Message Re: Alambic Ears - Noosa 22 Mar 2021 21:36

Oui après c'est un taraud pour extraire les'damper donc faut pas tout niquer non plus  ;)
Pour les'shell plus petit il y a deux solutions, shell métal au parois fine comme 64 audio ou fir  mais là  est d'autre moyen.

Après en acrylique la solution  c'est parois fines et du coup fragile comme je font  certain .
J'ai préféré la solidité mais c'est pas pour autant que j'ai négligé le confort ;)

Message 25 Mar 2021 14:36

Salut

Pour ceux qui hésitent par rapport au fit et au confort avec ces iem assez gros, le shell est vraiment top, se loge nickel, ne bouge plus et se font oublier.
En image... comme des charantaises d'oreilles. :DD

@+ImageImage

Message 25 Mar 2021 16:15

Yes ;)

Message 08 Avr 2021 12:05

Noosa juste arrivés  :headphone:
Premier retour dans quelques jours.
Merci Aldo  :jap: .

Message 08 Avr 2021 14:14

Nickel :)
Spéciale dédicace à la poste qui a respecté les délais de livraison,.  je crois que ça se fête  D
Aldo

Message 08 Avr 2021 14:37

tu as mis des chocolats dans la boite aldo à la place des tips  :loool:  :loool:

Message 08 Avr 2021 15:06

klennex a écrit:tu as mis des chocolats dans la boite aldo à la place des tips  :loool:  :loool:

Attend c'est un truc de fou ma femme a déposé les colis hier matin , c'est limite un chrono 13!

Message 08 Avr 2021 15:12

Vous êtes voisins, c'est normal.

Message 08 Avr 2021 16:36

MrLocoLuciano a écrit:Vous êtes voisins, c'est normal.

Je me rappelle plus de l'adresse j'ai pas fait gaffe  :D

Message 12 Avr 2021 14:48

Image

Voici donc un bref retour après une trentaine d'heures passées avec les NOOSA, il sera peut-être suivi d'un "vrai " retour si la motivation se présente  :DD .
conditions de l'écoute: avec l'AK SP 2000 et les embouts sedna xelastec qui sont les plus adaptés à mes gouts ( basses plus dynamiques et mieux définies). Utilisation du Câble PW audio 1950. Comparaison avec les Rhapsodio infinity et le souvenir de quelques autres.

L'ergonomie du câble est excellente et ses performances semblent bonnes (j'aimerai en savoir un peu plus à son sujet Aldo   ;-/ ), la comparaison avec les 1950 n'étant pas ridicule. Le fit des intras est parfait pour moi, leur fabrication est solide et l'esthétique de qualité..

Je commence en général mes retours par la scène sonore et là je suis gâté !. C'est magnifique dans toutes les directions, on peut trouver plus impressionnant avec les Thummin ( mais dans ce cas on perd nettement en réalisme). Le sentiment d'aération est encore plus important que celui des Sony IER Z1R. A noter par exemple que c'est un des rares intras ou il n'est pas ridicule d'écouter de la musique symphonique, bien au contraire !.
Registres:
Les sub sont très perceptibles et bien maitrisées. Les basses sont excellentes mais si on les compare avec celles des Infinity, il faut bien admettre qu'elles sont bien moins rapides, avec moins d'impact et ont toujours un léger reverb, mais les infinity sont au dessus du lot sur ce point, en comparant avec d'autres intras tel que les VE8 par exemple les Noosa sont quasiment à égalité avec juste un peu de texture en moins. La puissance et l'impact sont là lorsque le morceau l'impose
Les médiums sont légérement chauds et en retrait. Ils ont nettement plus de présence que les U12t , un peu moins que les VE8 et beaucoup moins que les Infinity (chez eux ce sont surtout les hauts médiums qui sont en avant).
Les aigus sont magnifiques par l'extension et la douceur, pas de sibilance. L'extension est bien plus grande que sur les VE8.
L'impression générale est celle d'un son qui ne cause aucune fatigue et qui réussit l'alliance de quelque chose de velouté avec une vivacité proche des VE8.
Carré Magique et ADSR:
(Petit rappel du sens proposé pour ces termes :
La résolution est la capacité à individualiser une voix ou un instrument, c’est donc un synonyme de détourage, elle est le plus souvent liée à une perception organique du son.
La séparation est la capacité à ressentir de l’espace entre les musiciens, il peut y avoir une bonne résolution avec une séparation insuffisante.
La Définition est la capacité à percevoir un maximum d’informations, il peut y avoir une grande définition sans séparation ni résolution.
La transparence est la capacité à retranscrire les nuances et subtilités de la musique, une grande définition sans transparence donnera un rendu analytique et « clinique ».)
Si la résolution des Noosa est excellente, j'ai trouvé que la séparation est un peu limitée, ce qui peut paraître étonnant vu la qualté du soundstage, (mais c'est là aussi un sentiment par rapport aux seuls infinity).
La définition et la transparence sont de haut niveau , rien de spécial en en dire.
Le rendu ADSR :
Il est là aussi excellent et semblables à d'autres HDG, le seul domaine ou j'ai perçu une vraie différence, et la encore avec les infinity, est le rendu du piano (Nojima plays Listz: Campanella ).on sent ici le manque de vitesse et les conséquences sur la qualité des timbres.

Les Noosa ont un tel effet sur moi que je vais me séparer des Infinity, s'ils sont en effet meilleurs sur certains points, je les trouve maintenant un peu trop énergiques et fatiguants là ou les Noosa apportent un plaisir musical de haut niveau comparable à celui d'autre intras coutant deux à trois fois plus chers!. Beau boulot Aldo !
Comme toujours, ce sont des premières impressions à prendre comme telles!.

Message 12 Avr 2021 15:21

:bravo:

Message 12 Avr 2021 15:26

Merci pour ton retour.
sausalito a écrit:les Noosa apportent un plaisir musical de haut niveau
Pour moi c'est la marque de fabrique d'Alambic Ears.

Message 12 Avr 2021 15:31

Fiuuuu

Message 12 Avr 2021 15:31

sausalito a écrit:Image

Voici donc un bref retour après une trentaine d'heures passées avec les NOOSA, il sera peut-être suivi d'un "vrai " retour si la motivation se présente  :DD .
conditions de l'écoute: avec l'AK SP 2000 et les embouts sedna xelastec qui sont les plus adaptés à mes gouts ( basses plus dynamiques et mieux définies). Utilisation du Câble PW audio 1950. Comparaison avec les Rhapsodio infinity et le souvenir de quelques autres.

L'ergonomie du câble est excellente et ses performances semblent bonnes (j'aimerai en savoir un peu plus à son sujet Aldo   ;-/ ), la comparaison avec les 1950 n'étant pas ridicule. Le fit des intras est parfait pour moi, leur fabrication est solide et l'esthétique de qualité..

Je commence en général mes retours par la scène sonore et là je suis gâté !. C'est magnifique dans toutes les directions, on peut trouver plus impressionnant avec les Thummin ( mais dans ce cas on perd nettement en réalisme). Le sentiment d'aération est encore plus important que celui des Sony IER Z1R. A noter par exemple que c'est un des rares intras ou il n'est pas ridicule d'écouter de la musique symphonique, bien au contraire !.
Registres:
Les sub sont très perceptibles et bien maitrisées. Les basses sont excellentes mais si on les compare avec celles des Infinity, il faut bien admettre qu'elles sont bien moins rapides, avec moins d'impact et ont toujours un léger reverb, mais les infinity sont au dessus du lot sur ce point, en comparant avec d'autres intras tel que les VE8 par exemple les Noosa sont quasiment à égalité avec juste un peu de texture en moins. La puissance et l'impact sont là lorsque le morceau l'impose
Les médiums sont légérement chauds et en retrait. Ils ont nettement plus de présence que les U12t , un peu moins que les VE8 et beaucoup moins que les Infinity (chez eux ce sont surtout les hauts médiums qui sont en avant).
Les aigus sont magnifiques par l'extension et la douceur, pas de sibilance. L'extension est bien plus grande que sur les VE8.
L'impression générale est celle d'un son qui ne cause aucune fatigue et qui réussit l'alliance de quelque chose de velouté avec une vivacité proche des VE8.
Carré Magique et ADSR:
(Petit rappel du sens proposé pour ces termes :
La résolution est la capacité à individualiser une voix ou un instrument, c’est donc un synonyme de détourage, elle est le plus souvent liée à une perception organique du son.
La séparation est la capacité à ressentir de l’espace entre les musiciens, il peut y avoir une bonne résolution avec une séparation insuffisante.
La Définition est la capacité à percevoir un maximum d’informations, il peut y avoir une grande définition sans séparation ni résolution.
La transparence est la capacité à retranscrire les nuances et subtilités de la musique, une grande définition sans transparence donnera un rendu analytique et « clinique ».)
Si la résolution des Noosa est excellente, j'ai trouvé que la séparation est un peu limitée, ce qui peut paraître étonnant vu la qualté du soundstage, (mais c'est là aussi un sentiment par rapport aux seuls infinity).
La définition et la transparence sont de haut niveau , rien de spécial en en dire.
Le rendu ADSR :
Il est là aussi excellent et semblables à d'autres HDG, le seul domaine ou j'ai perçu une vraie différence, et la encore avec les infinity, est le rendu du piano (Nojima plays Listz: Campanella ).on sent ici le manque de vitesse et les conséquences sur la qualité des timbres.

Les Noosa ont un tel effet sur moi que je vais me séparer des Infinity, s'ils sont en effet meilleurs sur certains points, je les trouve maintenant un peu trop énergiques et fatiguants là ou les Noosa apportent un plaisir musical de haut niveau comparable à celui d'autre intras coutant deux à trois fois plus chers!. Beau boulot Aldo !
Comme toujours, ce sont des premières impressions à prendre comme telles!.


Ça me rassure, je ne deviens pas fou :mrgreen:

Message 12 Avr 2021 15:42

Merci pour ce retour.
Ça ne va pas faciliter mon choix entre les noosa et les Mundaka.