Page 1 sur 1

Message Comparatif de sept casques sédentaires (semis) ouverts 01 Juil 2012 10:43

Si un terme ou une expression vous semble obscur le Lexique de test de Tellement Nomade est là!

Préambule: J'ai posté ce CR sur HCFR, suite à des prêts de casques qui sont intervenus entre quelques membres et moi. Suite à leur accord, j'ai décidé de partager mes impressions ici aussi.



Comparatif de sept casques sédentaires (semis) ouverts


Le Hifiman HE-300, entrée de gamme de la marque Chinoise Hifiman, m'a été prêté par un membre d'HCFR. Il sera le thème central de ce CR.
Toutefois, je ne viens pas seulement avec ce fameux HE-300 autour du coup, puisque dans ce CR se tiendra une rencontre avec… le HE-6, vaisseau amiral de Hifiman, ne coûtant pas moins de 1000€ en Europe, et encore faut-il savoir où se le procurer.
Il sera également comparé à d’autres références du marché, certes moins prestigieuses, mais de la gamme tarifaire du HE-300 tout de même : Grado 325IS, Sennheiser 650, AKG K702, Beyerdynamic DT880, et Audio-Technica ATH-AD1000.



PARTIE I: CR d’un casque haut de gamme Chinois, le Hifiman HE-300


Présentation du casque

Image


Tout vêtu de plastique (sauf les "broches" en métal qui servent à régler le casque), la construction est d'une qualité correcte. Il me semble que le gris brillant est durable, pas du mauvais  plastique pour casque bon marché qui noircit à chaque fois qu'on le frotte sur quelque chose d'autre.


J'ai néanmoins pu noter quelques imperfections:

Image

L'anneau noir séparant la grille de l'écouteur et la structure du casque en plastique argent, n'est pas parfaitement collée sur l'un des écouteurs. A un endroit précis, quand on appuie dessus, ça craque et ça bouge très légèrement. C'est également le cas sur le HE-6. L'assemblage n'est pas sans reproche.


Image

Ensuite, un des ronds en plastique "étiqueté" "Hifiman HE-300" n'est pas parfaitement droit. Même chose sur le HE-6, à croire qu'ils le font exprès.


Autre chose un peu rageante, concerne les pads: une réelle fragilité, une conception pas du tout robuste, un peu spéciale.

Image

Du plastique tout fragile, avec les espèces "d'embouts" qui se plient au moindre soucis. Enlever les pads de mon HE-6 (qui sont identiques à ceux du HE-300), était simple, mais pour les remettre... trop rigides et cassants ces "embouts"...



Caractéristiques techniques

Quelques mesures disponibles sur le site [http://www.innerfidelity.com/images/HiFiMANHE300.pdf]Innerfidelity[/url].

Réponse en fréquences: 15-22 KHz.
Impédance: 50 Ohm.
Sensibilité: 93 DB.


Confort et utilisation

Le casque est léger, ne presse pas ma tête, d’autant plus que les plastiques ne craquent pas. C’est un bon point.
Le câble lui, pose problème à cause de sa rigidité, d'autant plus qu'il pèse un peu lourd: c'est un mauvais point.


L'écoute


Matériel d'écoute
                             -amplificateur: sortie casque d'un Denon PMA-700AE.
                             -source: carte son Asus Xonar D2 en PCI.

Quelques albums du test

Electronique

Pendulum- album "Hold Your Colors".

Image


Rock

Eels- album "Electro Shock-Blues".

Image


Classique

Malher- 5ème Symphonie.

Image


Trip Hop

Massive Attack- album "100TH WINDOW".

Image



Le son

Equilibre spectral

D’emblée, la première chose qui m’a sautée aux yeux, lors de ma toute première écoute, était une « espèce » de pincement dans les voix, une partie du haut médium bien relevée. Je ne vous raconte même pas la moue que j’ai faite. Mais en s'y reprenant plusieurs fois, je m'y suis mieux habitué, bien que...
Le registre aigu m’a paru assez adouci, ce que je trouve bizarre étant donné la remontée dans le haut médium. dub (de HCFR) m'avait parlé d'une petite remontée dans l'aigu, localisée, chose que je suis enclin à soutenir, après un deuxième round d'écoute.  En tous cas, ça ne fait pas très linéaire tout ça. Par contre, un bon point pour le confort d'écoute, la douceur globale du HE-300 conserve de la fatigue.
Le grave lui, à bas/moyen volume assure une bonne présence avec un certain velouté, descend très correctement, cependant, dès qu'on monte le niveau, a tendance à vite se tasser. D"autant que l'impact n'est pas fulgurant. Sur Daft Punk Alive2007 par exemple ou encore Hold Your Colors de Pendulum, avec des plages au grave plus qu'affirmé,  ça passe moyennement... surtout quand on monte le niveau. Tandis que le HD650, lui, n'a jamais été aussi heureux de s'exprimer. Cependant, sur ce genre de musique, un K702 n'est pas non plus conçu pour faire "cracher".

Dynamique


La dynamique sur ce casque est d'un bon niveau, sans toutefois atteindre celui d'un Grado 325IS ou d'un AT AD1000, qui eux sont assez fougueux sur ce registre.

Niveau de détail

Le niveau de détails du HE-300 est tout à fait honorable, mais la tendance n’est absolument pas à l’analytique. Du fait de son équilibre un peu particulier, certains détails seront plus ou moins mis en avant.

Soundstage et spatialisation

La scène sonore est d'une bonne dimension, pas étriquée, cependant son ampleur n'est pas exceptionnelle non plus. La spatialisation est assez bien reproduite je trouve, mais j'ai déjà entendu des casque qui la prononcent plus.




PARTIE II: Comparaison du Hifiman HE-300 à cinq casques concurrents



Pour le comparatif des casques, je n’ai malheureusement pas su trouver de bonne solution, je vais donc vous les présenter un par un en essayant au mieux de comparer ces casques avec le HE-300.

Pour commencer, une belle photo de tous ces beaux objets réunis.

Image

Dans l'ordre de gauche à droite: Grado 325IS, le HE-300, Beyer DT880 version Premium 250ohms, Sennheiser HD650, AKG K702, et enfin Audio Technica ATH-AD1000.


Sennheiser HD650

Image


Equilibre spectral

Ce casque mérite bien sa réputation: un son assez sombre, un beau grave bien présent, rond, et qui descend très bien: un bon compagnon pour les films d'action. Le médium, superbe, n'est pas mangé pas le grave. C'est une grande force de ce casque. Cependant, comme sous-entendu plus haut, l'aigu est retiré, régulièrement descendant, pour le bonheur de ceux qui veulent des écoutes à fort volume et peu fatigantes.

Dynamique

J'ai pu lire beaucoup de choses à ce propos: "pour réveiller ce casque, sa dynamique et son grave, il faut investir des mille et des cents dans un ampli".
Chose avec laquelle je ne suis pas d'accord.  Un ampli correct, un peu de puissance, et ce casque est capable d'excellentes choses. La dynamique, sans pour autant faire face à celle d'un AD1000 ou un 325IS, est capable.

Niveau de détail

Il y a du raffinement dans les timbres (médium notamment), mais la précision n'égale pas certains concurrents. Le HD650 ne procure tout comme le HE-300, pas une écoute analytique. Les autres concurrents de ce comparatif, Grado, Beyer, AKG et AT sont à mon sens nettement supérieurs de ce point de vue là.

Soundstage et spatialisation

La scène sonore du HD650 est large ,profonde supérieure à celle du HE-300. La spatialisation est assez sympathique, plus développée que sur le HE-300. Mais l'AKG K702 est le gagnant de ce comparatif pour qui veut la plus vaste scène sonore, la spatialisation la plus développée.



Grado 325IS

Image


Equilibre spectral

Le Grado 325IS est casque osé: du haut médium qui dépasse, un aigu perçant affirmé, du haut grave, mais pas beaucoup de niveau lorsque il s'agit d'aller chercher en bas. Le Grado 325IS, c'est à mon sens une certaine agressivité assumée, pour les adeptes d'écoutes tout en douceur, il peut y avoir des choix plus "softs", mais pour ceux qui aiment les paris osés, ça peut coller!


Dynamique


Fougueux est le mot qui me semble le plus adapté concernant ce casque. Un casque qui sait faire danser sur du rock (Eels, U2), il n'a peur devant aucun de ses concurrents de ce comparatif.

Niveau de détail

Là où le Grado 325IS me paraît très bon, est bien dans la reproduction des détails, et le haut médium relevé vous en rajoutera sans que vous l'ayez demandé... un casque analytique comme on dit. Pour celui qui aime la précision, je pense qu'il s'agit d'un bon choix.

Soundstage et spatialisation

Ah! pas très grand, resserré, ça sonne nettement plus miniature que sur un K702 par exemple. C'est d'ailleurs le casque qui a le plus petit soundstage dans ce comparatif. La spatialisation, est de bonne facture. Bon rendu des échos entre autres.



AKG K702

Image


Equilibre spectral

J'aurai tendance à dire que le K702 est un casque assez équilibré. Rien de particulier ne dépasse. Le son est clair, l'aigu sait monter, sans percer les oreilles de son auditeur. Le médium tient une belle place, le grave, est plus discret. Il est là tout de même, il descend, mais l'impact n'est pas démesuré, timide diront certains. Pour des genres dubstep, rap il n'est pas forcément le plus à son aise (quoique cela dépend encore des goûts), mais le Folk, classique, Jazz, sont des styles musicaux où on ne peut pas lui faire de grands reproches.


Dynamique


La dynamique du K702 fait bonne figure, ce casque fait montre d'une belle vitalité, on est dans les standards du HE-300. mais il y a plus conséquent dans le genre. En tous les cas il saura mener sa barque sur tous les genres, que ce soit Pendulum, ou Brahms.

Niveau de détail

Le K702 est un casque qui offre une belle précision, de beaux détails. Le son est assez analytique cependant pas autant qu'avec l'AD1000.

Soundstage et spatialisation

A mon sens une grande qualité de ce casque: un soundstage particulièrement ample et enveloppant, plus que chez tous ses concurrents. Avec un étagement des plans agréable qui plus est.



Audio-Technica ATH-AD1000

Image


Equilibre spectral

L'AD1000 est un casque plutôt montant, il fait de l'aigu. Le grave est léger, on est un peu dans l'optique du K702, pas beaucoup d'impact, pas un gros niveau, mais la descente est réelle. Le rendu des contrebasses sur la 5ème symphnie de Malher atteste des capacité de ce casque à jouer à fort niveau, avec une bonne tenue du grave et proprement. En revanche sur Linkin Park, ou du métal, ce casque peut vite devenir fatiguant si on monte le son fort, en raison de sa clarté, son aigu qui s'étend haut sans faiblir.
Les timbres sont réellement raffinés je trouve, beaucoup de transparence, un son pur. Massive Attack, Parov Stelar, une symphonie de Malher avec ses trompettes... c'est beau.

Dynamique

La dynamique est d'un très bon niveau, ce casque attaque! une sorte de légèreté dans la reproduction du son, qui le place devant le HE-300 par exemple. Et écouter à des niveaux élevés ne lui posent aucun problème, je ne ressens pas de tassement particulier.... Suivant les goûts, on pourra préférer la véhémence de l'ad1000 face à un HE-300 plus "posé", ou tout simplement choisir encore plus de douceur, le HD650.

Niveau de détail

Excellent tout simplement, dans le haut médium et l'aigu, les détails sont bien mis en évidence, beaucoup de choses sont perceptibles. Le meilleur de les challengers de ce comparatif.

Soundstage et spatialisation

La scène sonore est assez confortable mais pas particulièrement large. En revanche la spatialisation est bien faite à mon sens, bon étagement des plans, les réverbérations des enregistrements sont superbement biens reproduites.



Beyerdynamic DT880 250ohms Edition2005

Image
(J'ai piqué cette photo sur le web étant donné que je n'ai plus le casque à disposition depuis quelques temps)


Equilibre spectral

Le DT880 est un casque qui me semble assez linéaire. Le grave n'est pas imposant comme celui du HD650, mais est capable de descendre avec aplomb, un impact de qualité. Beau médium, pas particulièrement mis en avant, en revanche l'aigu m'a paru lissé, un peu aplati. Ce qui donne quelque chose d'un petit peu "terne" (?). En tous les cas, on peut écouter beaucoup de choses avec ce casque, l'équilibre tonal n'a pas de carence particulière.

Dynamique

La dynamique est d'un assez bon niveau, pas explosive, mais pas timide pour autant. Je trouve le tout tenu, peut-être pas tout à fait aussi bon que ce que le HE-300 propose par exemple.

Niveau de détail

Le Beyer est un casque à tendance analytique, plus que le HE-300, on est à mon sens dans une restitution très détaillée, au niveau de concurrents tels le K702.

Soundstage et spatialisation

La scène sonore de ce casque n'est pas la plus vaste de tous les casques présentés ici, mais ça se rapproche à mon sens du HE-300, avec une spatialisation de bonne qualité en prime.




PARTIE III: Comparatif du Hifiman HE-300 et du casque High-End de Hifiman, le HE-6



Présentation du casque

Image


Beau casque globalement fait de plastique, ce casque partage avec le Hifiman HE-300 son design, le même arceau, les mêmes mousses, cependant la coque des écouteurs, me paraît être de meilleure qualité, plus solide que celle des écouteurs du HE-300.

Image


Caractéristiques techniques

uelques mesures disponibles sur le site Innerfidelity.

Réponse en fréquences: 8-65 KHz.
Impédance: 50 Ohm.
Sensibilité: 83.5 DB.


Plusieurs utilisations possibles

-Avec un amplificateur casque (puissant comme le Hifiman EF-6 par exemple).

-Avec un amplificateur intégré (et un impédanceur):
Cet impédanceur se branche directement sur les sorties HP de l'ampli intégré, il y a des résistances dans le boitier pour limiter la puissance de l'ampli.
Le hic avec ce boitier, c'est que si sur l'intégré il n'y a de la place pour brancher qu'une seule paire d'enceintes, il ne permet pas de contourner le problème.
Sur l'impédanceur de l'Ergo AMT par exemple, pour pouvez brancher vos enceintes, et vous sélectionnez selon votre utilisation le casque ou les enceintes. Du coup si l'ampli intégré ne dispose que de deux borniers HP, ce n'est pas grave.
Dans mon cas, je n'utilise pas cet impédanceur, je ne l'ai pas jugé utile.

Image

Image

Image


Confort

Le HE-6, grand frère du HE-300, a exactement les mêmes dimensions. Seul change la couleur, peut-être le matériau de la coque, mais surtout, le poids!  Puisque on passe de 270g pour le HE-300, à 502g pour le HE-6.

Equilibre spectral

Le HE-6 se distingue beaucoup du HE-300 en terme d’équilibre spectral. Le HE-6, tout d’abord, descend très bas dans le grave, avec de l’impact, beaucoup de propreté, là où le HE-300, n’est malheureusement pas à son aise, surtout si on quitte un niveau d’écoute normal.
Le médium du HE-6 est nettement mieux fait à mon sens, plus clair, également plus propre.
Enfin, l’aigu, là où le HE-300 est peu prononcé, le HE-6 est excellent, clair, monte haut avec du niveau. Ce n’est pas un casque particulièrement reposant pour le coup
Le HE-6, je trouve, présente un très bel équilibre, une bande passante très large, là où le HE-300, est un peu étriqué. Ca chute rapidement en bas, et en haut, encore plus vite.

Dynamique

Du point de vue de la dynamique, le HE-6  ne va particulièrement plus loin que le HE-300, on a à faire à deux casques d'un bon niveau sur ce point là.

Niveau de détail

Le HE-6, nettement plus linéaire que le HE-300, ne met pas en un bout du haut médium (bruit de canard). Il se révèle plus fin, notamment dans l’aigu, plus de précision.  Le piano, les voix sont plus précises par exemple, alors que le HE-300 simplifie les timbres. Dans le grave, ou le HE-6 descend plus bas, certains morceaux (Double Face de Milanese) sont mieux révélés par le HE-6.

Soundstage et spatialisation
Un bon point du HE-6, vis-à-vis du HE-300 ! La scène sonore est un peu plus englobant, mais la séparation des instruments est nettement mieux rendue.


----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Conclusion

Les 6 casques essayés (hors Hifiman HE-6) sont à mon sens tous bons, voire très bons. Personnellement, j'aurais tendance à préférer le Audio Technica ATH-AD1000, c'est un casque que je porte dans mon cœur depuis un an maintenant, avec quelques baisses de tension certes, mais nous finissons toujours par nous retrouver.
Ensuite viendraient le Beyer DT880 et l'AKG K702, parce que je trouve qu'ils sont assez "passe partout", le K702 moins apte pour les musiques qui font des grosses basses, car son impact est léger, mais personnellement j'apprécie.
Le Grado 325IS viendrait avec le Hifiman HE-300, avec une préférence pour le Grado. Quant au Sennheiser HD650, je me refuse à le classer, c'est mon premier gros casque. Mais j'avoue que son côté sombre, trop rond dans le grave fait que je ne l'écoute plus beaucoup. Pourtant, parfois, la flamme reprend, mais si rarement.

Le Hifiman HE-300 ne m'a donc pas beaucoup plus, la faute à ce haut médium et cet aigu adouci. Quelque chose qui fait qu'à pratiquement chaque écoute, je me dis qu'il y a une coloration trop marquée. Je m'y suis tout de même habitué, j'ai su l'apprécier à quelques reprises, mais ce n'est définitivement pas le type d'écoute que je recherche, l'AD1000, montant, vif et tranchant que j'adore en est l'antithèse sur ce point d'ailleurs.

Concernant le Hifiman HE-6, le plus cher de ce comparatif, je pense qu'il s'agit du meilleur casque à tout faire. Regarder un film, écouter de nombreux genres musicaux... il fait pour moi un très bon travail. Personnellement je l'apprécie beaucoup, autant que l'AD1000. Le HE-300, comparé au HE-6, m'est apparu réellement inférieur globalement, surtout en terme d'équilibre spectral, impact dans le grave, spatialisation.
Le soucis de ce HE-6, c'est qu'il faut de la puissance pour le driver. De nombreux amplis casques sur le papier en sont incapables.

J'espère que ce cr aura permis à certains de se faire une idée sur les qualités&défauts de chacun de ces casques. Évidemment, n'oubliez pas que ce cr est éminemment subjectif, bien qu'on puisse je pense en dégager quelques grandes lignes.
Si certains ont quelques questions, je me ferai une joie d'essayer d'y répondre, avec l'aide des forumeurs avisés qui peuvent lire mon travail bien sûr.

Message 01 Juil 2012 10:53

:soumis:  O maitre OyO ...

Bon vu le déluge dehors ça va m'occuper...  :mrgreen:


Edit: Je me retrouve assez ds ce test  (même si je n'ai pas tester le HF), mais le AD1000  a un chame certain..  :(l)

Message 01 Juil 2012 12:17

Merci pour ce travail, oyo.
Je trouve l'idée de la double comparaison (d'abord avec des casques de même gamme mais d'autres marques et ensuite avec un casque de même marque mais d'une autre gamme) excellente. Il n'est pas toujours aisé de la mettre en oeuvre, j'imagine, mais toi tu en as eu la possibilité et tu n'as pas hésité à te donner la peine de le faire.
Bravo. (Y)

Message 01 Juil 2012 12:21

Très beau comparo  (Y)
Ça a du en demander des écoutes  :soumis:

cpt_caverne a écrit::soumis:  O maitre OyO ...

Bon vu le déluge dehors ça va m'occuper...  :mrgreen:

C'est vrai, à Lyon c'est juste horrible depuis ce matin :/

Message 01 Juil 2012 13:22

hs: je m'amuse a compter le nombre d'eclair qui tombe sur le crayon   8-)

Message 01 Juil 2012 13:23

Très beau temps sur la banlieue parisienne, quoiqu'un peu frais. :mrgreen:

Message 01 Juil 2012 13:58

les gars z'êtes qu'une bande d'ingrats , oyo se fend d'un retour pléthorique et passionnant sur une sacrément belle tripotée  de casques sédentaires plutôt haut de gamme et vous vous causez météo  :$

deux casques parmi ceux testés me font vraiment envie (mais bon avec mon matos exclusivement nomade faut pas que je rêve  :mrgreen: ) le ATH et le sennheiser mais je crois bien que je me contenterais concernant ATH, d'un AD900 ou d'un A900.

beaucoup aimé également ton ressenti sur le grado qui reste un casque certes à part mais tellement attachant

En tout cas chapeau pour la synthese et le comparo  :jap:

Message 01 Juil 2012 14:03

Beau petit comparo, très synthétique sur chaque casque et qui donne une bonne idée de leurs atouts ( c'est tellement plus dur d'écrire en 15 lignes ce qu'on pourrait écrire en 50 )
Lu avec grand plaisir, merci :jap:

Message 01 Juil 2012 21:17

Je suis content que ce cr ait plus à quelque uns :)

Je vous en ferai peut-être un autre, prochainement, sur des Koss.

Message 02 Juil 2012 17:59

Très beau boulot, ce comparatif :bravo: . J'étais très intéressé par le HE-300 pendant un moment, avant de découvrir que son ampleur de scène serait sans doute trop faible à mon goût, sans parler du reste
Page 1 sur 1