Page 1 sur 1

Message Dance music et lcd-x 27 Fév 2016 05:58

L'ingénieur Klaus Hill, spécialisé en dance music, révèle qu'il mixe fréquemment au casque :
Et puis aussi je passe plus de temps sur mon casque Audeze LCD-X. Ça me donne l'impression d'avoir une paire d'ATC ou de PMC sur les oreilles. Ils sont faits aux USA. C'est une petite entreprise ; tout est fait sur place. C’est un casque pour audiophile. Il est vendu à Harrods au Royaume-Uni. Il coûte à peu près $2 000. Au départ j'étais très sceptique. Mais ce truc-là est hallucinant, mon vieux. Si je devais me mettre à écrire de la musique aujourd'hui, et que j'envisageais de renouveler mes haut-parleurs et tout ça, je ne le ferais pas. J'irais plutôt acheter un casque LCD-X, et je ne m'embêterais même pas à acheter des enceintes de monitoring.

Qu’est-ce qui justifie un coût pareil pour un casque ?

On perçoit chaque détail. J'arrive à entendre le moindre déphasage, que je ne perçois même pas avec mes grosses enceintes. C'est un casque absolument extraordinaire. Le casque de chez Focal est très bon également. Le Focal Spirit Professional. On produit une grande partie de la musique dance dans des petits studios. Aujourd'hui on n'a plus besoin d'un gros studio. Je connais des DJ qui gagnent $10 000 - $12 000 par soir, et ils bossent avec un casque et un portable à l'hôtel quand ils partent en tournée. Et ça sort dans le commerce.

Source plutôt intéressante pour les amateurs d'edm :
http://fr.m.audiofanzine.com/techniques ... vrier+2016

Message 27 Fév 2016 13:03

Voilà longtemps que, pour ma part, je pense la même chose. Je ne produis et ne mixe d'ailleurs plus qu'au casque depuis plusieurs années. Le casque est plus précis que les enceintes sur des tas de points, non seulement la correction de la phase stéréo, comme le précise Klaus Hill, mais aussi les ajustements fréquentiels (et tous les EQ en général).
Il est cependant un domaine où les enceintes, même en EDG, restent à mon avis imbattables (sauf peut-être par des rig hors de prix) : le réglage de la spatialisation du signal, de la volumétrie du rendu. Comme personnellement je produis de la musique qui sera essentiellement écoutée au casque, je n'ai pas trop à m'en soucier. Mais si je voulais créer une musique de film, par exemple (ou de théâtre, comme j'ai pu le faire jadis), je ne pourrais pas faire confiance à mon rig casqueux pour obtenir une spatialisation correcte.

Message 27 Fév 2016 13:12

Cette façon de procéder est propre à la musique électronique, ou le placement est à la discrétion du compositeur. Pour la musique jouée par des musiciens (basse, batterie, etc..),   les enceintes sont indispensables pour obtenir un résultat cohérent.

Message 27 Fév 2016 13:28

Certes mais pas que : quand tu ne produis qu'au casque (ou que tu fais du sound design), si tu n'élabores pas des stratégies d'écoute pour percevoir quand même le rendu spatial volumétrique, tu risques de sortir des sons ou même des mixages que tu tu vas trouver au final "étriqués" sur des enceintes.
C'est tout le problème de la simulation de la diffusion spatiale sur le système clos aux voies disjointes qu'est un casque (même ouvert).
Page 1 sur 1