Page 1 sur 1

Message Ultimate Ears UE18 + pro V2 06 Oct 2018 09:59

Image


Bonjour à tous,

Devant l’absence de topic consacré à Ultimate ears sur TN et notamment à son Flashgrip UE18+ pro j’ai eu envie de vous faire ce petit retour pour ajouter une pierre à l’édifice.

Cela fait un certain temps que je m’intéresse à ce modèle dont on ne parle jamais ici mais que  Flinckenick avait classé en 8eme position de son ranking de 2017 et Crinacle à classé S depuis le départ dans le sien. Dans le classement de Crinacle les UE 18 sont toujours restés en haut de l’affiche contrairement à d’autres flashgrip comme les Fourté par exemple.

Un peu d’histoire:

Ultimate ears est une société du groupe Logitech et basée en Suisse après avoir été fondée aux USA par Jerry Harvey ( édité après correction de Vic). Elle a vu le jour en 1995 dans le but d’élaborer pour les musiciens évoluant sur scène ou en studio les moniteurs les plus qualitatifs possibles et les plus proches d’un son « studio ». Ils ont donc en matière de tuning et de savoir faire une expérience beaucoup plus importante que la majorité des acteurs actuels du marché.

Les UE 18 ont connu 3 versions successives, la V2 est celle testée par Nick et Crinacle dans leur ranking.

1/Caractéristiques techniques:

-Drivers:                             6 BA drivers
-filtres:                                4 filtres passifs
-Impedance:                      37,5 Ohm
-Sensibilité:                        100 dB
-Fit:                                      Custom
-Réponse en fréquence:    5Hz - 22 kHz
-Isolation:                            - 26db

2/ présentation:

Les UE 18 sont des Intras légers et de petite taille. En uni ils sont un peu plus gros que des Massdrop plus ou des Fitear universels mais moins imposants que des Zeus ou W900.

Leur taille se rapproche de celle des 64 audio U12. Leur forme est anatomique et idéale, s’encastrant sans aucun débord dans la conque donnant de l’extérieur l’impression qu’il s’agit de custom.


La connection se fait en 2 Pins 0,78 sans la rainure avec une connectique non pas encastrée mais en relief, il faut donc faire attention à ne pas inverser la phase lors de la connection.
 
Image


La canule est dans le prolongement du shell et donc non métallique. Elle accepte les embouts de 3,8/4mm.

Image

Le fit: facile à obtenir avec pratiquement tous les embouts testés ( symbio, final audio, spinfit, JVC). C’est avec les Final audio que le confort est le meilleur ainsi que le rendu pour mes goûts.


Image


Je les ai essayé avec différents câble et ils s’accordent bien avec l’ares II+ 4 brins ou le PW5 reçu il y a quelques jours.

Pour ce retour, je les ai donc écouté avec le Polymojo, câble Ares II+ 4 brins, embouts Final audio.

Je les ai comparés aux W900, Zeus XRA, Jomo Flamenco et Fitear334. Ayant 2 câbles identiques j’ai utilisé les 2 sorties 3,5 du Mojo pour faciliter les comparaisons ayant bien conscience que l’ares II n’était pas forcément le bon choix pour tous ces Intras.

Il ne s’agit pas d’un retour approfondi mais de mes impressions à la volée après avoir écouté les UE18 seuls environ 4 heures puis 2 heures avec chaque intra cités plus haut et en notant par écrit mes impressions (technique Sausa).

3/Les ecoutes:

Comme Sausa et les Earsonics EM10, dés les premières notes j’ai accroché aux UE18 peut être influencé par toutes les lectures les concernant.

Les deux premiers mots notés: neutralité et transparence.

A la première écoute on est surpris par l’extrême neutralité de l’infra grave au haut du spectre. Tout est là et rien ne dépasse. En comparaison à la première écoute des Legend X c’est le grave qui attire l’oreille, sur les Fourté ce sont les aigus, sur les 334 le médium. Ici c’est rien et tout à la fois.

Ensuite c’est la transparence et le tuning du médium notamment sur les voix et particulièrement les voix féminines. Celles ci ont un grain, une texture, une clarté et des timbres jamais entendu auparavant sur des Intras. Ces voix ont une présence et une justesse tonale troublante car en les replaçant dans la scène sonore elles restent totalement immergées, sans aucune bosse, aucun pic dans le médium comme je l’avais ressenti sur les Zeus par exemple. Les voix ne saisissent pas car elle sont en avant mais parce que le médium a un tuning magique. Elles ne sont pas projetées mais parfaitement intégrées et pourtant mieux sculptées et plus en relief que sur d’autres Intras. Le médium est doux et dynamique à la fois, précis et fluide, transparent et pourtant bien texturé.

Les aigus ne sont pas en reste, ça monte vite, ça monte haut et ça monte bien. Aucune agressivité, aucune sifflante ou acidité sur la totalité du spectre.

Le grave vous l’aurez deviné est à l’opposé des graves waoww des LX, du grave dynamique des W900 ou du grave ample et profond des Flamenco. A l’image du reste il n’y en a ni trop ni trop peu. Présent quand il en faut comme dirait Mr Locco, mais ni boursoufflé, ni en avant. Il ne cogne pas, il claque. Il n’enfonce pas le reste mais l’accompagne.

La scène sonore: intime.

A l’inverse de la scène holographique des U18 ou des W900, moins large que les Zeus, moins inside qu’avec les Flamenco mais parfaitement raccord avec le reste. Une scène sonore à taille humaine, précise et cohérente.

UE18 ou Zeus XRA:

Image


Comme les Zeus on pourrait qualifier ces Intras de mid-centric. Comme pour les Zeus il y a dans le médium et l’aigu une richesse dans la restitution des micro détails, une analyse fine et précise de ce registre mais la ou les Zeus utilisent un microscope électronique pour ne pas rater la moindre demi croche, les UE18 n’utilisent qu’une simple loupe. Le rendu est donc moins analytique mais plus musical pour mes goûts. Le grave est plus présent et mieux texture que sur les Zeus et la scène moins vaste, moins en relief mais tout aussi cohérente.

UE18 ou Fitear 334


En comparant les deux la première chose qui m’est apparu est la différence dans le traitement des aigus: la ou les 334 coupent bas les UE18 s’envolent. Les UE18 apparaissent du coup plus clairs, plus légers et mieux timbres sur les voix que les 334 qui semblent discrètement voilés en comparaison. D’un autre côté le grave des 334 est plus rond, plus présent et plus chaud que sur les UE18 et les amateurs de grave qui ne s’effacent pas et veulent se faire entendre préféreront les Fitear.
La scène sonore des Fitear une fois encore est un peu plus vaste même si les aigus en retrait pourraient laisser penser l’inverse.

UE18 ou W900

Image

On a affaire ici à deux tuning vraiment différents:

Concernant la scène sonore les W900 marquent un gros point, une des plus belle scène sonore que j’ai entendu notamment dans la restitution de sa profondeur, j’ai rarement entendu des Intras capables de positionner aussi bien des instruments d’avant en arrière. La scène est également très large mais avec parfois un petit manque au centre et une latéralisation très poussée.

Concernant le grave les W900 marquent un deuxième point face aux UE18. Même si le driver dynamique n’est pas celui des LX qui parfois écrase tout le reste, il restitue un grave ample, tendu, qui claque et descent très bas sans aucune difficulté et avec une présence et un naturel qui surprend.

Le médium des W900 ne rivalise pas pour moi avec les UE18. Il apparaît plus brut de décoffrage, moins envoûtant et un peut plus dur.

Les aigus sont sur les W900 excellents comme sur les UE18 mais du coup moins raccord avec les médium notamment sur les voix.


UE18 ou Flamenco

Image



Comme pour les W900 deux tuning vraiment différents.

La grande force des Flamenco est d’être à la fois très techniques avec des détails à foison tout en restant très musicaux et une fois de plus mes oreilles en font le constat.

Le grave des Flamenco est plus présent, mieux texturé et plus crédible que sur les UE18 et pourtant reste à sa place sans empiéter comme les LX sur le reste.
Le médium: malheureusement les UE 18 pour moi font mieux. Les Flamenco n’arrivent pas à hisser les voix sur un piédestal comme le font sans difficultés les UE18. Les medium des Flamenco sont un peu plus ternes, plus lourds et moins aérien que sur les UE18. Les aigus sont assez semblables sur les 2 paires: aériens, détaillés et sans aucune acidité.

La scène sonore des Flamenco est unique et les UE18 ne rivalisent pas. Sur les Flamenco on est assis à côté du pianiste, sur les UE18 il reste à distance comme sur les 334 ou les Zeus. Les seuls Intras qui s’en rapprochent sont les W900.


UE18 ou Jomo Samba

Image


Les jomo Samba tout comme les Flamenco sont des Intras qui n’oublient aucun détails mais contrairement au Flamenco sur les Samba ça s’entend et même parfois un peu trop notamment dans le médium aigu avec une tendance comme sur les Zeus ou les Encore à sortir le périscope pour compter les étoiles. Trop de détails tuent le détail et la musicalité en même temps d’ou parfois une pointe d’acidite la ou les Flamenco godillent dans la poudreuse et les UE18 ne touchent même pas le manteau blanc.

Sur les voix le médium des Samba est un peu couvert par un aigu trop démonstratif et trop riche avec par rapport aux U18 une perte de cohérence, de clarté et de musicalité. Sur le grave c’est l’inverse: le grave des Samba est juste pour moi parfait, un peu plus sec et claquant que sur les Flamenco, aigus obligent, plus démonstratif mais descendant un peu moins bas que les grandes sœurs. Sur les U18 il est moins présent mais plus raccord et plus cohérent avec le reste.

La scène sonore des Samba ressemble d’assez près aux Flamenco mais un peu moins intrusive, celle des U18 plus en retrait mais encore une fois raccord avec le reste.


En bref, des Intras qui ne plairont certainement pas à tout le monde mais des Intras qui réjouiront les amateurs de mid-centric avec un côté magique des voix jamais pour moi entendu ailleurs.

Message 06 Oct 2018 10:12

Très bonne idée que la création d'un topic dédié à ces très bon intras.

Les ayant écouté en aveugle et sans avoir rien lu dessus,j'ai vraiment apprécié leur qualités, avec un fit quasi parfait.
Dommage qu'ils soient très difficiles, voire impossibles à trouver en universels.

Je vois bien une publication sur le blog TN, de ce retour  :bravo:

Message 06 Oct 2018 10:22

Avant de les avoir écoutés, j'aurais dit que c'était pas ma came, je suis plus du coté Légend X de la force  :mrgreen:
Grand bien m'en à pris car , un peu comme les Massdrop+, je me surprend à aimer ces intras, je pense pour leur coté assez naturel finalement, rien en trop mais rien en moins, le coté équilibré de la restitution.
Les basses ne sont effectivement pas aussi tape à l'oeil que les LX par exemple ou mêmedans une moindre mesure mes W500 Ahmorph, mais c'est là et bien là.
Et le reste du spectre est à l'avenant, la voie de Diana Krall est un vrai régal contrairement, à mon goût, aux Zeus qui je trouve en font trop sur ce registre.

Reste à voir ce que cela va donner face au CL2  8-)

Message 06 Oct 2018 10:25

Merci de ce super retour !

Ultimate Ears est toutefois une société du groupe Logitech et est donc Suisse après avoir été États-unienne lorsqu'elle a été fondée par Jerry Harvey, et non pas une entreprise singapourienne.

Message 06 Oct 2018 10:32

Merci Vic, je savais qu’ils faisait parti du groupe Logitech mais pensait qu’ils étaient resté à Singapour, je corrige :soumis:

Message 06 Oct 2018 10:41

Très bon retour  :jap:
De très bons intras sans aucun doute. Neutre et transparent sont comme tu le dis les 2 qualités évidentes à leur écoute.
Je partage ton avis sur presque tout, mais je trouve qu'il leur manque un peu de corps, d'épaisseur dans le poids des notes, de matière en fait par rapport à des Zeus ou des Flamenco.

Édit : Et si j'osais, de magie. Un peu comme des PP8...

Message 06 Oct 2018 10:47

Sujet déplacé dans la bonne section

Message 06 Oct 2018 11:02

MrLocoLuciano a écrit:Très bon retour  :jap:
De très bons intras sans aucun doute. Neutre et transparent sont comme tu le dis les 2 qualités évidentes à leur écoute.
Je partage ton avis sur presque tout, mais je trouve qu'il leur manque un peu de corps, d'épaisseur dans le poids des notes, de matière en fait par rapport à des Zeus ou des Flamenco.

Édit : Et si j'osais, de magie. Un peu comme des PP8...

Je comprends bien ce que tu veux dire par rapport aux Flamenco, manque un peu de consistance pour résumer. Je suis d’accord mais je trouve que c’est ce qui en fait un peu la force: c’est un Croze Hermitage plutôt qu’un Côte  Rôtie, ou un Volney au lieu d’un Axel Corton. Bref je préfère les vins un peu moins capiteux et parfois les Intras un peu plus insouciants :loool:

Message 06 Oct 2018 11:07

Je bois pas d'alcool, mais comme je goutte pour pas servir de la merde aux invités, je vois tout-à-fait ce que tu veux dire.
Et c'est effectivement une belle image pour traduire ce que je disais  (Y)

Message 06 Oct 2018 11:11

Si je te disais que je ne bois que du Perrier tu ne me croirais pas et c’est pourtant la verite :DD. J’ai juste goûté un peu tout pour me faire une idée mais n’en bois jamais, pas amateur pour 2 sous. :loool:

Message 06 Oct 2018 11:31

Tu vois qu'on a des goûts en commun !!  :loool:

Message 06 Oct 2018 13:01

Deux amitiés gâchées en 30s :$
Je sors,oups!  :loool:
En tout cas un excellent retour de plus :jap:

Message 07 Oct 2018 13:00

UE18 ou Jomo Samba ajouté :DD
Page 1 sur 1