Message Re: Massdrop x THX AAA 789 Linear Amplifier 12 Jan 2019 19:10

Si je ne me trompe pas ce n'est pas du véritable symétrique (c'est du "fully differential", je ne sait pas ce que cela signifie) dans le cas du thx.
https://www.youtube.com/watch?v=qV8hgxQrJiw à 3'

Message 12 Jan 2019 21:21

A ma connaissance, cette question n'a toujours pas été vraiment tranchée. Sur AudioScienceReview, quelqu'un a cru distinguer un point d'asymétrisation juste avant le contrôle du volume, le circuit se redédoublant ensuite... mais ce n'est apparemment qu'une impression fondée sur un examen des photos d'armim.

Message 12 Jan 2019 22:06

Je le test sur la sortie XLR4, n'ayant aucune raison de me pencher sur la sortie SE. D'autant que j'ai choppé le petit adaptateur 2.5/XLR4 sur massdrop pour les intra donc voilà. Après c'est comme tout, si le but est d'optimiser un ampli a 300 balles avec un dac a 1000€ c'est pas ma démarche. Mais cette taille d'ampli est parfaite sur mon bureau, il a 3 niveaux de gain c'est parfait pour moi et en plus il est full black...  Avec un IDSD Nano black ça donne un rendu juste assez doux et transparent pour aborder n'importe quel style de musique, et le meilleur c'est qu'à mes oreilles il est un peut plus complémentaire que le LCX avec mon Beyer 990DM trafiqué hihi..

Non je n'ai pas comparé les dac en sortie symétrique ou non, j'ai écouté et switché entre les dac et voilà.. D'ailleurs je ne crois pas au symétrique comme solution universelle, parfois c'est mieux sur un matos et parfois non. Il suffit de poser ses oreilles sur du matos non asymétrique comme du Hugo 2, du Viva 845 ou encore un IDSD Black pour le constater. Tout comme avec certaines marques comme AK je ne passe qu'en symétrique  :jap:

Message 13 Jan 2019 23:00

My two cents, je me plante peut-être complètement, mais je ne pense pas.

namicoso a écrit:Si je ne me trompe pas ce n'est pas du véritable symétrique (c'est du "fully differential", je ne sait pas ce que cela signifie) dans le cas du thx.
https://www.youtube.com/watch?v=qV8hgxQrJiw à 3'


Le problème du "symétrique", c'est qu'on met dedans tout et n'importe quoi...
Les acceptions généralement utilisées sont les suivantes :
- 1 sur la source : génération de deux signaux en opposition de phase, avec une masse séparée, le tout par canal
- 2 sur les liaisons : transit de deux signaux en opposition de phase, avec une masse séparée, le tout par canal
- 3 sur les amplifications : amplification en double mono, avec masse séparée ("dual mono"), et sortie symétrique (pentaconn, 2*xlr3, xlr4, etc.)
- 4 sur les amplications encore : amplification différentielle, avec deux rails d'amplification par canal, à partir d'un signal symétrique (voir #2) ou à partir d'un signal asymétrique symétrisé en entrée (on parle de "differential" ou de "push/pull" puisque les rails d'amplification sont de polarité opposée).

Il faut noter que, pour un casque ou une paire d'enceinte, d'un point de vue électrique, il n'y a aucune différence entre le 3 et le 4. Que les choses soient claires.
S'ils parlent d'un ampli "fully différential", pour moi, cela signifie qu'il est symétrique top to bottom, avec une solution d'amplification différentielle (#4).

Dernière précision : on voit que des solutions 3 et 4, seule la 4 mérite vraiment le nom de "symétrique". Pourtant, l'adoption de la solution 3, avec un connecteur symétrique sur une amplification NON différentielle, mais à masse séparée, apportera très souvent, déjà, un gain qualitatif.

C'est pour ça qu'on voit certains amplis, à tube surtout (à cause des transfos de sortie) n'accepter QUE des connexions symétriques même s'il s'agit d'amplificateurs "single ended", c'est à dire avec un seul rail d'amplification par canal (j'ai mis du temps à le comprendre).

Message 14 Jan 2019 02:29

Merci pour ces précisions, burndav. :jap: