Message D'un petit entraînement à un pugilat 17 Juil 2017 21:53

Je vais essayer de donner ici un petit retour de rencontres de casques des derniers jours...(version originelle de ce CR quelques messages plus bas... ;-/ )

          Un he 1000 v.2 me fut prêté en effet quelques jours.
Puis un Abyss (déjà ainsi êcouté précédemment) le rejoignit, du fait de l'oubli d'un câble vers xlr pour le premier ... :mrgreen: (" heureuse faute...". :bravo: )
Merci Pierre! :jap:

                                                          *Prologue : Donc, le premier soir, entraînement :
écoute-découverte du he 1000v2.

Pour le nourrir, des sacd, sur mon lecteur sacd Yam cd2000 relié à l'A gd NFB27H en xlr...

                    -Pensant qu'il apprécierait cette mise en bouche, espérant me séduire, il entreprit de me restituer quelque chose de motets de Bach...
Eh, eh...c'est qu'il ne nous rejette pas derrière la porte du local technique, ce v.2...
il sait m'entraîner, en douceur, sans en avoir l'air, et ne pas me laisser spectatrice passive...

Et cette musique lui va comme un gant...
Chantant, délié, équilibré...
    
    C'est du très bon, oui!
                   -Physiquement, il présente bien : svelte, très léger, quasi "empathique" tant il ne s'impose pas par le poids ou la forme mais se fait presque oublier...
      Par-contre, comme il a fréquenté pas mal de têtes -motif supposé- de calibres divers, le bandeau est un peu trop détendu pour que les oreillettes ne descendent pas un chouia trop bas..
Mais qu'à cela ne tienne, j'ai des bandeaux achetés pour d'autres Hifiman, ajustables par un système plus ingénieux que joli...vite posé, souci réglé, et...on n'en parle plus!

                  - À ce point-là, je suis prête a penser qu'il ne supportera pas le dynamisme et l'amplitude des deux symphonies de Beethoven (la 5 et la 7) que je lui prépare, avec un zeste de ...presque sadisme...

         Eh bé, je suis refaite!
Il suit bien le bougre!
Les basses ne l'effraient pas, le dynamisme il connaît et pratique, et la richesse harmonique ne l'arrête pas, ou ne l'intimide pas ...

                                     Bouh...intéressant ce jeune homme...
Je lui passe une piste de Diana Krall..pour voir...mais finalement ce sacd n'apporte pas de critère discriminant...tout passe bien...

                                                    * Acte 1 : Ne disposant pas trop de temps, il me faut envisager le premier combat...
La rencontre HE 1000v2 - Abyss...


                            A priori...abysssalement folle idée...
Oui, oui...j'assume...

                           -Pour les lancer, pistes 1 et 2 du sacd "orgue a Notre Dame"...
Un échauffement quoi, car ce n'est pas là où je les attends vraiment...

Mais sur la piste 7, avec Rachmaninov...
  Qui aura déjà lu un retour chti sait qu'on y trouve des descentes abyssales...
De quoi les départager, l'Abyss n'ayant plus à prouver quoi que ce soit en ce domaine...

                               = Alors là le match est rêglé ...comme du papier a musique!
           Car je vais les entendre d'abord à tour de rôle sur mes différents amplis, en xlr donc.
Espèce de round d'observation...
      #En commençant par celui déjà cité, le A gd NFB27H, qui m'a permis d'entendre la voix, la personnalité de l'Hifiman en découverte, comme il m'avait permis d'entendre l'Abyss il y a quelque temps...

                  °Et honneur fait à l'HE 1000 v2 de démarrer, comme invité de prestige...
      Le volume est à 72 (sur 100).
           Surprise! C'est tout bon, il descend bien, l'amplitude des orgues est là, dynamisme...

               ° Au tour de l'Abyss..
      (Volume,de 50 à 72)
          Plus impression d'écoute d'enceintes... plus invasif...

               °Je reprends le dernier casque, Abyss
  #cette fois en passant par l'Oppo HA1 et le Little Dot 6, à lampes donc, en xlr toujours.

     Volume à 50.
Et la seule piste 7...Rachmaninov

          Cela me paraît de niveau semblable, avec toutefois moins d'effets.
Mais le volume est nettement inférieur...

              °Mêmes ingrédients avec le HE 1000v2.

                                Eh bien je le prêfère... Aise, présence...

     #En écoute des pistes STÉRÉO cette fois,
  avec le CEC transport cd, le M7 et l'A gd Precision 1 en liason acss, sortie xlr, gain NORMAL,    

         volume à 50.

    Je m'en doutais : plus de puissance.

Le HE 1000v2 en profite bien!

Reprise des pistes 1-2 et début 3 puis 7, Rachmaninov, "orgue à Notre Dame
Il sonne très équilibré , avec des aigus maîtrisés, des basses et sub basses assumées...

                                               *Acte 2 : Et, pour le déstabiliser un peu ?, j'ajoute quelqu'un de sa famille : le HE-6 moddé ...   

        Et de fait, l'esprit de famille ressort bien...
Je le trouve très proche du HE 1000 v2, basses assumées bellement...dynamisme identique...

      #Désormais je leur propose l'association la plus musclée :
le Precision 1 toujours mais en sorties enceintes via l'adaptateur Hifiman.]
Tous les trois!
 
   A- première confrontation en gain normal, volume à 65.
Pour HE-6 c'est similaire à l'écoute en sortie xlr...
   B- je le passe donc en high gain volume de ...30 à 20 (toujours avec ce flamboyant Rachmaninov) : basses plus présentes , moins sourdes.

Je poursuis avec ces derniers paramètres avec le HE 1000v2 :
idem,
basses plus détourées, plus clairement perçues (sub basses).
[Un peu plus brouillon que sur les autres connectiques dans les mouvements rapides du medium .
Grande présence..

      Passage à l'Abyss...
pas de différence notable...
Sinon la presque sibillance plus affirmée, et des basses sonnantes (trop...)

    C'est sûr que lui, l'Abyss porte ces infra basses, tandis que les Hifiman les tirent, les prennent par-dessus en quelque sorte...


                    -Je passe à un autre genre, avec Dire Straits, toujours pistes stéréo du sacd,
et avec les mêmes paramètres, Precision 1 etc...
Abyss : je repasse en gain normal (48 puis 50), après un essai en high gain, volume à 22 : trop fort!
        C'est la piste 1 du sacd...

HE 1000v2 , gain normal volume à 28, puis high gain volume à 12, puis de nouveau gain normal volume à 30, comme l'Abyss.
   Je préfère en high gain, plus précis, net, dynamique.
Mais à...07 de volume!

HE-6... directement -je connais sa gourmandise!- en high gain ...que je passe à volume 10.
    Je le trouve encore une fois très proche de son frère...

          Écoute de "Money" du même sacd...en stéréo.

HE-6 moddé : high gain, 10.
HE 1000 v2 : high gain, 06.
     Avec ce dernier, les voix sont plus en avant, c'est plus lissé, mais cela reste très proche (même si les guitares sont davantage en arrière et les percussions plutôt au-dessus).
Plus de lêgèreté malgré tout.

l'Abyss : high gain 06.
      Je préfère : plus de profondeur, de "naturel"?
Équilibre de la présence des guitares et des percussions.
Ces dernières sont naturelles, leur impact ne masque pas leurs tonalités comme fait le he1000.
Pareil pour les guitares...


           Je saute vers la piste 9, "brothers in arms" autre style...

l'Abyss : mêmes paramètres que précédemment.
     Très doux, chantant . Une scène 3D.
Très attachant.
Mêmes qualités que prêcêdemment...

HE 1000 v2, high gain 06 :
     Scène moins clairement 3D , un PEU plus brouillon.
L'équilibre est un peu différent : guitare très en avant , voix plus couverte, comme les percussions d'ailleurs.
Émotion moindre qu'avec l'Abyss!

HE-6 moddé , high gain, 06-07 :
      Plus 3D que le 1000.
Guitares moins en avant, moins claires, moins "électriques".
Voix pas couverte.
Plus d'émotion transmise.
Plus proche de l'Abyss...
....Je préfère!


                                                          J'avais préparé d'autres menus pour ces étrangers de passage... (Vivaldi, version de Dresde des quatre saisons, Lavilliers par exemple) mais il ne me fut pas possible de leur consacrer ce bout de soirée samedi, vue la situation ici.
           Et dimanche il était temps l'après-midi de préparer leur retour dans le sud, d'autant que je ne puis risquer ces écoutes en journée...

                                                          Ils sont donc repartis...laissant le frère de l'un, pas loin de devenir le cousin de l'autre, cet he-6 moddé qui si souvent me réjouit les oreilles, notamment avec le Little Dot 6...
Alors ce fut moins triste....

                                                         J'en ai conclu que les différences entre ces casques de haute, très haute gamme, réelles , caractérisées, n'en excluent pas de la famille des casques des matériels légèrement en-dessous.

                        En tout cas le HE 1000 v2 m'a beaucoup plus parlé que la version 1 : plus dynamique, laissant moins à distance, très équilibré...
La musique des XVII-XVIII° lui va à merveille.
Certainement aussi le chant...
Sans qu'il soit à la ramasse avec les quelques pistes de Dire Straits , par exemple, malgré un équilibre entre les pupitres qui me fut moins plaisant...

                      Finalement l'Abyss me parut moins "sauvageon" que la première fois... et j'ai apprécié...comme vous pouvez le constater...

                                                Fermez le ban....

Message 17 Juil 2017 22:41

superbe CR — comme d'hab'!  :bravo:

Message 17 Juil 2017 22:57

Anthologiesque (néologisme tout personnel que je viens de composer pour l'occasion  :DD) cr !
Ma chère, tu te débrouilles comme une chefesse !  :mrgreen:
Un régal qui amène bien à comprendre ce qui te plait ou déplait le plus dans ces deux très grands casques.

Merci encore...
L'Abyss aurait donc davantage de faveurs ?

Message 18 Juil 2017 01:53

Joli CR Chemichti  ;-/

L'Abyss que tu as essayé c'est le V1 ou le V2, le Phi ?

Message 18 Juil 2017 06:06

Merci pour ce compte rendu trés interessant !
Ca serait plus lisible tu faisais une mise en page plus sympa, là c'est compliqué à lire quand même pour ma part  :8

Message 18 Juil 2017 06:52

Superbe cr  :jap:

J'avais tenté la comparaison chez pierre de ces deux casque branchés direct sur le viva.

L'HE1000 v2 m'avait fait très forte impression sur la musique de chambre et le classique, mais j'avais largement préféré l'abyss sur la pop et le rock, avec l'impression que l'HE1000 v2 perdait un peu de sa belle unité sur les registres trop pleins en percu, basse, guitares électriques.

L'abyss parait plus tout terrain et reste magnifique sur tout type de musique, l'HE1000 V2 parait moins polyvalent.

Message 18 Juil 2017 09:34

asters a écrit:Merci pour ce compte rendu trés interessant !
Ca serait plus lisible tu faisais une mise en page plus sympa, là c'est compliqué à lire quand même pour ma part  :8



Je suis bien d'accord avec toi.
J'ai fait mon possible, autrement dit : peu!


@oswald...je crois bien qu'on est d'accord.

@patt c'est la version 1 de l'Abyss, l'occasion de Pierre...

@ gg oui, finalement, l'Abyss un peu calmé me paraît plus polyvalent, et sa descente...abyssale reste impressionante.
Malgré le miel distillé par le he1000v2 sur les musiques de petits ensembles, ou déjà plus complexes, de l'époque citée...
Je n'´ai d'ailleurs pas comparé les trois sur ces musiques...

Je vais me coucher...

Merci de vos réactions

Message 18 Juil 2017 14:55

Chemichti a écrit:@patt c'est la version 1 de l'Abyss, l'occasion de Pierre...

Je me posais la question car l'Abyss Phi semble gommer les quelques défauts de la première version avec notamment un medium plus plein et des aigus mieux maîtrisés. Peut être serait-il encore plus à ton gout ?

Message 18 Juil 2017 19:15

C'est possible patts...voire probable, puisqu'apparemment la quasi sibillance est gommée etc...

Mais son coût n'et pas du tout à mon goùt...

 Je vais essayer une miise en forme de ce CR maintenant...

Message 18 Juil 2017 19:26

Chemichti a écrit:C'est possible patts...voire probable, puisqu'apparemment la quasi sibillance est gommée etc...

Mais son coût n'et pas du tout à mon goùt...

 Je vais essayer une miise en forme de ce CR maintenant...


pour ma part, je préfère de très loin tes textes tels qu'ils sont présentés!
ça a un côté “déconstruit”, un peu comme les derniers poèmes d'Apollinaire, qui font tout le charme de la chose — àmha: laisse tes CR comme ils sont  ;-/

Message 18 Juil 2017 19:27

Chemichti a écrit:C'est possible patts...voire probable, puisqu'apparemment la quasi sibillance est gommée etc...

Mais son coût n'est pas du tout à mon goùt...

 Je vais essayer une miise en forme de ce CR maintenant...

Ah je crois que c'est pareil pour tout le monde  :lol:

Message 18 Juil 2017 20:22

Dub a écrit:
Chemichti a écrit:C'est possible patts...voire probable, puisqu'apparemment la quasi sibillance est gommée etc...

Mais son coût n'et pas du tout à mon goùt...

 Je vais essayer une miise en forme de ce CR maintenant...


pour ma part, je préfère de très loin tes textes tels qu'ils sont présentés!
ça a un côté “déconstruit”, un peu comme les derniers poèmes d'Apollinaire, qui font tout le charme de la chose — àmha: laisse tes CR comme ils sont  ;-/



Trop tard, Dub!
J'avions commencé avant de te lire...

Je peux supprimer les modifications... :mrgreen:

Message 18 Juil 2017 21:08

Chemichti a écrit:
Dub a écrit:
Chemichti a écrit:C'est possible patts...voire probable, puisqu'apparemment la quasi sibillance est gommée etc...

Mais son coût n'et pas du tout à mon goùt...

 Je vais essayer une miise en forme de ce CR maintenant...


pour ma part, je préfère de très loin tes textes tels qu'ils sont présentés!
ça a un côté “déconstruit”, un peu comme les derniers poèmes d'Apollinaire, qui font tout le charme de la chose — àmha: laisse tes CR comme ils sont  ;-/



Trop tard, Dub!
J'avions commencé avant de te lire...

Je peux supprimer les modifications... :mrgreen:


dommage!!  :-.
mets les deux versions  :idea:  :idea:

Message 18 Juil 2017 22:02

Voici la version originelle.  :lol:
L'informatique permet de ces choses.... :)


 Je vais essayer de donner ici un petit retour de rencontres de casques des derniers jours...

         Un he 1000 v.2 me fut prêté en effet quelques jours.
Puis un Abyss (déjà ainsi êcouté précédemment) le rejoignit, du fait de l'oubli d'un câble vers xlr pour le premier ... :mrgreen: (" heureuse faute...". :bravo: )
Merci Pierre! :jap:

         Donc, le premier soir, entraînement : écoute-découverte du he1000 v2.
Pour le nourrir, des sacd, sur mon lecteur Yam cd2000 relié à l'A gd NFB27H en xlr...

    Pensant qu'il apprécierait cette mise en bouche, espérant me séduire, il entreprit de me restituer quelque chose de motets de Bach...
Eh, eh...c'est qu'il ne nous rejette pas derrière la porte du local technique, ce v.2... il sait m'entraîner, en douceur, sans en avoir l'air, et ne pas me laisser spectatrice passive...
Et cette musique lui va comme un gant...
Chantant, délié, équilibré...
   
   C'est du très bon, oui!
Physiquement, il présente bien : svelte, très léger, quasi empathique tant il ne s'impose pas par le poids ou la forme mais se fait presque oublier...
Par-contre, comme il a fréquenté pas mal de têtes -motif supposé- de calibres divers, le bandeau est un peu trop détendu pour que les oreillettes ne descendent pas un chouia trop bas..
Mais qu'à cela ne tienne, j'ai des bandeaux achetés pour d'autres Hifiman, ajustaibles par un système plus ingénieux que joli...vite posé, souci réglé, et...on n'en parle plus!

      À ce point-là, je suis prête a penser qu'il ne supportera pas le dynamisme et l'amplitude des deux symphonies de Beethoven (la 5 et la 7) que je lui prépare, avec un zeste de ...presque sadisme...

  Eh bé, je suis refaite!
Il suit bien le bougre! Les basses ne l'effraient pas, le dynamisme il connaît et pratique, et la richesse harmonique ne l'arrête pas, ou ne l'intimide pas ...

   Bouh...intéressant ce jeune homme...
Je lui passe une piste de Diana Krall..pour voir...mais finalement ce sacd n'apporte pas de critère discriminant...tout passe bien...

  Ne disposant pas trop de temps, il me faut envisager le premier combat...
La rencontre He1000v2 - Abyss...

  A priori...abysssalement folle idée...
Oui, oui...j'assume...

Pour les lancer, pistes 1 et 2 du sacd "orgue a Notre Dame"...
Un échauffement quoi, car ce n'est pas là où je les attends vraiment...

Mais sur la piste 7, avec Rachmaninov...
 Qui aura déja lu un retour chti sait qu'on y trouve des descentes abyssales... de quoi les départager, l'Abyss n'ayant plus à prouver quoi que ce soit en ce domaine...

                       Alors là le match est rêglé ...comme du papier a musique!
          Car je vais les entendre d'abord à tour de rôle sur mes différents amplis, en xlr donc.
Espèce de round d'observation...
  En commençant par celui déjà cité, qui m'a permis d'entendre la voix, la personnalité de l'Hifiman en découverte, comme il m'avait permis d'entendre l'Abyss il y a quelque temps...

                 Et honneur fait à l'he1000 de démarrer, comme invité de prestige...
Le volume est à 72 (sur 100).

   Surprise! C'est tout bon, il descend bien, l'amplitude des orgues est là, dynamisme...
Au tour de l'Abyss...(Volume,de,50 à 72)
Plus impression d'écoute d'enceintes... plus invasif...

                  Je reprends le dernier casque, cette fois en passant par l'Oppo HA1 et le Little Dot 6, à lampes donc, en xlr toujours.
Volume à 50.
Et la seule piste 7...Rachmaninov
Cela me paraît de niveau semblable, avec toutefois moins d'effets. Mais le volume est nettement inférieur...
Mêmes ingrédients avec le he1000v2.
Eh bien je le prêfère... Aise, présence...

                 En écoute des pistes stéréo cette fois, avec le CEC transport cd, le M7 et l'A gd Precision 1 en liason acss, sortie xlr, gain NORMAL, volume à 50.
   Je m'en doutais : plus de puissance.
Le He1000 v2 en profite bien!
Reprise des pistes 1-2 et début 3 puis 7
Il sonne très équilibré , avec des aigus maîtrisés, des basses et sub basses assumées...

  Et, pour le déstabiliser un peu ?, j'ajoute quelqu'un de sa famille : le he-6 moddé ...
Et de fait, l'esprit de famille ressort bien...je le trouve très proche du 1000, basses assumées bellement...dynamisme identique...

       Et dêsormais je leur propose l'association la plus musclée : le Precision 1 en sorties enceintes via l'adaptateur Hifiman. Tous les trois!
 
  A- première confrontation en gain normal, volume à 65. Pour l'he-6 c'est similaire à l'écoute en sortie xlr...
  B- je le passe donc en high gain volume de ...30 à 20 (toujours avec ce flamboyant Rachmaninov) : basses plus présentes , moins sourdes.
Je poursuis avec ces derniers paramètres avec le he1000 : idem, basses plus détourées, plus clairement perçues (sub basses). Un peu plus brouillon que sur les autres connectiques dans les mouvements rapides du medium .
Grande présence..
     Passage a l'Abyss...pas de différence notable...Sinon la presque sibillance plus affirmée, et des basses sonnantes (trop...)

   C'est sûr que lui, l'Abyss porte ces infra basses, tandis que les Hifiman les tire, les prenne par-dessus en quelque sorte...


                   -Je passe à un autre genre, avec Dire Straits, toujours pistes stéréo du sacd, et avec les mêmes paramètres.
Abyss : je repasse en gain normal (48 puis 50), après un essai en high gain, volume à 22 : trop fort!
C'est la piste 1...
He1000v2 , gain normal volume à 28, puis high gain volume à 12, puis de nouveau gain normal volume à 30, comme l'Abyss.
Je préfère en high gain, plus précis, net, dynamique. Mais à...07 de volume!
He-6... directement -je connais sa gourmandise!- en high gain ...que je passe à volume 10.
   Je le trouve encore une fois très proche de son frère...

           Écoute de "Money" du même sacd...en stéréo.
He-6 : high gain, 10.
He1000v2 : high gain, 06.
    Avec ce dernier, les voix sont plus en avant, c'est plus lissé, mais cela reste très proche (même si les guitares sont davantage en arrière et les percussions plutôt au-dessus). Plus de lêgèreté malgré tout.
L'Abyss : high gain 06.
Je préfère : plus de profondeur, de "naturel"?
Équilibre de la présence des guitares et des percussions. Ces dernières sont naturelles, leur impact ne masque pas leurs tonalités comme fait le he1000. Pareil pour les guitares...


        Je saute vers la,piste 9, "brothers in arms" autre style...
L'Abyss : mêmes paramètres que précédemment.
Très doux, chantant . Une scène 3D.
Très attachant.
Mêmes qualités que prêcêdemment...

He1000v2, high gain 06 :
Scène moins clairement 3D , un PEU plus brouillon.
L'équilibre est un peu différent : guitare très en avant , voix plus couverte, comme les percussions d'ailleurs.
Émotion moindre qu'avec l'Abyss!

He-6 , high gain, 06-07 : Plus 3D que le 1000.
Guitares moins en avant, moins claires, moins "électriques". Voix pas couverte.
Plus d'émotion transmise.
Plus proche de l'Abyss...
....Je préfère!


                  J'avais préparé d'autres menus pour ces étrangers de passage... (Vivaldi, version de Dresde des quatre saisons, Lavilliers par exemple) mais il ne me fut pas possible de leur consacrer ce bout de soirée samedi, vue la situation ici.
Et dimanche il était temps l'après-midi de préparer leur retour dans le sud, d'autant que je ne puis risquer ces écoutes en journée...
  Ils sont donc repartis...laissant le frère de l'un, pas loin de devenir le cousin de l'autre, cet he-6 moddé qui si souvent me réjouit les oreilles, notamment avec le Little Dot 6...
Alors ce fut moins triste....

 J'en ai conclu que les différences entre ces casques de haute, très haute gamme, réelles , caractérisées, n'en excluent pas de la famille des casques des casques légèrement en-dessous.

 En tout cas le he1000v2 m'a beaucoup plus parlé que la version 1 : plus dynamique, laissant moins à distance, très équilibré...
La musique des XVII-XVIII° lui va à merveille. Certainement aussi le chant...
Sans qu'il soit à la ramasse avec les quelques pistes de Dire Straits , par exemple, malgré un équilibre entre les pupitres qui me fut moins plaisant...

Finalement l'Abyss me parut moins "sauvageon" que la première fois... et j'ai apprécié...comme vous pouvez le constater...

   Fermez le ban....

Message 18 Juil 2017 22:32

génial!
Du coup je le cite pour être sûr de la garder  :mrgreen:

Chemichti a écrit:  Je vais essayer de donner ici un petit retour de rencontres de casques des derniers jours...

         Un he 1000 v.2 me fut prêté en effet quelques jours.
Puis un Abyss (déjà ainsi êcouté précédemment) le rejoignit, du fait de l'oubli d'un câble vers xlr pour le premier ... :mrgreen: (" heureuse faute...". :bravo: )
Merci Pierre! :jap:

         Donc, le premier soir, entraînement : écoute-découverte du he1000 v2.
Pour le nourrir, des sacd, sur mon lecteur Yam cd2000 relié à l'A gd NFB27H en xlr...

    Pensant qu'il apprécierait cette mise en bouche, espérant me séduire, il entreprit de me restituer quelque chose de motets de Bach...
Eh, eh...c'est qu'il ne nous rejette pas derrière la porte du local technique, ce v.2... il sait m'entraîner, en douceur, sans en avoir l'air, et ne pas me laisser spectatrice passive...
Et cette musique lui va comme un gant...
Chantant, délié, équilibré...
   
   C'est du très bon, oui!
Physiquement, il présente bien : svelte, très léger, quasi empathique tant il ne s'impose pas par le poids ou la forme mais se fait presque oublier...
Par-contre, comme il a fréquenté pas mal de têtes -motif supposé- de calibres divers, le bandeau est un peu trop détendu pour que les oreillettes ne descendent pas un chouia trop bas..
Mais qu'à cela ne tienne, j'ai des bandeaux achetés pour d'autres Hifiman, ajustaibles par un système plus ingénieux que joli...vite posé, souci réglé, et...on n'en parle plus!

      À ce point-là, je suis prête a penser qu'il ne supportera pas le dynamisme et l'amplitude des deux symphonies de Beethoven (la 5 et la 7) que je lui prépare, avec un zeste de ...presque sadisme...

  Eh bé, je suis refaite!
Il suit bien le bougre! Les basses ne l'effraient pas, le dynamisme il connaît et pratique, et la richesse harmonique ne l'arrête pas, ou ne l'intimide pas ...

   Bouh...intéressant ce jeune homme...
Je lui passe une piste de Diana Krall..pour voir...mais finalement ce sacd n'apporte pas de critère discriminant...tout passe bien...

  Ne disposant pas trop de temps, il me faut envisager le premier combat...
La rencontre He1000v2 - Abyss...

  A priori...abysssalement folle idée...
Oui, oui...j'assume...

Pour les lancer, pistes 1 et 2 du sacd "orgue a Notre Dame"...
Un échauffement quoi, car ce n'est pas là où je les attends vraiment...

Mais sur la piste 7, avec Rachmaninov...
 Qui aura déja lu un retour chti sait qu'on y trouve des descentes abyssales... de quoi les départager, l'Abyss n'ayant plus à prouver quoi que ce soit en ce domaine...

                       Alors là le match est rêglé ...comme du papier a musique!
          Car je vais les entendre d'abord à tour de rôle sur mes différents amplis, en xlr donc.
Espèce de round d'observation...
  En commençant par celui déjà cité, qui m'a permis d'entendre la voix, la personnalité de l'Hifiman en découverte, comme il m'avait permis d'entendre l'Abyss il y a quelque temps...

                 Et honneur fait à l'he1000 de démarrer, comme invité de prestige...
Le volume est à 72 (sur 100).

   Surprise! C'est tout bon, il descend bien, l'amplitude des orgues est là, dynamisme...
Au tour de l'Abyss...(Volume,de,50 à 72)
Plus impression d'écoute d'enceintes... plus invasif...

                  Je reprends le dernier casque, cette fois en passant par l'Oppo HA1 et le Little Dot 6, à lampes donc, en xlr toujours.
Volume à 50.
Et la seule piste 7...Rachmaninov
Cela me paraît de niveau semblable, avec toutefois moins d'effets. Mais le volume est nettement inférieur...
Mêmes ingrédients avec le he1000v2.
Eh bien je le prêfère... Aise, présence...

                 En écoute des pistes stéréo cette fois, avec le CEC transport cd, le M7 et l'A gd Precision 1 en liason acss, sortie xlr, gain NORMAL, volume à 50.
   Je m'en doutais : plus de puissance.
Le He1000 v2 en profite bien!
Reprise des pistes 1-2 et début 3 puis 7
Il sonne très équilibré , avec des aigus maîtrisés, des basses et sub basses assumées...

  Et, pour le déstabiliser un peu ?, j'ajoute quelqu'un de sa famille : le he-6 moddé ...
Et de fait, l'esprit de famille ressort bien...je le trouve très proche du 1000, basses assumées bellement...dynamisme identique...

       Et dêsormais je leur propose l'association la plus musclée : le Precision 1 en sorties enceintes via l'adaptateur Hifiman. Tous les trois!
 
  A- première confrontation en gain normal, volume à 65. Pour l'he-6 c'est similaire à l'écoute en sortie xlr...
  B- je le passe donc en high gain volume de ...30 à 20 (toujours avec ce flamboyant Rachmaninov) : basses plus présentes , moins sourdes.
Je poursuis avec ces derniers paramètres avec le he1000 : idem, basses plus détourées, plus clairement perçues (sub basses). Un peu plus brouillon que sur les autres connectiques dans les mouvements rapides du medium .
Grande présence..
     Passage a l'Abyss...pas de différence notable...Sinon la presque sibillance plus affirmée, et des basses sonnantes (trop...)

   C'est sûr que lui, l'Abyss porte ces infra basses, tandis que les Hifiman les tire, les prenne par-dessus en quelque sorte...


                   -Je passe à un autre genre, avec Dire Straits, toujours pistes stéréo du sacd, et avec les mêmes paramètres.
Abyss : je repasse en gain normal (48 puis 50), après un essai en high gain, volume à 22 : trop fort!
C'est la piste 1...
He1000v2 , gain normal volume à 28, puis high gain volume à 12, puis de nouveau gain normal volume à 30, comme l'Abyss.
Je préfère en high gain, plus précis, net, dynamique. Mais à...07 de volume!
He-6... directement -je connais sa gourmandise!- en high gain ...que je passe à volume 10.
   Je le trouve encore une fois très proche de son frère...

           Écoute de "Money" du même sacd...en stéréo.
He-6 : high gain, 10.
He1000v2 : high gain, 06.
    Avec ce dernier, les voix sont plus en avant, c'est plus lissé, mais cela reste très proche (même si les guitares sont davantage en arrière et les percussions plutôt au-dessus). Plus de lêgèreté malgré tout.
L'Abyss : high gain 06.
Je préfère : plus de profondeur, de "naturel"?
Équilibre de la présence des guitares et des percussions. Ces dernières sont naturelles, leur impact ne masque pas leurs tonalités comme fait le he1000. Pareil pour les guitares...


        Je saute vers la,piste 9, "brothers in arms" autre style...
L'Abyss : mêmes paramètres que précédemment.
Très doux, chantant . Une scène 3D.
Très attachant.
Mêmes qualités que prêcêdemment...

He1000v2, high gain 06 :
Scène moins clairement 3D , un PEU plus brouillon.
L'équilibre est un peu différent : guitare très en avant , voix plus couverte, comme les percussions d'ailleurs.
Émotion moindre qu'avec l'Abyss!

He-6 , high gain, 06-07 : Plus 3D que le 1000.
Guitares moins en avant, moins claires, moins "électriques". Voix pas couverte.
Plus d'émotion transmise.
Plus proche de l'Abyss...
....Je préfère!


                  J'avais préparé d'autres menus pour ces étrangers de passage... (Vivaldi, version de Dresde des quatre saisons, Lavilliers par exemple) mais il ne me fut pas possible de leur consacrer ce bout de soirée samedi, vue la situation ici.
Et dimanche il était temps l'après-midi de préparer leur retour dans le sud, d'autant que je ne puis risquer ces écoutes en journée...
  Ils sont donc repartis...laissant le frère de l'un, pas loin de devenir le cousin de l'autre, cet he-6 moddé qui si souvent me réjouit les oreilles, notamment avec le Little Dot 6...
Alors ce fut moins triste....

 J'en ai conclu que les différences entre ces casques de haute, très haute gamme, réelles , caractérisées, n'en excluent pas de la famille des casques des casques légèrement en-dessous.

 En tout cas le he1000v2 m'a beaucoup plus parlé que la version 1 : plus dynamique, laissant moins à distance, très équilibré...
La musique des XVII-XVIII° lui va à merveille. Certainement aussi le chant...
Sans qu'il soit à la ramasse avec les quelques pistes de Dire Straits , par exemple, malgré un équilibre entre les pupitres qui me fut moins plaisant...

Finalement l'Abyss me parut moins "sauvageon" que la première fois... et j'ai apprécié...comme vous pouvez le constater...

   Fermez le ban....