1 ... 24, 25, 26, 27, 28, 29, 30 ... 33

Message Re: Loco's Motion 03 Nov 2019 09:50

Image

Itsfit Lab Fusion

Préambule :

Les Fusion ont été achetés directement chez Itsfit Lab.

Itsfit Lab est une entreprise Vietnamienne basée à Hanoi et dont l’existence est particulièrement récente. Vendus actuellement à 950$, les Fusion sont des hybrides composés d’1 driver dynamique (DD, 10mm) pour les basses , de 2 armatures équilibrées (BA) pour les médiums, et d’1 driver magnétostatic (8mm) pour les aigus. La coque réalisée en impression 3D semble solide et la qualité de finition est d’un très bon niveau.
Ils sont disponibles en universel ou en custom, et le feedback est fait sur un modèle universel. Le câble stock en jack 3,5mm est de très bonne facture et permet déjà de pleinement profiter de la qualité de ces intras.
https://itsfitlab.com/fusion

Son :

La signature des Fusion est plutôt neutre avec un petit boost des basses et 3 pics bien audibles au sweep à 2500, 5000 et 8000Hz.
Voici les mesures de Crinacle (non compensées) permettant de comparer avec les InEar PP8 (avec bass boost).

Image

Ce qui frappe d’entrée avec les Fusion, c’est la spatialisation. La largeur de scène est excellente, et bien au dessus de la moyenne, au niveau des PP8 et donc supérieure à ce que propose les Trinity SS. La profondeur n’est pas en reste loin s’en faut, et du même acabit que sur les Trinity SS, ce qui n’est pas peu dire. La hauteur est elle aussi de tout premier plan. Le résultat est une belle scène comme on rencontre peu, en tête certes, mais aérée, et qui permet une localisation exceptionnelle de la musique.

Les basses sont rapides à l’impact, comme sur des Trinity SS, mais ont un decay un peu plus lent qui amène un rendu plus doux. Elles descendent extrêmement bas avec des subs d’une texture exemplaire, et restent malgré cela très lisibles. Elles ne viennent pas du tout ternir le rendu des médiums de par leur très bonne linéarité. Les basses des PP8 sont par exemple moins présentes et plus douces, sans l’impact caractéristique d’un DD.

Image

Le Bas-Médium (250 à 500Hz) est chaud et épais, il apporte de l’assise aux voix et aux instruments. Les Médiums (500 à 2000Hz) respirent de part le «trou» relatif vers 1000Hz puis la remontée jusqu’à 2000Hz. Le Haut-Médium (2000 à 4000Hz) centré sur le pic à 2500Hz est doux et permet aux harmoniques de bien se développer.
Le tout donne des médiums positionnés un peu en avant, d’une belle musicalité, et avec de très beaux timbres.
En comparaison, les médiums des Trinity SS sont plus en retrait en bas et plus ouverts en haut ce qui conduit à un recul de la scène et plus de dureté potentielle en fonction de sa sensibilité. Les médiums des PP8 ont quant à eux une restitution qui va dans le même sens que celui des Trinity SS, mais en moins poussé.

Les aigus proposés par le driver magnétostatic sont très étendus mais vous ne trouverez aucune trace de dureté ou de sibilance. Ils sont très naturels, d’une grande rapidité et lisibilité, et ne sont sûrement pas étrangers à l’ampleur de la scène. Les pics à 5 et 8kHz donnent de la vie et de l’espace à la musique, et le creux à 6,2kHz sur les mesures ne semble pas aussi présent à l’oreille.
L’aigu des PP8 est clairement plus flamboyant et plus linéaire mais coupe plus tôt. Celui des Trinity SS est un peu plus terne et semble couper un peu plus tôt aussi, mais paraît aussi rapide et détaillé.

Image

La séparation et la transparence sont de très bon niveaux et presque comparables à ce que l’on peut trouver chez les ténors du marché actuel tels que les Elysium ou les Trinity SS, mais au dessus de ce que propose les PP8 notamment.
Par contre la définition et la résolution sont, il me semble, un peu en retrait vis-à-vis de ces mêmes ténors, et même des PP8.

En jouant avec les embouts, j’ai une préférence pour les Whirlwind et Spiral Dots qui aèrent un peu plus le son et amènent une légèreté agréable par rapport à des Sedna. Le fit est par ailleurs remarquable.
Pour les câbles, par rapport au câble standard, le PW1950 apporte un petit plus sur tous les plans tout en gardant l’homogénéité initiale. Le PW1960 2 brins quand à lui fait reculer les médiums et propose une scène hors tête plus en arc de cercle, et un rendu plus analytique et technique.

Conclusion :

Pour son deuxième modèle et premier hybride, Itsfit Lab frappe très fort en proposant pour moins de 1000€ une restitution de très haute qualité. Impact, lisibilité, densité, aération, c’est indéniablement du HDG. Il manque tout de même à mon sens de la définition et de la résolution pour venir titiller les ténors du marché cependant vendus nettement plus cher.

Image

« La résolution est la capacité à individualiser une voix ou un instrument, c’est donc un synonyme de détourage. »
« La séparation est la capacité à ressentir de l’espace entre les musiciens. »
« La définition est la capacité à percevoir un maximum d’informations. »
« La transparence est la capacité à retranscrire les nuances et subtilités de la musique. »

Message 03 Nov 2019 12:00

Merci pour la review, ça donne envie d'essayer une fois de plus  (Y)

Message 03 Nov 2019 12:20

Merci MrLoco, encore une belle review (Y)

Message 03 Nov 2019 12:23

Très belle revue d'intra à tester. Merci Loco (Y)

Message 03 Nov 2019 14:01

Merci pour cette review et la comparaison avec les PP8 (Y)(Y)

Message 03 Nov 2019 16:35

Merci pour ce review, tu les décrirais plutôt à l’aise dans quels registres musicaux stp ? (ou peut être sont ils à l’aise partout ?)

Message 03 Nov 2019 17:40

MrYoyo a écrit:Merci pour ce review, tu les décrirais plutôt à l’aise dans quels registres musicaux stp ? (ou peut être sont ils à l’aise partout ?)

Partout sauf pour le métal !  :sneaky:
(je n’ai même pas - encore - lu la review de Loco  :loool: oui je sais : c’est une honte !  8-) )  :mrgreen:

Message 03 Nov 2019 17:47

Rhôooo qu’il est vilain l’épervier (H)

Message 03 Nov 2019 17:52

MrYoyo a écrit:Rhôooo qu’il est vilain l’épervier (H)

Faucon s’il te plaît... faucon (le VRAI !)  :sneaky:
Je te z’M mon Yoyo tu sais bien !  :(l)  ;-/

Message 03 Nov 2019 18:41

Merci, super review!
Ça me conforte encore plus plus dans l’achat que j’ai fait. Trop hâte de les recevoir!
Et merci aussi pour les définitions à la fin, très précieuses!

Message 03 Nov 2019 20:02

Merci à vous  :jap:

MrYoyo a écrit:tu les décrirais plutôt à l’aise dans quels registres musicaux stp ? (ou peut être sont ils à l’aise partout ?)
Ils sont effectivement à l'aise sur tout... Pas vraiment d'associations meilleures que d'autres, des intras très polyvalents.

Message 03 Nov 2019 20:29

Très belle review le Sieur Loco  :jap: , pour un modèle qui me fait de l’œil, surtout avec la réduc' de 30%.
Entre leur nouveau flagship qui arrive et le FIBAE 7, pas facile de se décider...

Je me demande si la version custom ne rattrape pas justement ce léger manque de définition et de résolution qui leur permettrait de venir titiller les ténors du marché. Il me semble avoir lu sur Head-fi que Deezel les classe pas trop loin des Elysium niveau résolution...

Message 03 Nov 2019 20:31

Deezel dit aussi que c'est la ou il y a un écart.
La promo s'arrête ce soir  :loool:

Message 04 Nov 2019 23:51

Image

Vision Ears Elysium

Introduction :

Les Elysium sont un modèle de démonstration universel gracieusement prêté par Vision Ears, que je remercie au passage pour leur confiance.

Vision Ears est une entreprise Allemande basée à Cologne qui existe depuis 2013 et dont la renommée s’est notamment construite sur leur anciens modèles HDG, les VE6 et VE8. Essentiellement axés sur des customs, les Elysium ne dérogent pas à la règle et sont uniquement disponible sous ce format (sauf pour les démos). Ils appartiennent à la gamme premium et sont le flagship annoncé des customs, ils sont proposés à 2900€ et sont le premier modèle hybride de la marque. Ils sont composés de 4 drivers sous une configuration assez innovante : 1 armature équilibrée pour les basses, 1 driver dynamique pour les médiums et 2 drivers électrostatiques pour les aigus.
Le câble stock en jack 2,5mm (symétrique) est un 8 brins 28AWG (matière inconnue). Il est très souple et permet vraiment de profiter de la qualité de ces intras.
https://vision-ears.de/erlkoenig_en

Son :

La signature des Elysium est plutôt neutre avec un petit boost des basses et 2 pics bien audibles au sweep à 4500 et 8000Hz.
Voici les mesures de Crinacle (non compensées) permettant de comparer avec les InEar PP8 BB (avec bass boost).

Image

Les basses sont vives, plus rapides que celle des Fusion, bien définies et avec un joli impact. Elles sont très proche en quantité de ce que propose les PP8BB avec cependant un sustain un peu plus court. Le decay est assez court aussi et du coup cela donne des basses typique des BA c’est à dire un peu tendues. Les Subs (20 à 60Hz) sont présentes mais toutes en légèreté et en quantité moindre que sur les Fusion ou les Trinity SS. Les Basses (60 à 250Hz) sont agréables et amène un rumble plaisant.

Le Bas-Médium (250 à 500Hz) est assez proche de ce que propose les PP8BB ou les S8Pro, c’est à dire ni trop épais, ni trop maigre. Il est du coup assez analytique tout en restant musical et vif. Les Trinity SS sont ici plus fins et plus analytiques. Les Médiums (500 à 2000Hz) sont discrètement en retrait par rapport à la référence PP8BB. Puis ils remontent à partir de 1000Hz de manière linéaire jusqu’au bout du Haut-Médium (2000 à 4000Hz). Du coup cela donne une restitution plus ouverte, plus légère et moins mate que celle des PP8BB ou des Fusion, mais en même temps moins perçante et fatiguante que les S8Pro. En comparaison, les Trinity SS sont encore plus ouverts et amènent plus d’harmoniques sur les Médiums. Ils sont aussi un poil plus agressifs sur le Haut-Médium même si cela n’est pas un problème en soi du fait de leur relative linéarité de 2 à 4KHz.

Image

Les aigus proposés par les Elysium sont pour moi dynamiques, fluides, très étendus, avec beaucoup de détails, et ils amènent beaucoup d’air à la musique. Mais on atteint ma limite de tolérance à la brillance en raison du pic à 8kHz. Je ne peux personnellement pas encaisser plus. Les aigus des Trinity SS me semblent plus naturels, ils sont moins étendus et mis en avant, et plus aériens. Ceux des PP8BB sont eux plus linéaires, et aussi plus courts et moins brillants.

La largeur de scène est bonne sans être exceptionnelle. Les PP8BB et les Fusion font mieux à ce niveau. La profondeur et la hauteur sont excellentes et comparables à ce que propose les Trinity SS. Cela donne finalement une spatialisation de très bon niveau avec une scène sonore projetée légèrement hors tête.

Le carré magique séparation, transparence, définition et résolution est très homogène et complètement au niveau de ce que l’on attend d’un flagship à ce tarif. On peut attribuer une mention spéciale à la résolution qui est identique à celle des Trinity SS, et à la définition qui me semble même un peu meilleure.

Image

Embouts et câbles :

Malgré l’essai de l’ensemble de mes embouts, je n’ai pu obtenir un fit décent qu’avec des doubles ou triples flanges (l’idéal dans mon cas) à l’insertion plutôt très profonde et au diamètre interne assez large. C’est peut-être finalement se qui se rapproche le plus du fit des customs.
A l’instar des Fusion et par rapport au câble standard, le PW1950 apporte un peu plus sur tous les plans tout en gardant l’homogénéité initiale (c’est vraiment la caractéristique de ce câble). Le PW1960 2 brins quand à lui dénature trop le fragile équilibre des Elysiums surtout dans le médium.

Conclusion :

Ce que l’on retient avec les Elysium, c’est l’ouverture et la dynamique du son. On est ici en présence d’une restitution claire, et dont l’équilibre ciselé allie à la fois grande technicité et musicalité. C’est une proposition de haut niveau plus qu'intéressante pour qui a un penchant certain pour les signatures un peu analytiques.

Image

« La résolution est la capacité à individualiser une voix ou un instrument, c’est donc un synonyme de détourage. »
« La séparation est la capacité à ressentir de l’espace entre les musiciens. »
« La définition est la capacité à percevoir un maximum d’informations. »
« La transparence est la capacité à retranscrire les nuances et subtilités de la musique. »

Message 05 Nov 2019 10:11

En cours de découverte des Cayin YB04 et Cayin N6ii dans le cadre du tour Head-Fi (Y)(Y)

Image
1 ... 24, 25, 26, 27, 28, 29, 30 ... 33