Message Re: Ultrasone HFI-780 17 Avr 2017 20:11

J'ai ce casque depuis quelques jours grace à Florence  :jap:

C'est assez diffèrent de ce que j'ai l'habitude d'écouter. Branché sur le Questyle c'est pas mal du tout... Je ne l'écouterai pas tous les jours, mais étrangement, comme le souligne Stryper :

stryper a écrit:C'est un casque vraiment attachant

Etrangement...  :headphone:

Merci Florence pour la découverte.  :soumis: J'ai même commandé un headband de Sennheiser hd600 que j'attacherai avec du velcro  (Y)(Y)

Message 17 Avr 2017 20:58

Alors, le son Ultrasone, « c'est de la merde » ?  :o

Message 17 Avr 2017 21:17

Non non pas du tout  :lol:

Au début j'avais l'impression que mes oreilles étaient sous l'emprise de l'alcool  :lool: C'est pour te dire ! On perd ses repères à la première écoute. Mais ensuite, quand on s'y attarde c'est plutôt pas mal ! Je me demande si le questyle n'y est pas pour quelque chose... J'essaierai de le tester sur du sabre pour voir si ça pique  :p

Et maintenant je commence à me renseigner sur les ultrasone  :mrgreen: TN c'est le mal ! Non, Florence c'est le mal  :loool:

Message 17 Avr 2017 21:28

Perso (ça n'est que mon avis), je pense surtout que si ces casques sont si particuliers, c'est en raison d'un énorme creux dans le bas-médium, présent sur les casques de cette marque que j'ai pu écouter.  Ca les fait passer direct pour des casques froids, voire désincarnés ;  cela, couplé à un aigu qui devient métallique en poussant le volume, donne une incroyable sensation de son retouché et pas naturel du tout...
Après ça vient peut-être d'ailleurs.  En tous cas, quand tu viens d'un Grado, d'un AKG ou d'un Focal, t'as direct la sensation que le son a perdu de son pelucheux.

Message 17 Avr 2017 21:42

Ils ont une sacrée gamme n'empêche ! Et même des intras  :o

Pour la signature sonore, il me semble que le questyle comble "ces trous" que tu évoques. Les aigus ne sont pas trop mis en avant, et les médiums sont beaux. D'où un certain équilibre ? Mais c'est quelque chose d'assez singulier ce casque. Je vais tester sur du sabre !  :headphone:

Édit : non, sur du sabre c'est pas la même. Ça pique les aigus  :sleep: c'est très clair là  :)

Message 18 Avr 2017 20:52

Il faut une poigne de fer dans un gant de velours aux Ultrasone!!
Sinon gare aux oreilles  :mrgreen:
Il faut les contenir en douceur

Message 17 Oct 2017 23:20

J'ai acquis un ancien HFI-780 il y a quelques semaines, estampillé S-Logic, et non S-Logic Plus, une série qui doit dater, donc.

Durant ces quelques semaines, je n'ai pas reconnu ce casque.  Ce que j'ai entendu n'a rien eu à voir avec la description que j'en avais faite en première page.  En gros, le son m'a paru creux et trop porté sur les aigus.  C'était le cas sur mon premier exemplaire, mais au moins il ne devenait sibilant qu'à volume élevé.  Avec celui-ci, j'en étais à mi-chemin du volume maximal que déjà des sifflantes " sautaient " par-dessus le mix, ajoutant une tonalité tranchante et métallique.  De plus, la pointe d'aigu ressentie était décalée par rapport à ce que je voyais sur les mesures ;  alors que sur le graphique d'Innerfidelity elle se situe peu après 10Khz (comme sur le Signature Pro), je percevais pour ma part de fortes turbulences à partir de 7Khz.  Étonnant, d'autant plus que sur le graphique Goldenears, cette zone est marquée par un creux abyssal...
En gros, j'ai eu l'impression de réécouter mon ancien instrument de torture, le fameux HFI-2400.

Par curiosité, j'ai alors accédé au compartiment arrière du driver.  Hormis une pastille blanche collée dessus, rien d'anormal.  Mais tant qu'à faire, autant la retirer.  Et mieux encore, autant le faire des deux côtés.

Je réécoute donc le même morceau, et ne constate pas de changement à volume faible.  À volume modéré, le son me semble plus couillu, moins creux.  Les sifflantes sont prononcées mais pas sibilantes.  Ah !  Je me mets aux 3/4, et vraisemblablement le son a été changé ;  certes l'aigu est perçant et a conservé sa tonalité métallique, mais le pic dans cette zone ne se cantonne plus qu'aux alentours des 10Khz, sans tirailler outre mesure les sifflantes à 6-7Khz.
Quant à la sonorité creuse, elle n'a pas été totalement comblée, mais les bas-médiums sont déjà mieux charpentés et n'accusent plus d'un gros vide.

Le reste n'a pas été changé, me semble-t-il, que ça soient les haut-médiums, les basses ou la scène sonore.

Je retrouve alors le HFI-780 tel que je l'ai décrit dans le premier post, avec de la chaleur en plus dans les bas-médiums (la zone à 300Hz).  Attention, pour les sensibles à l'aigu, c'est un casque à évincer d'emblée !  Mais autrement, c'est, je trouve, un casque très addictif, au rendu rapide, très clair, très incisif en haut et très aéré pour un casque fermé.
À voir si ce mod est réalisable sur le HFI-580 et HFI-680...

Message 16 Jan 2018 21:45

Quelques mois après avoir effectué ce petit mod, je reste toujours enthousiaste face à ce casque.  Restitution vivace, bien rapide, avec une bonne représentation de chaque registre.  
J'ai cependant cerné son principal défaut : il manque de précision....  Un peu partout.  Étrange, puisqu'en venant d'un casque au rendu plus sombre, l'évidence est frappante : tout semble plus net, chaque sonorité parait plus épurée, mieux détourée.  Mais en réalité non.  Cette illusion de netteté, à mon avis, provient à la fois de l'abondance des aigus, ainsi que de la rapidité des basses.  Un léger manque de chaleur vient renforcer ce côté incisif.
En fouillant un peu plus l'écoute, je me suis rapidement rendu compte que les basses tendent à devenir brouillonnes en descendant sous les 35Hz, tandis que les aigus, pas forcément agressifs (mais très énergique attention), se montrent un peu trop écorchant en tapant dans des hauts volumes.  Par ailleurs, l'écoute globale fait ressortir un léger effet de voile dans cette zone aigu.

Comment me suis-je aperçu de cela ?  En ayant eu la chance d'être tombé sur son petit jumeau, le HFI-680, il y a déjà quelques semaines.
Comme je m'y attendais, j'avais été confronté à la combinaison « timbres creux / aigu parasité ».  En cause, une fois encore, ces fichues pastilles blanches.  Elles ne recouvraient ici que deux des quatre trous, mais c'était de toute évidence bien suffisant pour causer des résonances.

Le fait de les enlever libère alors le vrai potentiel de ce casque.  
Ainsi le premier constat peut être dressé bien rapidement : la restitution émise est bien similaire à celle proposée par le HFI-780.  En clair, c'est énergique, incisif, musclé.

Et très musclé même.  Là où je trouve les basses du 780 plutôt light, ici ces dernières (plutôt les infra-basses en réalité, en-dessous de 50Hz) prennent davantage de consistance et semblent plonger bas, voire anormalement bas.  Les kicks de grosses caisses sont bien mieux segmentés par exemple.  Aussi sur des musiques actuelles, beaucoup de bourdonnements se font entendre, et la pression semble plus importante dans les infra-basses que dans les mid-basses.  Cela me rappelle un certain Pro750.

Une autre variation avec le 780 concerne les haut-médiums.  Le 780 proposait déjà un traitement « en toute discrétion » de ce registre, prévenant tout effet « mégaphone » ou « sifflet ».  Ici, le recul de cette plage de fréquence est encore plus sensible, si bien que les voix féminines manquent ici, non pas de présence, mais plutôt de dynamique.  Elles n'ont pas la même puissance, le même impact, et cela, conjugué avec des basses très présentes, sur certains morceaux, fait que l'on frôle le rendu sombre.  J'ai bien dit « on frôle », ça signifie que l'on reste toutefois bien éloigné de toute sensation « cotonneuse » déplaisante.

C'est plutôt en général que le changement se fait ressentir.  Le 680 propose un son certes tout aussi incisif, mais plus précis tout au long du spectre.  Les instruments et leur sonorité sont mieux cernés ici, le son semble moins déborder, et surtout, il ne sature pas aussi rapidement que sur le 780. (en réalité, je ne l'ai pas poussé jusqu'à saturation tellement le volume était déjà à des niveaux dangereux)  Bref un très bon point ici !
Je pense par ailleurs que cette meilleure précision semble encouragée par une scène sonore davantage restreinte sur le 680.  Et c'est d'ailleurs là que je peste un peu, car cette dernière semble vraiment légère en terme de proportion, et quand bien même la sensation de bulle reste très agréable, cela manque de grandeur.  

Hormis cela, je n'ai guère remarqué de réels changement quant à l'aigu, si ce n'est une présence à peine moins renforcée, que je mettrais plutôt ici sur le compte des pads qui sont à peine moins épais que sur le 780.  Ah si, de légers chuintements se font ressentir ici, mais de même, c'est à mettre sur le compte des pads.  En intervertissant ceux-là avec ceux du 780, le souci se règle instantanément.
Après l'aigu reste inchangé, et le même pic, intervient au même endroit sur les deux modèles, soit peu après 10Khz.

Bref je résume.  Par rapport au 780, le 680 :

    - est plus sombre ;
    - descend sensiblement plus bas, avec une certaine lourdeur (un peu comme le Pro750 / Pro900) ;
    - tend à être plus précis un peu partout, moins évasif (me rappelle le Signature Pro ici) ;
    - retranscrit une scène sonore plus étroite, tant en largeur qu'en profondeur (de mémoire, il me semble que c'est l'Ultrasone avec la scène la plus courte qu'il m'ait été donné d'écouter, à prendre avec des pincettes) ;
    - ne sature pas à volume élevé (me rappelle le Signature Pro sur ce point) ;
    - reste un casque énergique, dont l'aigu peut ne pas plaire à tout le monde

Pour la personne qui aime les basses bien présentes, rapides, et précises, je lui recommande d'emblée ce modèle.  Je sais que mon avis peut sembler un peu outrecuidant, dans la mesure où la plupart des reviews en anglais avancent que le 780 est supérieur sur ce point, mais je ne fais que traduire en mot ce que mes oreilles entendent.  Certaines reviews affirment que le 680 est un casque basseux, et je les rejoins carrément.  D'autres affirment que ce registre est un peu light, et là je tique un peu...
Certaines qualifient l'aigu du 680 de " forgiving ".  Hm, d'office, avec les pastilles, ça devient rapidement insupportable, donc non.  Sans les pastilles, à prendre avec des pincettes.  Pour ma part j'aime quand ça revient en pointe vers les 10Khz, c'est le cas sur les casques Focal, sur un MSR7 (plutôt 9Khz ici, m'enfin), sur un K545, sur le Signature Pro, le Performance 820 / 840, et systématiquement l'aigu sonne propre et net.

À mes yeux, il fait parti des Ultrasone qui sonnent proprement, sans avoir ce fameux aigu métallique et chimique que l'on rencontre sur les modèles PRO.  J'ai par moment dit qu'il me rappelait le Signature Pro.  Ça ne signifie pas que C'EST un Signature Pro sur ces points, mais plutôt qu'on s'en rapproche beaucoup.
De mémoire, le Signature Pro avait pour lui des timbres plus réels, une certaine légèreté en plus, qui parfois pouvait laisser place à un véritable carnage percussif quand la musique le permettait, toujours avec ce soin porté sur la clarté, l'impact et le mordant.  Ici on s'en rapproche certes, mais ça se sent que le son est moins libre, plus lourd, que la dynamique est davantage freinée sur les parties les plus délicates.

Message 16 Jan 2018 22:48

Vraiment un super retour, détaillé et très bien écrit. Je n'achèterai pas ce casque, mais j'ai pris beaucoup de plaisir à t'entendre en parler...  :)

Message 17 Jan 2018 00:22

Ouuuf, j'ai bien cru que t'allais me tomber dessus hehe.   :p
Je pensais que tu tiquerais sur la partie où je le compare au Signature Pro (car c'est plutôt osé c'est vrai...).

Après disons qu'il vaut le coup d'essai et qu'il se compare, je pense, à beaucoup de références dans les 100-200€, sans forcément en détrôner un.

Message 17 Jan 2018 00:41

Bah au contraire, le Sig Pro est l'un des rares points de repères que j'ai dans la gamme Ultrasone...  ;-/

Message 02 Déc 2018 13:43

Un an après l'acquisition de ce HFI-680, j'en reste un utilisateur heureux, en mettant de côté son câble de 3m et son confort relatif.

D'un point de vue sonore, je persiste à le préférer faiblement au HFI-780, ainsi qu'à dire qu'il s'agit d'un des Ultrasone qui sonne les plus proprement à mes oreilles, malgré le côté bestial qui ressort nettement.

J'ai remarqué avec le temps qu'il affichait une meilleure régularité dans la zone des hauts-médiums.  Le 780 accuse d'un énorme creux, quoique restreint (tous les graph sont unanimes), à 3Khz, qui retire de la présence et de la vigueur sur certains instruments à corde.  Le 680 se comporte plus sainement ici.  Hélas, je n'ai pas beaucoup de mesures sur lesquelles m'appuyer, hormis celle de Goldenears.

Autrement, je maintiens qu'il délivre un aigu certes plus propre que celui de beaucoup d'Ultrasone - notamment ceux de la série Pro, bien plus laiteux - mais qui demeure agressif dans sa nature, néanmoins.  
Sans matériau pour filtrer ces fréquences devant les driver, le pic peu après 10Khz ressort bien trop.  Pensant initialement que ce pic opérait bien trop haut pour être directement perçu, il faut se rendre à l'évidence : il se caractérise moins par de la sibilance, plutôt que par une tonalité très rêche et incisive.  Boostez de 5db les fréquences entre 11 et 15Khz pour obtenir plus ou moins ce même effet, vous comprendrez par vous-même.
Malheureusement, ce pic semble difficile voire impossible à damper, contrairement à celui de 7Khz qui disparait totalement après une simple modification.

C'est un casque qui excelle notamment dans les basses.  C'est un HFI-580 avec une emphase plutôt portée sur les infra-basses, avec la précision et la rapidité en plus.  Niveau quantité, c'est plus ou moins la même à mon avis, on reste sur un rendu bien basseux, sans être trop lourd.  Je ne comprends toujours pas pourquoi tant de reviewers outre-mer trouvent ce casque bass-light, ou alors bien plus sage par rapport à un 780 qui serait basseux (alors que le 780 frappe plus sec, avec un roll-off sensible).
Je serai très curieux de connaitre ses taux de distorsion dans cette zone.   :headphone:

Je serai également curieux de connaitre l'avis d'autres personnes sur ce casque.   :jap: