Page 1 sur 1

Message [Feedback] Graham Slee Novo 21 Aoû 2018 20:51

Graham Slee Novo
La magie britannique

Introduction

Une nouvelle fois me voici en train de parler de Graham Slee. Si vous me suivez un peu sur le forum, ça fait déjà un moment que j’en parle, mais faut dire que cet ampli m’a mis une bonne claque et à changé ma vision sur les amplis casques. A la fois sur leur conception et sur certains critères.

J’en ai déjà parlé dans un autre Feed mais cette marque est intrigante. D’un côté elle conçoit des électroniques “à l’ancienne” fait entièrement à la main avec un côté DIY qui apporte une bonne dose de charme. De l’autre côté, elle apporte ses connaissances à des entreprises et à des réalisations résolument “moderne” comme Meizu et d’autres acteurs de la haute technologie.

Après la semi déception du dac Bitzie (déception au départ, il m’a fallu du temps pour voir l'intérêt de ce dac), j’ai décidé de donner une seconde chance à la marque. J’ai trouvé ce Graham Slee Novo à un très bon prix, ce qui a fini de me convaincre. La plupart des reviews sur le net sont très mitigés. Certains reviewers le trouvent super, d’autre le déteste.

Pour ma part je n’avais aucun a priori sur cet ampli. Ce fut donc un achat en toute curiosité sans autre biais d’aucune sorte.


Package et présentation

Ah ! Enfin un vrai package ! Après la (mauvaise) boîte en plastique transparent type Wiko du Bitzie ça fait plaisir ! Le Novo est livré dans un carton blanc à rabat comme chez Schiit. A l’intérieur on trouve le Novo bien emballé dans de la mousse, son alimentation et la paperasse habituelle. Rien de plus. En même temps, je ne vois pas ce que Graham Slee pourrait bien proposer d’autre.

Image

Le Novo est assez petit mais un peu lourd. Son poids vient de son boîtier en aluminium très bien réalisé.Sur la façade, on a le potentiomètre de volume, la prise jack 6.35 et une petite led verte qui à la particularité d’être très faible. C’est parfait ! Si on se sert du Novo dans la pénombre (lors d’un soir d’hiver installé confortablement dans son fauteuil) cette led ne vient pas du tout agresser la rétine. C’est très agréable.
A l’arrière, même dépouillement. On a une entrée RCA stéréo, une sortie RCA stéréo (pour se servir du Novo comme préamp) et la prise jack DC pour l’alimentation.

Il y a également un petit bornier à vis pour la mise à la masse, si on dispose de l’installation adéquat. Cela permet d’éviter quelques bruits parasites EMI et RFI auquel le Novo peut être sensible.

C’est tout. Une réalisation au plus simple, au service de la musique. Et je ne dis pas ça comme un commercial faisant de la promo mais parce que c’est le cas ! Nous verrons ça un peu plus bas dans ce feedback.

Au niveau de la technique, le Novo est un ampli casque “full discrete” fonctionnant en classe AB. Pour une fois c’est du VRAI “discrete”. C’est à dire que tous les composants sont à montage traversant (aucun montage en surface) et il n’est fait usage d’aucuns circuits intégrés. Cette conception à un avantage énorme ! Celui d’augmenter le facteur d’amortissement.

Image

Un paramètre dont je n’avais pas vraiment connaissance jusqu’à présent. Un paramètre qui n’est d’ailleurs que peu évoqué dans le domaine de l’audio et pourtant d’une importance capitale ! Les amateurs d’audio sédentaire “enceintes” sont pourtant bien au fait de ce paramètre, mais côté “nomade” c’est proche de l’inconnu total.

Mais c’est quoi le facteur d’amortissement ? Voici une définition repris d’un site qui l’explique bien mieux que moi :

“Le facteur d’amortissement est une grandeur absolue (sans unité) qui indique la capacité d’un amplificateur à contrôler la charge qui lui est associée. Le facteur d’amortissement est lié à l’impédance interne des étages de sorties (les deux grandeurs sont inversement proportionnelles) et au taux de contre-réaction qui leur est appliqué. Plus le facteur d’amortissement est grand, plus l’amplificateur est censé pouvoir maîtriser les débattements d’un haut-parleur de grave (bon contrôle des mouvements de la membrane, bonne immunité face à la force contre-électromotrice que la bobine mobile renvoie vers l’amplificateur). Techniquement, un grand facteur d’amortissement est une qualité. En pratique, si ce facteur d’amortissement est uniquement le reflet d’un taux de contre-réaction très élevé, la musicalité de l’amplificateur ne sera pas forcément convaincante à l’écoute.”

Source : http://audiophilefr.com/explandict/fact ... rtissement


En utilisant un montage traversant et aucun circuit intégré, cela fait chuter l’impédance du circuit (ce qui est bénéfique pour ce facteur d’amortissement). De plus Graham Slee à justement finement contrôlé la valeur de contre-réaction afin d’augmenter ce facteur d’amortissement. Cela permet au Novo de driver énormément de casques alors que la puissance fourni peut être défini comme ridicule. 27mw à 32 ohms et 23mw à 600 ohms. Vous trouverez exactement le même comportement avec les Questyle QP1R et QP2R ou encore avec le Aune B1s. (bien que dans ces trois derniers il s’agit d’un circuit en classe A).

Mais Graham Slee à un autre atout dans sa manche. Sa gestion de l’impédance de sortie. Celle ci fluctue en fonction du potentiomètre de même que le gain appliqué.

Graham Slee explique que l’impédance d’un casque peut varier avec la fréquence (oui ça on le sait déjà). Lorsque l’impédance de sortie ne convient pas (trop importante) cela peut causer une inversion de phase suivant le casque associé.

La solution idéal la plus simple pour contourner ce problème est d’avoir une impédance de sortie à zéro. Si cela corrige les problèmes d’inversion de phase, selon Graham Slee cela limite les performances dans les aigus.

Donc pour palier à ce problème, et comme ils ne peuvent connaître à l’avance l’impédance du casque utilisé (ni mettre une valeur par défaut qui fonctionnerait pour tous les casques) ils ont trouvé une astuce. Faire varier l’impédance de sortie avec le volume.

Image

Toutes ces petites choses font que le Novo est capable de driver n’importe quoi. Mais en dynamique. Je n’ai aucune idée de comment fonctionne le Novo avec des casques planar magnétique gourmand comme un HE6. Un Oppo PM3 passe impeccablement, mais il est assez efficient. Je pourrais bientôt tester avec un He400i on verra ce que ça donne.

Toujours est-il que peu importe si je présente au Novo mon DT990 à 250 ohms ou le Clear à 55 ohms, le casque est super bien drivé.


A l’écoute

Le Novo a été couplé avec le dac/amp Poject Pre Box S2 ainsi que le Raspberry Pi 3+ avec TDA1387. Le logiciel utilisé est Audirvana sur PC et Moode Audio sur le RPi.

Ce que l’on remarque dès les premières notes, c’est la grande aération dont il fait preuve. Le Focal Listen Pro ayant une scène sonore un peu resserré, le Novo permet “d’ouvrir” cette scène sonore d’une belle manière. Alors bien évidemment le Listen Pro ne transforme pas en casque ouvert pour autant, mais le bénéfice est plus que palpable.



Avec le Focal Clear, c’est grandiose ! Vu la spatialisation du Clear le Novo ne semble pas en rajouter, par contre la clarté et la séparation des notes et des instruments est géniale !

La signature du Novo est neutre mais avec un roll-off dans les basses et les aigus. Ce roll-off est assez léger. Cela se remarque quand on passe d’un autre ampli au Novo, mais après quelques minutes d’écoute si vous ne saviez pas qu’il y avait un roll-off, difficile de le remarquer.

Mais surtout le Novo possède un punch d’enfer ! Amateur du Shozy Alien, voici son pendant sédentaire mais sans le côté chaleureux. Le Novo est magnifiquement transparent et pourtant il apporte une “vie” à la musique dont je n’ai encore pas fait l’expérience jusqu’à maintenant. Le son est très détaillé et très fluide.

Il ajoute de la substance au son produit par la Pre Box S2. J’oserai dire qu’il retranscrit l’âme de la musique.

Personnellement, j’apprécie tous les genres de musiques. Cependant certains genres ne me “parlent” pas. Par exemple sur du rap ou du reggae j’ai beaucoup de mal à “ressentir” l’âme de la musique. Ce qui fait que ce sont des genres que je n’écoute quasiment pas.

Avec le combo Clear + Novo, là, ces musiques me parlent ! Me voilà à écouter du Maître Gims par exemple, pourtant je n’ai jamais trouvé ça intéressant auparavant.
Le Novo “débride” complètement la musique. On la prend à bras le corps et on en redemande, encore et encore !

Pour le moment, j’ai du mal à écouter autre chose. Mon Plenue 1 est rangé dans sa boite, l’Alien prend un peu de poussière, et il me faut toujours un peu plus de “dose” du Novo.



Voilà, je n’ai pas de conclusion à donner pour une fois. Après l’expérience très mitigé du Graham Slee bitzie, ce Novo m’enchante m’envoute et me drogue entièrement. Je ne compte plus les nuits où je m'endors avec ce combo sur les oreilles. Je le répète, tous mes feedbacks sont pour la plupart enthousiaste et remplis de superlatif, mais comme je ne fais que de progresser dans la qualité, le ressenti et l’amour de la musique, et bien je ne vois pas comment dire du mal. Evidemment je ne fais jamais de feedback sur les appareils qui ne m’ont pas plus. A noter également pour situer mes feedbacks ou je suis très enthousiaste, il suffit de les prendre dans l’ordre chronologique. Les derniers étant ce que je considère de mieux.

Dans le cas de ce Novo il est par exemple supérieur à l’Audio GD R2R 11 et pourtant le R2R 11 est déjà génial !

Bien si vous avez pu supporter mon blabla jusque là, il est temps pour moi de vous dire, à la prochaine !

Message 21 Aoû 2018 22:19

Chouette feed !  :)

Par curiosité, tu as déjà testé du Lake People, au même tarif ?

Par un concours de circonstances, j'ai récupéré un G105 que j'ai testé en sortie d'un Aune S16 avec mes intras. J'ai dû ramasser ma mâchoire.

Message 23 Aoû 2018 09:06

Non jamais essayé. Mais à l’occasion pourquoi pas !


EDIT : bon et bien le test d'un He400i sur le Novo est un succès, donc même les planar ne font pas peur au Novo. Bon ok, on est toujours pas sur des modèles comme un He6. Mais apparemment, tant qu'on a pas un casque "extrêmement" gourmand, tout passe.
Page 1 sur 1