Les écouteurs intra-auriculaires universels  Le marché des écouteurs intras dits « universels » est toujours aussi dynamique au fil des ans. A noter cette année la belle présence de la marque « Campfire » dans le Guide de Noël : elle a frappé un grand coup dans le coeur (et les oreilles) des TNiens ! Tout comme Shure, avec […]

Guide de Nöel 2016

Les écouteurs intra-auriculaires universels

 

Le marché des écouteurs intras dits « universels » est toujours aussi dynamique au fil des ans.
A noter cette année la belle présence de la marque « Campfire » dans le Guide de Noël : elle a frappé un grand coup dans le coeur (et les oreilles) des TNiens ! Tout comme Shure, avec ces intras de type « électrostatique », une réussite à saluer à la hauteur de l’exploit que cela représente.
On vous en dit plus dans les lignes qui suivent !

 

Joyroom E107

A qui cherche un pendant des Letv All-metal avec une signature chaude et dynamique, les Joyroom E107 offrent beaucoup, énormément même, pour la dizaine d’euros qu’ils coûtent.
Leur présentation et leurs accessoires, d’abord, sont dignes du milieu de gamme, avec un cartonnage à rabat aimanté comprenant quatre paires d’embouts, une pince à chemise et une pochette de rangement en simili-cuir. La qualité de fabrication des intras eux-mêmes est à l’avenant : leur coque des plus réduites est entièrement en métal, leur jonction avec le câble bien protégée, le jack comme le séparateur sont sobres et de bonne facture. Le tout donne une impression de solidité et cela garantit un grand confort de port.
Dans la coque de ces intras, ensuite, se cache un micro-driver dynamique parmi les mieux réglés en-dessous de 100 €. Doté d’une signature en V descendant, il délivre des graves charnus et percutants, très présents sans être envahissants, des médiums un peu en retrait et froids mais que le rodage remet en avant et des aigus alliant clarté et définition.
Mais le plus frappant dans la restitution des Joyroom E107 est leur très grande résolution : bien que résolument « basseux », ils présentent un niveau de détail assez étonnant pour leur signature (et pour leur tarif, bien sûr). Leur soundstage, notamment, quoique un peu brouillon dans l’étagement des plans en profondeur, est particulièrement discriminant dans sa dimension latérale, avec une séparation très tranchée des sources dans le panoramique.
Toutes ces qualités font des Joyroom E107 de merveilleux compagnons de balade en environnement bruyant, surtout si on leur adjoint des embouts permettant une insertion profonde tels que les Spinfit.

sans-titre

Onkyo E300

Onkyo – qui s’est fait connaitre dans l’univers des intra-auriculaire avec un des premiers (et longtemps le meilleur) hybride du marché dans le HDG – revient avec ces E300 beaucoup plus abordables à 50€ mais non moins intéressants.
Les E300 sont des intras en aluminium composés d’un unique driver dynamique de 8.9mm de conception semi-fermé. Ils sont dotés d’un câble tressé tangle-free non détachable de 1.2m équipé d’une télécommande et d’un micro. Ils sont fournis avec 3 paires d’embouts silicone. Leur forme et leur compacité font qu’ils iront bien pour tout le monde même s’ils ne seront excellents chez personne.
Sur le plan audio maintenant deux choses m’ont marqué, le niveau de détail délivré que je n’avais jusqu’alors croisé que sur des modèles bien plus onéreux (Noble Savant et ACS Evolve) ainsi que leur équilibre tonal qui leur octroie la signature la plus équilibrée qu’il m’ait été donné d’entendre tous intras confondus (que j’ai testé bien sûr). La scène sonore est bonne (équivalente à celle des LAM) tout comme la séparation et le placement des instruments (avec un bémol tout de même, un coté fouillis/brouillon commence à poindre lorsque le rythme s’accélère et/ou lorsque beaucoup d’instruments entrent en jeu surtout dans le bas du spectre). Bref, du tout bon !
Du tout bon mais. Et oui il y a un mais : Onkyo impose (ou tout du moins incite) à porter ces E300 avec le fil vers le bas, lequel fil est en sortie d’oreillette pris dans un « guide-câble » en plastique semi-rigide qui pourra être source d’inconfort voire de douleur chez certains et qui, de plus, produit des désagréments microphoniques. Malgré tout, au tarif demandé vous trouverez difficilement mieux.

 

 

sans-titre

Campfire Nova

Campfire est la marque d’intras conçue par la célèbre marque Alo Audio, et comme pour tous leurs produits, la qualité de finition est irréprochable. Le corps de ces intras est en métal usiné, ils ont un profil angulaire qui donne un aspect industriel ; et la finition est excellente, tout comme l’est son bundle.
Ces intras ont une signature sonore très transparente et équilibrée, le grave n’a aucune emphase, il est punchy, rapide et texturé. Le médium est la partie la plus réussie de ces intras, avec une superbe transition entre le bas-médium et le haut-médium. Les voix sont magnifiques, voluptueuses et organiques, c’est très impressionnant dans cette gamme de prix. Les aigus quant à eux ne sont pas du tout agressifs même si, comparés à leur grand frère les Andromeda qui excellent dans ce domaine, je trouve qu’ils manquent un peu d’extension. La scène sonore est assez large avec une profondeur correcte qui suffit à donner un effet hors de tête, la séparation des divers instruments et l’étagement des plans est excellente.
C’est selon moi le meilleur intra dual-BA de l’année dans cette gamme de prix, tout simplement ! Des intras équilibrés, sans emphases, transparents avec une magnifique articulation entre les différents registres et une très bonne capacité à retranscrire une image sonore cohérente. Ils sont très versatiles selon les genres de musique mais peuvent manquer pour les « bass lovers » de grave dans la quantité. Un autre reproche que je peux leur faire est la forme de ces derniers, ainsi que leurs grosses canules qui ne « fit-eront » pas à tout le monde.
Les Nova sont les petits frères des Andromeda par leur philosophie, et si vous n’avez pas les moyens pour les Andromeda, les Nova seront une très bonne alternative.

95acc608_new-nova-image_sm

Campfire Andromeda

Oui, en effet, encore un Campfire ! En effet, ils ont été un véritable coup de cœur cette année 2016 pour de nombreux audiophiles.. Comme pour les Nova le corps de ces intras emprunte le même design et l’excellente finition à l’exception de la couleur qui est d’un magnifique vert émeraude métallisé.
La signature sonore est transparente, équilibré et très versatile. Le point fort de ces intras selon moi est son grave, un grave qui descend bas, impactant, plein, texturé et très organique ! Oui, ça ne sonne pas comme les multi-BA habituels ! Un médium naturel, riche avec des timbres sonnant justes avec beaucoup de matière. Des aigus dépourvus d’agressivité et ayant une extension plus importante par rapport à la concurrence, c’est vraiment ce que j’ai pu entendre de mieux dans des intras utilisant les drivers balancés. La scène sonore est assez profonde et ample, une superbe précision dans l’étagement des différents plans sonores, ainsi que dans la séparation nette des instruments.
Vous l’avez compris ce fût un coup cœur et une vraie nouveauté dans le domaine du BA en terme de performance. Ce sont des intras dans la continuité des Nova, tout en mieux bien entendu. Très transparents et équilibrés sans tomber dans le monitoring, ils restent très musicaux et immersifs. Ces intras ont comme grosse qualité une importante résolution, une superbe transition entre les divers registres, ainsi qu’une extension hors norme.
Leur principal défaut est leur grosse sensibilité qui peux causer du souffle sur certaines sources, la non-permissivité sur les qualités de musique, ainsi que le même problème que les Nova : le fit qui peux poser problème pour certains, en raison de leur forme particulière.

andromeda-green-1-898x1000

Shure KSE1500

Après Stax et ses SRS-002, Shure propose à son tour sa vitrine technologique dans le domaine électrostatique nomade et l’essai est bel et bien transformé. Mais le prix stratosphérique de 3000€ tiendra malheureusement à distance la plupart des passionnés et des curieux. Heureusement, le résultat sonore est à la hauteur des ambitions !
Contraints par une technologie très difficile à mettre en œuvre sur des intras, les KSE1500 se présentent comme un combiné DAC/AMP + écouteurs. Indissociables, ils possèdent donc le compromis de ne pas permettre d’évolution possible. Le DAC/AMP possède une entrée analogique (jack 3.5) et une entrée micro-USB, compatible IOS et Android. Très simple d’utilisation, il propose même un équaliseur paramétrique sur quatre bandes. Les intras, quant à eux, possèdent une coque très similaire aux SE846 avec cependant un câble beaucoup plus imposant qui se termine par un imposant connecteur droit, propriétaire.
Malgré cette qualité de construction, les impressions des premières minutes d’écoute sont mitigées, voire décevantes. Très peu démonstratifs, ils se révèlent pourtant d’une résolution hors norme. Très équilibrés sur toute la bande passante, cette transparence inhabituelle amène une nouvelle dimension dans la séparation des instruments sur des intras. Le naturel sur les voix, la fluidité du message sonore et la séparation des différentes pistes de chaque enregistrements deviennent alors addictives. On se surprend à redécouvrir sa discothèque. Et il devient simplement difficile de repasser chez la concurrence…

151023-shure-kse1500_2-620x500

 

25 réponses à “Guide de Nöel 2016

    1. Hello you have a fantastic website over here! Thanks for sharing this innetesritg stuff for us! If you keep up this good work I’ll visit your weblog again. Thanks!

  1. Impressionnant, riche, intéressant et super complet !

    Merci à tous les contributeurs pour ce travail de qualité !

    longue vie @TN !

  2. Pas du tout d’accord avec vous pour les Joyroom E107.

    Pour moi, c’est de la merde en barre ! Je regrette de les avoir pris, mais bon pour 10€…
    Mais je ne les conseil pas tout de même.

      1. Les aigus sont à mon goût trop aigus voire agressives… Les basses quand à elles, ressemblent un peu à de la basse made in Beats By Dr Dre, bien baveuse et débordantes, bien grades en fait.

        Le reste j’ai pas testé, maintenant si tu veux une valeur sûre en écouteurs boutons, les Jiushao E300 !!! Du lourd !

        J’avais aussi pris les VE Monk sur les « conseils » du forum, pareil, je ne vais pas dire que c’est de la merde, mais à côté des Jiushao, y a pas photo, ces derniers sont nettement meilleurs !

  3. A place de faire le comique de service, indique moi plutôt où je peux me m’acheter Seafh 32Ohms.

    D’ailleurs petit avis perso mais qui je pense en aideront plus d’un, s’il était possible de fournir au moins un site marchand pour chaque casque que vous recommandez ce serait bien.

    Parce qu’impossible de trouver les :
    – Seafh
    – Elibud Sabia V2
    – TY Hi-Z HP400S

    Pas testé les autres.

    1. Les Elibud, comme cela est d’ailleurs indiqué dans la notule qui leur est consacrée, lien à l’appui, étaient commandables naguère sur le compte FaceBook d’Eli Audio. Ils ne sont plus fabriqués aujourd’hui mais on pourra se procurer leurs successeurs, les V3, par le même biais.
      Toutes les autres oreillettes sont proposées sur Aliexpress ainsi que sur certains sites d’exportateurs « connus » comme Gearbest, Penon Audio, etc…

      1. Dark,
        T’es toujours au TOP, l’un des mecs les plus sûrs ici (avec sans doute Woopie et Darktores), vous je vous aime mes petits BB !!! lol

        Bizarrement j’ai pas trouvé les « Seafh 32 Ohms » sur aliexpress, je vais regarder de nouveau ou sur un autre site.

        Question, est-ce qu’ils ressemblent aux Jiushao, voir en mieux ?

        Merci et bonnes fêtes de fin d’années !

  4. Alors jusqu’à maintenant, je croyais que les rois étaient les Jiushao E300 et qu’ils étaient indétrônables… Mais je viens de recevoir mes Seafh 32 omhs (10 balles sur Aliexpress), écoutez, je viens de les déballer, ils ne sont mêmes pas rodés et c’est juste déjà magique !!! Mais pourquoi dépenser plus franchement !?

    C’est un truc de ouf ces écouteurs !!! Il faut que je compare bien comme il faut avec les Jiushao, mais le challenger risque de prendre la place du numéro Uno !

    Je vous tiens au courant !

  5. Merci beaucoup pour ce guide qui m’a permit de découvrir le topping nx5 maintenant accouplé à mon X1, je suis ravi!
    :jap:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

:D :-) :( :o 8O :? 8) :lol: :x :P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: :wink: :!: :?: :idea: :arrow: :| :mrgreen: