Message In Ears Prophile P8, Jomo Samba ou Ultimate Ears 18+ pro V2? 30 Oct 2018 22:17

Fabaaroan avait déjà fait dans le blog une excellente revue de ces intras, pas question de faire un doublons mais juste de vous livrer quelques impressions de ces intras seuls et comparativement aux UE18 et aux Jomo Samba avec lesquels ils ont quelques points en commun.

Pour éviter d’induire des biais je les ai comparé les trois avec leurs câbles stock et tips jomo pour les Samba, JVC pour les deux autres.

J’ai obtenu avec les 3 un fit parfait avec à chaque fois des embouts L.

1/ les prophile P8. J’ai commencé mes écoutes d’abord avec les switches baissés puis en jouant avec pour terminer toutes voiles dehors.
Comme le rappelait Mr Locco ces intras, switches baissés on vraiment un tuning référence de chez référence. Ils semblent totalement linéaires de bas en haut, rien ne dépasse et rien ne manque.

Ennuyeux ou pas un tuning référence?

On pourrait le penser car on ne retrouve pas à la première écoute les basses des Legend X ou des Hyla CE5 ni les aigus des Zeus ou des Kaiser encore. On ne retrouve pas le soundstage des Lcdi4 , des U18 ou des W900 ni les medium des UE18 ou des Fitear.

On trouve quoi alors?

Une belle cohérence de l’image sonore doublée d’un réalisme inhabituel des enregistrements dont on a l’habitude.

Rien n’est surjoué, aucun intervalle fréquentiel n’essaie de se tirer la part du lion. Tout semble bien en place avec des timbres qui semblent juste naturellement et sans en faire de trop.
L’inverse d’intras waou, mais comme disais loco assez justement ce sont des intras avec lesquels on a une idée de comment ça doit sonner.
Ils sont légers, ne procurent aucune fatigue et sont caméléon comme les Flamenco en se mettant avec une grande facilité dans l’équilibre tonal de l’enregistrement. Je me suis amusé à écouter plusieurs pianistes jouant sur 3 types de piano différents: Steinway, Yamaha, Bosendorfer et Faziola et bien on entend assez nettement la différence des timbres entre Steinway, Yamaha et Faziola: le rendu un peu sourd du Yamaha, plus clinquant du Faziola et la résolution superbe du Steinway. Plus compliqué je l’avoue avec le Bosendorfer qui a des similitudes avec Steinway.

Sur du classique: les instruments sonnent juste, avec des timbres très neutres, doux et une résolution très élevée. La restitution est à la fois pleine et cristalline, empreinte d’un grande douceur et sans aucune agressivité des aigus pourtant parfaitement présents. La construction de la scène sonore rappelle un peu celle des Sony EX1000 mais avec de  meilleurs transitoires et une résolution que je trouve également supérieure.

Sur du Jazz, blues et rock: j’ai effectivement mis les 2 switches en boost pour apporter un peu de matière et de dynamique supplémentaire en bas, et de contours aux instruments amplifiés par un meilleurs détourage.

Sur des enregistrement comme l’avant dernier live de Johnny, Eagles, oscar Peterson, Sinatra et l’orchestre de Basie, Peter gabriel, genesis...les lives sont d’une aération peu commune, les grave n’ont rien à envier à des drivers dynamiques, il est lourd, descend bien et cogne quand il faut. Les aigus sont détaillés sans en faire de trop et surtout sans aucune sifflante ou mise en avant.

PP8 versus Samba et UE18

Sur du classique sans rentrer dans les détails des enregistrements écoutés qui sont toujours les mêmes les PP8 sont constamment au dessus: les UE 18 vont manquer de présence en bas sur les grandes formations orchestrales et les Samba vont légèrement colorer les cordes par rapport aux PP8. Certains préfèreront mais ça ne me semble pas être la réalité.

Eagles: hell Freezes over. Hotel California et Desperado. Les PP8 font jeu égal avec les Samba. Les UE18 manque un peu de crédibilité en bas mais sont les meilleures des 3 sur les voix.

Oscar Peterson: Sinatra. Je préfère les PP8 pour le naturel très engageant de la restitution, le piano plus solide que sur les 2 autres. La cymbale qui rythme bien cet enregistrement est plus présente sur Samba et UE18, par contre la contrebasse manque de profondeur avec les UE18. Les Samba pourraient réaliser la prestation parfaite mais en écoutant les PP8 l’impression de douceur et de naturel semble plus juste.


Johnny Cash, at Folsom prison. Live. UE18 sans hésiter pour la voix de Cash littéralement envoûtante sur les UE18. Les micro détails dans l’intonation, le timbre de sa voix, l’incroyable relief qu’elle prend avec les UE18 laisse les deux autres paires un peu en retrait.

Maxime Le Forestier, plutôt guitare: UE18 et Samba. Ce sont ces deux paires qui arrivent le mieux à restituer 4 guitares jouant ensembles. Quelques notes que j’entends parfaitement sur les 2 premiers demandent de tendre l’oreille pour les identifier avec les PP8.

Aretha Franklin, yeah!!!!

L’enregistrement n’est pas parfait et du coup les PP8 se démarquent en donnant de la matière en bas moins présente sur les UE18. Les Samba sont également bon mais ça coule moins qu’avec les PP8 par la voix un peu plus appuyée et des aigus insuffisamment contrebalancés par le grave.

Sting live in Berlin. PP8 pour la restitution de l’ambiance, une belle image et des graves superbes. Samba pour les détails, l’excellente dynamique mais une écoute un peu plus fatigante sur la durée. U18 encore une fois, le bas sur un live comme celui ci est insuffisant pour être crédible.par contre la voix est la meilleure des trois.

Bob Walsh en spectacle: PP8 puis samba et U18 pour les mêmes raisons.

Higelin à Mogador: sur ce live ou Higelin fait le spectacle les UE18 donne une restitution ciselée et très crédible de cette voix parfois cassée et rauque. La voix d’higelin est d’une présence et d’un réalisme presque parfait. Sur les PP8 elle manque de rugosité, sur les Samba elle fini par fatiguer.

Michel Jonasz en concert: Samba puis PP8 et UE18.
Ce très bel enregistrement fait la part belle au jazz et au groove. Les Samba sont vraiment au top sur la batterie de Manu Katché, ça claque très bien, la basse est superbe de rapidité et de rythme, les PP8 sont un peut a la traîne, ils paraissent un peu trop sage, les UE18 ont du mal, batterie et guitare basse ne sont pas au mieux sur les UE18.

Les PP8 sont d’excellents intras qui passent vraiment partout avec un plus pour classique et Jazz alors que les UE18 sont au top sur tout ce qui est vocal et moins à l’aise quand ça gronde en bas. Les Samba sont toujours excellents mais parfois un peu fatiguant a la longue, moins référence que les PP8 mais un peu plus détaillés en haut et dynamiques en bas.

Pour la polyvalence:
PP8 puis Samba et UE18

Les voix:
UE18 puis PP8 et Samba

Grandes formations orchestrales:
PP8 puis Samba et UE18

Jazz: PP8 et Samba puis UE18

Classique: PP8 puis UE18 et Samba

Message 30 Oct 2018 22:24

Une histoire d'amour ?!
Pourquoi pas de comparaison avec les Flamenco ?

Message 30 Oct 2018 22:25

Merci du retour.
Donc prochain objectif : écouter ces pp8 ;-)

Message 30 Oct 2018 22:38

Merci Popof pour ce retour. Mais quelles sont tes impressions générales sur les PP8 ? Perso j'ai trouvé nettement plus cohérentes que nombres d'intra TOTL à au moins 2k si ce n'est pas plus, notamment au niveau du grand soundstage qu'il présente. Mais il y a une VRAIE finesse dans les médium et les aigus qui à elles seules remportent la mise. Pour moi, le switch bass "on" amène de la matière dans le bas-médium et c'est le bienvenue. Mais on est d'accord, c'est équilibre au naturel c'est de l'or.

Message 30 Oct 2018 23:14

Super retour popof :)
Merci

Message 30 Oct 2018 23:19

MrLocoLuciano a écrit:Une histoire d'amour ?!
Pourquoi pas de comparaison avec les Flamenco ?

On est pas dans des gammes comparables :loool: mais je vais le faire cette semaine  :DD

Message 30 Oct 2018 23:35

Ringo2014 a écrit:Merci Popof pour ce retour. Mais quelles sont tes impressions générales sur les PP8 ? Perso j'ai trouvé nettement plus cohérentes que nombres d'intra TOTL à au moins 2k si ce n'est pas plus, notamment au niveau du grand soundstage qu'il présente. Mais il y a une VRAIE finesse dans les médium et les aigus qui à elles seules remportent la mise. Pour moi, le switch bass "on" amène de la matière dans le bas-médium et c'est le bienvenue. Mais on est d'accord, c'est équilibre au naturel c'est de l'or.

Salut Ringo, pour moi les meilleurs intras dans certes fourchette de ce que je connais:

Je les préfère aux Fitear 334 car meilleure extension en haut, grave mieux tenu et un naturel et une cohérence assez inhabituelle.

Je ne connais pas les Andromeda qui pourrait être comparés.

Par rapport aux W900 l’image est un peu moins spectaculaire, le grave moins tenu que sur les W900 mais je préfère le médium aigu des PP8, leur rendu d’un naturel surprenant et la cohésion de l’ensemble.

Par rapport aux UE18, les voix sur les UE18 sont ce que j’ai entendu de mieux. Les PP8 ressemblent un peu au UE18 pour le versant neutre et naturel avec un médium qui va plus loin sur les UE18 et un meilleurs grave sur les PP8 mais ils ont des similitudes: la douceur, la neutralité et la signature.

Par rapport aux T8ie qui sont d’une gamme inférieure les PP8 sont plus naturels et plus neutres mais les T8ie sont de redoutables all rounders malgré leur petite taille. Avec un câble argent c’est vraiment excellent. Des voix un peu en avant par rapport aux PP8, une très belle image, un grave puissant et qui descent bas, une extension un peu limité en haut. Par contre ils sont sensible et fonctionnent à merveille en Bluetooth avec le AK XB10.

Par rapport aux Samba: à mon avis ça va dépendre de ses préférences musicales. Je ne connais pas le métal et les musiques alternatives mais je ne serai pas surpris que les Samba raffle la mise. Les Samba sont des étalons fougueux à côté des PP8 et ce ne serait pas étonnant que sur du rock dur et autre ça passe très bien.

Par rapport aux Phantom: les phantom ont un tuning que je suis incapable de définir. Je ne comprends pas bien ce que Jack Vang a voulu faire avec ce modèle. Autant je comprends les Zeus: bright référence, ou les LX: basshead, autant la je ne sait pas. Pour mes goûts les PP8 sont loin devant.

Message 30 Oct 2018 23:48

Le haut médiums des PP8, t'as mis le doigt dessus  :jap: ! A mon avis mon Popof, il lui faut un câble bien burné pour lui ouvrir les qualités qu'il a sous le capot.

Message 31 Oct 2018 08:44

Joli retour  (Y).
Tu as pu faire quelques comparos sur de l'électro ?

Message 31 Oct 2018 08:56

manu2020K a écrit:Joli retour  (Y).
Tu as pu faire quelques comparos sur de l'électro ?

Oui, je trouve que tes retours manquent cruellement de références métal également  8-)
Sinon, pour avoir écouté ces pp8 il y a fort longtemps, il me semble que ma préférence arrivait au ue18, un peu moins "propre sur eux".

Message 31 Oct 2018 09:05

iranon a écrit:
manu2020K a écrit:Joli retour  (Y).
Tu as pu faire quelques comparos sur de l'électro ?

Oui, je trouve que tes retours manquent cruellement de références métal également  8-)
Sinon, pour avoir écouté ces pp8 il y a fort longtemps, il me semble que ma préférence arrivait au ue18, un peu moins "propre sur eux".

Ils comportent évidemment ce gros biais. J’ai essayé mais franchement je n’y arrive pas et je ne sais pas comment ça devrait sonner. Autant le classique, le jazz et les voix j’ai des références à quoi m’accrocher, pour le reste, n’allant jamais en écouter je serais à côté de la plaque :loool:
Concernant UE18 versus PP8 c’est effectivement totalement possible. Les deux ont une signature assez proche et très référence. La grosse différence se trouve en bas si l’on utilise le boost avec plus de matière sur les PP8. Boost baissé et si l’on se concentre sur le milieu du spectre la résolution est pour moi meilleure sur les UE18.

Quand j’ecoute avec des intras ou au casque, je ne me demande pas en premier si j’aime ou pas mais si il existe une ressemblance avec la réalité qui est souvent enjolivée par pas mal d’intras ou casques. Les U18 c’est beau mais irréel, les LX c’est impressionnant en bas mais à côté de la plaque sur l’ensemble.
Les Lcdi4 c’est spectaculaire sur l’image et le grave mais la résolution des médium est loin derrière les UE18. Les Fourté c’est magnifique sur des instruments séparément mais il ne faut pas qu’ils jouent ensemble.

Message 31 Oct 2018 09:07

Hello,

Questions pour les pp8 ,

Quels embouts (si tu peux préciser la taille) et quel(s) câble(s) utilisés stp ?

Je suppose sinon écouté avec sp1000 + Hugo2 ?

Merci  :jap:

Message 31 Oct 2018 09:20

DaveStarWalker a écrit:Hello,

Questions pour les pp8 ,

Quels embouts (si tu peux préciser la taille) et quel(s) câble(s) utilisés stp ?

Je suppose sinon écouté avec sp1000 + Hugo2 ?

Merci  :jap:

Salut Dave. Sur les PP8 embouts JVC L ( une fois de plus), câble stock pour les 3 pour essayer de les comparer tel qu’ils ont été prévu et SP1000 seul pour la source.

Message 31 Oct 2018 09:40

En tout cas, moi, je sais quel sera mon prochain comparatif, ayant été impressionné par les UE18 :mrgreen:

Encore une fois c’etait rapide, mais tu as peut être raison.
Peut être que le rendu était enjolivé.
On verra lors d’un test plus approfondi.

Merci en tout cas pour toutes ces comparaisons.

Message 31 Oct 2018 09:51

Merci pour ce retour Popof94, c'est limité aux genres que tu connais mais très parlant sur la restitution de chacun des IEMs utilisés et cela explique beaucoup de choses quant aux choix et préférences que tu as.
Petite précision à propos du Phantom, Jack Vang n'est que le commercial d'Empire Ears, ce sont ses parents qui sont à la tête de la société et plus particulièrement son père au tuning des IEMs. Le Phantom reflète les attentes de certains professionnels plus que des audiophiles qui étaient censés se tourner vers les Legend X (bass) ou Zeus (bright). Il n'est pas étonnant que le tuning soit déconcertant, c'est souvent le cas des ears qui n'ont pas vocation à être consensuels : l'EM32 en est un très bon exemple. Je te rejoins complètement sur l'aspect irréaliste, sinon moins réaliste, de la restitution.

Tout cela pour dire que vous seriez très heureux avec des SE5 Ultimate toi et Ringo2014.