1, 2, 3, 4, 5

Message Test Beyer T5P 09 Nov 2012 18:54

Si un terme ou une expression vous semble obscur le Lexique de test de Tellement Nomade est là!


I. Introduction

"Je suis sûr que le son ultime devant lequel on s'inclinera tous existe bien". Voila une belle utopie. Nos exigences audiophiles sont encore bien au dessus de ce que la technique peut nous apporter. Et tant mieux. Donc notre insatisfaction a de belles heures devant elle. Alors à bas ce qui existe déjà, et vive l'impossible. Néanmoins, force est de constater que le progrès dans le domaine de l'audio ne prend pas forcément le bon virage, en tous cas, de mon point de vue. De la même manière que l'a fait la vidéo (mais là c'est plus justifié), l'audio tend à s'occuper des bandes passantes et à repousser nos capacités auditives plutôt que d'améliorer réellement ce qui existe déjà.
En vidéo, le domaine est en pleine expansion et nul doute que tous les constructeurs sauront rendre obsolète notre matériel beaucoup rapidement que la technologie évoluera elle même. Alors oui la HD nous sauvé de la SD. Puis maintenant le 4K. Là on se contente pour l'instant de rattraper la définition native des formats cinéma mais très vite, après le 4K, le cinéma devra lui même évoluer. Et puis, un peu comme l'audio aujourd'hui nous pousse à entendre ce qui dépasse nos seuils auditifs, la vidéo nous enverra des images que l'oeil pourra difficilement différencier. Pour l'audio, le problème est un peu différent. Pour ma part, je ne pense pas que les constructeurs et ingénieurs aient forcément raison d'augmenter à tous prix les bandes passantes des supports. Et pourtant, la HD arrive. Alors pourquoi pas... Mais voila, les sources rééditées en 96 ou 192 Khz ne sont pas faites à partir des mêmes masters et on se retrouve avec de la musique finalement remixée avec un bon boost dans les graves et aigus pour que le public amateur soit impressionné par la HD audio. Et puis s'occuper des fréquences au delà de 40Khz pour une question d'harmoniques alors que la reproduction de la bande 20-20000 est la plupart du temps très perfectible... Dans le domaine nomade, on nous sert aujourd'hui des lecteurs MP3 à prix élevés décodant le 24 bits/192 khz alors que les meilleurs casques ne parviennent pas à monter jusque 20 000 (ou à 15 db..). Mais bon, on se servira du DAP et de ces fréquences extrêmes pour nos enceintes, elles mêmes très approximatives..

Malgré tout ca, il me faut satisfaire cette cause perdue et totalement utopique du son ultime devant lequel je ne me prosternerais donc jamais. Je recherche le casque qui n'existe pas. Et donc me revoilà avec mon nouveau punching ball casque pour ce test : ladies and gentlemen, the T5P ...
Après avoir molesté l'Edition 8, je décide d'aller vers un plus moche cette fois ci, le Beyerdynamics T5P. On pourrait prétendre qu'audiophilement, on se fiche de l'esthétique de notre matériel et que seul notre quête du graal sonore anime notre foi ; mais que nenni (si si, ca se dit toujours, et non, je n'ai pas 40 ans !).

Il est évident que l'esthétique d'un produit contribue à notre influence inconsciente sur la qualité dudit produit.. et il faut reconnaitre qu'un beau casque, c'est agréable et même si on n'écoute pas sa musique à la salle de bains en se rasant devant la glace, on voit bien dans les yeux des passants dans la rue ou pire dans ceux de notre moitié si on est ridicule ou pas. Et à cet argument de l'esthétique, il faut avouer que ce sera difficile de faire mieux que l'Edition 8. Surtout avec leur nouvelles éditions (oui toujours le 8, suivez hein, parce que là c'est que le début)), Roméo et Julia. Là je perds toute crédibilité si je dis que le Julia, avec sa robe fuchsia, me plait beaucoup, hein ? C'est pourquoi je tairais cette pensée personnelle.
Dénué alors de toute considération stylistique pour remplacer l'Utrasone, mon choix s'est porté sur le T5P, ce gros truc grisâtre et triste (oui renoncer à l'esthétique n'est pas sans conséquence sur mon aigreur). Sur l'edition 8, l'aspect "coloré" (je parle du son là hein, suivez un peu..) me gênait un peu, beaucoup, passionnément, à la folie. Dans cette niche que sont les casques haut de gamme nomades, il n'y a pas beaucoup de concurrence. Le T5P s'est vite imposé. Car oui c'est bien un casque "nomade" que je recherche. Et qui dit nomade dit : Pas affreux esthétiquement, isolation suffisante, type fermé (forcément), impédance maxi de 50-60 ohms, sensibilité d'au moins 95 db (et encore je suis gentil..).

Vous avez sans doute conclu vous-même que j'étais atteint de changitude aigüe. C'est pas faux. Cette maladie, totalement indépendante de ma volonté évidemment, justifie à elle seule la recherche d'un nouveau précieux. Les symptômes de cette maladie sont assez simples et totalement involontaires. Une fois la nouvelle acquisition faite, au bout de quelques mois (voire quelques semaines seulement  quand la maladie est avancée), vous ressentez une lassitude, votre esprit ne se focalise que sur les défauts dudit produit, occultant les joies ressentie lors de l'achat. La relation est de plus en plus tendue avec le produit, les causes de discorde sont de plus en plus présentes. Pire, la vue du produit ne fait que vous rappeler quel autre pourrait être à sa place, le remplacer. Cela devient invivable, inévitable. Vous lui reprochez tout et n'importe quoi. Après, les spasmes commencent, et l'allergie physique au produit aussi. Il est donc nécessaire à sa santé physique de changer au plus vite. Il ne faut pas se laisser dépérir comme ca. Le souffle devient court, le coeur s'emballe et là, on craque, et on rachète. Et ca va mieux. Le marketing a bien fonctionné, vous avez de nouveau consommé. Pour votre plus grande addiction bonheur.



II. Présentation du Beyerdynamics T5P

Au déballage :
Rien de particulier. Une boite et un casque dedans. C'est marrant d'ailleurs. Quand on le reçoit, on a l'impression que c'est noël, on déballe comme un forcené, avide de voir ce qu'il y a à l'intérieur, de la belle surprise qui nous attend. Mais on sait ce que c'est, c'est notre casque, calmons nous enfin...
Bon, la boite a certes un aspect massif et métallique qui fait sérieux, c'est réussi. A l'intérieur, on trouve une rallonge jack, car le câble d'origine est clairement là pour du nomade. On est dans les standards de longueur de câble du nomade.
Le câble parait de moindre qualité. Pas très épais, il fait cheap. Mais c'est surtout la prise jack qui fait de la peine. La pauve petite. Toute seule, chétive, livrée à elle même, au bout de ce gros casque. Elle ressemble à toutes les prises jack achetées en ultra gros que des petits SAV mettent en remplacement des jacks cassés. J'ai même soupçonné d'avoir eu un T5P qui sortait de SAV tellement la prise m'a rappelé ces prises noname low cost très répandues.
A part le câble, la finition du T5P est très soignée, rien à dire de ce côté là. On est dans le domaine du plastique sauf pour l'arceau qui est en métal. Une fois le T5P posé sur la tête, on a une pancarte "oui j'ai un énorme casque et je sors dans la rue, et alors ?". Clairement, il fait plus sédentaire que nomade. Mais rien ne m'arrête. Perso, je trouve le Beats tellement laid que je ne vois pas le problème de porter le T5P... Spéciale dédicace au Docteur.



III. Photos



Image

Image

Image

Image




IV. Confort

Par rapport à un Edition 8, niveau confort, on est au dessus, c'est mieux. Tout simplement car les oreillettes englobent la totalité de l'oreille parfaitement. Les mousses sont agréables, et le serrage est correct mais pas prononcé, voire léger. On pourra donc le porter longtemps sans gêne particulière.
Sur l'Edition 8, j'avais un souci lié à la forme des pads allongé sur la hauteur. Quand je tournais la tête à droite, je perdais le grave (c'est con hein). Problème d'isolation du coussinet sur le haut de la mâchoire à priori. C'était très gênant. Je devais marcher la tête tournée sur la gauche et du coup je tournais en rond. Pénalisant dans le quotidien quand même. Après quelques mois (oui il m'a fallu plusieurs mois avant de trouver cette astuce..), j'ai relevé le casque pour le poser sur les oreilles elles-mêmes et non autour, sans les englober, ce qui rendait le confort bien moins agréable. Et cela modifiait en plus la courbe. Moins d'aération.
Ici, avec le T5P, aucun problème de ce genre.
On trouvera des casques sédentaires surement plus confortables (audio technica, HD800..) mais le T5P reste dans la très bonne moyenne.



V. Isolation

Pour le nomade, l'isolation est une notion très importante. C'est le rapport signal sur bruit du nomade. Et du rapport signal bruit découle la dynamique possible. Au delà des caractéristiques techniques des supports (dynamique théorique liée à l'échantillonnage), quand on est passé du vinyl au cd, l'un des avantages était la dynamique. Non pas que le vynil en était limité mais parce que le rapport signal sur bruit du cd était sans équivalent par rapport au vynil (notamment à cause de ce fameux frottement physique du diamant sur la galette noire). Et un mauvais rapport signal bruit masque les plus petits signaux et donc abaisse considérablement la dynamique. Si on a une dynamique de 100 db (96 exactement pour le cd en 16 bits)  mais qu'on part d'un rapport signal bruit de 25, on a 75 db de dynamique possible au lieu des 100 réels si on partait de 0. J'ai simplifié les chiffres et rapports pour que cela soit compréhensible.
Et bien dans le nomade ou le sédentaire, c'est pareil que pour le vinyl et le cd. Ecoutez votre casque nomade chez vous, la nuit, vous n'aurez pas du tout le même rendu que dehors. Tout sera meilleur, tout simplement parce que la dynamique, les petits signaux, les silences laissent apparaitre toutes les qualités que vous ne percevez pas une fois dehors, où ce sont les plus gros signaux qui sont entendus, ce qui crée une compression passive et automatique du signal. Alors passer au 24 bits (144 db) alors que les rapports signaux bruits du nomade sont éxcécrables...
D'où l'importance de l'isolation pour le nomade. Les ears et autres moulés ont un apport considérable dans ce domaine.
Le T5P lui, se comporte..normalement. On entend les bruits externes mais la musique les couvre bien quand même. Pour une utilisation dans le bus ou métro, il faut quand même écouter à un certain niveau pour être dans une espèce de bulle sonore. Le bruit du bus couvrant naturellement les fuites sur l'extérieur, les personnes ne seront pas trop gênées par la musique. C'est donc bien faisable mais en dessous, ca ne sera pas acceptable.
Comparé à l'edition 8 : Le T5P isole un poil moins bien. La différence est cependant légère mais je l'ai constatée.
Comparé au Denon AH-D7100: Testé très peu de temps, il me semble que c'est kif-kif voire en légère faveur du Beyer.




VI. Utilisation

Nomade ou sédentaire...
Pour du sédentaire, on trouvera mieux. Notamment, le HD800, le T1, ou même le CD3000. Donc dans cette gamme de prix, pour du sédentaire, si on accepte les casques ouverts, je déconseille le T5P, il y a mieux. Mais (on le verra après), il y a tellement peu de casques qui ne sont pas colorés, que le T5P garde quand même une très très bonne place. Et si l'on souhaite en sédentaire, un fermé, c'est pratiquement l'un des meilleurs choix.
Pour du nomade, là, beaucoup de gens seront craintifs à l'idée d'avoir un casque aussi imposant pour sortir, donc c'est plutôt un choix personnel. Pour le son lui même, je n'ai pas trouvé de meilleur choix que le T5P pour du nomade. Mais la question de l'isolation est quand même à se poser. Un HD25, des ears feront largement mieux dans ce domaine.




VII. Protocole de test

Matériel :
Pour tester ce T5P, voici le matériel utilisé :
- Sansa Fuze rockboxé
- Sansa Fuze rockboxé avec ampli TTVJ
- Dac externe Ultralite relié en Firewire au pc avec lecteur foobar et pilotes Asio, sur pc paramétré en pc audiophile
- Musical fidelity M1HPA
- Cube C30



Musique utilisée :
Pas mal de choses différentes..en gros toute ma discothèque. Mais pour les comparaisons, je me suis focalisé sur les morceaux que je connais par coeur et dont je sais comment ils doivent sonner, à savoir Speechless de Michael Jackson (dont la fameuse prise de son au Neumann U47), quelques morceaux classiques issus de cd tests, quelques morceaux jazz (oscar petterson, Chesky etc..), etc..




VIII. Ecoute

A. L'équilibre général :
Alors là, plus neutre, ca va être dur...Limite chiant tellement c'est neutre. Nan mais je peux le dire :  écoute chiante. Au premier abord, il ne se passe pas grand chose en fait. Très neutre, mais un manque évident d'ouverture dans les aigus et un manque de finesse également, même sur les médiums.  Courbe donc un peu descendante. On dirait qu'ils ont voulu mettre en place la loi des 400K. Alors certes, trop de gens oublient cette règle acoustique mais bon quand même..
Pour rappel, puisque vous le demandez, la loi des 400 000 est une règle selon laquelle le produit de la fréquence la plus basse reproduite par la fréquence la plus haute doivent donner 400 000 pour que l'équilibre soit correct. Donc si une enceinte ou un casque reproduit clairement du 20000 hz, il ou elle devra aussi reproduire le 20Hz...et là, c'est rarement le cas. Une enceinte ayant une réponse jusque 40Hz devra s'arrêter à 10khz etc..
Pour revenir au T5P, ca coupe court en haut. Mais sinon l'équilibre paraît très correct. Le bas médium ne couvre pas le médium, le grave est là mais sans en faire trop, on a donc une bonne homogénéité.
Sur l'intro de Speechless, l'équilibre général est assez chaud. La voix manque d'ouverture et de réverbération. Mais le naturel est là. La dynamique extrême du Neuman U47 est respectée, alors que sur l'Edition 8, cette dynamique est bien masquée par la signature en V. De plus, le naturel de la voix est largement en faveur du T5P. Sur l'Edition 8, Michael Jackson chante clairement dans un tonneau de bois. Sur d'autre types de musique sans voix, l'Edition 8 pourra prendre le dessus par l'extrême ouverture dans l'aigu, la définition et sa finesse.


B. Grave :
Le grave est une bonne réussite du T5P. il est très bien maîtrisé. A contrario des autres casques du marché, il n'en fait justement pas trop et ne joue pas les flatteurs.. Il est ferme, descend assez discrètement (ca aurait pu être mieux) mais il conserve bien les nuances et il ne couvre pas le bas médium. Cela permet d'avoir une palette assez variée du grave au haut grave. Il se compare aisément au HD800 et est beaucoup mieux géré que le AH-D7100 ou le D600 qui sont des usines à boum-boum. Ecouter Billie Jean sur le AH-D7100 est une torture. d'autant que sur ces derniers casques, la dominance de ce registre se situe dans la zone 50-130 environ donc ce n'est clairement pas la partie la plus agréable. La contrebasse de Spanish Harlem de Rebecca Pidgeon rend clairement un grave étouffé et trop dominant sur le D7100 ou D600 alors que les harmoniques doivent exploser à l'écoute. Il doit y avoir de l'air autour des notes. Le T5P rend beaucoup plus les nuances de grave et la retenue.


C. Médium :
Neutre. voila voila...ca, pour être neutre, il est neutre..
Bon, dans les qualités de ce médium, on relève une vraie cohésion, un timbre naturel. Les timbres sont respectés ! et ca, je peux vous dire que c'est un exploit ! Car peu de casques ne colorent pas le médium. Donc, bien en place, très présent même, et naturel. C'est LE point fort du T5P.
Dans les doléances, je trouve que ce médium manque de charme, de finesse. J'aurais aimé plus de profondeur. Et clairement, on peut vite s'ennuyer. Il se fond bien avec les autres registres. Mais sur certains morceaux et selon les sources, le haut médium peut être un peu trop intrusif dans nos oreilles. Mais on le verra après, cela dépend surtout de la source. Avec une bonne source, tout est mieux.


D. Aigu :
Bah y'en a pas beaucoup, donc ca va aller vite cette partie là. non clairement, c'est pas la force de ce casque. Ca tombe très vite. Une petite dureté autour des 6-8khz feint une pseudo tentative dans ce domaine mais clairement, la finesse n'est pas au rendez vous. Il manque du filé dans les notes, de la profondeur. Et le problème est qu'on vient vite à vouloir à pousser un peu l'extrême aigu mais, sauf si on travaille en paramétrique, la remontée des extrêmes aigus, tendra à remonter aussi la zone des 6-8 khz et cela peut rendre assez vite agressive notre correction. La courbe est donc descendante dans ce domaine. Tous les casques que j'ai comparé au T5P font mieux dans l'aigu. Mais de la même manière, on sera moins gêné avec un bon ampli casque sédentaire, l'aigu retrouve de la finesse et de la présence. L'aigu est présent, ne pensez pas qu'il n'y en pas mais l'extrême aigu lui, est très écourté.



E. Scène sonore
:
La scène sonore est bien. Assez large pour du fermé. Cela tient à la disposition même des transducteurs dans les écouteurs. Comparé à un Edition 8, on ne note pourtant pas vraiment de différence. L'Edition 8 fait donc mieux si on regarde le rapport encombrement / largeur de scène sonore car l'Ultrasone reste moins encombrant avec des ears moins omniprésentes.






IX. Déconvenue ?

Le T5P obtient la médaille d'or des pannes. Il a tenu 10 jours avant d'avoir son premier faux contact. Crachouillements d'abord pendant plusieurs semaines quand on bougeait le câble puis coupure aléatoire complète d'un côté. Devant la piètre qualité du jack d'origine, je donne donc le T5p à un magasin d'électronique pour faire changer le jack par un Neutrik. Bizarrement, cela me règle le problème de faux contacts alors que le problème est au niveau du câble lui même et non du jack. Mais 2 jours après, le problème revint. La soudure, a t-elle chauffé le câble et rendu le contact pour quelques heures... toujours est-il que je renvoie cette fois-ci au SAV le T5p malade. Ils me le renvoient 15 jours après. Mon jack Neutrik a disparu et fait de nouveau place au jack pourri d'origine (oui parce que là, on peut se permettre d'être désagréable quand on voit le jack en question, il ne mérite aucun respect). Bon, ils n'ont pas été assez gentils pour me remettre mon neutrik. Pire, ils ne me l'ont même pas renvoyé, ils se l'ont gardé. Ben voyons, allons-y.. Malgré tout, panne réparée, je retrouve mon casque. Mais 4 jours après, de nouveau petits crachouillements sur le câble..légers et surtout aléatoires. Je sais très bien que renvoyer le casque maintenant serait une erreur grave car évidemment, à son arrivée, vexé, mon T5p ferait en sorte de fonctionner normalement face aux techniciens et le casque me serait renvoyé tel quel. J'attends donc que la panne soit de nouveau permanente et plus probante. Mais ces crachouillements aléatoires vont durer plusieurs semaines avant de se transformer en véritable faux contacts. Je rouvre un dossier chez Beyer qui m'indiquent qu'ils ne prendront pas la panne en garantie. Oui ils savent soigner leurs clients apparemment. Pour eux, ils avaient reçu le casque la 1ere fois avec le câble, tenez vous bien, arraché..bah oui, j'aime arracher les câbles. Bref, je ne leur ai pas renvoyé. J'ai moi même changé le câble d'origine. Et depuis, plus aucun problème. Le constat est donc simple. Le câble d'origine (changé par le SAV, donc test sur deux câbles d'origine différents) a présenté des déficiences évidentes. Suite au changement par un meilleur câble, plus de problème. J'en profite donc pour conseiller aux futurs possesseurs de T5P d'en faire de même. Mais ATTENTION ! Le SAV étant particulièrement de bonne foi apparemment, il est évident que tout intervention sur le câble ou jack annulera la garantie donc il faut le savoir. Mais ce n'est pas un luxe que d'apporter un meilleur câble a ce casque. Pas mal d'utilisateurs en ont fait de même d'ailleurs. Je compte même remplacer de nouveau le câble que j'ai mis par unautre encore plus idiophile (complètement inutile mais ca sera joli).
De même, certains ont amorti la cavité interne des écouteurs. J'ai testé, et il est évident que cela améliore le rendu, un peu comme mettre de l'amortissant dans une enceinte qui n'en avait pas. Il faut bien doser cet amortissant mais bien fait, cela améliore le rendu, plus chaud, et la zone 350-1500 se trouve améliorée, plus naturelle.





X. Face à face :

Un peu comme lors du test de l'Edition 8, la comparaison est aussi néfaste qu'utile. Le cerveau nous joue des tours comme je l'avais expliqué. Cela accentue les perceptions de chaque élément comparé en les exagérant car notre cerveau s'adapte à chaque écoute et le changement opère comme un inverseur, ce qui n'arrive pas quand l'écoute se fait en isolée.
Les comparaisons se sont faites sur un Muiscal fidelity M1HPA.
Et d'abord, un mot sur le T5P selon les amplis :
D'abord, au salon de la haute fidelité, j'ai branché le T5P sur une simple sortie de platine CD. Là le T5p revivait, rien à voir avec mon sansa fuze.. Plus de corps, grave plus présent, aigu moins anorexique, ensemble plus cohérent, bref tout est mieux. Après j'ai branché dans un magasin le T5P sur un Musical Fidelity M1HPA. Même constat. Je redécouvrais le T5P. Donc oui, le T5P est clairement sensible à ce qui l'alimente. Et c'est là le piège. Car quand on branche le T5P sur un Fuze rockboxé, il l'alimente très correctement. Mais alimenter suffisamment un casque n'est pas le faire bien sonner. Et donc, le T5P est sensible aux amplis et cela peut être moyen comme très bon?. Et clairement sur le fuze, c'est plus que moyen.. Pire, au cul d'un Fuze+TTVJ, c'est pareil, très moyen, pas mieux mais avec plus de puissance. Alors qu'il y a une vraie différence sur une simple sortie casque de platine cd ou le M6i. Avec le Cube C30, c'est mieux que le Fuze, mais pas aussi bien que sur un vrai ampli.




1. Face à l'Edition 8 (1200€)
Donc là, le T5P se prend une énorme claque dans la démonstrativité. Le grave généreux et l'aigu dynamique et fin de le l'Ultrasone font passer le T5p pour un HP large bande Supravox. Le T5P apparait terne, et les extrémités manquent à l'appel cruellement. C'est donc au premier abord très flatteur pour l'Edition 8. Mais il suffit d'écouter des voix pour être frappé par la coloration de l'Edition 8. Prenez Michael Jackson , sur Speechless (introduction acapella que je recommande pour les tests), avec l'edition 8, Michael chante alors à travers un bon tonneau, même si on est plus dans le fût de chène que dans le vulgaire tonneau quand même, alors que le T5P rend avec beaucoup plus de droiture la texture de la voix, même si la réverbation des éclats de voix de Michael sont assez absents, dù au manque de filé dans l'aigu. Au final, et passé la démonstration de muscles de l'Ultrasone, le grave du T5P est plus subtil et naturel, tout comme le médium et surtout cette coloration des médiums sur l'édition 8 qui devient assez insupportable.
Alors ce sera un choix entre la droiture mais manquant de finesse ou de la démonstration de force mais colorée.

Vainqueur de la manche : T5P (même si l'Edition 8 m'a souvent manqué par la suite..)




2. Face au CD-3000
Là, avec le cd3000, tout s'ouvre. La scène, le médium, tout est décuplé. On a séparé tous les instruments, on leur donne l'âme qui leur manque sur le T5P, on ajoute un grave encore plus nuancé et propre et un aigu mieux charpenté avec une finesse évidente et on a la claque que donne le CD3000 au T5P. Pas de comparaison ici, le KO est immédiat et le T5P rentre au vestiaire aussi vite qu'il est monté sur le ring.

Vainqueur par K.O : CD3000





3. Face au Denon AH-D7100 (1300€)
J'avais pas mal d'espoir sur le D7100. Bon certes il est moche comme un bon gros camion en tutu. Ok ok, c'est une question de gout..mais cet alliage de bois et d'imitation acier aurait pu mieux se passer car là, c'est assez grossier. Ca donne encore plus du volume à un casque qui n'en avait pas besoin, surtout si on veut sortir avec. En fait, il s'écoute comme il se regarde. Il à le son de son esthétique. Assez bourrin. Et coloré. Je ne vais pas m'étendre. c'était une catastrophe. Médium coloré, grave encore plus moche que sur un Beats de dr De (c'est dire..) et encore plus présent, signature En triple V, aigu trop dominant. c'est LE casque du "Oui toi, petit client qui n'y connait rien, je sais que tu n'as pas d'oreille et que tu aimes le tunning alors j'ai refait ma carrosserie et j'ai tout boosté partout, tu vas adorer !"
Je suis sûr que ce côté enjoliveur enjôleur sera sympa sur quelques morceaux manquant de peps mais là, Michael Jackson chantait Speechless dans un pipeline et sur  Billie jean, Bruce Swedien s'était endormi sur la commande du 70 Hz à +18 db...

Vainqueur par piétinement au sol : T5P





4. Face au Denon AH-D600 (550€)
Avant l'écoute, le vendeur m'avait prévenu que le petit frère du D7100 était mieux que le D7100 et ben il avait raison...
Pour la simple et bonne raison que voici :
Apparemment Denon a réfléchi de la manière suivante. Quantité = Qualité.
Ainsi, le D7100, beaucoup plus cher, se devait d'avoir plus de grave et plus d'aigu que son petit frère, voila comment on classe les gammes chez Denon. Donc comme le D7100 est un gros loudness, son petit frère sonne mieux, contrairement à ce qu'ils voulaient  faire. On a toujours cette signature en V, cet aigu un peu exagéré à la manière d'un Utrasone mais tout ca est moins prononcé que le D7100 donc c'est moins déséquilibré. C'est encore trop la montagne russe sur la courbe mais bon, ca peut être sympa sur du Jazz, du classique, etc.. sur du Hip hop, faut pas craindre le boum boum.
Donc mieux que le D7100 mais en dessous du T5P

Vainqueur aux poings : T5P





5. Face à l'Audio technica W1000 (750€)
On est dans le même type de signature, en V. Et coloré. mais plus agréable. Manque de présence de corps dans le médium, c'est dommage, c'aurait pu être pas mal. Mais ca l'est pas. c'est bête hein..Je crois que je préfère presque le D600 mais honnêtement, la comparaison ne fut pas assez longue donc je ne me prononce pas. l'écoute fut courte.

Donc vainqueur par abandon : T5P





6. Face au Beyer T1
C'est un peu comme le CD3000. Pour moi le T5P prend une claque. Une claque dans l'ouverture (forcément, le T1 est ouvert), une claque dans l'aigu, qui là file haut, est fin, présent (presque trop). Mais les manques du T5P sont comblés sur le T1. Par contre, je n'ai pas fait attention à l'impédance de sortie de l'ampli donc je ne sais pa ssi j'étais bien brzanché sur la prise des casques à haute impédance. Donc comparaison à prendre avec des pincettes et à refaire

Vainqueur consanguin : T1




7. Face au Sony CD-1700
Si le T5P manque d'aigu, alors le CD1700 devait être en panne... -25 db dans l'aigu là.. Incroyable. par contre, le médium est plus détaillé, a plus de pronfondeur, plus d'espace, n'est pas coloré, et le grave est de bonne qualité, ferme.

Vainqueur entre modernité et paléolitique : bah je sais pas. cruel manque d'ouverture pour le 1700 mais superbe médium imbattable.



7. Face à l'Ultrasone Signature Pro
Pour le confort, le T5P est supérieur, largement. Mais..il est beaucoup plus encombrant et mons "nomade" par rapport au Signature. Un exemple tout bête, quand vous enlevez le T5P pour le laisser autour du cou (vous répondez à quelqu'un qui vous demande quel est ce magnifique casque que vous avez, ou à une fille qui vous supplie de lui donner son numéro), le T5P désavantage la silhouette de manière évidente. On a les pads qui remonte jusqu'au milieu des joues et on peut limite parler. En gros, vous vous rapprochez du Bulldog. Le Signature pro est donc plus utilisable en nomade. Sur l'écoute, le signature est plus démonstratif. Le grave est plus présent et l'aigu galement. Le manque de l'extreme aigu ressenti sur le T5P est ici comblé par le Signature. par rapport à mes souvenirs, le Singature pro est plus équilibré que l'Edition 8. Mais il reste coloré dans le médium. La signature du signature (trop bon), est clairement en V. Le médium du T5P est clairement au dessus, plus limpide, détaché, plus détaillé, avec une belle profondeur et une neutralité sans faille. La scène est également plus large que sur l'Ultrasone. Considérant que le médium reste la partie la plus importante de la musique, je préfèrere le T5P. Mais le Signature est un très bon casque et plus nomade.

Vainqueur  : T5P, je le garde du coup



XI. Finalement :


Des tests qui vous vanteront les mérites et qualités du t5p, vous ne trouverez que ca. Et je ne les trouve pas très exigeants. Donc il faut aussi savoir dire le contraire et pointer du doigt les vulnérabilités du produit.
Rappelez vous que l'on parle d'un casque à presque 1000€. A ce prix, je n'ai pas de scrupules à être très exigeant. Beaucoup me regardent avec des gros yeux ronds quand je leur dis le prix du casque donc leur étonnement doit aller dans les deux sens. S'ils sont étonnés par le prix, ils doivent l'être à l'écoute pour atténuer leur critique sur le prix. Un peux comme une belle voiture. Le prix d'une Ferrari ou autre voiture très haut de gamme est proportionnel de la même manière par rapport à une Renault Mégane, mais quand on  voit une Ferrari, et si on a la chance de s'assoir ou de faire un tour avec, on oublie vite le prix pour ne subir que le plaisir ressenti par ce flot d'étonnement visuel, de ressenti mécanique etc.. J'aime à penser que poser un casque à 1000€ sur la tête doit nous ravir les oreilles, et le commun des mortels doit être étonné par ce qu'il entend pour finalement oublier le prix. C'est cela le haut de gamme.
Ce n'est pas le prix qui doit laisser rêveur mais le produit lui même. Et là, cela n'opère pas avec le T5P. Toutes les personnes néophytes qui ne connaissent donc pas bien le domaine audio n'ont ressenti aucun plaisir immédiat et intense à l'écoute de ce casque. Donc pour cela, je ne cautionne pas les prix pratiqués. D'un autre coté, je reconnais, qu'aujourd'hui, sur le marché de niche des casques haut de gamme nomade, le T5P est le meilleur. Les autres tombent trop facilement (comme par inexpérience du vrai son, fin, naturel, qui devrait être recherché) dans la démonstration de force qui tourne des fois au ridicule. Le T5P lui, sait rester neutre, et donc audiophile.

Donc je lui reproche un manque de vie, un manque d'ouverture, de finesse. Mais j'aime le naturel, la neutralité dont il fait preuve. Mais surtout, quand on le compare aux autres, il gagne ses concurrents actuels de toute façon, pour l'instant.

Ma conclusion : J'ai été déçu au premier abord. Par ce manque de finesse en haut. Mais comparé à ses concurrents, il reste au dessus. J'aimerais le comparer au Signature Pro mais le constat sera peut être similaire a l'Edition 8 avec un même problème de coloration dans les médiums. Je me suis aperçu que l'ampli était très important pour le T5P et qu'un Fuze même rockboxé n'était par exemple pas à la hauteur. J'espère acquérir dans les prochains mois un IHIFI960 ou un AK100. J'adorerais essayer avec un DX100 dans le futur pour voir si on retrouve la qualité d'avec le Musical Fidlity M1 par exemple. Si une âme charitable se propose de me faire essayer...

Donc mon avis est plutôt mitigé. Pour infos, mes écoutes sur le T5P se font depuis plusieurs mois, et j'ai passé de longues heures à écouter très attentivement chaque partie de morceau afin de les décortiquer, je suis donc convaincu des qualités et défauts que j'attribue à ca casque. Mais je suis conscient d'être très difficile et exigeant. Et surtout, j'ai voulu écouter de la musique, sans prise de tête, sans analyse et savoir ce qu'il en ressortait. Au final, je dois avouer que j'ai pris plus de plaisir à écouter pendant des mois un Edition 8 qu'un T5P. Mais la comparaison a été fatale pour l'Ultrasone. Alors que le T5P est neutre et excellent avec un bon ampli, il manque de corps avec un petit baladeur et cela se ressent bien..

Message 09 Nov 2012 19:27

:jap: ...

J'avoue entre le t5p, le T70 & le T1 ...  le choix est tendu.. ;-/

Message 09 Nov 2012 20:03

Encore un grand bravo, et merci,  pour ton excellent test ! :bravo:  :jap:

Test qui, au passage, se démarque très nettement des autres tests que l'on est habitué à lire ; exigence et donc souci du détail, expérience audio et technique, quantité d'informations & digressions intéressantes et quête personnelle.
J'apprécie beaucoup !

Par rapport à ce T5p.  Tout simplement, j'en retiens donc que s'il a des qualités indéniables, il montre aussi de cruelles limites (et incompatibilité vis-à-vis de ton Saint-Graal).
A propos de ce Saint-Graal, je te rejoins complètement sur les discussions concernant la dynamique. Autant concernant l'isolation que concernant l'enregistrement & la restitution. J'ajoute, hors sujet mais connexe, qu'on peut/doit trouver les volumes rencontrés en salles de concert trop souvent trop élevés... !!
Par contre, contrairement à toi, je me demande si cette quête n'est pas très (trop ?) délicate (j'avais écrit initialement "vaine", qui est trop fort) ; à quoi bon un fermé si l'environnement polluera de toutes façons toujours l'écoute, et donc la dynamique...
Et puis :
- Au bureau, un casque trop isolé me coupera du monde, et je suis quand même au bureau (mes Etymotic m'empêche quand même parfois d'entendre le téléphone ;-).
- Dans le bus, ne rêvons pas, l'environnement arrivera toujours à polluer l'écoute... ne serait-ce que par transmission solidienne grâce au siège...
- Chez moi, eh bien un ouvert devrait finalement mieux convenir qu'un fermé non (il faut vraiment qu'il y ait du bruit chez moi ou des personnes sensibles pour qu'un fermé soit préférable) ? Donc T5p => T1 (comme tu l'as écrit).
J'ajoute que puisque le T5p requière une bonne source, une bonne source nomade se tarie (elle est bonne !), i.e. peu de candidats et/ou aspect nomade perfectible (nécessité ampli, ...).

Là où je te rejoins entièrement, c'est qu'on veut en avoir pour notre argent !
Près de 1000€, c'est considérable pour un casque, même pour des passionnés.
Alors donc les défauts que tu mets en avant font qu'on n'en a (visiblement/"auditivement") pas assez pour son argent (même si c'est le meilleur de sa catégorie, ou moins pire).
Petite réflexion au passage : le problème de qualité dont tu parles (et de service client) est autant inattendu qu'intolérable (de la part de Beyerdynamic, qui a une autre image, comme de tout fabricant d'un casque à ce tarif) !!
Enfin, une différence peut être entre l'automobile et la Hi-Fi... c'est que la courbe de qualité fonction du prix est très probablement beaucoup plus proche d'une asymptote pour la Hi-Fi...

En conclusion, j'attendais beaucoup ton test, car ce T5p me fait de l’œil (et ayant apprécié l'approche et le ton de ton précédent test).
Eh bien... c'est mi-figue, mi-raison. En tous cas il ne me procure pas d'envie irrépressible d'achat !
Pour le registre grave, il semble pouvoir me convenir parfaitement.
Pour le medium et l'aigu... aïe... difficile cette problématique de sensibilité à la source (mais en fait pas tant que ça une surprise, question d’homogénéité). Et l'aigu "de base" risque de me laisser plutôt frustré (j'aime les harmoniques, et le son des cymbales !).

Encore merci et @+

Message 13 Nov 2012 19:19

Merci pour ton long commentaire, ca fait plaisir....

A priori, pour ton utilisation je te conseillerais peut etre le T1 effectivement. Je ne l'ai écouté que quelques secondes cependant. Mais si l'on a le choix entre ouvert et fermé car son écoute ne justifie pas "obligatoirement" un fermé, le casque pourra (je dis bien pourra...) avoir l'avantage d'une meilleur scène sonore. Bien que je rêve de posséder le R10 qui est un fermé.... mais faut bien que je me contredise moi meme...;-)

Par curiosité, j'ai ressorti du placard le Cube C30. Et pour driver un T5P, c'est bien mieux qu'un Fuze.
Sincèrement, branché à un ampli ou une source sympa, ce T5P est très bien. J'ai été décu surtout en écoutant ce T5P à partir d'une source nomade classique de type Cowon ou Fuze. Mais je l'ai redécouvert sur d'autres sources (simple sortie casque de lecteur CD ou ampli casque de salon ou même Cube C30).

Et ce T5P a un grave excellent, enfin réel et surtout qui a de la nuance. Ce manque de finesse dans l'extrême aigu peut surement se rattrapper avec une source qui lui apportera ca. je vais chercher de ce coté là en tous cas pour l'instant. Mais clairement je préfère quand même un CD3000.

Message 13 Nov 2012 20:25

Salut,

En tous cas bien peu de commentaires par rapport au nombre de lectures (décevant).
Moi j'ai apprécié lire ton test, et te remercie pour ce temps consacré à "partager" avec autrui !

Non, mon utilisation "impose" un fermé (essentiellement bus, et dans une moindre mesure au bureau). Donc T1 impossible.
Ayant goûté avec plaisir au son Beyer sur un DT-880 prêté par un collègue, je lorgne sur les T70p et T5p (même si évidemment le son Beyer peut varier entre DT-880, T70p et T5p !).

Je retiens essentiellement que le T5p est très bon dans le bas, très plaisant dans le medium et particulièrement dépendant de la source dans l’extrême aigu.

Mais par contre je m'y perds... je m'explique :
Dans ce topic de test du Cube C30 (appareil que je ne connais pas) http://forum.tellementnomade.org/viewtopic.php?f=41&t=83, il y est écrit que le Cube C30 est en dessous du Cowon J3 (que je possède).

Or, tu trouves le C30 supérieur à Cowon avec le T5p.
Mais peut être as tu comparé directement Fuze et C30, et non Cowon (J3 a fortiori) et C30.

Help !! ;-)

Message 13 Nov 2012 21:15

retour interessant, :jap:  même si j'ai du mal à me projeter sur du matos de ce prix d'autant que résultat obtenu n'est pas vraiment à la hauteur de tes attentes.

je me demande souvent quand je me confronte à du matos , ce truc là pour qui pour quoi ? et là pour tout dire je ne vois pas bien :

-Nomade mais pas drivable, correctement s'entend, par un baladeur

-fermé mais pas  correctement isolant

-cher ou très cher pour un résultat moyen

en tout cas merci de ce compte rendu détaillé  :headphone:

Message 14 Nov 2012 15:34

jbprog a écrit:Salut,

En tous cas bien peu de commentaires par rapport au nombre de lectures (décevant).
Moi j'ai apprécié lire ton test, et te remercie pour ce temps consacré à "partager" avec autrui !

Non, mon utilisation "impose" un fermé (essentiellement bus, et dans une moindre mesure au bureau). Donc T1 impossible.
Ayant goûté avec plaisir au son Beyer sur un DT-880 prêté par un collègue, je lorgne sur les T70p et T5p (même si évidemment le son Beyer peut varier entre DT-880, T70p et T5p !).

Je retiens essentiellement que le T5p est très bon dans le bas, très plaisant dans le medium et particulièrement dépendant de la source dans l’extrême aigu.

Mais par contre je m'y perds... je m'explique :
Dans ce topic de test du Cube C30 (appareil que je ne connais pas) http://forum.tellementnomade.org/viewtopic.php?f=41&t=83, il y est écrit que le Cube C30 est en dessous du Cowon J3 (que je possède).

Or, tu trouves le C30 supérieur à Cowon avec le T5p.
Mais peut être as tu comparé directement Fuze et C30, et non Cowon (J3 a fortiori) et C30.

Help !! ;-)


Oui c'est vrai qu'il a très peu de commentaires. C'est dommage. J'y ai passé beaucoup de temps à l'écrire ce test. Peut-être est il trop "technique" ou trop long. Merci pour tes encouragements en tous cas, ca me fait plaisir.

Pour ton choix, en fermé, je partirai sur le T5P je pense. Le T70P a l'ai bien, il est plus ouvert en haut, voire un poil trop apparemment. Mais le fait d'avoir des mousses en pads et non des pads en cuir rend son isolation moindre donc il est moins performant coté isolation. De plyus le T5P a à priori une scène sonore, séparation des instruments bien meilleures. Au final sur les duels T70P/T5P, le T5P remporte a chaque fois la bataille sur les différents tests que j'ai lus.

Par contre, je teins à préciser que le T5P est meilleur dans tous les domaines s'il a une bonne source, pas que dans l'aigu.

Pour le Cube C30, sur des casques classiques (ears, oreillettes, petits casques fermés), je pense que le J3 est au moins aussi bon oui. Après sa partie décodage et amplificatrice du C30 sont quand même meilleurs et sur des casques un peu gourmands, le C30 sera meilleur. Je l'ai bien expérimenté. mais je déconseille le C30 au niveau de l'ergonomie et de sa capacité. Menus illisible, 4 ou 8 Go seulement, Eq non performants etc..

Message 14 Nov 2012 15:50

jxh a écrit:retour interessant, :jap:  même si j'ai du mal à me projeter sur du matos de ce prix d'autant que résultat obtenu n'est pas vraiment à la hauteur de tes attentes.

je me demande souvent quand je me confronte à du matos , ce truc là pour qui pour quoi ? et là pour tout dire je ne vois pas bien :

-Nomade mais pas drivable, correctement s'entend, par un baladeur

-fermé mais pas  correctement isolant

-cher ou très cher pour un résultat moyen

en tout cas merci de ce compte rendu détaillé  :headphone:


- Moins nomade que des ears oui mais nomade comme tout autre casque classique. Il sera drivalble comme l'est un HD25. Mais clairement, il sera bien mieux avec une source sérieuse, comme un HM801, Colorfly mais ca me parait normal.
- Cher oui, tres cher oui. mais résultat moyen pour mon exigeance. Car dans l'échelle des casques, il est au dessus des autres casques coutant 500€ donc finalement la hiérarchie est quand même respectée. Même si je pense clairement que pour le prix, il devrait être encore au dessus et tutoyer des HD800 ou autres.

Message 14 Nov 2012 20:55

Excellent test ! J'avoue avoir cliqué 3 fois sur le topic, car j'ai dû le lire en 3 fois...
Je mettais posé la question de prendre le T5p à la place des ears, mais je ne trouvais pas ça très nomade et la qualité promise par les EM4 me tentait trop.
L'écoute nomade et l'écoute au casque full size sont, àmha, difficilement compatibles, ou en semi sédentaire alors, autant pour les perceptions dynamiques (clairement isolation, tu fais bien de le dire) que pour la fixation du détail et de la nuance. Je pense qu'il faut se poser pour apprécier une écoute une casque.
En terme de plaisir d'écoute, en nomade, par rapport aux ears, tu en retires quoi ? Quel type d'utilisation ?

Message 14 Nov 2012 23:13

Vic a écrit:Excellent test ! J'avoue avoir cliqué 3 fois sur le topic, car j'ai dû le lire en 3 fois...
Je mettais posé la question de prendre le T5p à la place des ears, mais je ne trouvais pas ça très nomade et la qualité promise par les EM4 me tentait trop.
L'écoute nomade et l'écoute au casque full size sont, àmha, difficilement compatibles, ou en semi sédentaire alors, autant pour les perceptions dynamiques (clairement isolation, tu fais bien de le dire) que pour la fixation du détail et de la nuance. Je pense qu'il faut se poser pour apprécier une écoute une casque.
En terme de plaisir d'écoute, en nomade, par rapport aux ears, tu en retires quoi ? Quel type d'utilisation ?


Merci Vic !

Pour te répondre, clairement, en nomade, entre mes EM3 et le T5p, je préfère largement le T5P. Le T5P (ou autre casque de même type) apporte tellement en terme de scène sonore et d'espcace autour des instruments. Et surtout...il est écoutable sans equalisation ! Ce qui est impossible sur les EM3, bien trop sombre et caverneux. Mais sincèrement, ayant des moulés et le T5P, je n'abandonnerai pas les moulés pour autant. je vais essayer les Unique Melody. Car les moulés apportent une isolation qui me manque au bout d'un moment sur le T5P, le coté "isolé vraiment du monde extérieur". Et j'avoue que j'aime aussi pouvoir "pousser" vraiment le volume sonore sur les moulés. Le T5P apporte ce qu'un casque traditionnel va apportter , ce sentiment d'aération, ce grave de bien meilleure précision. Les moulés sont surtout là pour me mettre dans ma bulle et faire des écoutes très dynamiques. J'écoute rarement par exemple de morceau calme où j'aime la sonorité, la justesse des timbres. pour cela, le T5P ou l'Edition 8 avant étaient bien meilleurs.
Mais je vais me pencher vers des ToGo334 ou surtout Unique Melody pour avoir des meilleurs moulés en complément.
J'espère avoir répondu à ta question.

Message 14 Nov 2012 23:27

:jap:

J'ai l'impression d'écouter les EM4 comme un casque full-size, c'est excellent à la maison mais à l'extérieur, sauf posé (ce qui est souvent le cas tout de même), c'est moins plaisant. Je me demande ce que valent les EM6 en nomade.

Message 15 Nov 2012 07:41

Intéressant !
Ceci m'amène à 2 questions :
1/ les EM4 ont-ils une signature en V comme les EM3-pro ?
2/ Quel problème en nomade non posé pour les intra (ce qui n'est presque jamais mon cas d'utilisation) ?

Au sujet des graves, j'apprécie beaucoup ceux de mes ER4-P. A titre de comparaison, j'apprécie également beaucoup ceux du DT-880. Mais, pour avoir écouté les SM3 v2 chez Earsonics, j'ai ressenti immédiatement cette impression de sombre et caverneux. C'est un ressenti et non un test car une écoute de seulement qq minutes, mais je n'ai pas apprécié, tout simplement car ce grave empiétait beaucoup en volume/ressenti sur les autres fréquences.

Message 15 Nov 2012 09:14

Vic a écrit::jap:

J'ai l'impression d'écouter les EM4 comme un casque full-size, c'est excellent à la maison mais à l'extérieur, sauf posé (ce qui est souvent le cas tout de même), c'est moins plaisant. Je me demande ce que valent les EM6 en nomade.


A priori, pour en avoir discuté avec Earsonic, les EM6 sont vraiment plus "scene" donc plus grossier ques les EM4. En gros, le registre bas medium grave est encore plus prononcé.

Message 15 Nov 2012 09:20

Ca serait pas mieux d'ouvrir un post EM6 voir de prendre celui qui doit dejà exister.. ??
;-/

Message 15 Nov 2012 09:23

jbprog a écrit:Intéressant !
Ceci m'amène à 2 questions :
1/ les EM4 ont-ils une signature en V comme les EM3-pro ?
2/ Quel problème en nomade non posé pour les intra (ce qui n'est presque jamais mon cas d'utilisation) ?

Au sujet des graves, j'apprécie beaucoup ceux de mes ER4-P. A titre de comparaison, j'apprécie également beaucoup ceux du DT-880. Mais, pour avoir écouté les SM3 v2 chez Earsonics, j'ai ressenti immédiatement cette impression de sombre et caverneux. C'est un ressenti et non un test car une écoute de seulement qq minutes, mais je n'ai pas apprécié, tout simplement car ce grave empiétait beaucoup en volume/ressenti sur les autres fréquences.


1/ Pour ma part, très honnetement, les EM3 n'ont pas une signature en V mais une signature très descendante (sauf l'extreme aigu qui remonte mais anormalement aussi, cet extreme aigu n'existe pas dans la réalité). Sur les EM, le grave, haut grave et meme surtout la zone 300-900 Hz est omniprésente et tout descend apres, on est sur une pente à 12°  :DD
2/ Pour des moulés, mis à part leurs qualités purement sonores par rapport à un casque full size, les intras n'ont pas d'inconvénients en nomade. A part quand même la résonnance des pas quand on marche, ca c'est assez génant quand meme, je dois dire, et on a pas ce probleme sur un casque full size.

J'ai eu les ER4P, mais il y a très longtemps, plusieurs années, je me rappelle que j'avais bien aimé et effectivement, leur grave est plus naturel que sur un EM3 oui. Et oui tu as raison les SM sont caverneux et sombres contrairement aux ER4P... Je trouve incroyable et incompréhensible cette signature caverneuse insupportable sur les Earsonic et meme d'autres marques (Westone..). Honnetement, non equalisés (je le précise car important...), les HD381 à 20€ sont meilleurs que des EM3. J'ai meme un ami qui a des EM2 et qui a acheté les HD38 et qui pense la meme chose et qui a envoyé un mail a earsonic mais n'a jamais eu de réponse.
1, 2, 3, 4, 5