Page 1 sur 1

Message [Feedback] Audeze Sine et câble Cipher 10 Sep 2017 00:34

Découverte

Audeze… Un nom, une marque qui annonce tout de suite la couleur. La couleur de la musique. La marque ne sort pas énormément de produits mais elle le fait bien. Sa gamme LCD fait partie des meilleurs casques qui existent sur le marché. Elle a été rejointe par la gamme EL-8 et Sine, et depuis peu par des intras. Tous ont la même particularité, c’est d’utiliser des drivers planar magnétique (ou orthodynamique).

Une technologie plus coûteuse que les classiques drivers dynamique mais qui dispose de beaucoup d’avantages. Une réponse en fréquence très linéaire, une rapidité exemplaire et un distorsion proche du néant. Les casques à drivers dynamique n’ont plus que la gestion des basses pour eux. Quoique, les casques planar magnétique de pernière génération ont rattrapé leur retard sur ce point.

Audeze a lancé en 2016 le Sine. Premier casque planar magnétique nomade. Mais attend, l’Oppo PM3 n’est pas sorti avant ? Ah j’ai oublié un détail. Premier casque planar magnétique « on-ear ». Bref, c’est ce joyeux petit camarade qui fait l’objet de ce présent feedback. Cela fait à peine une semaine que je l’ai. Pourquoi un feedback aussi rapide me demanderez-vous ? Tout simplement parce que les qualités sont tellement évidentes qu’il n’y a pas besoin de plus de temps que pour s’en rendre compte. Il m’a fallu environ 30min pour m’accommoder à sa signature. Et ensuite ce fut la claque !

La vraie CLAQUE ! Avec cet effet WAHOU que je cherchais depuis un bout de temps. Ce fameux effet wahou qui fait qu’on jetterai tout le reste juste pour ne garder que ça ! Mais je vais y revenir. On va d’abord faire un tour du propriétaire.


Unboxing

Le Sine arrive dans une belle boite blanche, ou plutôt un fourreau blanc. On y trouve un visuel du casque et du câble Cipher puisque j’ai pris cette version. Une fois le fourreau enlevé on découvre une jolie boite noire avec le logo d’Audeze en argenté. A l’intérieur le casque est logé dans un écrin de mousse de très bonne qualité. Au centre trône fièrement le câble Cipher. Deux petites poignées en tissus permettent de soulever la mousse pour y trouver logé dessous une petite boite en carton qui contient la paperasse habituelle, une housse de transport avec ouverture aimanté (très appréciable), un adaptateur 3.5mm vers 6.35 et le câble standard au format jack 3.5.



Le Sine est d’une construction irréprochable. Je n’ai jamais vu un tel niveau finition. Et fait à la main ! C’est du très grand art. Le design est vraiment très réussi. Lorsque qu’on le prend en main, on a véritablement l’impression d’avoir un produit haut de gamme. Beaucoup de concurrent paraissent être des jouets à côté du Sine. Tout respire le haut de gamme, de l’emballage jusqu’au câble. Avant de l’acquérir, je trouvais ce casque bien cher. Entre 500 et 600 € suivant les e-shop. Maintenant que je l’ai en main et que j’ai pu l’écouter, je dois dire que son prix est plus que justifié. D’autre marque n’aurait pas hésité à le vendre plus cher.

Qu’on soit bien d’accord, je ne dis pas qu’Audeze fait des produits « bon marché » mais simplement que le prix demandé n’est finalement pas si excessif.

Ce casque possède néanmoins une ombre au tableau. Son confort. Vraiment rédhibitoire pour un porteur de lunettes. La faute aux mousses des pads qui sont trop rigide. Elles ne peuvent épouser la forme de mes branches de lunettes et appliquent donc une pression qui s’avère vraiment douloureuse au bout de 30/45min. Il suffit de le réajuster légèrement et c’est reparti pour 45min mais c’est assez désagréable. Sans lunettes aucun problème, on peut le porter des heures. Mais avec… Il faut savoir se ménager. Pour régler ce problème, j’ai commandé des pads chez VesperAudio. On verra si ça améliore les choses quand je les recevrai. (peu de doute sur ce point, vu que les nouveaux pads seront des vrais circum et non on-ear). En dehors des pads, l’arceau bien qu’étroit est très confortable et n’appui par sur le haut du crâne.

Les deux câbles fournit, le Cipher et le standard, sont des modèles plat, assez épais et de très bonne qualité. Ils ne sont pas sensible au bruit microphonique. Leurs gaines sont dans une sorte de matière « soft-touch » très agréable, par contre ils attrapent facilement la poussière. Même constat pour la housse de transport. Une sorte de feutrine cirée, très agréable mais sensible à la poussière.

Le son

Alors il sonne comment ce Sine ?

Il y a beaucoup à dire sur le Sine. Par où commencer ? La première fois que je l’ai mis sur les oreilles, j’ai été dérouté par la signature sonore et par la présentation de la scène sonore. J’avais écouté toute la journée l’Oppo PM3, donc le soir en chaussant le Sine, cela produit un contraste assez important. La fatigue de la journée n’aidant en rien, ma première réaction au bout de 15sec, ça a été « mon dieu j’ai fait une erreur ». J’ai laissé la nuit porter conseil et je l’ai rechaussé le lendemain matin.

Et là, j’ai eu ma claque. Une claque si énorme que je n’arrive toujours pas à comprendre comment ce casque est capable d’une telle chose. Pour moi Audeze a réalisé un véritable exploit. Avoir mis un telle qualité dans un si petit casque… ça relève du miracle ou de la sorcellerie. (Où plus sérieusement de bons ingénieurs). Ouais je fais durer le suspense, mais je pense que ce casque le mérite. C’est un casque qui se déguste. La gastronomie de la musique.

On commence par l’entrée avec la scène sonore. Celle est vraiment large pour un casque on-ear fermé. Le son s’étend plus loin que sur l’Oppo PM3, est également plus profond. L’impression holographique, ou 3D comme disent certains, est simplement impressionnante. La séparation des instruments est absolument fabuleuse. J’appréhende avec ce casque des concepts qui jusqu’à présent me paraissait assez obscurs. Lorsque d’autre amoureux des casques parlaient « d’étagement », de pouvoir suivre chaque instrument indépendamment les uns des autres etc… Je comprenais « intellectuellement » ce qu’ils voulaient dire mais je ne comprenais pas vraiment d’un point du vu expérience. Maintenant, je comprends, et j’applaudis des quatre mains en virevoltant au gré de la musique que le Sine transmet.

Le plat principal, la signature sonore. Difficile à dire, mais je dirai que le Sine à une signature en léger V, avec un renforcement des basses et des aigus. Néanmoins les médiums sont tellement bon que le V est presque inexistant pour moi. Mais objectivement, je dirai en V. Les basses descendent très, très bas. Mon audition s’arrête à environ 26Hz, et on sent que le casque peut descendre plus bas. Les « sub-basses » sont vraiment là et c’est très agréable. Ces basses sont très rapides, légèrement sèches mais nullement rachitique. Elles soulignent la musique comme toute bonne basse doit le faire.

Les médiums ont une texture excellente de même que le grain ou les timbres. Je retrouve une parenté avec les Grado. Les guitares par exemple, sont bourré de détails, les voix sont fabuleuse et si les timbres sont très bons, ils sont légèrement inférieur à ceux de l’Oppo PM3. Par contre, contrairement au PM3, ces médiums sont beaucoup plus vivant. Engageant. Dansant. Bref, la musique vie !

Les aigus sont cristallins à souhait mais jamais dur. Aucune sibilance peu importe la musique. Ils sont pour moi simplement parfait. Toujours cette rapidité étonnante.  Encore une fois je compare avec l’Oppo PM3 car c’est son plus proche concurrent et aussi celui que je possède, mais le PM3 niveau rapidité est différent. On va dire que le PM3 est une Bentley. Capable d’être rapide, mais qui préfère les bonnes balades dans un confort luxueux. Le Sine lui, puisque le design est fait par une filiale de BMW, est comme une BMW M1. (à la base la M1 est issue d’un partenariat avec Lamborghini pour les connaisseurs). La rapidité avant tout, le confort et le luxe en second plan. Il en ressort que sur chaque musique tous les petits détails sont présent et parfaitement audible alors qu’ils sont tout simplement ignoré sur l’Oppo PM3. Et pas que le PM3. Continuons chez les allemands avec le Beyerdynamic Amiron Home. Pourtant équipé de driver Tesla, qui sont parmi les plus rapide dans la technologie dynamique ne font pas le poids par rapport au Sine.

L’impact. On parle de l’impact ? Encore une fois énorme. Un si petit casque capable de nous secouer de cette manière est juste impressionnant ! Comme dirait un cher personnage lui aussi tout vêtu de noir « Most impressive ».

Le dessert. Et le câble Cipher ? On l’a un peu oublié celui-là non ? Personne ne sait ce qu’il y a comme composant dedans, mais Audeze a encore une fois réalisé une performance impressionnante. On sait que les casques planar magnétique ont souvent besoin d’une amplification costaude voir très costaude. Audeze n’hésite pas à recommander entre 500mw et 1w ! Pour son Sine. La plupart des casques dynamiques se contentent d’environ 100 à 200mw. L’Oppo PM3, planar magnétique lui aussi demande plutôt 300mw.

On sait que le câble Cipher ne peut fournir cette puissance car limité par l’iPhone ou l’iPod auquel il est relié. Audeze a donc dû trouver une autre solution que la puissance brute. C’est, je pense, la raison de la présence d’un DSP dans le câble en plus du Dac et de la partie ampli. Le Sine sonne divinement bien avec le câble Cipher. Le câble ajoute de base un petit bass boost. Ce qui se comprend parfaitement. Ce câble étant prévu pour un usage nomade, les basses fréquences sont celles qu’on perd le plus facilement en environnement bruyant (rue, métro etc…) ce renforcement est donc bienvenu. Sur les autres fréquences, pas de changement particulier. Cela sonne pareil. Mais l’autre avantage de ce câble, c’est qu’une fois relié à l’application d’Audeze (je rappelle que tout ceci n’est compatible qu’avec Apple) on bénéficie d’un équalizer avec deux preset disponible. Preset qui se charge dans le câble lui-même. Donc en plus d’être disponible dans 100% des applications, on le conserve si on change d’iDevice. De plus, le câble intègre un firmware upgradable. Audeze peut donc encore améliorer le son sur la durée.

Musique

La surprise après le dessert.

Chose rare dans mes feedbacks, je vais parler musique. Le Sine est relié à un combo Schiit Modi 2 + Magni 2 ou à l’Audioquest Dragonfly Red branché sur mon iPhone SE.



I Want My Tears Back – Imaginaerum – Nightwish

(non la qualité youtube n'est pas bonne contrairement à ce que dit la vidéo)


Cette musique n’est pas une musique facile. Pas mal de guitares saturés, surtout au début. Très sensible à la sibilance. Ici avec le Sine, aucun problème. Tout est restitué avec une justesse incroyable. Tout le jeu de batterie est parfaitement perçu. Le Sine me révèle à l’arrière-plan un synthétiseur jamais entendu auparavant (à partir de 1m20). A partir de 3m16, le passage avec le solo est terriblement engageant.

Cette musique je l’écoutais de moins en moins à cause de sa « dureté » générale qui ne passe pas sur beaucoup de matos. Le Sine change la donne.


Zum Horizont – Armageddon – Equilibrium



Encore du métal. Cette fois se sont les détails qui m’ont véritablement frappé et surtout à 40 secondes, en l’arrière-plan au fond à droite, on entend des percussions (en bois genre clave ou assimilé) très rapide. Encore une fois ce genre de détails n’est pas retransmis par aucun autre casque que je possède. Ni le PM3, ni l’Amiron etc…

Ewok Celebration and Finale – Star wars Episode VI – John Williams



Une de mes musiques préférées. La prestation des chanteurs est fabuleuse. La scène sonore de cette musique prend vraiment une toute autre dimension avec le Sine. La musique devient lisible comme du cristal, toute les pistes sont vraiment séparées et elles remplissent l’espace d’une magnifique manière. Accoudé au bar du bistrot en train de boire sa bière G G nous parlais des effets que nous produisent les musiques. Poils qui se dressent, larme aux yeux etc… Sur du John Williams, je dois dire que le Sine nous fait véritablement le plein d’émotions. Un grand moment !



Idol – Idol Single – Mind Enterprises



Une musique que j’ai découvert récemment. Dans un tout autre style que les précédentes. Le Sine s’accommode de n’importe quel style de musique et la retransmet à chaque fois de très belle manière. Cette musique électronique très typé années 90s, fait la part belle aux basses (pas vraiment sub-basses) et aux synthés relativement aigus. Le contraste entre les deux est juste génial. Le Sine ne se mélange jamais.  L’impact est excellent et on tape du pied immédiatement. Je l’écoute au moment où j’écris ces lignes et v’là que je me mets à taper en rythme et à danser comme un idiot devant mon écran.


Conclusion

Il est temps de conclure. Sans doute le plus long feed que j’ai rédigé depuis que je suis sur TN. Et je pourrais encore en dire beaucoup sur ce Sine, mais je risque de lasser l’auditoire qui préférera sans doute constater par lui-même.

Pour ma part, je n’ai jamais rien entendu de mieux. J’en reste toujours sur le postérieure. J’en ai la mâchoire qui se décroche. Et le plus dingue, c’est que c’est un casque nomade ! Un nomade qui lamine des références comme l’Amiron ! Cela me donne envie de tester les autres casques d’Audeze, hélas ceux-ci sont beaucoup moins à portée.

Le Sine propose une écoute raffiné, cristalline, pleine de vie et de détails. Une signature fun, qui donne envie de bouger. Même à moi qui haït la danse par-dessus tout ! De la gastronomie musicale à l’état pur. Un véritable régal en tout point.

Un succès, légèrement gâché par les pads. Je précise légèrement, car la qualité de la musique est telle que j’en accepte la douleur à cause de mes lunettes (je reprécise que quelqu’un qui n’en a pas n’aura aucun problème). J’espère que le changement de pads réglera ce souci.

De l’or en barre tout simplement, qui au final, n’est pas si cher pour les prestations fournis.

Sur ce Messieurs – Dames, je retourne me remplir le cerveau de joyeuse mélodie chanter de voix de maitre par Mister Sine et son acolyte Cipher !

Message 10 Sep 2017 01:00

Superbe review, Kiras !  :bravo:
Je retrouve largement mes impressions, mais je les aurais peut-être décrites différemment. Pour moi, le Sine n'a pas une signature en V. Il suffit de regarder la courbe pour s'en convaincre : la réponse en fréquence est plate des subs jusqu'à 2 kHz, et c'est bien ce qu'on entend. Rien n'est mise en avant, et le roll-off du haut médium/bas aigu – qu'on observe sur une grande majorité de casques – est modéré, juste ce qui est nécessaire pour éviter la sibilance. Il est beaucoup plus fort sur le PM-3. En passant, je ne vois pas bien la similitude entre le Sine et les Grado...  :-.
Ce que je peux dire en complément, c'est que le SIne est encore meilleur sur des amplis sédentaires puissants, et qu'il semble beaucoup aimer les tubes. Ce soir, je l'ai testé sur Gumby + Icon Audio HP8 mk2 et c'était assez magique !  :p  
Côté confort, le clamping est assez puissant par défaut, mais il suffit de détordre un peu l'arceau pour qu'il devienne très acceptable, même pour le porteur de lunettes que je suis. On est loin d'un fauteuil club, mais pour un nomade on-ear, c'est très correct.
Comme je l'ai dit sur un autre fil, ma quête du casque nomade idéal a subi un sérieux coup d'arrêt avec le Sine (et il va y avoir du monde dans les PA sous peu)...  :levit:

Message 10 Sep 2017 07:44

Super feedback  8-D merci  :jap:

Tu nous l'avais bien dit alpha qu'il déchirait ce casque  ;-/ dommage que ce soit un supra ...

A priori il lui faut un ampli un peu charpenté et analogique, tu l'as essayé avec un mojo ?, ça doit faire un super set (H)

Message 10 Sep 2017 08:10

Lorsque je l'avais testé sur un salon à l'époque avec le qp1r j'avais bien accroché .
En plus on peut le trouver d'occasion à prix raisonnable

Message 10 Sep 2017 08:18

D'ici quelques jours, le Bravo Audio Ocean fera son retour chez moi. (Avec un tube Sylvania, ceux que je préfère avec les Electro Harmonix).

J'ai donc hâte de tester le Sine dessus. Après pour le Sine je pense qu'il ne lui faut pas des amplis trop chaud. Il lui faut quelque chose entre le neutre / chaud je pense.

L'Ocean avec sa conception hybride transistor / tube me semble parfait.

Message 10 Sep 2017 08:23

:bravo: pour cet excellent feedback.

Message 10 Sep 2017 08:40

Merci pour le FB. Par contre, tu as du avoir un petit souci de copier/coller, ça rend la mise en page étrange (plein de retour à la ligne en cours de phrase) et donc la lecture difficile.

Allez,,un petit café et hop, je le lis.  (Y)

Message 10 Sep 2017 08:43

Attend avant de le lire je vais corriger ça

Message 10 Sep 2017 08:59

Mille Mercis ! C'est parfait comme ça. :jap:

Message 10 Sep 2017 12:28

Nice :) Merci de ce retour fort bien rédigé !
Donne envie de mettre les oreilles dessous :)

Message 11 Sep 2017 09:25

Autre petit point faible, le cuir des cups est très fragile.

C'est assez dommage.

Message 20 Sep 2017 15:24

Après des heures et des heures d’écoutes je remarque que le câble Cipher est très légèrement plus brouillon dans les médiums que le DragonFly Red.
Page 1 sur 1