1, 2, 3, 4, 5 ... 8

Message [Feedback] Meze Empyrean or not : that is the question 18 Juin 2019 16:27

Voici plusieurs jours maintenant que j’ai ce Meze Empyrean en prêt. Ce casque fait couler beaucoup d’encre et il existe un contraste certain entre les retours outre atlantique plutôt favorables et les retours TN ( Chon, Julien hifi, Franck T et d’autres) pour le moins réservés.
J’ai voulu donc me faire ma propre opinion et ai contacté Elohim d’élite diffusion via TN qui moyennant un petit chèque de caution m’a laissé repartir avec le précieux sous Le bras.

Je n’avais aucune idée du tuning de ce casque. J’avais juste discuté quelques minutes avec Elohim du seul casque que je connaissais: le Meze 99 que je trouvais basseux. Il m’a confirmé que c’était un peu la patte Meze et que je retrouverai ce cotes basseux et disont chaleureux sur l’empyrean.

Concernant le déballage, les câbles, Pads, valise de transport et autres le très complet retour de Jacko sur HCFR l’a fait mieux que je ne saurais jamais le faire et vous pouvez consulter ce retour via le lien:
https://www.homecinema-fr.com/test-hcfr ... -empyrean/

Juste un aparté pour saluer le système d’aimants fixant les Pads et qui permet de passer d’une paire à une autre avec une facilité déconcertante.

Image

Le câble utilisé était le stock et les connecteurs sont commun à Kennerton ou Audeze:

Image

Le câble stock était terminé en Jack 6,35 et en amplification j’ai utilisé essentiellement l’Auris HA2 afin de pouvoir faire des comparaisons avec d’autres casques facilement.

Tous mes tests on été fait sur cette égalisation proposée par Alphatak:

Image et en utilisant donc Roon.


1/ le confort.

Je le situe dans la moyenne et pas aussi exceptionnel que j’ai pu le lire dans certains tests. Je n’ai utilisé pour mes essais que les Pads en cuir. J’ai trouvé que dans mon cas le clamping empêche d’oublier ce casque. Il est bien équilibré mais son poids et son clamping le placent pour moi nettement derrière un Hifiman HE1000, un Susvara, un ADX 5000 ou un Stax et nettement devant un Odin et ses successeurs.

Il tient bien en place et les mouvements de la tête ne changent pas son positionnement.

2/ Les écoutes

Comme pour le Mysphere, je l’ai décortiqué instruments par instruments avant de passer à du multi instrumental.

Pour la contrebasse:

Image

Image


Aussi bien sur du Jazz que du classique le rendu de la contrebasse est de mémoire ce que j’ai entendu de plus convaincant à ce jour. Ce qui m’a étonné est l’absence de toute raisonnance dans l’infra grave et donc dans ces basses fréquences une résolution et une dynamique tout à fait inhabituelle pour moi. Ça sonne enfin comme une contrebasse et non comme un violoncelle jouant une octave plus bas.

Le violon:

Image

Image

J’adhère également totalement. Il n’a aucune aigreur ni acidité, on perçoit bien les retours d’archet, et même peut être mieux que sur d’autre le va et viens sur les cordes. Il n’a pas de difficulté à restitué la caisse de l’instrument en s’étendant vers le bas ce que je reprochais au Mysphere. Les timbres sont riches et me semblent très justes. Ça coule facilement et sans aucune fatigue auditive.

Le piano

Image

Image

Le contraste entre les deux mains est très bien restitué: la main droite n’est pas trop cristalline comme sur le 009, elle est transparente avec une touche de matité la rendant naturelle et crédible. La main gauche est d’une très belle profondeur avec une première octave qui descend très bas sans raisonnances exagérées. Aucun plafond de verre sur les montées en puissance qui sont explosives. Ça ressemble à un piano de concert avec l’ampleur démesurée de cet instrument hors norme.

Sur le piano apparaît néanmoins l’un des avantages/inconvenients de ce casque: l’extrême sensibilité à la qualité de l’enregistrement. Tous les effets de console sont grossis à la loupe et les enregistrements qui jouent trop de la réverbération par exemple son difficilement audibles. En voici un exemple typique:

Image


Le violoncelle:

Image


Ce casque aime décidément les cordes. Il arrive à être à la fois précis, dynamique et crédible sans la moindre agressivité. L’extension dans les aigus est justement traitée pour qu’à aucun moment un crissement sur les cordes ou une pointe d’acidité ne se fasse sentir ce qui n’est pas le cas du 1000SE sur lequel le violon ou le violoncelle sont parfois mal traités en haut avec des pointes de sifflantes et des crissements que l’on entends jamais en concert.



La flûte:

Image


Et de nouveau le Syrinx pour flûte solo de Debussy. Vraiment très beau. On entends véritablement Emmanuel Pahud conduire son souffle aux biseaux. On entends la couleur et la douceur du bois comme c’est rarement le cas.

Le hautbois et le basson:

Image

Comme pour la flûte traversière, ce casque est très à l’aise avec les instruments à vents. Il me semble qu’il arrive à bien reproduire les différences tonales entres des instruments parfois assez proches.

La guitare:

Image

Sur ce live de Le Forestier il y a en général 4 guitares jouant en même temps et qui accompagnent maxime le forestier. J’ai trouvé que la voix manquait de détails, de résolution et de définition. De plus je l’ai trouvé insuffisamment mise en relief et en valeur comparativement à ce que le Mysphere, l’utopia, le D8000 ou l’ether2 proposent. J’ai trouvé également une certaine diaphonie entre les guitares que l’on peut à l’inverse pratiquement compter sur une écoute au Stax.
Enfin les applaudissements sont plus étouffés et claquent de manière plus sourde que sur l’utopia. J’ai essayé cet enregistrement sur le 1000SE et je pourrais faire les mêmes critiques concernant la voix, l’accompagnement et les applaudissements.

La musique de chambre :

J’ai vraiment écouté de tout, des sonates piano violon, piano violoncelle, des trios, quatuors, quintettes, sextuors et octuors.

Sur le classique et la musique de chambre en particuliers le Meze est vraiment à l’aise. L’image n’est pas celle d’un Susvara ou d’un V2 sur des live notamment. Il nous place plus prêt de la scène. Par contre l’image de la scène me semble meilleure avec une vraie profondeur perceptible alors que les Hifiman sont plus confus pour moi.
J’avais lu certains avis faisant état d’une confusion sur du multi instrumental: je ne l’ai pas constaté sur des enregistrements de qualité. Par contre sur des enregistrements moyens comme ceux ci par exemple:

Image


ça passe nettement moins bien que sur un Utopia ou un D8000 par exemple. Beaucoup des CD qui composent ce coffret ont été enregistrés avec un flou artistique dans le registre grave: l’utopia, le D8000 ou l’Ether2 ont tendance à minorer ce flou alors que l’Empyrean va le laisser intact voir le majorer. Il en résulte comme l’avais noté Chon une confusion sur l’ensemble du spectre grave et notamment sur piano et violoncelle qui rendent ces enregistrements moins appréciables sur le Meze que sur d’autres casques.

La musique concertante:

Image

Image


Image


C’est sur ce type d’enregistrement que j’ai commencé à profiter pleinement du Meze à condition que ces enregistrements soient de qualité.

Si ils le sont c’est probablement ce que j’ai entendu de mieux avec le Mysphere 3.2 dans la reproduction de grandes formations orchestrales. Il déploie un image très large, profonde et aérée. La cohésion de l’orchestre est la et les différents groupes instrumentaux biens perceptibles au sein d’une masse orchestrale qui s’étale dans tous les plans majestueusement. Les solistes sont, comme au concert, bien mis en valeur, sans être en avant. Les montées en puissance de l’orchestre se font avec une dynamique et une ampleur rarement constatées au casque. La douceur associée à la précision, à la richesse des détails et à la respiration de l’orchestre donnent des écoutes d’une rare beauté sans aucune fatigue auditive. Le casque, même sur les passages les plus complexes se promène sans difficulté, ne produit aucune distorsion même à niveau plus élevé, la réserve de puissance est palpable comme au concert et les silences sont assourdissants.

La musique symphonique:

Image

Image

Image


A l’inverse du Mysphere 3.2 qui n’est pas pour moi un casque Brucknerien ou Malherien l’Empyrean semble passer sur tous bons enregistrements.
On a l’impression que plus le message est complexe meilleure est la restitution. Il suffit d’écouter le live de la 15eme symphonie de Shostakovich pour s’en convaincre. Dans le premier mouvement les coups de timbales font sursauter et bloquent la respiration, le jeu des violoncelles et des contrebasses sont parfaitement distincts, le jeu des vents et des cordes qui se répondent du tac au tac est parfaitement rendu, les cuivres, les vents, les cordes et les percussions se mélangent sans jamais se confondre. L’étagement en profondeur est parfait avec des coups de timbales venant de loin, en haut à gauche, des contrebasses plus prêt et à droite, la masse des violons et alto devant, bois et cuivres derrières.
La puissance retenue de l’orchestre est palpable, bref c’est très beau.

Les voix:

Image

Image

Image

Image

Image

Image


Sortant d’un test du Mysphere et ayant été impressionné par la restitution des voix j’ai trouvé l’empyrean en deçà concernant la transparence et le détourage.
Sur l’enregistrement de Carla Bruni je trouve la voix moins sensuelle, moins transparente et moins charmeuse que sur le Mysphere.

Même impression sur Dylan ( blowin in the wind) et toujours en me souvenant du Mysphere et relisant ce que j’avais écrit. Moins de contours, moins de grain, des aspérités plus lissées et une voix moins charnelle et plus mate, moins présente.

Sur Al Jarreau l’impression est identique le côté transparent, le grain de la voix et son détourage que j’avais beaucoup aimé sur le Mysphere manquent un peu ici.

Sur Fischer Dieskau toujours la même impression et j’obtiens quelque chose qui me satisfait mieux avec l’utopia ou l’ether2 par exemple.

Sur les saisons de Joseph Haydn l’introduction musicale est de toute beauté, parfaitement posée, ça coule sans difficulté avec un équilibre tonal et une crédibilité auxquels j’adhère à 100%.

Les voix cette fois sont plus convaincantes et l’écart se resserre avec Utopia ou Ether 2. Les cœurs eux sont très beau avec une image qui participe grandement au résultat auditif.

Les voix de manières générales sont plutôt en retrait par rapport à ce que l’on a l’habitude d’entendre, parfois même un peu trop. Si l’accompagnement est complexe et multi instrumental elles ont parfois du mal à se frayer un chemin jusqu’à nos oreilles.


Le Jazz:

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image


Sur du jazz instrumental, acoustique ou non, petites ou grandes formations j’ai trouvé le Meze véritablement excellent et mettant en valeurs mieux que la plupart des autres casques les bons enregistrements.

Il n’a aucune limite en bas et le registre grave est vraiment son domaine de prédilection mais pas seulement.
J’ai entendu avec ce casque des contrebasses ou des guitares basses qui méritent leur nom. C’est ample, détaillé, dynamique et profond à la fois. L’équilibre de la contrebasse ou de la guitare basse me semble pour une fois être restituée avec un bon rapport des forces en présence.
J’ai toujours été impressionné par l’ampleur du son d’une contrebasse sur une petite formation de jazz. Ça ferait trembler les vitres.
La plupart des casques arrivent à imiter la dynamique et les timbres d’une contrebasse mais rarement son volume sonore et son ampleur. Le Meze est celui je trouve qui s’en rapproche le plus.

J’ai écouté le sax de Sonny Rollins sur ce célèbre album, on imagine mal ce qui pourrait être amélioré, aussi bien sur le sax que sur la batterie ou la contrebasse.

Image

Et sur le reste de ce que j’écoute:

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image


Et bien sûr le reste je trouve ça de manière générale moins bon que sur du classique ou du Jazz.

A quelques exception prêt ( higelin, M, bashung) je trouve que les voix passent difficilement voir même très difficilement (joe Cooker ou Bruce springsteen pour ne citer qu’eux). Elles sont pour mes goûts trop en retrait, trop diluées dans le reste, pas assez détourées et riches en détails et en timbres, trop linéaires, trop neutres. Si l’on rajoute à cela la qualité de la prise de son pas toujours irréprochable: Peter Gabriel, Joe Cooker, Aretha Franklin par exemple on peu rapidement se retrouver avec une reproduction qui manque sérieusement d’aération, de détails et de résolution. Sur ces enregistrements je suis systématiquement repassé à chaque fois sur l’utopia que je considère un peu comme mon étalon. Force est de constater qu’il s’en sortait souvent pour ne pas dire à chaque fois mieux.

Conclusion:

Il est difficile d’avoir un avis tranché et définitif sur le Meze empyrean tant il est capable du meilleur comme du moins bon.

Concernant son tuning je pense ne pas trop me tromper en disant qu’il s’agit plutôt d’un casque descendant.
Si l’on se concentre sur son registre grave c’est un casque qui dans ce domaine sait tout faire bien et le plus souvent très bien. Le registre grave est à mon avis le gros atout de ce casque.

L’empyrean me semble excellent sur des instruments acoustiques qu’il s’agisse de musique classique ou de jazz.

Ce casque est très sensible à la qualité des prises de son et des enregistrements.

Un de ses gros point noir pour moi est le traitement des voix qui se retrouvent souvent en retrait, effacées et maltraitées sur les critères qu’il faudrait valider pour que ces voix soient crédibles et vivantes.

Un de ses gros atouts est son image. Pas la plus vaste mais un bon compromis entre sa taille et la définition des instruments qui interagissent dans cette image. Une image à mi distance entre un Susvara et un Utopia mais avec une définition, une résolution, une rapidité et des qualités tonales plus proches de l’utopia que du Susvara.

Des différents casques que je lui ai opposé c’est le HE1000SE que je trouve le plus proche.
Le SE est plus montant avec une extension des aigus qui parfois me gêne sur des cymbales ou des voix par exemple.

Le Meze a un registre grave plus impactant, descendant plus bas et plus rapide.

De manière générale le Meze est plus dense et plus consistant que le SE.

Tous deux on une reproduction qui charme et caresse l’oreille dans le bon sens. Ils sont tous deux fluides, musicaux et agréable à écouter.

Reste à poursuivre mes écoutes pour confirmer ces premières impressions.

Les +:

-  L’image sonore
- la qualité de reproduction des instruments acoustiques
- L’absence de fatigabilité à l’écoute.

Les -:

  -  clamping et poids qui n’en font pas pour moi un casque véritablement confortable.
  -   la reproduction des voix
  -  l’extrême sensibilité à la qualité des enregistrements
  -  livré avec un seul câble ( terminaison au choix à la commande je crois)

Message 18 Juin 2019 16:53

Merci patron  :jap:

Message 18 Juin 2019 16:56

Super feedback !   :headphone:
Là, tu as décrit le comportement d'un Empyrean "optimisé" pour le classique et le jazz. Tu pourrais peut-être le compléter en disant quelques mots de l'impact de l'EQ, en direction de ceux qui ne peuvent/veulent pas égaliser leurs casques.

Message 18 Juin 2019 16:59

Beau boulot (Y)

Message 18 Juin 2019 17:13

alphatak a écrit:Super feedback !   :headphone:
Là, tu as décrit le comportement d'un Empyrean "optimisé" pour le classique et le jazz. Tu pourrais peut-être le compléter en disant quelques mots de l'impact de l'EQ, en direction de ceux qui ne peuvent/veulent pas égaliser leurs casques.

Pour être honnête je t’ai demandé une proposition d'égalisation moins d’une heure après l’avoir reçu.
2 choses m’ont immédiatement dérangé:

1 grave d’excellente qualité mais trop imposant à mon goût.
2 un médium notamment sur les voix mais pas uniquement qui me semblait anormalement en retrait et mal dégrossi si l’on peut utiliser ce terme.

Des -4db à 100Htz  que tu m’as proposé initialement j’ai réduit à -2db considérant que -4db faisait perdre trop de la qualité du grave de ce casque.

Pour les médiums l'égalisation à vraiment fait l’effet d’une lessiveuse sur des instruments comme le piano, le violon et d’autres. Elle n’a pas permis d’extraire complètement les voix de la nasse dans laquelle elles sont engluées mais les a amélioré significativement. Elle a éclairé le reste, à fait passer cette zone frequentielle de l’ombre à la lumière, indispensable pour ce casque.

Je ne suis pas expert mais c’est vraiment un casque à égaliser et on le ressent au bout des toutes premières minutes d’écoute non égalisées. L'égalisation arrive à éclaircir les médiums, à les faire s’animer, à les faire vivre et à créer un superbe contraste avec cet imposant grave. Sur le piano par exemple ça saute aux oreilles en donnant à la main droite la lumière nécessaire pour répondre à l’ombre du grave.
J’essaierai de la supprimer pour voir.

Message 18 Juin 2019 18:14

Merci pour ce retour ! Quel rythme en ce moment  :jap:

Message 18 Juin 2019 18:35

Popof94 a écrit:
alphatak a écrit:Super feedback !   :headphone:
Là, tu as décrit le comportement d'un Empyrean "optimisé" pour le classique et le jazz. Tu pourrais peut-être le compléter en disant quelques mots de l'impact de l'EQ, en direction de ceux qui ne peuvent/veulent pas égaliser leurs casques.

Pour être honnête je t’ai demandé une proposition d'égalisation moins d’une heure après l’avoir reçu.
2 choses m’ont immédiatement dérangé:

1 grave d’excellente qualité mais trop imposant à mon goût.
2 un médium notamment sur les voix mais pas uniquement qui me semblait anormalement en retrait et mal dégrossi si l’on peut utiliser ce terme.

Des -4db à 100Htz  que tu m’as proposé initialement j’ai réduit à -2db considérant que -4db faisait perdre trop de la qualité du grave de ce casque.

Pour les médiums l'égalisation à vraiment fait l’effet d’une lessiveuse sur des instruments comme le piano, le violon et d’autres. Elle n’a pas permis d’extraire complètement les voix de la nasse dans laquelle elles sont engluées mais les a amélioré significativement. Elle a éclairé le reste, à fait passer cette zone frequentielle de l’ombre à la lumière, indispensable pour ce casque.

Je ne suis pas expert mais c’est vraiment un casque à égaliser et on le ressent au bout des toutes premières minutes d’écoute non égalisées. L'égalisation arrive à éclaircir les médiums, à les faire s’animer, à les faire vivre et à créer un superbe contraste avec cet imposant grave. Sur le piano par exemple ça saute aux oreilles en donnant à la main droite la lumière nécessaire pour répondre à l’ombre du grave.
J’essaierai de la supprimer pour voir.
Essaie surtout, s'il te plaît, de prêter attention à trois choses dans ton écoute de ce casque avec le même signal non "égalisé" : la qualité globale des timbres, le respect de la dynamique fine (en particulier la fidélité de restitution des attaques et des extinction de note) et la précision de la spatialisation (de la volumétrie surtout ou, si tu préfères, du rendu de l'espace de l'enregistrement).
Merci en tout cas pour cette belle analyse et pour le temps/énergie qu'elle ta coûté. (Y)

@ alpha : merci pour ta requête. L'EQ-phobique que je suis (en tant qu'auditeur) apprécie beaucoup. :jap:

Message 18 Juin 2019 18:43

Ce sera fait Dark.

Message 18 Juin 2019 19:45

Merci pour ce retour à nouveau bien détaillé  :jap:

J’avoue que je reste perplexe quant à un casque qui retranscrit bien la majorité des instruments et qui n’est pas à la hauteur pour le rendu des voix  :-?

Pour ma part, je fais partie de ceux qui n’ont pas été emballés par ce casque. Je l’ai trouvé mou du genou avec un grave trop rond à mon goût. Peut-être n’était-il pas mis en œuvre au mieux ? J’essaierai de le réécouter à l’occasion.

Message 18 Juin 2019 19:59

Je me suis posé bien sur la même question. Le problème est que j'écoute très souvent des instruments de musique et jamais des voix. Si ça se trouve elles sont bien reproduites et c’est mon oreille qui voudrait les entendre différemment. Pour les instruments j’ai vraiment peu de doute. La voix je n’en ai pas écouté en concert depuis plusieurs mois.

Message 20 Juin 2019 18:20

vraiment super boulot, merci  :jap:

Une chose que j'ai remarqué avec mes premiers essais de l'Empyreen c'est sa sensibilité à l'ampli utilisé notamment en raison de sa signature d'origine.
As-tu comparé le rendu, ou tes impressions avec d'autres type d'ampli ?

Message 20 Juin 2019 19:16

Salut, oui mais pas suffisamment pour pouvoir dire quoi que ce soit. Nous ferons ça ce we.

Message 21 Juin 2019 10:16

Sincèrement encore un super compte-rendu  :soumis:
C’est dingue ton activité en ce moment  8-D
La méthodologie est très intéressante  :jap:
Le fait d’avoir commencé par les instruments solistes, puis progressivement être passé à des formations plus grandes, les différents styles abordés, les explications claires, précises et compréhensibles et enfin les pochettes de chaque album en spolier  :bravo:
Vraiment ultra agréable à lire.
Ça donne envie de le tester celui ci pour l’acoustique, le jazz et le classique...
Ta vision est à contre courant d’une grande partie des retours TN sur ce Meze, mais rien d’étonnant quand on prends en compte le fait que visiblement pour certains l’exemplaire testé était visiblement HS...? et surtout en intégrant ton avis sur son usage exclusif aux très bon enregistrements, à son manque de polyvalence affirmé préférant probablement être excellent sur les points forts que tu évoques (basses, instruments acoustiques, classique et jazz...) que d'échouer comme beaucoup à tenter d’être  Allrounder donc excellent sur pas grand chose...
Encore bravo pour le travail abattu, même si peut on parler de travail et dire « abattu » quand on a la chance de mettre ce type de bijoux à l'épreuve sur des galettes tout aussi bonnes les unes que les autres...???
Des bombons pour les oreilles cette tracklist  (l)

Message 21 Juin 2019 12:33

Thank you. C’est un très bon casque à condition de ne pas le prendre pour un all rounder tout terrain. Sur des instruments solo comme du piano, du violon, alto, violoncelle contrebasse, les bois, cuivres et percussion il est à mon avis difficile à battre de par son excellente assise en bas, un médium très beau et un aigu détaillé mais sans brillance excessive ce qui rend la reproduction de ces instruments très naturelle.

Sur les voix il me gêne car je n’ai pas l’habitude de les entendre en retrait.

Sur le confort je n’ai pas non plus été totalement conquis. C’est mieux qu’un Ether2 mais en deçà d’un HE1000.

Bref, pas impossible que si une nouvelle édition sort et corrige les défauts de jeunesse ce sera certainement un des meilleurs casques du moment.

Message 21 Juin 2019 13:44

He1000 for ever.
1, 2, 3, 4, 5 ... 8