Par ailleurs, j'ai remarqué qu'il est à l'aise pour séparer les plans en profondeur, et m'a d'ailleurs permis pour la première fois de démarquer et morceler un ensemble composé de plusieurs voix et choeur, avec l'instrumental en arrière-plan et sur les côtés.  Bien sûr ça reste de l'ordre du subtil, mais je ne me souviens pas d'avoir été impressionné par ce début d'étagement par les anciens Dac/Amp que j'ai pu avoir sous la main.

En nomade c'est autre chose.  Les basses, déjà bien modestes à la base, se font littéralement avaler si le casque ne possède pas un niveau d'isolation digne d'un Focal, on se retrouve donc seuls avec des hauts-mediums et des aigus qui dérapent trop souvent dans l'acidité dès qu'on pousse un peu trop le volume (en Low Gain, pourtant).  Puis surtout, le pire, c'est cet adaptateur OTG hypersensible, qui coupe carrément le son si l'on appuie dessus, ah que c'est chiant, vraiment...

Maintenant, connaissant un peu mieux ce Dac/Amp, je parviens à identifier son vrai défaut, à savoir un manque cruel de présence au centre de la scène...  Vous voyez un AKG K/Q701, qui est connu pour sur-latéraliser ?  Ben là, je trouve, c'est la même chose.  Les détails viennent parfois de loin, que ce soit à gauche ou à droite, mais là, juste devant moi, je n'entends pas assez de choses, c'est pas assez formé, pas assez « costaud », peut-être presque anémique par moment !  Pourtant, là encore, c'est de l'ordre du subtil, et ce n'est certainement pas ce qui va sauter à l'oreille en premier.  Disons que sur certaines musiques plus que d'autres, ça se repérera plus facilement.

Enfin, puisque je mentionne le AKG Q701, je tiens à dire que, pour ma part, malheureusement, cet appareil n'est vraiment pas à la hauteur pour driver ce casque, qui sonnait constamment lointain, avec un contrôle dans la partie haute du spectre à chier..   qui laissait à désirer.  J'ai essayé le mode Hi-Gain, ça avait l'air mieux, mais je préfère m'abstenir d'aller plus loin, sachant que l'effet placebo n'est jamais loin !

Venant d'un Topping Nx2 et de DAC à puce Sabre, je ne dirai pas que c'est le jour et la nuit, et même si le gain est perceptible, ça ne va pas plus loin, il demeure trop subtil à mes oreilles.  Il n'y a que l'exagération de la largeur de scène qui procure un effet whaouh au début, pour le reste, disons que ça a l'air « plus détaillé », tout au plus. mais il ne faut pas s'imaginer que :

 - les basses vont devenir très profondes et merveilleusement articulées ;
 - les mediums sonneront intimes, soyeux et voluptueux, avec extrême douceur (limite tu peux tapoter l'artiste en fermant les yeux)
 - les aigus auront une extension incroyable, avec des milliers de micro-détails et d'harmoniques que tu n'as jamais entendus auparavant !

Non, vraiment, par rapport à un Topping Nx2, j'ai surtout dû m'habituer à la signature diamétralement opposée, et forcément ça impressionne tant c'est différent (passer d'un rendu chaud, reposant et assez peu détaillé, à un rendu sec et parfois hérissant lors de certains passages), mais en 2 jours c'est clos, j'ai été habitué.
Par rapport à un U-sabre (ou autre DAC edg à puce ES9023)...  Ben ce dernier n'a vraiment pas à rougir eh !  Je préfère tout de même, aujourd'hui encore, le rendu de la puce Sabre pour la présence homogène qu'elle apporte sur tout le spectre audio.  La restitution des basses est plus profondes, ces dernières ont par ailleurs plus d'impact et de rondeur, les mediums, moins chaleureux et moins « vivant » s'expriment avec plus de vigueur et la scène sonore est large, mais juste, avec une répartition équitable entre tous les plans, sans exagération flatteuse à mes oreilles.  Même si à côté, les aigus sonnent parfois acides et un peu artificiels.

Du coup, pour revenir au iBasso, ouais ok, 2 puces par canal c'est bien, c'est vendeur de rêve sur papier, mais en réalité, je ne ressens pas encore ce que ça apporte en plus.  Peut-être plus de détails par voie, certains disent, je dis pas non, je dis pas oui.  En ce qui me concerne, je ne suis pas si conquis que ça, et la différence par rapport à d'autres références (en terme de dynamique ou de réalisme, par exemple), n'est pas flagrante sur la majorité des points !  C'est ce soundstage très large, en fait, qui m'a fait en premier ressentir une amélioration nette, mais est-ce que le reste suit ?  Je suis sceptique.  
C'est pour cela désormais que j'ai toujours le Topping Nx1 branché sur la LO du iBasso => scène sonore moins large, mais plus cohérente, basses plus profondes et fond sonore légèrement plus sombre, avec un peu moins de nervosité dans le haut du spectre.

Je trouve donc que pour 100€, on a là un beau produit, qui peut surtout servir de source pour des combo, mais de là à dire si c'est exceptionnel, ou si ça enterre le reste dans le même secteur...  Pour ma part, ça m'étonnerait !  :D

Message 01 Nov 2015 10:46

Je suis vraiment d'accord avec ce qui a été dit au dessus.
Le problème en nomade c'est que les graves s'effacent tellement qu'on a l'impression d'avoir les écouteurs mal enfoncés dans les oreilles.

Il y a aussi un gros soucis au niveau de l'isolation edit :electrique de ce dac/amp. Dans le metro ou tout lieu commun c'est inutilisable, on entend en permanence des interférences.
Résultat, je branche directement mes écouteurs sur le smartphone.

Message 01 Nov 2015 11:06

Je vois pas en quoi l'utilisation du Dzero ou pas changera l'isolation que tu a vis à vis de tes intras  8-)
Que le Dzero soit sensible aux interférences soit, mais l'isolation  :8

Message 01 Nov 2015 11:09

Excellent retour que j'ai dévoré d'une traite, Karrthus. Merci beaucoup! (Y)

Message 01 Nov 2015 11:50

ttaazz a écrit:Je vois pas en quoi l'utilisation du Dzero ou pas changera l'isolation que tu a vis à vis de tes intras  8-)
Que le Dzero soit sensible aux interférences soit, mais l'isolation  :8


Il parle de l'isolation électrique de l'appareil, qui détermine sa sensibilité aux interférences.  ;-/

Message 01 Nov 2015 13:18

Si c'est ça c'est pas clair car juste avant il écrit :

glorofindrel a écrit:Le problème en nomade c'est que les graves s'effacent tellement qu'on a l'impression d'avoir les écouteurs mal enfoncés dans les oreilles.

Il y a aussi un gros soucis au niveau de l'isolation.


Du coup pour moi, vu que l'on associe très souvent un problème de manque de basses avec un "manque" d'isolation (event à l'arrière des tenore par exemple), ça paraissait logique qu'il y est un rapport  :-S

M'enfin, c'est pas grave  8-)

Message 01 Nov 2015 14:04

ttaazz a écrit:M'enfin, c'est pas grave  8-)


C'est ça.  :mrgreen:

Il ne fallait juste pas lire les deux paragraphes en même temps, sinon on ne comprend pas tout... entre l'isolation sonore (pour les graves) et l'isolation électrique (pour les interférences). Image

Message 01 Nov 2015 17:00

ttaazz a écrit:Je vois pas en quoi l'utilisation du Dzero ou pas changera l'isolation que tu a vis à vis de tes intras  8-)
Que le Dzero soit sensible aux interférences soit, mais l'isolation  :8



C'est la signature qui me donne l'impression de pas avoir d'isolation physique, tant les basses disparaissent. Je sais bien que ça ne joue pas sur l'isolation réelle  :lol:

En revanche l'isolation électrique, là c'est un vrai soucis.

Message 21 Déc 2015 16:12

Bonjour, quelqu'un a-t-il un retour sur l'utilisation de ce DAC avec un ath-msr7 ?

Message 28 Oct 2017 14:55

Coucou,après presque 2 ans d'endormissement je viens réveiller un peu ce thread moribond avant qu'il ne parte aux oubliettes:après avoir eu(sans compter ceux que j'ai essayé en boutiques et autres salons)une PELLETEE de DAC et pas des moindres(Mojo,Shanling M2,Shozy Alien Gold,encore mdsd,nuprime et j'en oublie)je dois dire que celui-ci,que beaucoup de lecteurs vont considérer avec mépris(un des travers du petit monde audiophile souvent snob),est tout simplement mon préféré.
Contrairement a ce qui a été dit plus haut(les auditeurs qui ont fait leur CR ont-ils bien pris la peine de le rôder?il demande environ 100h pour s'adoucir dans les aigus et s'arrondir sur toute la BF)il est très cohérent dans TOUS les registres et possède un médium magnifique avec un bel étagement des plans (digne d'un bon ampli à tubes).Il a un chouilla moins de rondeur que le Mojo mais son haut médium est beaucoup plus dynamique(les micro-détails ressortent mieux).Pour mon malheur je l'ai perdu dans le RER la semaine dernière et je m'en mords les doigts parce qu'il est pour ainsi dire introuvable aujourd'hui(ce qui est,AMHA la preuve de son inestimable valeur,ce que les anglais appellent un vrai "hidden gem of hi-fi).

Message 28 Oct 2017 18:12

J'ajoute une remarque générale,et j'en profiterai pour répondre à fran-84(un peu tard je sais),messieurs quand vous faîtes un CR sur un ampli/DAC attention à ne pas juger le casque:la sonorité d'un système relève pour au moins 70% du transducteur final,ce n'est pas moi qui l'invente c'est un fait connu et reconnu par les audiophiles les plus compétents.Si je me suis permis autant d'éloges sur l'ibasso c'est que je l'ai essayé aussi avec une pelletée de casques et dans la majorité des cas il sonnait de bon à excellent,sauf avec l'ATH-MSR7 mais faute au..casque lui-même(je l'ai eu et revendu)le seul cas où ce casque était acceptable était sur les très bons enregistrements,ou des enregistrements anciens(bande master suivant la fameuse courbe RIAA des vinyles),cette remarque vaut aussi pour (presque)tous les beyers.Un fabricant de matériel de studio (Audio-Technica,Beyer,AKG)ne peut PAS faire de bons casques (j'entends par là pour une utilisation plaisir)dire le contraire est un mythe entretenu par certains pour faire gonfler les ventes.
PS AKG a fait de bons casques jusqu'en dans les années 80,quand ils ont été rachetés par Harman et fabriqués en Chine c'est parti en sucette