Message [Review] Ultrasone Signature Pro 22 Nov 2012 15:10

Si un terme ou une expression vous semble obscur le Lexique de test de Tellement Nomade est là!


Test de l'Ultrasone Signature Pro, Deutsche Qualität!


Image


Nous sommes en présence de la marque allemande Ultrasone qui, si elle n’est pas aussi connue que Sennheiser ou Beyerdynamics, propose une alternative, tant en termes de design que par sa signature sonore made in Germany. Ses produits naviguent entre matériel Hi-fi et professionnel qui possède un son propre à Ultrasone.

Je concède qu’il s’agit du premier casque de cette marque que j’écoute, la connaissant uniquement de réputation par sa gamme de casque de monitoring avec les modèles de la série PRO. Cela ne m’a pas empêché de regarder d’un œil intéressé certains produits Ultrasone comme l’Edition 9 ou l’Edition 10 étant, malheureusement, encore plus onéreux que le Signature Pro.

Mon système d’écoute utilisé en sédentaire comprend : mon ordinateur comme source avec le logiciel Foobar 2000, un Musical Fidelity M1 Dac et un ampli Little Dot MkIV. Mon système d’écoute nomade s’est articulé autour du Sansa Clip + et du hisound Studio V. Dans les deux types de systèmes j’ai eu recours à des fichiers au format .flac (encodage lossless).

Les produits Ultrasone peuvent se révéler  très onéreux : le Signature Pro se trouve aujourd’hui autour de 850€ bien que ce casque ne soit pas le plus haut de gamme de la marque. On trouve plusieurs modèles de casques sédentaires dans cette gamme de prix mais Ultrasone est l’un des seuls à proposer des casques pouvant être utilisés autant en nomade qu’en sédentaire. Même si ce produit n’est pas destiné à Monsieur tout le monde, vaut-il un tel investissement ?


Packaging

Dans cette gamme de prix on s’attend à un packaging parfait ! On trouve une housse rigide en cuir qui semble très solide et qui permet de transporter le casque ainsi que les deux câbles vendus avec celui-ci. Le packaging est constitué de deux câbles : l’un câble avec une fiche mâle jack 3.5mm (longueur 1m20) et  l’autre avec une fiche mâle 6.25mm (longueur 3m). Les câbles sont épais et solides sans pour autant perdre en souplesse, ce qui est un très bon point ! Les connectiques sont bien sûre de marque allemande Neutrik qui sont gage de résistance dans le temps !

Image


Il ne manque rien et le tout est construit avec des matériaux de qualité !


Fabrication/design

Image


Du côté design, c’est extrêmement sobre, on ne fait pas plus classique ! Le casque est assez imposant (autant qu’un Philips Uptown) et le design ne fera pas date. On a le sentiment qu’Ultrasone n’a pas fait dans le chichi et vend son produit uniquement pour ses qualités sonores mais à ce prix (850€) on s’attend à un objet luxueux… La seule touche de fantaisie se limite au badge sur les coques où l’on trouve le nom du modèle (vrai nid à traces de doigts soit dit en passant !).

Image


Quant aux matériaux employés dans la construction, on retrouve du cuir de chèvre de Zambie pour l’arceau et les pads. Mais ce qui est dommageable  pour un tel produit, c’est l’utilisation exclusive du plastique… Aucune matière « noble » comme le bois ou l’aluminium que proposent les autres marques concurrentes dans cette gamme de prix.

Certes, les plastiques sont d’excellente qualité, on a l’impression que le casque pourrait résister à tous les aléas de la vie nomadienne mais il reste quand même un léger goût de regret.

Image


Un bon point pour le système de câble détachable. Un ingénieux système rotatif permet de verrouiller le câble dans le casque ce qui permet de bien le fixer sans risque de le débrancher.


Confort

Le casque se porte et s’oublie facilement pendant des heures. De par son design circum, il n’exerce aucune pression sur les oreilles. Même si le casque est globalement lourd, l’arceau et les pads en cuir sont extrêmement fermes et confortables ce qui permet de ne pas sentir le poids de ce dernier.

Les réglages de l’arceau sont précis et restent bien en place. Les pads peuvent  pivoter sur 90° ce qui lui permet de vraiment s’adapter au crâne de chaque utilisateur.

Image


Les câbles nomade et sédentaire sont tous les deux extrêmement souples ce qui permet de n’avoir aucune gêne lorsqu’on se déplace. Je n’ai pas eu à déplorer de bruits microphoniques dus au frottement du câble sur les vêtements.

Ce casque est extrêmement confortable et s’oublie vraiment avec facilité !


Isolation

Le casque isole bien de l’extérieur sans pour autant égaler un Sennheiser HD25 ou un Focal Spirit One. On peut facilement l’écouter dans les transports en commun et dans la rue sans souffrir du bruit ambiant. A savoir que le casque ne leak pas du tout, donc vous ne gênerez aucunement vos voisins !


Le son

C'est parti pour s'en mettre plein les cages à miel!


En musique


Black Stone Cherry – Blind Man



La signature en V typique de la marque se retrouve rapidement à l’écoute !

La musique commence, les premiers coups de grosse caisse donnent tout de suite le ton sur le rendu dans le bas du spectre de l’Ultrasone : de l’impact et de la rondeur ! Ensuite la guitare rythmique rentre en jeu dans le registre bas medium/ medium, la grosse caisse perd alors de sa rondeur recouverte par la guitare. Lorsque la guitare lead et la basse rentre, on se retrouve uniquement avec l’impact dans les basses qui permet de garder une certaine dynamique. Les guitares dans le bas medium sont bien pleines et puissantes !  La voix masculine du chanteur se retrouve moins en avant qu’à son habitude : généralement les voix sont mises en avant dans la restitution et le mixage mais avec l’Ultrasone on retrouve les voix sur le même plan que les instruments du groupe. Les aigus se révèlent riches sur les cymbales (à la limite de la sibiliance).

Ca groove et c’est riche ! Le rendu des basses lui donne un côté maîtrisé mais qui le rend indéniablement moins fun et pêchu.


Periphery  –  Make Total Destroy



C’est un bon petit groupe de Djent que je vous fais découvrir par un morceau qui sent la testostérone à plein nez!

On rentre directement dans le vif du sujet, c’est rapide, chargé et incisif ! L’Ultrasone s’en sort bien sans se faire déborder ! Le casque est dynamique et rapide. Une grosse caisse ferme et une caisse claire qui bat énergiquement les temps, les cymbales sont présentes mais globalement couvertes par l’ensemble. Les guitares sont bien grasses et pleines (les guitares dans ce style sont accordées dans le bas du spectre). On arrive à distinguer la basse et on retrouve cette impression sur la voix du chanteur à la même profondeur que le reste des instruments. Mais dans ce morceau, les aigus de la voix se révèlent agressifs et sibilants surtout sur le son « sssh » en se distinguant nettement de la musique, à tel point qu’on se focalise uniquement dessus.

Je reste mitigé sur l’Ultrasone car le manque d’aération et de relief entre les instruments empêche d’apprécier le rendu du morceau. De plus sa légère sibilance rend l’écoute pénible. Clairement, ce casque ne pardonne pas les mauvais enregistrements qui sont pourtant légion dans le métal (à mon grand regret).


Wolfgang Gartner – Illmerica



L’Ultrasone retranscrit bien l’ambiance planante de certaines parties du morceau ! Les basses percutent bien sans exagérer. Comme je le disais précédemment, on ressent vraiment de la maitrise dans le rendu, pas fougueux mais juste ! Les mediums ont du corps et de la présence et aucune agressivité au niveau des sons aigus (même sur des morceaux comme ceux de Skrillex, l’Ultrasone s’est révélé parfois agressif dans ce registre). Globalement le morceau est aéré et les sons sont bien définis, je regrette quand même le manque de sensation de profondeur comme j’ai pu le ressentir avec un Beyerdynamic T1 qui est un casque semi ouvert. Mais c’est un casque fermé, on ne peut pas tout avoir !

L’Ultrasone est bien présent, ça sonne propre énergique sans déborder ! Ca passe tous seul !


Apollo Brown - Shoot The Heart



C’est dans ce style que je commence à apprécier l’Ultrasone qui se révèle doux et immersif malgré encore et toujours les voix en recul sur la scène sonore. Les effets de réverbération sont bien retranscrits et donnent du volume à l’ensemble. Très bonne séparation, ça fourmille de détails et de nuances. Un beau voyage dans un bel univers !

Ce casque est vraiment surprenant et déroutant, parfois il me plait et d’autres fois me déçoit suivant les styles. Bon je pense qu’il va souvent tourner sur l’album d’Apollo Brown !


Beethoven -  Symphonie n° 9 in Do mineur



Sur le classique, l’Ultrasone m’a littéralement surpris ! J’avoue qu’au fil de mon audiothèque, l’Ultrasone ne m’a jamais impressionné mais là, quelle finesse, quelle intensité ! C’est rapide, envoutant, détaillé et enivrant. Tout parait juste, le placement des instruments, les nuances, la scène sonore et le timbre des instruments.

Je ne pensais pas prendre autant de plaisir à écouter de grands ensembles avec un casque fermé, comme quoi il existe toujours de bonnes surprises !


La signature


Spectre

La signature en V typique de la marque allemande se retrouve ici avec une tendance à mettre les aigus un peu plus en avant (attention, ceux-ci pouvant être agressifs) couplés à des basses dynamiques et légèrement rondes (bosse dans le bas medium). Le rendu sonne de façon analytique tout en gardant un côté joueur, concrètement on a plus tendance à décortiquer la musique que simplement l’écouter.


Détails

L’Ultrasone est extrêmement détaillé, voir analytique mais le casque manque de relief entre les instruments même si cela n’est pas dommageable à l’écoute de grands ensemble comme dans le classique. Je le trouve quand même plus riche en détails et effet sur les musiques moins chargées, Apollo Brown en est le parfait exemple !

Le casque fait aussi ressortir absolument tous les défauts d’enregistrement et d’encodage de musique. C’est un vrai révélateur, rien ne lui échappe et ça s’entend ! Privilégié les musiques bien enregistrés et les fichiers audio peu compressés, vos oreilles vous en remercierons !


Scène sonore/aération

L’Ultrasone s’en sort très bien pour un casque fermé qui généralement offre une scène sonore peu large et peu profonde. Même s’il manque de largeur de scène, ce qui le rend moins immersif. Il garde quand même une bonne profondeur de scène.

L’Ultrasone manque d’aération et de relief entre les instruments (ce qu’offrent généralement les casques de conception ouverte). Sur les styles chargés comme dans le métal, la musique perd en clarté et en articulation. Mais pourtant, sur le classique, le casque s’en sort très bien ! Peut être est-ce due à la technologie employée dans le casque.


Dynamique

Le casque est dynamique et rapide. Il tient facilement la cadence à part dans le métal où j’ai repéré quelques faiblesses quand le bas medium de la musique est chargé mais pour le reste, c’est du tout bon !


Driver

L’Ultrasone Signature Pro peut être drivé par tout type de baladeur et de source, en comparaison d’autres produits de la même gamme de prix qui demande énormément de puissance pour pleinement s’exprimer. Mais l’Ultrasone gagne énormément à être bien amplifié, j’ai pu voir une grosse différence entre mon Sansa Clip +, le hisound Studio V et le Little Dot MkIV. Je trouve que ce casque se marie très bien à un ampli à lampe !

Conclusion :

J'aime :
- le packaging et le câble détachable
- La construction solide et le confort
- La rapidité, la dynamique et les détails !
- La signature en V
- Excellent sur le trip hop, jazz et le classique
- Peut être facilement drivé
- Le bénéfice d’une bonne amplification
- Utilisable autant en nomade qu’en sédentaire

Les limites :
- Le prix
- La construction plastique
- On peut trouver mieux en casque sédentaire dans la même gamme de prix
- La scène étroite et légèrement profonde
- Moins bon sur le métal et le rock
- Parfois agressif dans les aigus
- Le placement des voix sur la scène sonore
- Révèle tous les défauts d’encodages et d’enregistrements (peut être aussi une qualité)

J’ai découvert un casque surprenant, parfois déconcertant, parfois envoûtant ! Sans avoir de coup de foudre pour celui-ci,  j’ai passé d’excellent moment. Malgré une restitution plutôt analytique que joueuse, cela ne l’empêche pas de vous transmettre de l’émotion et de vivre pleinement votre musique. Des aigus fins, riches et détaillés au prix, parfois, d’une agressivité sur les défauts d’enregistrements ou sur les mauvais encodages. Des basses entre tension et rondeur, qui se font envahir par le bas medium quand il est trop présent. Les mediums sont détaillés mais manquent un peu de présence.

En résumé, ce casque est peut-être ce qui se fait de mieux en nomade sans pour autant être le meilleur face à des casque sédentaires de la même gamme de prix.

Parlons justement de cette gamme de prix : tout le monde n’est pas forcément prêt à acquérir un casque de 850€ mais concrètement, je n’ai encore jamais croisé un casque mauvais dans ces tarifs. Il faut juste trouver le casque qui s’accorde le mieux à vos besoins mais surtout à vos oreilles. Quelque soit la gamme de prix, vos oreilles resteront le meilleur moyen de savoir si un produit vous plait.

Bref, je m’en vais encore profiter un peu de ce casque avant qu’il ne reparte dans sa contrée teutonne…

Message 22 Nov 2012 15:57

:jap:

Je remarque que l'on a un décalage avec le site d'origine...   ;-/

Message 23 Nov 2012 13:03

C'est le deal Cpt : on a du matos, ils ont la primeur :jap:
Sinon, rien d'autre à redire, si ce n'est que je fear pour le cable qui passe dans la cup..., surtout si elles sont rotatives.

Message 24 Nov 2012 22:01

Aucun soucis à te faire sur le câble, il n'y a aucun effort sur celui-ci au niveau de la rotule  :jap:

Message 25 Nov 2012 09:23

Très bon test Ony :)  je l'avais justement hier sur les oreilles et j'ai eu le même ressenti que toi, hormis sur la dynamique que je n'ai pas trouvé foudroyante et la sibilance des médiums que j'ai trouvé inadmissible pour un casque de ce prix. C'est une des premières fois qu'un casque V shaped me déplaise autant.
J'ai beaucoup apprécié son confort, bien pensé pour du nomade, et le câble de qualité supérieure, semi - rigide, qui ne craint pas grand chose à mon avis !
En bref, je le trouve trop cher pour les défauts qu'il engrange.

Message 25 Nov 2012 13:45

Merci pour ce retour.
Ca donne quoi vs le HFI-780 ? l'écart de prix est il justifié ?

Message 25 Nov 2012 14:47

De mémoire auditive j'ai trouvé la signature typique, avec une scène plus large et plus de détails (notamment sur Futureworld de Come Truise, merci DZ)

Message 25 Nov 2012 15:29

La différence est plus que notable, sur le Pro Signature le bas du spectre est bien mieux contrôlé, le médium moins creusé apporte plus de matière aux voix, le haut du spectre plus lisse passe bien mieux que sur le HFI780.
De plus, le Pro Signature dispose d’un bien plus grand potentiel qui se révèle  sur des systèmes plus ambitieux.

Message 27 Nov 2012 10:57

Le signature Pro a effectivement un médium moins creusé, plus équilibré, meme si pour moi la signature reste clairement en V. Mais l'edition 8 par exemple, qui va avoir plus de peche en haut, a un medium plus en retrait.

Message 09 Déc 2013 12:20

Préavis:

La bande son à associer à cette (longue et chiante) lecture et qui passe bien avec le Signature pro:

Infected Mushroom : Radio Shmatio



Herbie Hancock: "You've got it bad girl"



Teenage bad girl : Cocotte



Youn Sun Nah : Lament



Jonny Lang : Last Goodbye



Marcus Miller "Detroit"





Aloooooors. LE Sig pro c'est un casque que je peux affirmer connaitre puisque je le possède et l'utilise depuis plus d'un soit en ce qui me concerne plusieurs centaines d'heures d'écoutes de musiques variées. Oui j'écoute d'un peu de tout. Donc me voici parti pour un feedback hautement subjectif que je me permets d'accrocher à la suite de la review d'Ony.

J'ai acheté ce casque en décembre 2012 parce j'avais déjà un Ultrasone (un HFI-2400) et que je cherchais un upgrade. J'ai d'abord regardé du côté du pro2900 que j'étais près à commander neuf à 400€ et l'occasion s'est présentée d'une occasion de Signature pro à 600€. Avis pris sur Head-fi, il semble que ce dernier soit et d'un, un bon cran au dessus du pro2900, et de deux, plus neutre et équilibré avec de bons mediums qui me manquaient sur le HFI-2400 et de trois fermé et parfaitement isolant ce qui collait à mon besoin premier en écoute casque: M'envoyer des shoots de zique sans déranger personne.  Je lis les revues françaises plutot mitigées mais je me décide quand même à craquer et lâcher les 600 euroboules.

Le casque arrive et je déballe l'engin comme si c'était la huitième merveille du monde. Mon premier casque Haut de gamme (roulement de tambour).. wahouuuuu...L'étui rigide (simili)cuir, le look sobre typé pro , le cuir véritable des pads et de l'arceau, les cables ni trop épais, ni trop fin. Les connecteurs Neutrik. Tout ce que j'aime en efficacité et sobriété.

Voilà, une fois déballé et branché au FIIO E17 que j'avais à l'époque, j'ai d'abord été déçu (très), ça manquait de basses, le son me semblait éteint. La sensation d'avoir lâché 600€ à tort m'a étreint quelques longues heures. Puis j'ai commencé à apprécier, puis heure après heure je suis devenu fan intégral de ce casque. En un an, j'ai eu le temps de lui "opposer" pas mal de références bien connues: HE400, Grado RS2 , HD800 , Edition8, edition 9, AKG K501, HD580, Stax SR303/SRM323II, ATH W3000, TH900. J'ai possédé ( et possède encore) certains de ces casques ou je les ai eu en prêt ou en test plus ou moins rapides. Aucun d'entre eux ne m'a poussé ne serait-ce qu'un seul instant à me débarrasser du signature pro. Jamais il ne m'a semblé inférieur au point de ne plus pouvoir l'apprécier. Outre le fait qu'il doit surement bien coller à ma manière d'apprécier ma musique et aux styles que j'écoute, J'apprécie particulièrement plusieurs choses qui me le rendent indispensables.

D'abord, d'un point de vue pratique ce casque est un must. Isolation parfaite dans les deux sens, deux cables dont un cour (1m50), solidité à toutes épreuves le rendant d'une facilité déconcertante à mettre en oeuvre. Je l'ai maintes fois trimbalé rangé à plat dans une sacoche ordinateur par exemple. Essayez de faire ça avec certaines stars du casque nomade pour voir....  Alors, me direz vous c'est donc un casque nomade ? 32 Ohms d'impédance, sensibilité à 98db , pliable , cable court blablabla...


"Ah un casque Nomdade à 850 boules , z'êtes pas un peu ouf"

Oui mais non.  :mrgreen:

Déjà, Je ne vois pas pourquoi impédance 32 Ohms et l'option câble court en 3,5 signifierait obligatoirement "nomade". Je ne crois pas avoir vu sur le site d'Ultrasone d'info particulière le destinant au nomadisme et je considère ce casque comme un sédentaire fermé. Et le pourquoi de cette appréciation est à chercher dans sa très grande sensibilité à la chaîne amont. Par expérience,je confirme absolulement que  le Sig Pro est super sensible à l'ampli, à la source et surtout à la manière dont est produite la musique. Garbage in garbage out. Pour moi c'est une des caractéristiques des casques de haut niveau d'être sensibles à la chaines amont et d'en faire entendre toutes les variations subtiles.  Du coup , sur un téléphone ou certains baladeurs , le signature pro va sonner mal (mou, baveux, ça s'entend assez vite ) alors que sur un ampli qui le tient bien le casque va retrouver toute sa tension et son énergie. Ceci dit j'ai eu d''excellents résultats sur un petit Aune T1 au prix raisonnable de 150€ et sur un DAP sony F806 un peu plus cher. Donc on est pas obligé de sacrifier un rein pour profiter de son signature pro. Sur mon smartphone, je concède que ça sonne moins bien mais je porte ça au passif du téléphone et pas du casque.  

Ensuite y'a les cups et le bandeau en cuir fin. Personnellement, je ne sortirais pas ce casque sous la pluie. Enfin le cable court c'est 1m50. En nomade ça fait long. De mon point de vue donc c'est un casque sédentaire transportable tout terrain. L'équivalent casque d'un SÜV. JE dirais même que c'est un casque idéal pour utiliser (quand on le peut) en sédentaire à un bureau ou à son boulot.


"Bon OK si tu veux mais Abusé le prix quand même !"

Un élément qui biaise le jugement sur ce casque c'est son prix. 850 Euroboules. Ouais c'est cher .. mais un HD800 ou un TH900 à 1200€ c'est cher aussi. C'est certes un gros cran au dessus en qualité mais ça demande aussi un autre investissement en chaine amont pour que ça commence à sonner bien. Et ça isole pas, et c'est encore plus intransigeant vis à vis de la source. Bref encore plus pointu , encore plus cher , encore plus haut de gamme. Un Sig pro tu peux encore en profiter à peu près où que ce soit et de quelques sources que ce soit. OK c'est pas toujours au top mais c'est largement possible. Même pas j'essaye avec une Diva comme le HD800 ou même mes ex HD580 ou AKG K501 que je vénère pourtant. Un sig pro ça peut être vraiment bon sur une bonne source et un bon ampli qui le tient bien , ça sait se transporter , l'isolation est top , c'est jamais mauvais ... J'estime que j'en ai pour mon pognon. et j'avoue que je serai prêt à claquer les Euros si je devais malencontreusement perdre le mien.

Après on passe sur du matos que je ne connais pas mais le T5p de la maison beyer est au même prix, a une vocation de sédentaire transportable comme le Sig pro mais il est plus dur à plier/ranger , à porter autour du cou , etc ... D'ailleurs ce sont des casques qui sont assez souvent mis en comparaison au niveau qualité sonore . Affaire de préférences personnelles.

Donc 850 ça fait cher. 600 € serait un tarif à mon avis juste.

"Ouais mais j'ai lu partout que c'était une usine à Basses, signature en V de bourrin et en plus avec des aigus qui détruisent les oreilles"

Au niveau Sonore je ne trouve pas que ça soit si basseux que ça et le topic sur Head-fi semble aller dans mon sens. Les amateurs de basses venant d'autres Ultrasone sont frustrés et préfèrent plutôt le Signature DJ. Ouais y'a des basses. Ouais on les prend dans la tronche quand le mix veut nous les mettre dans la tronche mais non le Signature Pro ne m'invente pas de basses dans mes quatuor de Schubert ou même dans le CD de Richard Bona (Bassiste pourtant) que j'écoute en t'écrivant. POur rappel, j'ai un HD800 que j'apprécie particulièrement et qu'on ne classe généralement pas dans les usines à basses ( Je trouve personnellement les basses du HD800 hallucinantes de netteté, texture , extension et même présence pourtant) et auparavant j'ai bien eu du mal à me séparer de mon vénéré et vénérable K501 considéré lui aussi comme bass-light ( Je suis moyennement d'accord là aussi) . Donc camarade, tu vois que tu n'as pas affaire un à bass head ;) .

Ensuite le caractère V-shaped. Oui alors oui mais non quand même.

En général le son maison Ultrasone c'est "basses qui slament, recessed mids, aigus qui piquent". Le SP ne trahit pas cette tradition mais le fait de façon beaucoup plus équilibrée que le reste de la famille . Un ed8 par exemple va montrer plus de contrôle que le SP et se tient mieux en restant plus fin en toutes circonstances mais pour autant le mid bass hump est nettement plus sensible, les mids sont bien plus recessed et les aigus piquent plus . Là oui on retrouve un vrai V. C'est beaucoup moins vrai pour le signature pro.

Oui les mids sont un poil en retrait. Au sens où ils ne sont pas mis en exergue dans la présentation sonore. Les voix et les lead guitars sont pas mal mis dans l'arrière du soundstage. Je pense du coup sincèrement que ce casque n'est en rien un casque pour amateur de voix ou de guitares. Ami lecteur, Tu auras suivi mon raisonnement jusqu'au bout, je ne pense pas que ce casque soit du tout fait pour savourer du rock. C'est pas que ça sonne dégueu mais ça sonne pas juste le rock dans un SP. Ceci dit, j'aime personnellement écouter des chanteurs, chanteuses avec le signature pro. Les mediums ne sont pas mis en avant comme sur un HD600 ou un W3000 par exemple mais ils restent à mon avis d'une très grande qualité et d'une lisibilité très correcte. Si et et seulement si le système amont fonctionne bien avec le casque, sinon c'est "purée de basses qui mange le medium".

Les aigus qui piquent. Ca c'est le point qu'on me rapporte souvent à propos de ce casque et c'est aussi le point qui me laisse le plus dubitatif. Autant j'entends les basses qui bavent , les mediums en retrait, le son globalement plus brouillon que les références habituelles du HDG, autant je n'entends pas les aigus metalliques perçants décrits par certains. Je botte donc en touche. J'ai prêté le casque plusieurs fois et parfois les essayeurs y ont été sensibles et parfois pas du tout. Je suis donc persuadé que c'est une affaire de sensibilité de chacun à telle ou telle plage de fréquences . En l'occurence ici c'est le pic d'aigus à 9-10 Khz.

A titre personnel je considère que la signature du Signature (ah ah) pro est équilibrée à tendance plutôt descendante mais avec le soupçon d'éclat , de brillance , de luminosité dans les hauts qui rattrape le côté descendant. Ca se passe trop haut dans l'aigu pour faire un vrai V mais ç'est suffisamment sensible pour que le casque ne soit pas dark.

Ce qui frappe à peu près tous les auditeurs c'est l'énergie déployée par ce casque. C'est très spécifique aux Ultrasone et particulièrement les modèles Edition 9, Signature pro, pro900, pro2900. L'amateur de Viole de Gambe et de Jordi Savall peut prendre son pote fan de "Jazz at the pawnshop" sous le bras et aller voir ailleurs. Ici on est pas dans le recueillement et le Jazz pour maison de retraite. Ca tape fort, c'est charnu, parfois bestial mais pas forcément mais c'est jamais vraiment raffiné y'a pas de doute. il faut aimer les sensations fortes , la saveur concert de Jazz Live qui sent la sueur et la fumée, les odeurs et les sons des gamelles XXL de la sono d'un set de Trance. Voilà ce que peut proposer un Sig pro. Si Ray Charles ou Youn Sun Nah Chantent, vous êtes avec eux à vibrer, immergé. Quand vous envoyez Infected Mushroom certes vous n'avez pas la lecture limpide que propose un TH900 et certainement moins de basses aussi mais les basses elles sont tactiles, crades, humaines , elles sentent la sueur qui fait des auréoles sous les bras des danseurs. Voilà.


"Mouais si tu veux mais il reste que ça sonne congestionné, en boîte"


Naaaaaan sans blague! On parle bien d'un casque fermé isolant ou d'un concurrent du K1000 ?

D'un point de vue soundstage: Mon historique casque étant plutôt peuplée de casques ouverts, je ne peux pas dire que le soundstage du SP soit aéré. On bute vite sur les "bords" du casque fermé. Pour autant je trouve que la scène est bien structurée, avec de la profondeur et qu'elle n'est pas si étroite que ça. Au final, je n'ai pas de sensations d'étouffement mais je comprends qu'on puisse détester. IL reste néanmoins qu'on a plus l'impression d'écouter la musique en ambiance Studio . Moi j'adore cette proximité et cette intimité mais objectivement quelqu'un qui cherche une écoute pas trop casqueuse va prendre ses jambes à son coup. Pour terminer ce point, Le soundstage du SP a tendance à mettre la rythmique (basse, batterie) en avant. C'est à mon sens le point le plus déroutant. On a l'impression d'écouter la musique dans le studio posé sur un strapontin entre le bassiste et la batterie . L'impression de vivre l'enregistrement de l'intérieur est forte grâce au niveau de détail fourni et à cette présentation spécifique mais c'est déroutant. Une fois de plus le "truc" fonctionne sur moi mais je conçois parfaitement que ça puisse être insupportable. Une écoute de "Lento" de Youn Sun Nah avec l'Ultrasone Signature pro me scotche plus qu'avec le HD800 qui met un peu plus de distance entre l'auditeur et le musicien.

En conclusion, le Sig pro se trouve souvent enfermé dans la case Nomade, cher, V shaped pour bourrin ( je caricature un peu) ... et si moi, amateur de neutralité , de jazz et de classique je lis ces revues ben je passe mon chemin et je manque un casque idéal pour avoir chez soi un son de qualité premium dans un objet bâti comme un tank , parfaitement isolant et bien plus transportable qu'un rig sédentaire typique comme ce qu'on peut bâtir autour d'un HD800. A mon avis le SP est plutôt pour l'amateur de musique instrumentale ( Electro , Jazz , Classique) du fait de la non mise en valeur des voix (elles sonnent bien hein j'ai encore fait des tests sur Gregory Porter ou Ray Charles cette semaine mais elles ne sont pas mises en avant) et vraiment pas pour l'amateur de rock ou de metal du fait toujours des mids en retrait et aussi de l'intransigeance du casque vis à vis des mauvais enregistrements bien trop souvent vu en Rock/Metal.

Pour terminer et vous aurez compris le but de ce (long) feedback subjectif, j'aimerais on juge ce casque pour ce qu'il est. Un outil pointu et sensible caractéristique du HDG et pas une alternative bling bling/chéros d'un momentum. Je conçois dès lors qu'on puisse détester ou être indifférent mais au moins on ne le juge pas à l'aune de critères biaisés.

Oui à 850€ on a bien mieux comme Qualité sonore globale.
Oui un vrai nomade correct coute moins cher.
Oui le Sig pro est chiant à associer.
Oui mais je considère ce casque comme un compromis unique de vitesse, détail, énergie, fun , praticité globale.  

J'ai lu et relu la revue d'Ony ci dessus et je pense réellement qu'on a entendu les mêmes choses. Nos goûts personnels et notre sensibilité différente font que les mêmes qualités et défauts ne résonnent pas chez lui ou chez moi de la même manière.  :soumis:  

Toute cette prose est à prendre avec des (longues) pincettes hein. C'est vraiment un CR de Fanboy assumé.   :hb:

Message 09 Déc 2013 12:29

Merci pour cette review

"Ca tape fort, c'est charnu, parfois bestial mais pas forcément mais c'est jamais vraiment raffiné y'a pas de doute. il faut aimer les sensations fortes"

cette description m'a brutalement rappelé ce que j'ai pensé du Denon D7100 - :D

Message 09 Déc 2013 12:31

:soumis:  :soumis:  :soumis:

ça donne réellement envie quoi  :headphone: Superbe retour  :levit:

Sinon pour les couillons :

Sorrodje a écrit:Enfin le cable court c'est 1m50. En nomade ça fait long


Hein? Quoi? Le dt1350 a aussi un câble de 1m50? Quoi comment?... :mrgreen:

Message 09 Déc 2013 12:40

On sent bien l'amour que tu porte à ce casque dans ta review. Merci de nous avoir fait partager ça...  ;-/

Message 09 Déc 2013 12:41

bravo et merci!
je m’intéresse de plus en plus à ce Sig pro, j'avais VRAIMENT apprécié le HFI780 qui pour moi sonnait comme un direct upgrade du HD25 avec les mêmes qualités et moins de défaut.
Mais j'hésite avec un Sony 7520 (qui semble être un upgrade du Z1000 et non pas son frère) dont le prix est quand même moins exagéré pour un niveau similaire je pense.
Encore merci du feedback

Message 09 Déc 2013 12:54

Bravo pour cette review sorrodje !

Je ne la lirai que quand j'aurai posté mes impressions pour ne pas être influencé  :lool:  ( j'avais pris des notes sur le casque quand tu me l'avais prété, il faut juste que je les retrouve et les mette en forme, ta review m'y refait penser ! )
Mais bon je sais tout le bien que tu penses de ce casque qui pour moi est vraiment génial et affublé souvent à tort de terme inappropriés.