Message Re: [TEST] Focal Spirit Classic et Spirit Professional 02 Mar 2015 20:10

Je m'en suis rendu compte samedi matin dans le train. Je fais toujours à attention à mon casque et vérifie régulièrement l'état du casque justement pour m'assurer qu'il n'y ait pas d'altération. Il ne semble pas avoir forcé sur les rotules. Du coup je ne sais pas ce qui a bien pu provoquer la fissure.

Message 02 Mar 2015 20:31

Ptin c'est bon je flippe déjà pour mon Spirit One S  |-)

Message 04 Mar 2015 13:59

HamsteRER a écrit:Voilà voilà, après 5 mois d'utilisation précautionneuse mon Spirit Classic a une fissure à l'articulation droite. Ajouter un ergot pour limiter la rotation n'était pas suffisante apparemment. :/


Bonjour HasmteRER,

J'ai bien pris connaissance de votre problème sur Spirit Classic et en suis désolée.

Je vous invite à le signaler à notre Service Après-Vente à sav@focal.com (délai de réponse de 8 à 10 jours ouvrés) en joignant la facture ainsi qu'une photo de la fissure.
Nos équipes vous indiqueront alors la marche à suivre.

Marine, Community Manager Focal

Message 05 Mar 2015 17:04

Merci, c'est fait, on verra bien ce que ça donne.

Message 06 Avr 2015 14:41

Bon ben remplacement effectué de manière éclair après la réponse du SAV. Merci à eux et à Marine d'avoir relayé ma relance. Par contre, j'aurais bien voulu savoir s'il s'agissait d'un défaut de matière ou d'une contrainte imprévue. Je leur leur ai posé la question.

En espérant que ce nouveau ne cassera pas !

Message 05 Mai 2015 00:32

Bonsoir !

Ca n'a pas de lien direct avec le topic, mais HamsteRER, j'aimerais beaucoup savoir... Ya-t-il de réelles différences entre le Spirit One (S si tu l'as déjà essayé) et le Classic ? Au niveau des aigus ça va plus loin où ils demeurent un poil en retrait ?  J'hésite beaucoup à me le prendre prochainement...

Message 02 Juil 2015 21:40

je rebondis sur ce test.
Le Focal Spirit Pro est en "soldes" à 150€ à la fnac en ce moment.
J'hésite.... J'ai un Focal Qobuz depuis décembre. Je suis très content de sa signature sonore mais il commence à déconner... J'ai contacté le SAV de woodbrass mais comme c'était un casque qu'on m'a offert pour anniversaire. Je n'ai pas forcément de nouvelles.... (ça fait une semaine que j'attends mais je rappelle demain)

Donc j'hésite à investir sur le Spirit Pro. La signature a l'air légèrement différente que le One Qobuz mais à priori meilleur.
Mais je n'ai pas pu l'écouter. Je n'ai pu écouter que le One S que j'aime légèrement moins que le One Qobuz....

Pensez vous que je devrais investir ? (j'utilise un Fiio X5 principalement pour l'écoute)

merci pour vos retours

Message 04 Nov 2015 18:19

Question de curiosité, au sujet du Spirit Pro : le creux abyssal dans les haut-mediums, présent sur le Spirit One, et encore un peu sur le Spirit One S, est-il aussi prononcé sur le Spirit Pro ?  Quant aux aigus et au soundstage, vont-ils plus loin, ou pas vraiment ?

Message 04 Nov 2015 19:14

HamsteRER a écrit:La fissure en question : 2911


J'en ai de bien plus inquiétantes sur mon One S (qui ne sort pour ainsi dire jamais du bureau) plus haut sur la partie coulissante argentée de l'arceau… décidément, Focal semble avoir du mal à faire une série solide :(

Tu as contacté Focal en direct pour le SAV?

Message 11 Nov 2015 17:12

@Karrthus : oups désolé j'étais loin du forum pendant un bon bout de temps. Concernant ton interrogation de mai, les basses sont nettement plus présentes sur le One S que sur le Classic. Au niveau des aigus je n'ai pas constaté de grosse différence. Comme il n'y a pas les +3dB sur les basses, tu devrais mieux les percevoir toutefois.

@inextenza : je suis passé par la Community manager qui passe de temps en temps sur le forum mais si tu contactes directement le service après-vente, ça le fera tout aussi bien.

Par ailleurs mon Classic est toujours mon compagnon de tous les jours, il n'a aucune fissure et je demeure satisfait du son qu'il délivre. ^^

Message 19 Aoû 2016 18:27

Je réveille un peu ce topic.  Enfin non, en l'occurrence c'est moi qui ai été réveillé. ^^'  Bref le casque en question s'avère être le Spirit Classic.

Il s'agit du seul Spirit que je n'avais pas encore eu l'opportunité d'essayer.  J'avais bien aimé le Spirit One et le Spirit One S, bien que ce dernier ait baissé sensiblement dans mon estime, et pour cause, le fautif n'était autre que son haut-médium, bien trop muselé, ainsi que son manque de contrôle dans les hautes basses.  Quant au Spirit Pro, ce fut une véritable déception.  Non pas que je ne l'ai pas trouvé bon (il est même excellent, enfin...  Je pense que c'est le cas, puisque tout le monde le dit), juste qu'il ne véhiculait pas un son correspondant à mon idéal sonore.  En outre, j'avais trouvé sa restitution particulièrement cloisonnée et plate, et insuffisamment profonde.

Puis débarqua, ce matin, un chaman, enfin le facteur, avec sous le bras, son offrande.
Au déballage, l'odeur séduit les narines, tandis que le casque repose sagement dans son écrin.  On se sent flatté !  En le posant sur le crâne, et en veillant à bien positionner les oreillettes, de sorte que mes oreilles puissent à peine se loger dans le creux des mousses, je suis étonné du serrage, moins important qu'à l'accoutumée sur les casques Spirit.  Les mousses sont par ailleurs très confortables, bien qu'elles chauffent sensiblement les cartilages.  Que voulez-vous, c'est un Focal Spirit, après tout !
Je suis plus perplexe quant à l'absence de rembourrage sous l'arceau.  Cependant, le poids de ce dernier est correctement réparti, et je n'ai, pour le moment, ressenti aucune gêne.  Mais je ne comprends pas ce choix de la part des concepteurs du casques.  Le comble, c'est tout de même que la partie supérieure de l'arceau, possède, elle, ce rembourrage !  Expliquez-moi, vraiment !  

J'en viens au plus important, le son.
Les premières impressions, lorsque le Classic est branché sur mon Meizu Mx4, sont assez satisfaisantes.  On retrouve bien le son des Spirit, rapide, vivant, très intime, à la différence qu'ici, le sur-aigu est moins aiguisé, beaucoup plus reposé que sur tous les autres casques de cette gamme.  Les « SS » dans les 10Khz ne sont pas aussi saillants, et ne reviennent pas d'une façon aussi culottée que sur le Spirit One S.

On s'aperçoit également que la scène sonore est plus ouverte sur le Classic ;  le son respire davantage et le positionnement des instruments est mieux cerné.  La scène sonore n'est pas la seule partie prenante de cette sensation d'aération.  La bonne présence de l'aigu, mais surtout, l'excellent contrôle dans le bas du spectre, permettent à beaucoup de détails de s'extirper du mix.  Par ailleurs, et cela y contribue aussi, la stéréophonie est étonnamment bonne, les canaux gauche / droit sont bien délimités, il est donc plus aisé de se laisser aller dans l'écoute, sans devoir faire l'effort de chercher péniblement une note noyée dans un trop-plein de basses - par exemple.

Clairement, à mes oreilles, les basses sont le secteur où le Classic brille.  Pour faire simple, il s'agit, pour le moment, du casque le plus propre qu'il m'ait été donné d'écouter jusque là.  Plus propre encore que sur l'AKG K702.  Ici on a, d'une, plus de présence, plus de poids, et de deux, davantage de précision et de tension.  Le kick d'une grosse caisse ne donne pas la sensation qu'une boule de pétanque s'écrase sur la membrane.  Sur de l'électro, lorsque certains passages se complexifient, on peut suivre chaque ligne de basses, et délimiter celles qui roulent, de celles qui tapent rapidement.  
J'ai presque honte d'avoir pensé, pendant un moment, que des Ultrasone aient pu être propres dans la reproduction de ce registre.

En revanche, et c'est là qu'on réalise qu'on écoute bel et bien un Spirit, il y a parfois de quoi s'ennuyer quant au registre médium, notamment la partie haute.  Les instruments à corde ne scintillent jamais, sonnent comme si de la poussière les avaient vieilli...  Pour vous partager le plus concrètement ma sensation, imaginez une photo très claire, avec de très belles couleurs, rouges, vertes, jaunes pétant etc...  Puis ajoutez-y un effet « sépia », tout semble vieilli, fané, dénudé d'étincelance...  Vous voyez ?  Ben ici c'est la même chose avec le médium des Spirit, et le Classic n'y échappe pas non plus.  Pour reprendre justement les termes d'une personne avec qui j'ai discuté du casque il y a quelques temps, « le médium est gris, très gris ».  Un gros +1 donc.  ^^
Les voix sont assez convaincantes, mais pas suffisamment bien reproduite pour ma part.  Je leur trouve là aussi un manque cruel d'étincelance et d'autorité.  Les « iii » des voix féminines notamment, chantent à travers un écran de fumée.  Ces premières manquent par ailleurs d'intensité et de proximité, voire semblent parfois légèrement aplaties, d'où la sensation d'ennui, introduite ci-dessus.  Le AKG K545 fait mieux sur ce plan.  
En clair, la restitution est plate dans ces hautes fréquences.  

Pour en revenir à la scène sonore, là aussi la platitude se fait ressentir.  On n'a pas le relief et la liberté d'espace procurés par un K702, un K545, voire un Ultrasone.  En terme de profondeur, j'ai toujours trouvé les Spirit très décevant.  Ici aussi c'est le cas pour moi.  La restitution est trop dense au centre de la scène, et la majorité des détails proviennent d'une grosse portion, que je situerais juste devant soi.  Au-delà, on n'a plus grand chose, les sons s'évaporent bien trop vite.  C'est aussi le cas en largeur, bien qu'ici le Classic a le mérite d'écarter assez soigneusement, bien que timidement, la scène sur les côtés.

Il ne s'agit là que de mes premières impressions du Classic, branché je le rappelle, sur la HO du Meizu MX4.
Qu'en est-il donc sur une source plus musclée ?  Sur un FX-Audio DAC-X6 ?

Sans surprise, la même signature ressurgit.  Sortie casque différente oblige, le son subit des mini-modifications, et l'on ressent à peine davantage le sur-aigu.  Le reste demeure...  Jusqu'à ce que je ne monte sensiblement le volume.  À ma grande stupéfaction, passé un certain niveau, la restitution se délivre, et peine à se montrer aussi plate qu'auparavant.  Elle devient bien plus joyeuse, le haut-médium arbore de plus belles couleurs, sait se montrer plus gueulant, plus autoritaire !  Le bas-médium quant à lui, sensiblement présent à bas volume, vient simplement apporter sa touche de chaleur, conférant cet aspect un peu cotonneux et chocolaté au son.  Très agréable !

En fait, j'ai l'impression qu'à bas volume, le son manque de dynamique ;  les bas-médiums dominent, tandis que les plus hautes fréquences semblent enfouies.  Les fréquences semblent toutes enchaînées entre elle.  Il en résulte alors un son qui manque de respiration, de démarcation, et de liberté.  Il suffit alors de pousser (tout de même notablement) le volume pour briser cette sorte de couvercle, et libérer le réel potentiel du casque !  Et oui, les Spirit s'écoutent à volume élevé, du moins ce n'est que ma conclusion après un certain nombre d'essais.


Maintenant, je vais jouer sur mes souvenirs et sur mes notes pour établir une mini-comparaison avec les deux autres Spirit les plus récents.

Spirit Classic vs Spirit One S


Le Classic apparait d'emblée bien plus équilibré.  Il restitue les haut-médiums avec plus de finesse et de présence, tandis que la quantité de basses se voit considérablement amoindrie par rapport à son petit frère.  Ces dernières sont hautement plus focalisées et tendues sur le Classic, mais aussi davantage boomy dans les 50Hz (sensation d'avoir deux sub-woofer à volume élevé).  Le Spirit One S applique pour sa part un boost puissant sur l'ensemble du bas du spectre, et sonne par conséquent largement plus chaleureux, mais aussi, malheureusement, plus encombré et enfumé.  Il insiste trop dans la zone des 100Hz.  Ses basses déteignent légèrement sur les médiums, dont la partie haute de ces derniers semble presque inexistante.  Le Spirit One S se révèle alors bien moins clair et bien plus brouillon à la fois, notamment dans le bas du spectre, et seule une remontée, soudaine et violente à 10Khz, vient sauver une partie de la luminosité des morceaux, en ajoutant malencontreusement des résonances métalliques malvenues.  Le Spirit One S possède donc une signature davantage en V.
Quant à la scène sonore, le Classic fait ici légèrement mieux ;  il propose une aération supérieure ainsi qu'une meilleure précision en ce qui concerne le placement des instruments.  

Image

Image


Source : Golden ears


Spirit Classic vs Spirit Pro


Globalement le Pro sonne plus froidement, et ne se dévoue pas à la beauté de la musique.  Il est précis, partage la même rapidité et la même cohérence sur l'ensemble du spectre, ainsi que la même platitude dans le haut-médium, malgré un niveau un poil plus élevé, et encore...
Les basses sont nettement plus m'ont paru être davantage en retrait sur le Spirit Pro.  Elles proposent un impact inférieur également, mais la différence sur ce point reste assez subtile.  Toutefois, un peu plus haut, les bas-médiums sont bien présents, peut-être presque autant que sur le Classic, prévenant alors toute sensation de froideur trop prononcée ou de manque de chair dans le message sonore.  
Les divergences les plus « frappantes » concernent, pour ma part, le registre aigu et la scène sonore de ces casques.
Le Classic tend à davantage latéraliser et aérer la scène, là où le Pro propose véritablement un son de casque fermé, que j'ai trouvé particulièrement cloisonné et limité.  En terme de profondeur, les deux me semblent tout aussi médiocres l'un que l'autre.  Il faudra aller voir ailleurs pour être contenté sur ce point.
Enfin, le Pro pousse un peu trop le niveau vers les 8-10Khz.  Mais ce dernier se maintient remarquablement bien jusqu'aux extrémités audibles à l'oreille humaine (dans un morceau chargé en aigu, on entendra, si le mix le permet, ce qui se passe vers les 12-13Khz).  Le Classic de son côté est bien plus raisonnable et alcalin dans cette zone-là.  Il sonne aussi moins métallique, plus analogique.

Image

Image



Bref, globalement, le Spirit Classic a déjà gagné mon respect après une première après-midi d'écoute.  Peut-être que mon moral contribue à légèrement sur-flatter ses qualités, mais pour ma part, ce casque est une réussite.  Il propose une écoute à la fois douce, percutante, précise en haut, sans jamais jouer de mauvais tours dans le haut du spectre.  L'écoute est sécurisante, apaisante, mais peut tout aussi bien motiver à se remuer dans tous les sens, et peut-être bien que ses basses véloces, quoique parfois boomy, n'y sont pas étrangères.
Enfin, même si en terme de confort, le Classic ne joue pas dans la même cour que certains AKG, il se révèle plus agréable à porter que ses congénères, grâce notamment à un serrage moins prononcé.  Peut-être que j'ai simplement eu de la chance que j'ai bien choisi mon exemplaire, mais en tous les cas, je n'ai pas trop à m'en plaindre.

Message 19 Aoû 2016 22:16

A ça y est, tu as trouvé un Classic ? Cool !  (Y)(Y)
J'avais adoré ce casque (celui de HamsteRER) au meeting, et la comparaison direct avec mon Nad m'avait fait pensé que c'était deux casques fermés avec lequel je pouvais vivre agréablement au quoditien. Une sonorité qui m'avait paru assez proche entre les deux, d'ailleurs, de mémoire. Et il faudra que je l'écoute plus attentivement un jour celui-là, il manque à mon tableau de chasse.
Merci pleins pour ton retour détaillé, encore une fois extrêmement parlant !  :soumis:

Message 19 Aoû 2016 22:56

Merci pour le commentaire kooka, un tel retour ça rassure !

Par contre, chuis désolé, mais pour ma part, je n'ai pas vraiment accroché au Nad...  Après peut-être que cela vient du fait que je l'écoutais systématiquement dans un endroit bruyant, et que par conséquent je me voyais obligé de monter trop le volume pour juger de sa qualité sonore.  En tous les cas, j'ai été souvent gêné par l'aigu sifflant du Nad, ainsi que par son haut-médium parfois acide.  Or sur le Classic, rien de tout ça, il est beaucoup plus tempéré de ce côté-là !  En terme d'ouverture toutefois, ya pas photo, le Nad va plus loin, notamment en ce qui concerne le réalisme du soundstage, à la fois plus vaste et tellement plus profond...

Message 19 Aoû 2016 23:31

La comparaison entre le Classic et le Pro est étrange, car ils sont censés être très proches, et même quasiment identiques. C'est un peu ce que disait Sorrodje dans son test, et c'est aussi ce qu'on peut constater sur les mesures d'Innerfidelity ici et . J'ai actuellement le Pro, mais je n'ai pas eu le Classic sur les oreilles depuis pas mal de temps, trop pour m'en souvenir. Ce feedback m'intrigue...

Message 19 Aoû 2016 23:56

Ce feedback a été rédigé par un être humain, limité par ses goûts, par ses attentes, par son niveau de fatigue, par la qualité de son ouïe, par ce qu'il veut et peut entendre, et j'en passe.  

J'ai possédé le Spirit Pro à deux reprises, et systématiquement j'ai été déçu par ce dernier, tout simplement car il ne correspondait pas à mes attentes.  J'avais noté que sa scène sonore me paraissait insuffisamment déployée, tant en largeur qu'en profondeur, et qu'il était souvent trop disposé à accentuer le sur-aigu, la zone des 10Khz.  Le Classic est plus me semble plus doux dans cette zone.

Après à te lire, j'ai limite l'impression que j'ai posé que ces casques étaient diamétralement opposés.  Qu'est-ce que j'ai dit, en gros ?
Que le Classic appuie davantage sur le bas du spectre (Sorrodje parle du bas-médium plus opulent.  Bon, pour ma part c'est tout le bas du spectre qui me semble davantage renforcé.), qu'il a un niveau à peine moins élevé dans le haut-médium (Sorrodje l'a aussi précisé dans son test), qu'il a une scène sonore plus expansive (Sorrodje l'a également avancé dans son test, la scène sonore est présentée de manière plus « distanciée ») et qu'il restitue un sur-aigu plus doux (ah il n'en parle pas.  Peut-être cela vaudrait-il le coup que je réécoute le Spirit Pro ?)

Bref, j'ajoute aussi que le Spirit Pro n'était pas rôdé.  Pour le Classic j'en sais rien, il faudrait que je demande à l'ancien proprio.  Mais dans tous les cas, je ne crois que très peu au rodage...

J'aimerais bien que toi aussi, tu postes un retour de tes impressions.  Genre décrire le rendu du Spirit Pro en 20-25 lignes, tu peux me faire ça ?  Histoire de mettre tout ça au clair ?

Edit : ah oui, j'ai affirmé que les basses étaient « nettement plus en retrait sur le Pro ».  Là je me base sur mes souvenirs, et je pense avoir mal mal nuancé mon propos ici.