Page 1 sur 1

Message [Jomo Audio] - SALSA 06 Jan 2020 13:40

SALSA

Packed with four BA drivers provides linear sound signature with lifted vocal presentation. Utilizing vented BAs for mid and mid high frequency for a full bodied listening experience.

Suitable for vocalist, engineer and audiophile. Starts from S$1099

https://www.jomoaudio.com/pages/salsa

SPECIFICATIONS
Quad Precision Balanced Armature Driver
Quad ways CSU crossover network
FR: 20 Hz -20 kHz
Sensitivity: 109 dB
Impedance: ~20 ohms at 1KHz
Triple multi-size Ti Metal Sound Bores
Noise Isolation: ~26dB +/- 3dB (Custom Version)

Message 19 Jan 2020 18:01

Introduction :

J’ai la chance d’ouvrir le tour  des  Jomo Salsa. Je remercie Jomo pour leur confiance et je remercie TN qui nous permet d’avoir accès à ce produit assez rare. Pourquoi j’ai voulu participer ? Car je ne connais pas cette marque et que certains semblent vouer un culte aux Flamenco.

C’est mon premier test, et je redoute cet exercice… N’ayant pas le vocabulaire techniques qu’ont Vic ou DarkZunicorn (DZ) ou encore l’expérience marathon de Sausalito. Je vais essayer d’apporter mon ressenti à l’écoute de ces intras.

Quand je lis un test, je me pose toujours des questions : qui est ce testeur ? Quel matériel a t-il eu ? Quelles sont ses préférences ? Quel type de sonorité recherche t-il ? Qu’écoute-t-il ? Est ce que son retour sera pertinent pour moi au vu de mon vécu ?

Il me parait important de connaitre le testeur pour comprendre son retour. En effet, un test aussi objectif qu’il soit, reste un test,  et est par nature subjectif.  Certains vont passer directement au retour, pour les autres,  je vais aborder brièvement les daps et les intras, puis mes préférences musicales.

Les daps et les intras qui m’ont marqués :
Hifiman 901s et Pioneer XDP-300r. Le hifiman dégage une puissance et des mediums magnifiques (surtout avec la bonne carte). Le Pioneer lui est extrêmement détaillé (à base de sabre) et permet une écoute « chirurgicale ».

Etymotic ER4-XR et Hidition NT6. Les Etymotic m’ont permis de comprendre. Les etymotic ont clairement orienté mon choix pour les NT6. Les Etymotics devraient être LA paire que l’on doit écouter avant toute folie d’achats sur TN. Les basses ne sont peut être pas les plus belles (quantité/qualité) mais les mediums et les aigus sont tellement beaux. Surtout pour le prix. Cependant, en comparaison avec les NT6, le son peut paraitre « cartonneux » et les aigus « artificiels ».

Mes préférences musicales : j’écoute un peu de tout, mais on peut mettre de coté le métal et de manière générale le rap. J’écoute surtout des femmes comme Birdy, Adele, Norah Jones, Banks, Lana Del Rey, Lorde… Mais aussi du Prince, The XX, Jay-Z, Snoop Dog, Mark Ronson, Ed Sheeran… C’est assez varié.  N’utilisant plus les transports en commun, j’ai revendu mes daps et j’écoute surtout mes enceintes. Le streaming (avec Tidal) est aujourd’hui pour moi mon seul mode d’écoute. Cela dit, il m’arrive encore d’écouter mes customs quand je prends le train ou lorsqu’une écoute plus intimiste est nécessaire.



I. Présentation des Jomo Salsa :

Les  Jomo Salsa ont 4 BA avec une « linear sound signature with lifted vocal presentation ». Ce qui a tout de suite fait tilt dans ma tête.

La forme des intras ressemble d’avantage à des moulés que des universels. L’insertion se fait en profondeur et il n’est pas surprenant de prendre une taille d’embouts en dessous.

Pour le test, les Salsa sont proposés avec un câble standard en jack 3,5 doté d’une connectique en 2 pins. Des embouts sont aussi présents, mais je vais utiliser ceux en ma possession (Spiral dot, triflange type Etymotic, des Comply et des Spin fit).

Les Salsa sont des intras custom et le prix de départ s’élève à S$1099 soit 736 euros.


II. Présentations du matériel test.

Sources :

- Sabaj D5 : le Sabaj D5 est un dac ES9038PROavec une sortie casque. J’utilise essentiellement la sortie dac couplée à un ampli Cambridge pour alimenter des enceintes. Reste que la sortie casque est de qualité.  La sonorité des dac sabre est considérée comme claire et parfois agressive dans les aigus. Ce n’est pas le cas des nouvelles puces. Je dirai qu’elles sont transparentes.

- IBasso DC01 : le Ibasso DC01 un dac ampli nomade avec une sortie 2,5, destiné surtout à être branché sur un smartphone (connectique en usb c). Il dispose d’un dac AK4493. Je ne connais pas trop les dac AK, je dirai que le son n’est pas agressifs dans les aigus, des graves un peu rond avec d’avantage de présence que pour les puces sabre. Des mediums un peu mis en avant ?

- E1DA 9038S : ce dac ampli dispose d’un ES9038Q2M. Je l’ai depuis peu et de ce fait, ne le connais pas assez. Il n’offre qu’une sortie balanced en 2,5. Le dac fait un peu le buzz, capable de « battre » des dap HDG / MDG.

Intra

- Hidition New Tears 6 (NT6) custom et reshell par Custom Art : Hidition est une marque coréenne. 6 BA / 4-way. Ils sont assez vieux, on trouve des tests datant de 2013. Un son plutôt clair, ayant besoin d’une source chaude ou ayant une excellente maitrise des aigus. Un câble  apportant de la  douceur peut aussi être envisagé (sans dénaturer les aigus magnifiques). Quelques tests pour plus d’informations : https://theheadphonelist.com/headphone_ ... tion-nt-6/ ou https://theheadphonelist.com/ciem_revie ... hybrid-v3/

- Blon BL03 : des intra universels d’entré de gamme (30 euros) avec un seul « driver » en carbone. Un son plutôt chaud, avec des aigus en retrait. Une qualité surprenante, rivalisant pour moi avec des intras à 200/300 euros. Marche très bien avec du sabre. Plus d’information ici viewtopic.php?f=277&t=25093

Câbles :

- Câble stock : aucune information, 3,5. Surement du cuivre.

- Câble hybride 4 fils (2x6N OCC + 2x6N OCC Silver plating 26AWG), acheté chez CEMA Electro Acousti Store (Aliexpress) en 2,5.

- Câble hybride DIY Neotech 8 fils (4x7N UP-OCC SILVER 28AWG + 4x7N UP-OCC COPPER 28AWG) acheté chez CEMA Electro Acousti Store (Aliexpress), monté avec un jack modulable.


III. Test

- Généralité

Pour le test je vais utiliser le câble stock et mon Sabaj D5. C’est la source la plus qualitative que je pense avoir en ma possession. Je ferai aussi des comparaisons avec mes autres sources, câbles et intras.

L’extrémité de la canule des Salsa est assez large et correspond à l’ouverture des Spiral dot. Si on prend cette donnée en considération, je pense que ce sont ces embouts qui dénaturent le moins la signature de ces intras universels. Les comply ont tendance à rendre les aigus « couinants » et des basses exagérées. Les Spin fit donnent des basses avec de l’impact, mais les aigus sont un peu agressifs. La scène est aussi plus étroite. Les triflanges sont intéressantes. En effet, l’insertion est profonde et le résultat pourrait correspondre à des Salsa custom ? Même si je suppose que Jomo a du adapter la signature du modèle universel en conséquence.

Après réflexion, j’ai décidé d’associer les Salsa avec les triflanges. Pour quelle raison ? Comme je l’avais évoqué, ce test reste subjectif. En effet, les custom sont pour moi au dessus des universels. D’une part pour l’isolation, d’autre part pour la fidélité du son produit par les intras. J’admets que les Salsa seront moins « sexy » qu’avec les Spiral dot, mais le son me plait d’avantage avec ces embouts. Je vais par ailleurs laisser des triflanges neuves avec les Salsa pour les testeurs suivants.

En écoutant les Salsa pour la première fois, j’ai été un peu décu. Je m’attendais à quelque chose de super détaillé. Ce n’est pas le cas. Alors, ce n’est pas forcément un défaut en soi. Car ces intras ont des qualités à faire valoir.

Si je devais résumer ces intras, je dirais qu’ils sont parfait pour une écoute longue et sans fatigue. Ils me paraissent assez équilibrés, sans mise en avant particulière de certaines fréquences. Les aigus ne sont pas agressifs. Les voix sonnent justes et sans exagération. Les mediums ont une très belle tonalité. Les basses ont ce qu’il faut pour ne pas rendre l’écoute ennuyeuse. Elles restent toutefois douces. A la première écoute, j’ai trouvé le son dense dans sa représentation spatiale. Les voix sont positionnées en avant, un peu « frontal ». Ce ne sont pas les intra avec une largeur et une profondeur exceptionnelles non plus. Mais la cohérence fait qu’on ne ressent pas de manque.

- Blon BL03 et Hidition NT6

En utilisant le câble stock et les mêmes embouts, les Blon BL03 demandent plus de puissance pour le même niveau sonore. Les basses cognent plus et les aigus sont plus présents (un peu agressifs par moment en comparaison). Le son est plus « claquant ». Les mediums, en quantité, sont plus ou moins identiques. Toutefois, les Salsa ont des mediums plus « joyeux », « sucrés », « séduisants ». Difficile des les définir, mais ils me plaisent. La scène est d’avantage dans la largeur que la profondeur. Les Blon BL03 procurent un plaisir immédiat, mais peuvent être fatigant.

Une confrontation que je redoute : les Hidition NT6, le même câble et la même source. Ils demandent plus de puissance. Les voix sont moins charnelles sur les NT6. Toutefois, les aigus sont plus en avant et plus dans la finesse sur les NT6. En effet, le son est moins claquants au niveau des aigus (agressivité). Les NT6 sont plus aérés et l’ensemble me paraît plus liquide / fluide. Les basses des Salsa ont plus de présence (en quantité) et sont plus rondes. L’écoute des NT6 est un peu plus fatigante pour un volume sonore identique.

- Câble Litz argent-cuivre Neotech hybride / câble hybride argent-cuivre ET Sabaj D5 / IBasso DC01 / E1DA

Le câble Neotech hybride sur le Sabaj donne une sonorité douce. Les mediums sont encore plus qualitatif. Le son est plus charnel, les voix transmettent beaucoup d’émotions. Les aigus sont moins artificiels et les basses ont plus de consistances. Le son devient plus liquide et fluide. Il n’y a pas de dureté. Très belle association.

Avec le câble Neotech hybride sur le IBasso DC01, la scène est plus étroite, les voix sont mises plus en avant. Les basses sont un peu plus présentes et trainantes. C’est plus « gras », moins propre, plus brouillon. Il y a du souffle à faible volume. Je trouve cela moins agréable qu’avec le Sabaj.

On retrouve une sonorité proche du Sabaj avec le E1DA, mais le tout étant moins raffiné. Il y a un peu de souffle et les aigus sont moins maitrisés. Le son est un peu plus dynamique, plus frontal avec une scène plus étroite. Bonne association.

Le second câble hybride (non litz) est un peu plus sec, les voix sont moins séduisantes. L’espace est plus étroit. Sur le IBasso,  le câble propose une sonorité plus sèche et rend les basses moins trainantes.


Conclusion :

Si vous recherchez des intras basseux ou très clairs ou encore ultra définis, je dirai qu’ils ne sont pas, à priori, fait pour vous. Par contre, si vous recherchez des intras relativement équilibrés, permettant une écoute sans fatigue, ils sont à prendre en considération. Les médiums sont charmeurs et l’ensemble est très cohérent.

Message 19 Jan 2020 20:41

Merci pour ce retour Td310   (Y)(Y)
Tu peux les garder un peu plus que 3j  :-O quand même si tu veux pour affiner ton ressenti et en profiter un peu plus :jap:

Message 19 Jan 2020 23:21

Retour intéressant et très bien construit. Merci à toi  :soumis:

Message 11 Fév 2020 16:52

Voici mon opinion sur les Jomo Salsa que j’ai pu tester pendant quelques jours avec l’aimable concours de MrLocoLuciano
Ce sont des intras avec une technologie multi BA qui sont au nombre de 4, ils sont proposés à la vente en version Custom à 722 € dans la version la plus simplifiée mais avec les diverses taxes, le prix s’élèverait plutôt aux environs des 900 € en France.

Image

L’écoute s’est faite avec un Hiby R6 pro sur la sortie asymétrique avec un petit comparatif avec les 2 intras en ma possession c’est-à-dire le Sony IER-Z1R (1600 € env) et le FLC8 (300 € env) sur la sortie asymétrique également.
Le FLC8 est réglé comme ceci :
sub -> filtre gris = medium
bass -> filtre noir = haute
Medium - Aiguës -> filtre gris = medium - medium

Le réglage des FLC8 décrit ci-dessus est important car il permet d’avoir une idée relative sur la signature sonore des Salsa
Ma première impression en les écoutant c’est qu’ils ne sont pas neutres, la signature est chaude et descendante, en comparaison avec les FLC8, les Salsa ont plus de sub et le niveau d’aigues est plus bas, ils ont un niveau de basse un poil plus bas que les Z1R et ces deniers montent plus haut dans les aigues.
Personnellement je me retrouve dans ce type de signature.

La scène sonore est plutôt spacieuse en largeur, peu de profondeur et de hauteur l’imagerie est assez sommaire, bon à priori on est dans les standard dans cette gamme car de mémoire les intras déjà possédés ou même essayés au Sound Day ne m’avais pas laissé de meilleures impressions.
Les FLC8 sont dans le même standard mais s’étendent un peu moins en largeur.
Le comparatif avec le Z1R fait mal, on a la une scène holographique sur un ¼ de tête avec des instruments qui fourmillent dans tous les sens.

Les basses et sub sont bien présentes, ça descend assez bas, on est pas dans un registre Vega mais ça descend bien quand même, cela donne une ambiance sonore générale dense avec de la matière.
La qualité est plutôt bonne, elles sont plutôt rondes, il y a un peu d’impact, c’est plutôt bien texturé et définis, je trouve que c’est le point fort de ces intras malgré que cela soit des drivers BA.
Les basses des FLC8 sont un peu plus tendus avec un même niveau de définition mais moins d’impact, la texture des Z1R est approchante mais la définition et l’impact sont bien supérieurs sur le Z1R, néanmoins je peux passer de l’un a l’autre sans trop de frustration.

Les médiums sont définis et musicaux, je perçois une petite bosse sur le bas et un creux sur le haut, les voix masculines passent bien et les féminines également, pas de dureté à déplorer.
Ceux des FLC8 sont équivalent hormis des timbres plus flatteurs et chaleureux chez les Salsa.
Ceux des Z1R sont plus définis, plus dynamique et plus musicaux.

Les aiguës sont pour moi le maillon faible ce qui est le paradoxe de cet intra multi BA qui me donne satisfaction dans les grave mais moins dans les aiguës.
Au rayon positif, ils sont doux, très doux même, aucune agressivité à déplorer ni sibilante même avec mon Hiby qui ne pardonne pas la moindre dureté et mes oreilles également, ils ne montent pas très haut et les timbres plutôt mats mais se font parfaitement entendre même sur de l’orchestration fournis.
Malgré tous cela, ils manquent un peu de finesse, d’énergie et également de dynamisme.
Les FLC8 montent plus haut avec plus d’Energie et de définition mais malgré le réglage mid, ils peuvent se montrer agressif avec également de la sibilante parfois et des timbres pas forcement naturel qui tendent parfois vers le métalique.
La encore, la comparaison est très difficile pour les Salsa dans ce registre après écoute des Z1R, ces dernier montent plus haut mais restent doux et naturel,ils sont plus fins, détaillés, dynamiques, énergiques …  

Ce ne sont pas des intras analytiques mais le niveau de détails reste correct sans plus, la séparation des instruments est bonne même avec des aiguës qui ne montent pas très hauts, le message musical passe bien.

En conclusion je dirais que ces intras m’ont globalement plus par la signature chaude, ils sont plus musicaux que technique.
Je les aie bien appréciés sur des orchestres, les violons et les voix passent bien, le jazz ou d’autres musiques avec de belles lignes de basses également.
En revanche sur certains morceaux, souvent du métal, il y a une fréquence dans les basses fréquences ou bas medium, je ne saurai dire laquelle qui génère une sorte de bouchon qui ne pénalise pas le message musical qui reste bien audible mais qui engendre une sorte de mollesse enquiquinante.

Le rapport qualité prix dans tout ça, ben je dirai qu’ils valent le prix demandé compte tenu de ce que j’ai pu écouter (même si c’est toujours trop cher, 900 € ce n’est pas rien), ni plus ni moins.
Ils ne sont pas sans défauts mais si on aime avoir de la matière, de la douceur dans le haut avec néanmoins un message musical intelligible alors pourquoi ne pas les essayer.

Message 11 Fév 2020 17:22

Merci pour le retour ridert !

Message 11 Fév 2020 17:25

En effet le comparatif avec les Z1R, qui aiguisent ma curiosité, est instructif !  (Y)

Message 12 Fév 2020 09:40

Storm a écrit:En effet le comparatif avec les Z1R, qui aiguisent ma curiosité, est instructif !  (Y)


Vu ce que tu possèdes comme source et casque, je ne vois pas comment ta curiosité ne serait pas satisfaite positivement.
Ils te plairont, c'est sur, après plus ou moins que les Legend X je n'en sais rien mais ils te plairont

Message 12 Fév 2020 14:03

Merci pour le retour, ridert.
Peux-tu simplement préciser la couleur des filtres utilisés sur les FLC8 (gris-gris-gris, je suppose) ? Je pense que ce sera plus parlant.

Message 12 Fév 2020 16:28

DarkZunicorn a écrit:Merci pour le retour, ridert.
Peux-tu simplement préciser la couleur des filtres utilisés sur les FLC8 (gris-gris-gris, je suppose) ? Je pense que ce sera plus parlant.


Presque, c'est gris, noir gris.
C'est mis à jour.

Message 12 Fév 2020 16:42

Merci !

ridert a écrit:Les FLC8 montent plus haut avec plus d’Energie et de définition mais malgré le réglage mid, ils peuvent se montrer agressif avec également de la sibilante parfois et des timbres pas forcement naturel qui tendent parfois vers le métalique..
Je pense que tu n'aurais pas eu ce problème avec la canule dorée (qui a été spécifiquement étudiée pour éviter les stridences)...

Message 12 Fév 2020 20:24

DarkZunicorn a écrit:Merci !

ridert a écrit:Les FLC8 montent plus haut avec plus d’Energie et de définition mais malgré le réglage mid, ils peuvent se montrer agressif avec également de la sibilante parfois et des timbres pas forcement naturel qui tendent parfois vers le métalique..
Je pense que tu n'aurais pas eu ce problème avec la canule dorée (qui a été spécifiquement étudiée pour éviter les stridences)...


J'ai essayé la doré avec le même résultat, maintenant, l'association avec le R6 ne semble pas au top, j'avais testé le DX220 et le Cayin N6 II (avec la verte il me semble) et c'était beaucoup plus doux surtout avec le N6.
Mais attention le comparatif avec des intras de gamme au dessus mais en évidences les defaults mais il n'en reste pas moins que pour le prix, ils sont vraiment excellent.
Page 1 sur 1