Les casques sédentaires  2016 a confirmé la vitalité dont fait preuve le marché du casque audio et l’année s’est déroulée dans la continuité, entre renouvellements et nouveautés. Chez l’allemand Beyerdynamic, les DT ont subi un renouvellement de gamme pendant que du côté de Fostex une troisième itération du planar T50 voyait le jour et que […]

Guide de Nöel 2016

Les casques sédentaires

 

2016 a confirmé la vitalité dont fait preuve le marché du casque audio et l’année s’est déroulée dans la continuité, entre renouvellements et nouveautés.
Chez l’allemand Beyerdynamic, les DT ont subi un renouvellement de gamme pendant que du côté de Fostex une troisième itération du planar T50 voyait le jour et que le célèbre TH900 recevait sa propre mise à niveau également.
D’autres marques ont continué de renforcer leur présence sur le marché à l’instar du russe Kennerton (taux de pénétration grandissant sur TN !) ou du chinois Hifiman (enrichissement de l’offre) et pour couronner tout ce chaudron musical bouillonnant, c’est Focal finalement qui viendra surprendre son monde en seconde partie d’année.
L’offre en casques sédentaires est aujourd’hui une sacrée mêlée où il sera de plus en plus nécessaire de jouer des coudes pour se faire un nom comme une place de choix.

 

Fostex T50RP MK3

Avec son look industriel, sa construction simple, la troisième itération des T50 RP n’a pas grand chose à voir avec les casques de conception plus récente. Et ce n’est pas l’ajout d’une touche d’orange sur les cups ou sur l’un des deux câbles détachables (dont l’un de 3 mètres) qui changera la donne : le Fostex T50 RP MK3 est un casque semi ouvert, issu du monde professionnel. Reste qu’il est également le plus accessible des casques orthodynamiques puisqu’on le trouve aux environs de 140 euros.
Le Fostex propose une très belle définition, toute en douceur, nuances et subtilités. Il délivre une image stéréophonique correctement spatialisée et posée tout en fournissant des détails sans verser dans l’analytique.
Il est toujours d’une agréable douceur notamment grâce à des médiums délicats et fins qui font la part belle aux voix ainsi qu’aux cordes. Le haut du spectre est ouvert et aéré, dénué d’acidité ou de dureté.Ne lui manque que des graves plus charpentés et plus profonds pour mieux répondre à ceux qui attendent une réponse accentuée en matière de sous – graves.
En terme de signature et toute proportion gardée, on se rapproche de ce que peut proposer Sennheiser avec son HD650 ou Hifiman avec le 400i. A noter d’ailleurs que comme tout casque sédentaire, le MK3 se comportera logiquement mieux correctement amplifié que sur un baladeur. Solidement construit, relativement léger le T50 RP MK3 constitue un choix raisonnable pour qui aime les signatures plutôt douces et centrées sur les médiums. Enfin, comme ses prédécesseurs le Fostex est un casque qui se prêtera volontiers au modage : Amoureux du « DIY » ce casque est fait pour vous !

fostex_rpmk3_series_t50rp_mk3_stereo_1180066

 

Pandora Hope VI

Le casque Pandora Hope VI s’appelle désormais Sonorous VI Il a la particularité d’être équipé d’un transducteur dynamique de 50 mm et d’un transducteur à armature équilibrée. De faible impédance, on peut facilement l’associer à des équipements peu puissants.
La nouvelle version corrige le problème de glissement des cups et remplace les pads B par les pads A (ceux du Sonorous IV), plus épais et plus fermes.
Cette modification a un impact sur le son, les pads A permettent d’avoir plus de basse et d’augmenter la scène sonore déjà très large pour un casque fermé.
Les pads B, appelé aussi « soft », rapprochent vos oreilles du transducteur à armature équilibrée. Cela donne un son plus cohérent, intime avec beaucoup de détails. Les guitares sont merveilleuses, les aigus ne sont jamais agressifs, les chansons à voix seront un régal.
Les basses ont de l’impact avec même du rumble si on monte le son très fort. Car oui attention, ce casque est tellement bon et entrainant qu’il invite à monter le volume par plaisir alors faites attention à vos tympans. Il est, par contre, assez intransigeant avec les mauvais enregistrements.
La signature particulière de ce casque plaît souvent aux personnes qui aiment écouter avec des enceintes. C’est un casque de moyenne gamme qui sait distiller de grands niveaux de sensations mais qui, techniquement, restera en retrait face à des modèles plus haut de gamme. Si je devais le comparer à l’univers culinaire, je le nominerais dans la catégorie « bistronomie ».

pandora_vi-01

Focal Elear

L’Elear est le plus accessible – 1000 € tout de même – des casques haut de gamme du fabricant français Focal. Sa finition est excellente et son confort exemplaire malgré un poids de 450 g. Seul accessoire livré avec le casque, le câble détachable composé de cuivre OFC est long, robuste et de très bonne qualité.
La réussite de Focal est d’être parvenu à allier dynamique, précision et douceur avec un driver à dôme « M » de seulement 40 mm. Le son de l’Elear est naturel, bien timbré et particulièrement charnu pour un casque électrodynamique. L’équilibre global est remarquable, avec un petit roll-off dans le haut médium qui évite les sibilances. Les basses sont précises, avec un bel impact et une bonne extension. Le médium est superbe et l’aigu est fin et jamais agressif. L’image sonore est assez frontale, notamment sur les voix, ce qui favorise l’immersion dans la musique. La spatialisation est plutôt modeste pour un casque ouvert, mais cohérente entre largeur et profondeur.
L’Elear est facile à driver grâce à sa sensibilité élevée, mais il est préférable d’éviter les amplis chauds. Notez qu’il requiert un rodage inhabituellement long – 100h au minimum – sans lequel il pourra sembler un peu mat et centré sur le médium.
Cette première incursion du fabricant français Focal dans le segment haut de gamme des casques audio est une belle réussite.

focal-elear_3qd_600

Kennerton Odin

Lorsque Kennerton, département haut de gamme de Fischer Audio, annonça la commercialisation d’une gamme complète de casques haute fidélité en 2015, le monde de l’audio s’est tenu dans l’expectative. Le sommet de la gamme porte un nom divin : Odin.
Construit avec des matériaux faits pour durer : métal, bois massif et cuir, il est surtout un planar magnétique 100% « maison ». Kennerton a développé, en partant de 0, un driver de 80mm fait d’un polyamide ultra fin (80µm) mis en mouvement par 10 puissants aimants placés les uns en face des autres en push-pull. Sa faible impédance (35 ohms) et sa grande sensibilité (104db) lui confèrent un sacré rendement.
L’Odin est tonique avec des attaques franches dans le grave et une tension qui assure des transitoires superbes avec le bas-médium. Les basses sont rapides, détourées et parfaitement lisibles. Mais le plus marquant reste sa disposition à donner une incroyable densité à l’écoute. Cela est dû à une reproduction des mediums d’une superbe richesse, sans dureté ni coloration excessive.
Comme sur d’autres planar, les aigus sonnent un peu mats mais l’Odin n’est absolument pas sombre : il ouvre bien dans les hautes fréquences sans être brillant, la scène sonore se déploie avec précision, détails et enveloppement. Il sera préférable de l’associer à une source neutre, sans emphases particulières pour profiter pleinement de ses qualités propres.
L’Odin est un élève doué. Linéaire, vivant et facilement amplifiable, il conviendra à une majorité de styles d’écoute pour peu que vous lui concédiez quelques efforts physiques pour son poids (670grs) et financiers pour son prix : 2490€.

kennerton-3

 


Focal Utopia

La marque française FOCAL n’est pas nouvelle dans notre univers de l’audio-casque.
En 2012 déjà, sa gamme Spirit avait rencontré un franc succès auprès des communautés audiophiles. Au second semestre 2016, une nouvelle déclinaison de produits a été annoncée par le concepteur-fabricant national désireux de s’insérer pleinement dans un marché du casque haut de gamme décidément très florissant.
Et le pari semble réussi ! S’ils sont encore très récents, les casques Listen, Elear et Utopia font déjà beaucoup parler d’eux ici comme ailleurs dans le monde et vous retrouverez, dès à présent, le modèle Elear dans les colonnes de ce guide de Noël 2016.
L’Utopia, en particulier, est le premier casque à utiliser un driver de 40mm fait de béryllium pur exactement comme les enceintes de grand prestige de la marque. Pour une fois, la révolution technologique est à porter au crédit d’une marque française et l’on ne peut que s’en réjouir.
Si son tarif (4000€) en fera une utopie pour beaucoup d’entre-nous, il ne fait pas de doute que les mélomanes sans concession cèderont à son chant durant l’année 2017.
Alors on en reparle l’an prochain : vous pariez ?

focal-utopia_p_600

 

25 réponses à “Guide de Nöel 2016

    1. Hello you have a fantastic website over here! Thanks for sharing this innetesritg stuff for us! If you keep up this good work I’ll visit your weblog again. Thanks!

  1. Impressionnant, riche, intéressant et super complet !

    Merci à tous les contributeurs pour ce travail de qualité !

    longue vie @TN !

  2. Pas du tout d’accord avec vous pour les Joyroom E107.

    Pour moi, c’est de la merde en barre ! Je regrette de les avoir pris, mais bon pour 10€…
    Mais je ne les conseil pas tout de même.

      1. Les aigus sont à mon goût trop aigus voire agressives… Les basses quand à elles, ressemblent un peu à de la basse made in Beats By Dr Dre, bien baveuse et débordantes, bien grades en fait.

        Le reste j’ai pas testé, maintenant si tu veux une valeur sûre en écouteurs boutons, les Jiushao E300 !!! Du lourd !

        J’avais aussi pris les VE Monk sur les « conseils » du forum, pareil, je ne vais pas dire que c’est de la merde, mais à côté des Jiushao, y a pas photo, ces derniers sont nettement meilleurs !

  3. A place de faire le comique de service, indique moi plutôt où je peux me m’acheter Seafh 32Ohms.

    D’ailleurs petit avis perso mais qui je pense en aideront plus d’un, s’il était possible de fournir au moins un site marchand pour chaque casque que vous recommandez ce serait bien.

    Parce qu’impossible de trouver les :
    – Seafh
    – Elibud Sabia V2
    – TY Hi-Z HP400S

    Pas testé les autres.

    1. Les Elibud, comme cela est d’ailleurs indiqué dans la notule qui leur est consacrée, lien à l’appui, étaient commandables naguère sur le compte FaceBook d’Eli Audio. Ils ne sont plus fabriqués aujourd’hui mais on pourra se procurer leurs successeurs, les V3, par le même biais.
      Toutes les autres oreillettes sont proposées sur Aliexpress ainsi que sur certains sites d’exportateurs « connus » comme Gearbest, Penon Audio, etc…

      1. Dark,
        T’es toujours au TOP, l’un des mecs les plus sûrs ici (avec sans doute Woopie et Darktores), vous je vous aime mes petits BB !!! lol

        Bizarrement j’ai pas trouvé les « Seafh 32 Ohms » sur aliexpress, je vais regarder de nouveau ou sur un autre site.

        Question, est-ce qu’ils ressemblent aux Jiushao, voir en mieux ?

        Merci et bonnes fêtes de fin d’années !

  4. Alors jusqu’à maintenant, je croyais que les rois étaient les Jiushao E300 et qu’ils étaient indétrônables… Mais je viens de recevoir mes Seafh 32 omhs (10 balles sur Aliexpress), écoutez, je viens de les déballer, ils ne sont mêmes pas rodés et c’est juste déjà magique !!! Mais pourquoi dépenser plus franchement !?

    C’est un truc de ouf ces écouteurs !!! Il faut que je compare bien comme il faut avec les Jiushao, mais le challenger risque de prendre la place du numéro Uno !

    Je vous tiens au courant !

  5. Merci beaucoup pour ce guide qui m’a permit de découvrir le topping nx5 maintenant accouplé à mon X1, je suis ravi!
    :jap:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

:D :-) :( :o 8O :? 8) :lol: :x :P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: :wink: :!: :?: :idea: :arrow: :| :mrgreen: