Partagez vos impressions vos tests d'écoutes HiFi ou home cinéma, c'est ici...
Page 1 sur 1

Message [feedback] Graham Slee bitzie 16 Jan 2018 14:19

Graham Slee Bitzie

Lorsque j'ai acheté mon Meizu Pro 5, j'ai été intrigué par une caractéristique. Le circuit d'amplification était nommé "Solo" et aurait été conçu en partenariat avec la marque Graham Slee. C'était la première fois que j'entendais parler de cette marque. Une petite recherche Google plus tard j'apprenais que c'était un spécialiste de l'amplification pour casque.

Le temps passe jusqu'à ce que je prennes le Meizu Pro 6 Plus qui possède un circuit "Solo" de deuxième génération. Là je me suis dit faut que je teste leur réalisation.
Mon choix c'est porté sur le Bitzie. Un petit dac extrêmement cher (environ 550€ à sa sortie). Son-video en fait un test très élogieux (avec pas mal de mensonges au passage) et c'est à peu près tout ce que j'ai trouvé sur le net. Un test chez Head-fi, un test chez Son-video et c'est tout. Ça en fait un produit très étrange. Trop cher, peu connu, aux fonctionnalités limitées et à la diffusion limitée. Cette rareté est ce qui m'a donné envie de le tester.
Un achat plus tard voilà qu'il passe ma porte.

Premier contact :

J'ai eu le Bitzie pour 280€. Quand j'ai vu le package, j'ai eu l'impression de m'être arnaqué moi même. 280€ pour ça !? Heureusement que je l'ai pas payé au prix fort.
Le Bitzie arrive dans un emballage plastique transparent vraiment cheap. Ça me fait penser aux emballages des Wiko dans les supermarchés. L'intérieur est grossièrement protégé par des petites bandes de mousse polystyrène. Un petit flyer mal imprimé sert de présentation et en plus du Bitzie on a un petit adaptateur jack 6.35 vers RCA. C'est tout. Pas le moindre câble USB ni aucune autre attention.

C'est un peu consternant.

Venons-en au dac lui même. Le Bitzie est conçu dans un boîtier en aluminium usiné qui laisse apparaître différentes rainures. Celle-ci ont un rôle purement esthétique. Sur la face avant nous avons un potentiomètre de volume, une prise jack 3.5mm et une 6.35. À l'arrière, on peut voir une prise USB étrangement mise à la masse (je ne vois pas à quoi ça sert dans un dac portable), une sortie spdif coaxial et une sortie spdif optique.

Image

C'est tout. On a fait le tour.

L'intérieur est lui aussi d'une grande simplicité. Tout le circuit est monté sur un seul PCB. L'électronique du Bitzie est conçu autour de quatre puce. Une puce servant au conditionnement de la sortie optique, un régulateur Texas Instruments REG103, un dac Texas instruments PCM2902 et un opamp AD823. Le reste du circuit est composé du potentiomètre et de quelques condensateur / self / résistance. Le tout est monté exactement comme préconisé par Texas instruments donc au niveau de la partie dac pas beaucoup de R&D non plus. Seul la partie ampli est personnalisé.


Crédit Head-fi

C'est là où l'on se dit que la marque nous prends pour des quiches. Aucune conception avancée, pas de gestion d'horloges (utilisation de celle interne de la puce), fonctionnalités très réduites etc... D'ailleurs en parlant des fonctions c'est très simple, 16 bits 44.1/48 kHz. Et c'est tout ! Si vous voyez du 24 bits sur le net c'est faux. La puce n'en est pas capable. Et ce n'est pas non plus une puce sous exploité.

Ce qui est frustrant avec ce produit en particulier, c'est que l'on se demande bien ce que l'on paye. En fait on paye la qualité de son. Ça compense le prix élevé, mais ça reste frustrant car finalement on paye un peu pour du vent XD.

Le son :

Assurément le point fort du Bitzie !

La signature du Bitzie se situe dans le côté claire de la force avec néanmoins un genre de son “tube”. Il mise tout sur les détails dans tous les registres. Les aigus sont très ciselé à la manière d’un QP1R, Les médiums et les basses ont une texture fabuleuse. Un peu comme les Grado mais version dac/amp. L’ensemble de la réponse en fréquence est très bien défini et engageante. Les aigus ciselé donnent de la clarté et de l’aération exactement comme le fait le QP1R. (son plus proche cousin selon moi).

Les basses : Les basses sont parfaitement reproduites et d’une très grande maîtrise. Elles permettent d’avoir une profondeur excellente. Rien ne bave, ni ne vient empiéter sur d’autre fréquence. Le timing semblent parfait (je dis semble vu que l’horloge du dac ne doit pas être un modèle de précision).

Mediums : Les médiums ont un grain très agréable. Un peu le Grado du dac/amp. Avec une sonorité légèrement tubesque. Les voix ont une excellente présence tout comme les instruments acoustiques. D’ailleurs les musiques acoustiques ont un rendu assez fabuleux. La Piano du pianiste de renom Lang Lang sonne divinement bien.

Aigus : Voilà sur quoi le Bitzie est un champion incontestable. il est très, très résolvant. A la manière du Questyle QP1R il va extraire tous les petits détails de la musique. Les aigus sont ciselés, rapide, avec une définition assez ahurissante. Les instruments sont bien séparé. L’enveloppe ADSR est excellente. Le rendu est vraiment maitrisé. On a pas d’effet “harsh” comme les solution à base d’ESS. Il est même assez étonnant de voir une solution à base de Texas Instruments PCM d’ancienne génération sonner aussi claire (par rapport aux autres solution à base de PCM). Sans doute que l’OPAMP utilisé y est pour quelque chose.

Scène sonore : la scène est… comment dirais-je… profonde. Pas de largeur démesuré comme le QP1R ou un Plenue D. Mais une profondeur impressionnante. C’est très appréciable pour plonger au coeur d’un mix. L’impression “3d” (je parle de l’image sonore hein ! pas de cette nouvelle coqueluche en plastique), est vraiment excellente. Même si la scène n’est globalement pas très grande, le Bitzie à la capacité de remplir l’espace avec brio. Sur de bons enregistrements comme Harvest de Neil Young on prend un plaisir de dingue !


Mais la chose qui m’a le plus frappé avec le Bitzie, c’est sa capacité à driver n’importe quoi ! Je ne sais pas ce qu’a fait Graham Slee mais c’est vraiment impressionnant ! C’est encore un produit qui fait se poser des questions sur la corrélation entre puissance et capacité à driver un casque.  Tout ce que je lui ai donné, il en a fait qu’une bouchée ! A tel point que je me demande bien à quoi servent les 3.5 watts de mon R2R 11 !

Rendez vous compte, le Bitzie est alimenté en USB et consomme environ 100mA seulement ! Et pourtant j’ai pas encore trouvé un casque qui vient à bout du Bitzie. Je l’ai testé avec tous mes casques dont l’Audeze Sine pourtant difficile à driver, le Hifiman He4XX et le recent EL-8. A chaque fois cet insolent Bitzie a bien ricané !

A ma boutique préféré j’ai testé le Hifiman He560. Le Bitzie branché sur mon smartphone !  Bon et bien victoire du Bitzie encore une fois. Je suis même allé plus loin et j’ai testé les autres casques “haut de gamme” en démo. C’est à dire le Senn HD800S, le Hifiman He1000 (v1) et le Focal Utopia. Tous ont chanté merveilleusement bien. Alors pour le Hifiman et le Focal je n’ai pas de point de référence. Je ne sais donc pas ce qu’en a vraiment tiré le Bitzie. Mais pour le Sennheiser HD800S que j’ai tester sur le HDVD800, si la signature est différente, il faudrait être de mauvaise foi pour dire que le Bitzie fait sonner moins bien le HD800S.

Dans l’amplification du Bitzie à ce que j’ai compris, le gain augmente en même temps que le volume ou quelque chose comme ça. Ce qui lui permet d’être très efficient alors que ces caractéristiques n’ont vraiment rien d’exceptionnelle.

Résultat, et bien c’est juste une sorte de Shozy Alien du dac/amp. Rien ne laisse penser que ce dac/amp aurait de telle performance et pourtant c’est bien le cas.

Pour conclure :

Le prix demandé pour ces performances, est finalement très correct. Mais ça laisse perplexe. Ce Bitzie laisse perplexe. Comme je le disais au début de ce retour, aucune conception avancée, aucune technologie particulière, juste des composants basique. Et du bon sens ? On dirait bien !

Cela fait vraiment réfléchir sur le marché audiophile “globale”. Mon Questyle QP1R qui coûte près de 1000 € et bardé de brevet, ne fait pas mieux. (il fait différent ^^). Le HDVD800 qui coûte 2000€ ne fait pas mieux. Tous les discours que l’on entend sur le Jitter, la Hi-res, les amplifications les plus alambiqués que les autres, les watts etc… Le Bitzie jette tout ça aux oubliettes. Cela me fait penser à l’Altmann Tera player, qui revendique le meilleur son du monde avec une conception des plus basiques (j’ai dit basique pas simple ^^).

Au final, ce Bitzie est l’un de mes meilleurs achats, et pourtant j’étais parti avec un a priori très négatif sur ce Bitzie. Ceux qui ont suivi mon achat sur le forum on pu le remarquer. J’étais prêt à retourner ce Bitzie. Mais je lui ai donné sa chance et je ne le regrette pas.

Ce petit dac/amp, vous donne un son délicieux. Détaillé, ample, texturé. Et il drive tout ! En se fichant de la poire des autres dac / amp XD.  Coup gagnant pour Graham Slee. Sachant que les autres réalisations de Graham Slee ont la même conception. Je trouve assez étrange que la marque ne soit pas plus présente que ça sur le marché.
Le combo Audeze EL-8 + Bitzie donne à quelque détails près le même rendu que le QP1R + EL-8. Un rendu de haut niveau.  Passer des heures avec ce combo est un réel bonheur !

Message 19 Jan 2018 21:39

Sympa cette marque m'intriguait  (Y)

Message 26 Jan 2018 15:14

Par contre, l'ampli n'a pas l'air très solide. Alors qu'il était simplement posé sur une table en train de fonctionner, le canal gauche s'est subitement fait la malle ! Pas entièrement mais il est bien diminué de 50%.

Du coup ça fausse complètement l'image sonore qui se retrouve décalé vers la droite. C'est la deuxième fois que j'ai un matériel qui fait ça (enfin troisième si je compte le Nighthawk mais lui a été réparé).
Page 1 sur 1