Venez parler ici de vos films, musiques, livres,... préférés

Message Re: [Séries] Vos séries cultes vos coup de coeur du moment ? 12 Mai 2019 19:57

Oui très bien the terror
Il devrait y avoir une deuxième saison qui se passerai pendant la 2eme guerre mondiale

Message 12 Mai 2019 19:59

Peut être pas en lien avec la première saison ... on verra bien dans tous cas Amazon Prime c’est pas si mal

Message 13 Mai 2019 10:19

jprenaud78 a écrit:Je viens de finir Terror sur Amazon Prime c’est sympa je vous la conseille si vous aimez les séries sur fond d’histoire en relation avec la navigation sur fond d’horreur . Bref en 10 épisodes ça se laisse regarder.,
PS j’aime de plus en plus les séries en 10 épisodes (contrairement aux 20...) pas de lenteur plus de rythme...

bourbon kid a écrit:Oui très bien the terror
Il devrait y avoir une deuxième saison qui se passerai pendant la 2eme guerre mondiale


C'est l'adaptation d'un livre donc pas de saison 2 qui serait une suite mais tout autre chose avec un scénario originale qui ne sera pas une adaptation.. et situé après les événements de Pearl Harbor..

C'est vrai que les saisons de 22 épisodes et 6 et 7 saisons c'est un format que devrait abandonner les chaines de TV qui au vu de nombre ne servent qu'a vendre des espaces publicitaires ( les seuls revenus du diffuseur qui achète une série et même s'ils la produise d'ailleurs..) 6, dix à 16 épisodes, donne un concentré de l'histoire comme voir un film de 6, 10 à 16 heures..

Les Coréens vont même jusqu'à faire qu'une seule saison par série pour leurs dramas, une saison 2 ou trois sont rares..
La BBC  / ITV etc font aussi des mini - séries d'une seule saison en 5 / 6 épisodes.. et des saisons de 6 épisodes maximum

Après Westworld je lui trouve les mêmes défauts qu'une série en 22 épisodes, lent, pas de rythme, et un final comme excuse "suspens" pour la saison suivante.. Mr Robot c'est pareil en pire, adoré par les critiques et 4.4 sur AlloCiné, je cherche encore pourquoi.. et ca n'a rien à voir avec le l'excellent duo Rami Malek / Christian Slater.. heureusement la saison 4 sera la dernière..

sur les plateformes comme Amazon / Netflix / OCS etc les séries sont financées épisode par épisode; ils ne vont donc pas s'engager sur plus de 13 épisodes..

Message 13 Mai 2019 10:57

Mr robot a une saison une top après c’est long et tellement répétitif...

Message 14 Mai 2019 07:41

Personne pour GoT?
Du foirage total de la saison? Du scenario rushé en mode fast & furious? D'un Jon snow littéralement inexistant? Des maigres enjeux fabriqués au fil des épisodes & totalement balayés d'un revers de la main? De Drogon en mode over 9000 (XP farmé entre les deux épisodes probablement)

Message 14 Mai 2019 12:31

Je ne regarde pas mais les collègues sont en dépression totale

Message 14 Mai 2019 12:40

Fin de Saison + Fin de Série = combo gagnant de la déception des fans !!  :bravo:

Message 14 Mai 2019 15:35

Fabaaroan a écrit:Je rejoins complètement cet article.
https://m.20minutes.fr/amp/a/2510099


Pardon, mais je trouve cet article totalement à côté de la plaque… à tous les niveaux.  :8 C'est ne pas avoir cerné la série et encore moins ses personnages que de pondre de pareilles choses. Plusieurs points me chagrinent dans cette saison ultime (normal, c'est la saison ultime, censée mettre les choses au clair et donc balayer toutes les théories fantasmées des spectateurs, moi le premier), oui, mais rien de ce qui est abordé dans l'article.

Enfin bon, je mets en spoiler pour plus de sécurité :  :vieux:

Commencer par interroger des historiens sur la stratégie militaire adoptée dans le combat est déjà une aberration en soi. GoT, même si la saga prend beaucoup d'inspirations dans l'histoire, est un monde créé de toutes pièces. On n'est pas dans un semblant de reconstitution de bataille antique... Et quand, dans l'histoire, une armée de vivants s'est-elle opposée à une armée de morts qui ne suit aucune autre logique que celle d'avancer sur le monde pour le réduire à néant ? À partir de là, toute stratégie semble vaine. C'est bien retranscrit dans les deux premiers épisodes, on ne voit pas d'autre solution que d'avancer dans le tas en serrant les fesses et en espérant que le Night King trébuche sur un bout de verredragon. On en vient presque à nous parler de racisme en évoquant les Dothrakis, peuple absolument libre, ne répondant qu'aux ordres de sa reine (tant qu'elle tient debout) et n'ayant que faire du respect d'une stratégie militaire. Ce peuple fonce dans le tas, le dernier debout dirige... jusqu'au jour où il tombera. C'est leur notion de ce qu'est la force, brut, sans artifice, sans arrière pensée. Pourquoi aller espérer leur donner un rôle qu'ils ne pourraient assumer ?
Pareil pour les immaculés qui ont toujours servi de chair à canon malgré (et de par) leurs grandes aptitudes militaires.
En partant de là, on peut même finir par penser que mettre en première lignes les seuls « soldats » qui, de manière certaine, ne redoutent pas la mort n'était peut-être pas si bête face à une armée… de morts.
Bon, on pourrait parler de stratégie longtemps, encore eut-il fallu que les rangs des vivants possèdent au moins un ou une stratège... ce qui n'est pas le cas puisqu'ils sont tous morts dans les précédentes saisons. La seule qui pourrait en faire office est Cersei - voire Sansa, mais ce n'est pas son heure et elle n'oserait pas (pour l'instant) débouter le King in the North - et cette guerre n'est clairement pas son problème. Sa stratégie est déjà connue et on sait maintenant où elle la mène. :P Mais, surtout, quelle stratégie adopter contre un adversaire inépuisable, dont on ne connaît ni le nombre, ni les intentions, sur un terrain inexploitable (personne n'a connu de vrai hiver chez les alliés présents)... vous avez deux heures. :DD Finalement, en résulte un affrontement décousu, oui, mais il aurait été parfaitement incohérent qu'il en fut autrement. On ne peut qu'espérer un coup de pouce des (ou plus « du ») dieux, ou de la chance. S'il est clair que quelques incohérences pointent un peu le bout de leur nez, elles ne sont pas au niveau d'une soi-disant stratégie permettant de gagner dans les règles de l'art hollywoodien (pas le grand ami de Martin, au passage).
Et, concernant Bran : sa garde rapprochée n'est pas efficiente, certes, mais il me semble que ça n'a jamais été le but recherché. Bran était un appât, une ouverture pour appuyer sur l'unique vrai point faible des Walkers qui ont asphyxié et annihilé toutes les faibles chances que le Night King puisse être attaqué et vaincu. Et je ne relèverai même pas l'idée que Bran puisse jouer le rôle d'éclaireur. Ce dernier à suffisamment répété que « Bran » n'existe plus et que son corps n'était qu'un enregistreur analogique un peu moche destiné à servir de mémoire au monde. Il n'a pas vocation à agir sur l'histoire passée et encore moins présente. Comme son « professeur », il demeure puis meure. Transmettre est son seul rôle en tant que Corneille.

Et finalement, l'analyse pourra commencer à se dessiner la semaine prochaine, avec de nombreux déçus, forcément. :P

Message 14 Mai 2019 16:51

kookaburra a écrit:Fin de Saison + Fin de Série = combo gagnant de la déception des fans !!  :bravo:


Chaque true détective m’a comblé et breaking bad également, la saison 5 est quasiment celle qui m’a le plus scotchée !

Message 14 Mai 2019 17:10

zamilka a écrit:
Fabaaroan a écrit:Je rejoins complètement cet article.
https://m.20minutes.fr/amp/a/2510099


Pardon, mais je trouve cet article totalement à côté de la plaque… à tous les niveaux.  :8 C'est ne pas avoir cerné la série et encore moins ses personnages que de pondre de pareilles choses. Plusieurs points me chagrinent dans cette saison ultime (normal, c'est la saison ultime, censée mettre les choses au clair et donc balayer toutes les théories fantasmées des spectateurs, moi le premier), oui, mais rien de ce qui est abordé dans l'article.

Enfin bon, je mets en spoiler pour plus de sécurité :  :vieux:

Commencer par interroger des historiens sur la stratégie militaire adoptée dans le combat est déjà une aberration en soi. GoT, même si la saga prend beaucoup d'inspirations dans l'histoire, est un monde créé de toutes pièces. On n'est pas dans un semblant de reconstitution de bataille antique... Et quand, dans l'histoire, une armée de vivants s'est-elle opposée à une armée de morts qui ne suit aucune autre logique que celle d'avancer sur le monde pour le réduire à néant ? À partir de là, toute stratégie semble vaine. C'est bien retranscrit dans les deux premiers épisodes, on ne voit pas d'autre solution que d'avancer dans le tas en serrant les fesses et en espérant que le Night King trébuche sur un bout de verredragon. On en vient presque à nous parler de racisme en évoquant les Dothrakis, peuple absolument libre, ne répondant qu'aux ordres de sa reine (tant qu'elle tient debout) et n'ayant que faire du respect d'une stratégie militaire. Ce peuple fonce dans le tas, le dernier debout dirige... jusqu'au jour où il tombera. C'est leur notion de ce qu'est la force, brut, sans artifice, sans arrière pensée. Pourquoi aller espérer leur donner un rôle qu'ils ne pourraient assumer ?
Pareil pour les immaculés qui ont toujours servi de chair à canon malgré (et de par) leurs grandes aptitudes militaires.
En partant de là, on peut même finir par penser que mettre en première lignes les seuls « soldats » qui, de manière certaine, ne redoutent pas la mort n'était peut-être pas si bête face à une armée… de morts.
Bon, on pourrait parler de stratégie longtemps, encore eut-il fallu que les rangs des vivants possèdent au moins un ou une stratège... ce qui n'est pas le cas puisqu'ils sont tous morts dans les précédentes saisons. La seule qui pourrait en faire office est Cersei - voire Sansa, mais ce n'est pas son heure et elle n'oserait pas (pour l'instant) débouter le King in the North - et cette guerre n'est clairement pas son problème. Sa stratégie est déjà connue et on sait maintenant où elle la mène. :P Mais, surtout, quelle stratégie adopter contre un adversaire inépuisable, dont on ne connaît ni le nombre, ni les intentions, sur un terrain inexploitable (personne n'a connu de vrai hiver chez les alliés présents)... vous avez deux heures. :DD Finalement, en résulte un affrontement décousu, oui, mais il aurait été parfaitement incohérent qu'il en fut autrement. On ne peut qu'espérer un coup de pouce des (ou plus « du ») dieux, ou de la chance. S'il est clair que quelques incohérences pointent un peu le bout de leur nez, elles ne sont pas au niveau d'une soi-disant stratégie permettant de gagner dans les règles de l'art hollywoodien (pas le grand ami de Martin, au passage).
Et, concernant Bran : sa garde rapprochée n'est pas efficiente, certes, mais il me semble que ça n'a jamais été le but recherché. Bran était un appât, une ouverture pour appuyer sur l'unique vrai point faible des Walkers qui ont asphyxié et annihilé toutes les faibles chances que le Night King puisse être attaqué et vaincu. Et je ne relèverai même pas l'idée que Bran puisse jouer le rôle d'éclaireur. Ce dernier à suffisamment répété que « Bran » n'existe plus et que son corps n'était qu'un enregistreur analogique un peu moche destiné à servir de mémoire au monde. Il n'a pas vocation à agir sur l'histoire passée et encore moins présente. Comme son « professeur », il demeure puis meure. Transmettre est son seul rôle en tant que Corneille.

Et finalement, l'analyse pourra commencer à se dessiner la semaine prochaine, avec de nombreux déçus, forcément. :P


Une réponse qui n'est qu'un avis, la encore en spoil...

Pas besoin d'être un général 5 étoiles pour comprendre que l'intérêt d'une forteresse c'est de supporter les attaques ennemis tout en étant protégé des mur. Lancer un horde de cavalerie sur un ennemi mortel dans le noir sans savoir ce qu'il y a en face est ridicule. D'autant plus quand tu sais qu'ils seront casi aussi vite dans le camps des morts vivants.. Donc dire que GoT est un univers fantasmé ok, mais passer de la plus grande stratégie politique par des actions sournoises autant que possibles, et sur le champ de bataille faire des truc aussi stupide que de ne pas économiser tes forces qui sont ultra précieuses c'est débile au possible. Si je reprend la charge des Rohirrim au Champs du Pelennor de LOTR ils enfoncent le dispositif de Orc sur le côté ce qu'est la qualité d'une charge de cavalerie bien utilisé. Hors ce passage des Dotraki  m'a fait sortir de la bataille dès le début de cet épisode 3, et voilà qu'ils attendent comme des fruits de chêne que ce qui vient de défoncer 10.000 chevaux en 30sec leur tombent dessus rapidement sans se replier aussi vite que possible..

Le spectacle a primé sur la logique et même de la stratégie qu'un gamin saurait appliquer naturellement, tout comme l'incohérence de l'utilisation des dragons en fin de saison. Bref en ce qui me concerne je trouve que ce sont de mauvais choix, tout comme l'absence de la magie du jour au lendemain alors que cela a toujours fait partie de la série depuis le début. Etait-ce trop demandé par exemple que Bran contrôle une armée d'oiseaux pour éventuellement distraire les Scorpions et permettre de couvrir son approche en dragon ? Bref je comprend pas trop ce qu'il y a à comprendre, a force de chercher un effet de surprise coûte que coûte la série perd de sa puissance... Je passe sur la fameuse Compagnie Doré dont on nous rabat les oreilles depuis de lustres, John qui voit ses hommes des Nordiens ne pas l'écouter et suivre un Vert Gris qui fait nimp...

Message 14 Mai 2019 17:20

Lucius a écrit:
kookaburra a écrit:Fin de Saison + Fin de Série = combo gagnant de la déception des fans !!  :bravo:


Chaque true détective m’a comblé et breaking bad également, la saison 5 est quasiment celle qui m’a le plus scotchée !


Tu es l'exception qui confirme la règle toi.

Message 14 Mai 2019 17:22

Franck.T a écrit:
zamilka a écrit:
Fabaaroan a écrit:Je rejoins complètement cet article.
https://m.20minutes.fr/amp/a/2510099


Pardon, mais je trouve cet article totalement à côté de la plaque… à tous les niveaux.  :8 C'est ne pas avoir cerné la série et encore moins ses personnages que de pondre de pareilles choses. Plusieurs points me chagrinent dans cette saison ultime (normal, c'est la saison ultime, censée mettre les choses au clair et donc balayer toutes les théories fantasmées des spectateurs, moi le premier), oui, mais rien de ce qui est abordé dans l'article.

Enfin bon, je mets en spoiler pour plus de sécurité :  :vieux:

Commencer par interroger des historiens sur la stratégie militaire adoptée dans le combat est déjà une aberration en soi. GoT, même si la saga prend beaucoup d'inspirations dans l'histoire, est un monde créé de toutes pièces. On n'est pas dans un semblant de reconstitution de bataille antique... Et quand, dans l'histoire, une armée de vivants s'est-elle opposée à une armée de morts qui ne suit aucune autre logique que celle d'avancer sur le monde pour le réduire à néant ? À partir de là, toute stratégie semble vaine. C'est bien retranscrit dans les deux premiers épisodes, on ne voit pas d'autre solution que d'avancer dans le tas en serrant les fesses et en espérant que le Night King trébuche sur un bout de verredragon. On en vient presque à nous parler de racisme en évoquant les Dothrakis, peuple absolument libre, ne répondant qu'aux ordres de sa reine (tant qu'elle tient debout) et n'ayant que faire du respect d'une stratégie militaire. Ce peuple fonce dans le tas, le dernier debout dirige... jusqu'au jour où il tombera. C'est leur notion de ce qu'est la force, brut, sans artifice, sans arrière pensée. Pourquoi aller espérer leur donner un rôle qu'ils ne pourraient assumer ?
Pareil pour les immaculés qui ont toujours servi de chair à canon malgré (et de par) leurs grandes aptitudes militaires.
En partant de là, on peut même finir par penser que mettre en première lignes les seuls « soldats » qui, de manière certaine, ne redoutent pas la mort n'était peut-être pas si bête face à une armée… de morts.
Bon, on pourrait parler de stratégie longtemps, encore eut-il fallu que les rangs des vivants possèdent au moins un ou une stratège... ce qui n'est pas le cas puisqu'ils sont tous morts dans les précédentes saisons. La seule qui pourrait en faire office est Cersei - voire Sansa, mais ce n'est pas son heure et elle n'oserait pas (pour l'instant) débouter le King in the North - et cette guerre n'est clairement pas son problème. Sa stratégie est déjà connue et on sait maintenant où elle la mène. :P Mais, surtout, quelle stratégie adopter contre un adversaire inépuisable, dont on ne connaît ni le nombre, ni les intentions, sur un terrain inexploitable (personne n'a connu de vrai hiver chez les alliés présents)... vous avez deux heures. :DD Finalement, en résulte un affrontement décousu, oui, mais il aurait été parfaitement incohérent qu'il en fut autrement. On ne peut qu'espérer un coup de pouce des (ou plus « du ») dieux, ou de la chance. S'il est clair que quelques incohérences pointent un peu le bout de leur nez, elles ne sont pas au niveau d'une soi-disant stratégie permettant de gagner dans les règles de l'art hollywoodien (pas le grand ami de Martin, au passage).
Et, concernant Bran : sa garde rapprochée n'est pas efficiente, certes, mais il me semble que ça n'a jamais été le but recherché. Bran était un appât, une ouverture pour appuyer sur l'unique vrai point faible des Walkers qui ont asphyxié et annihilé toutes les faibles chances que le Night King puisse être attaqué et vaincu. Et je ne relèverai même pas l'idée que Bran puisse jouer le rôle d'éclaireur. Ce dernier à suffisamment répété que « Bran » n'existe plus et que son corps n'était qu'un enregistreur analogique un peu moche destiné à servir de mémoire au monde. Il n'a pas vocation à agir sur l'histoire passée et encore moins présente. Comme son « professeur », il demeure puis meure. Transmettre est son seul rôle en tant que Corneille.

Et finalement, l'analyse pourra commencer à se dessiner la semaine prochaine, avec de nombreux déçus, forcément. :P


Une réponse qui n'est qu'un avis, la encore en spoil...

Pas besoin d'être un général 5 étoiles pour comprendre que l'intérêt d'une forteresse c'est de supporter les attaques ennemis tout en étant protégé des mur. Lancer un horde de cavalerie sur un ennemi mortel dans le noir sans savoir ce qu'il y a en face est ridicule. D'autant plus quand tu sais qu'ils seront casi aussi vite dans le camps des morts vivants.. Donc dire que GoT est un univers fantasmé ok, mais passer de la plus grande stratégie politique par des actions sournoises autant que possibles, et sur le champ de bataille faire des truc aussi stupide que de ne pas économiser tes forces qui sont ultra précieuses c'est débile au possible. Si je reprend la charge des Rohirrim au Champs du Pelennor de LOTR ils enfoncent le dispositif de Orc sur le côté ce qu'est la qualité d'une charge de cavalerie bien utilisé. Hors ce passage des Dotraki  m'a fait sortir de la bataille dès le début de cet épisode 3, et voilà qu'ils attendent comme des fruits de chêne que ce qui vient de défoncer 10.000 chevaux en 30sec leur tombent dessus rapidement sans se replier aussi vite que possible..

Le spectacle a primé sur la logique et même de la stratégie qu'un gamin saurait appliquer naturellement, tout comme l'incohérence de l'utilisation des dragons en fin de saison. Bref en ce qui me concerne je trouve que ce sont de mauvais choix, tout comme l'absence de la magie du jour au lendemain alors que cela a toujours fait partie de la série depuis le début. Etait-ce trop demandé par exemple que Bran contrôle une armée d'oiseaux pour éventuellement distraire les Scorpions et permettre de couvrir son approche en dragon ? Bref je comprend pas trop ce qu'il y a à comprendre, a force de chercher un effet de surprise coûte que coûte la série perd de sa puissance... Je passe sur la fameuse Compagnie Doré dont on nous rabat les oreilles depuis de lustres, John qui voit ses hommes des Nordiens ne pas l'écouter et suivre un Vert Gris qui fait nimp...



Je suis évidemment d'accord avec toi Franck.
Aucun bon sens militaire .
Et j'en rajoute un peu concernant le dernier épisode.
et le dernier épisode est tout aussi ridicule
Pourquoi disposer une force armée devant un château.
Sur un siège on attend derrière sinon on finit piéger.
Bref au niveau de la tactique c'était pas terrible .
Après au niveau du show c'est beau mais pas logique du tout.
Tout comme attaqué la flotte en plein jour. De nuit un dragon est aveugle ? Dommage il y avait mieux à faire je pense que l'organisation et la tactique

Message 15 Mai 2019 14:26

J'évite le multi-quote, ça commence à en faire plein.  :PP

Je n'ai pas dit que la tactique était intelligente et, ça n'est que mon avis, l'intérêt de cette bataille voire de GoT, ne se situe pas ici à mon avis, de toute manière. Donc je trouve avant tout inutile de faire intervenir des spécialistes en art militaire pour venir démonter le déroulement de l'épisode ou des différentes batailles. Je trouve également la stratégie adoptée par les vivant assez bête et j'ai été interloqué lorsque j'ai vu tout le monde foncer dans le tas. Nul besoin d'être un expert pour comprendre qu'ils se jettent dans la gueule du loup, effectivement. « C'est pas ce que j'aurais fait. » Oui, d'accord, mais ça n'est pas moi qui me bat. Et c'est la que ma réflexion intervient. Pourquoi ce choix ? Qu'est-ce qui le motive ? Qui sont les décisionnaires de l'attaque ? Jon et Daenerys. Et que nous dit l'histoire de la saga à leur sujet ?
• Jon est totalement irréfléchi, de la première saison jusqu'à la bataille des bâtards, véritable fiasco à ajouter aux nombreux autres déjà subis : à deux doigts de rompre ses vœux à la Garde de Nuit, met en péril tout le groupe chez Craster, se fait capturer par les sauvageons parce qu'incapable d'exécuter une femme, revient avec seulement une poignée de sauvageons lors de son expédition, mort for the Watch, à deux doigts de périr à nouveau lors de la bataille contre Ramsay Bolton avant d'être sauvé par Sansa, puis encore par Tyrion et Varys lorsqu'il se présente devant sa tante. Et j'en oublie certainement encore. Jon, non seulement ne sais rien et, en plus, n'apprend jamais de ses leçons. C'est quelqu'un de droit et c'est la seule chose qui lui permette d'être à ce point charismatique aux yeux de ses troupes. Mieux vaut risquer la mort (malgré tout son amour pour ce qui vit) que de (se) trahir. Il ne sait pas se battre autrement et ne peut que suivre Dany lorsqu'elle met le feu aux poudres.
• Daenerys quant à elle est une boule d'impulsivité difficile à maîtriser. Elle a grandit avec son seul frère qui l'a façonnée plus qu'éduquée, dans un pays où il semble ne jamais pleuvoir et se retrouve sur un continent enneigé avec des troupes tolérées par des habitants qui ont juré fidélité à un type qui vient de les trahir en ramenant la mère des Dragons. Elle ne veut qu'une chose, en finir et s'asseoir sur son Trône. C'est sa destinée, profondément ancrée en elle, et elle ne voit rien d'autre.
Autour d'eux, Jorah, Tyrion, Jaime, Davos, Brienne, Sansa, Ver gris, Bran... Bref, pas de chef(fes) de guerre à la parole suffisamment forte pour se faire entendre à ce sujet, si tant est qu'ils ou elles aient envie de parler ou soit écouté(e)s à un moment.
• Le contexte : deux armées se méfiant l'une de l'autre doivent faire front commun contre une troisième bien plus unie et conséquente puisque n'obéissant qu'à un seul cerveau, parfaitement dans son élément. L'une d'entre elle n'a jamais connu la neige et n'a clairement pas sa place sur le champs de bataille aux yeux des locaux. L'autre est composée majoritairement de paysans n'ayant jamais combattu et formés sur le tard, puisque les vrais soldats et chefs d'armée ont péri lors des dernières décennies.
À partir de là, on peut débattre 100 ans sur la stratégie à adopter, le résultat doit toujours être le même : on se fait marcher dessus et le contraire serait totalement incohérent vis-à-vis de ce que la saga nous présente depuis le début. Une génération qui a été élevée dans un climat de paix relative et ne sait peu ou prou rien de la guerre – les anciens leur rappelant sans cesse leur inexpérience à tous dans ce domaine, de Tywin Lannister (LE représentant de la stratégie politique et militaire et LE représentant de cette génération trépassée) à Alliser Thorne – doit affronter le plus grand fléau de son histoire. À défaut d'être capable de mener une bataille de légende, il ne reste que l’héroïsme un peu bébête. C'est pas beau à voir, c'est asphyxiant, presque illogique, oui, mais c'est cohérent avec le décor posé depuis le départ. C'est ce qui m'importe, même si je peux aisément comprendre que ce soient des choix qui fassent grincer des dents.
Ensuite, comme je l'ai dit, j'ai plusieurs reproches à faire à la saison (comme le rush constant depuis la 7, l'oubli de personnages importants et les explications manquantes), mais vouloir faire de Jon et sa clique des Napoléon fantastiques aurait été en total désaccord avec le background de chacun. Beaucoup d'inspirations sont à trouver dans le Seigneur des Anneaux, mais s'il y a bien un domaine où GoT s'en détache, c'est dans les batailles qui sont là pour raconter bien autre chose que celles de l'œuvre de Tolkien.
Et pour ce qui est de Bran, une fois de plus, son rôle de Corneille est de relater, pas d'agir, d'aucune manière (ce n'est pas lui qui dit à Jon qui il est, et la décision de confier le secret à leurs sœur revient à Jon lui-même). Les seules fois où il a voulu agir ont au mieux été avortées, ou lui montré ce qu'il devait faire, c'est à dire rien.
Dernière parenthèse au sujet de la Compagnie Dorée. Si elle est présentée comme une grande armée par ceux qui l'embauchent, elle ne doit finalement sa renommée qu'à son tarif élevé et son honneur. Mais ils ne restent que des mercenaires (que refuse d'acquérir Stannis) et se sont, avant tout, fait une réputation sur Essos. Entre les récits et les faits se trouve souvent un monde et, finalement, on nous fait bien vite comprendre qu'elle n'est pas tout à fait ce qu'on peut attendre d'elle.

Ultime chose : je comprends et accepte les positions de spectateurs déçus (dont je peux faire partie par moments), donc les vôtres. Ce que je critiquais c'est cette espèce d'approche pseudo-scientifique de l'article de 20minutes qui se targue de faire intervenir (comme le font trop souvent les médias) des pseudo-spécialistes qui finalement font passer leur avis personnel pour un fait absolu, en déformant les choses ou en omettant les arguments n'allant pas dans leur sens.  :jap:

Message 15 Mai 2019 18:23

Je trouve personnellement les réserves de feu du dragon nettement plus invraisemblables que tout le reste... :sleep:
Nan, mais c'est vrai : rien qu'après avoir cramé la flotte du gigolo en pantalon de cuir noir, moi, j'aurais fait une pause casse-dalle... Où est-ce que Drogon va donc chercher toutes ces réserves de combustible ?  :-O
Pour ce qui concerne la "stratégie" de défense de Winterfell, je rejoins complètement zamilka. De toute façon, l'épisode qui précédait nous avait montré des protagonistes humains sûrs et certains de crever avant l'aube. Un baroud d'honneur était dans la logique de cet état d'esprit, non ?

Message 15 Mai 2019 18:35

Je crois que les gens ne se rendent pas compte de l'incroyable difficulté de finir un e histoire,surtout quand elle est aussi bordélique, complexe et riche en ramification que celle initiée par Martin (qui j'en met ma main au feu est bien incapable de la finir lui même, les lecteurs ne verront jamais sa fin).

Quoi qu'il en soit GoT est une série dans laquelle chaque action avait une conséquence, a plus ou moins long terme.

Seulement voilà il faut conclure, et donc prendre des raccourcis et faire des omissions et faire faire des choix qui ont des conséquences a court terme.

Drogon crache pendant des heures ? Tant pis. Ce qui compte ce n'est pas l'exactitude, mais l'allégorie de la fureur et de la folie de Dany. Et c'est plutôt bien rendu car dans son rôle de libératrice elle était proche des gens, au contact, tandis que là tout ce que les gens voient d'elle et de sa colère, c'est un dragon et des flammes. Pour moi c'est brillamment écrit.