a Cette chronique a pour but de présenter une marque, son histoire ainsi que ses produits phares comme ses flops dans l’univers du nomade. Celle-ci est la première, n’hésitez pas à me donner vos avis, suggestions et améliorations possibles ;-). Bonne lecture! a Pour cette première chronique, je vais donc vous présenter la société Cowon. […]

Il était une fois… Cowon!


a

Cette chronique a pour but de présenter une marque, son histoire ainsi que ses produits phares comme ses flops dans l’univers du nomade. Celle-ci est la première, n’hésitez pas à me donner vos avis, suggestions et améliorations possibles ;-). Bonne lecture!

a

Pour cette première chronique, je vais donc vous présenter la société Cowon. D’origine sud-coréenne, son image n’a de cesse d’être encensée dans le petit monde des «audiophiles nomades». J’ai donc pris l’initiative de gratter un peu partout sur le net pour voir d’où vient cette ascension assez fulgurante mais finalement plutôt récente…

Quelques repères…

Créée en Avril 1995 sous le nom de COWON SYSTEMS, la société visait au départ le seul domaine logiciel, avec le développement de JetAudio, qui est encore aujourd’hui livré avec les produits audio de la marque. Ce n’est que dans les années 2000 qu’elle s’est tournée vers la production de baladeurs audio.

Aujourd’hui, son activité réside dans deux domaines principaux qui sont:

– La production d’appareils numériques grand public, avec les lecteurs MP3, PMP, DMB (récepteur radio numérique), et autres GPS (intégré dans certains de leurs appareils)

– Le développement de solutions visant les connexions sans fil internet, les serveurs, le jeu 3D en ligne. et le logiciel multimédia JetAudio.

Elle emploie 180 salariés, ce qui est finalement assez peu et si ses ventes ont stagné entre 2004 et 2008 (avec tout de même un pic en 2005, vraisemblablement dû au X5), elles ont grimpé fortement en 2009 (on passe de 90 Millions de $ de ventes en 2008 à 135 Millions en 2009).

Les présentations étant faites, passons aux choses sérieuses!

Les produits Cowon…

2000:

C’est l’année du premier lecteur MP3 pour Cowon.

  • sortie du iAudio CW100 en octobre.
Cowon CW100
CW100

2001:

  • Suite du CW100 avec la version «S».


  • Le CW200 apporte son lot de nouveautés: il est déjà doté d’un tuner FM et d’un dictaphone.

2002:

  • Le CW300, version améliorée utilisant des piles finit la série des CWxxx.

2003:

  • Sortie de l’iAudio 4 qui intègre pour la première fois les effets BBE.
iAudio 4
iAudio 4

2004:

Cowon sort cinq baladeurs dans l’année. On peut voir cette année comme l’entrée réelle de la marque sur le marché des lecteurs.

  • On note ainsi le U2, petite clé flash, à la finition moyenne mais déjà plébiscitée pour sa qualité sonore.
  • Les G2 et G3 ne sont autres que des versions alimentées par pile du U2. Ils sont par conséquent plus encombrants.
  • L’iAudio 5 remplace le 4, et apporte comme nouveauté notable un écran de 1000 couleurs.
  • Enfin le M3 est le premier lecteur à disque dur de la marque. Il est commercialisé en deux versions, 20 et 40Go et vient concurrencer l’iPod Classic. Sa particularité est de ne pas avoir l’écran sur le baladeur même mais sur télécommande filaire. Il est à l’époque bien accueilli par le public audiophile, la qualité sonore, le support des formats et l’autonomie étant supérieurs au leader de la pomme.
Cowon M3

2005:

L’année du premier succès réel de la marque avec la commercialisation du X5. Mais 2005 voit aussi naître le U3 et le M5, évolutions respectives des U2 et M3 ainsi que l’iAudio F1 et le respecté A2.

  • Le U3 est très proche du U2, avec un format et un design rapproché de son ainé. On note cependant l’arrivée d’un écran couleur, accompagné d’un lecteur vidéo et photo. Cette évolution est plutôt «gadget» étant donné la taille d’écran et la finition de piètre qualité n’attire pas vraiment.
  • Le M5 n’est pas très différent du M3. Seul l’écran qui était sous forme de télécommande se voit intégré au boitier. Il est d’ailleurs souvent désigné comme un X5 bas de gamme.
  • Nous voici donc arriver au X5. Baladeur à disque dur de 20, 30 ou 60Go, il est équipé d’un écran de 260 000 couleurs contrairement aux autres baladeurs à disque dur de la marque. Gérant la vidéo, c’est le premier baladeur de la marque à pouvoir tout faire. Il se paye d’ailleurs le luxe d’être USB Host, c’est-à-dire que n’importe quel périphérique de masse peut être connecté à celui-ci pour y transférer du contenu.

Il cumule de plus tous les bons points auxquels on est habitué avec la marque sud coréenne: excellente qualité audio, large compatibilité audio, effets nombreux (BBE, Jeteffect), fonctions riches. Un petit hic, l’autonomie de 14h, qui sera comblée par l’apparition du X5L, un peu plus épais mais permettant de passer 35h avant la recharge.

Cowon X5
  • L’iAudio F1 est un lecteur flash de 512Mo, 1 ou 2Go. Son design est assez particulier, plutôt à l’opposé de ce qui se faisait à l’époque et il se veut plus cher que ses concurrents. Seule la qualité sonore peut motiver l’achat de ce lecteur.
  • Le Cowon A2 est tout comme le X5 un baladeur à disque dur mais il se positionne plutôt dans la catégorie des Archos et autres Zen vision de l’époque. Il possède un écran large de 4 pouces. Il se veut bien fini et agréable physiquement. On lui reproche son interface peu pratique et une navigation qui en pâtit. Son autonomie satisfaisante (18h en audio) et son écran réussi redorent le blason de l’appareil qui jouit d’une bonne réputation.
Cowon A2

2006:

Année plutôt creuse pour Cowon. Il faut dire qu’énormément de produits ont été lancés lors de la précédente. Trois lecteurs sont tout de même lancés, l’iAudio 6 et les iAudio F2 et T2.

  • L’iAudio T2 se place sur le créneau des petits lecteurs design, disponible en 512Mo, 1 et 2Go. Il dispose de plus d’un écran OLED, qui est plutôt réussi mais il faut l’avouer pas indispensable.
  • L’iAudio F2 est un baladeur assez spécial physiquement. Il ressemble en effet beaucoup à un téléphone… On aime ou on aime pas. La finition n’est encore pas au top, mais la navigation est assez aisée. Il remplace en quelque sorte le U3, malgré un changement de format.
Cowon F2
  • L’iAudio 6 apporte lui aussi une spécialité. Il dispose en effet d’un mini disque dur de format 0.85 pouce (pour la version 4Go) et peut donc se permettre d’adopter un format semblable aux autres lecteurs flash. Il teste aussi une nouvelle interface tactile, qui, si elle est efficace à la longue, demande un temps d’adaptation. Un bémol, le disque dur engendre un temps de démarrage long et quelques temps d’attente dans la navigation. Il est tout de même plébiscité pour sa construction solide et sa qualité audio générale.
Cowon iAudio 6

2007:

Nous arrivons à la sortie de baladeurs encore disponibles (pour certains d’entre eux) sur le marché aujourd’hui. Et cela tombe bien, c’est une année riche en sortie avec le Cowon A3, successeur du A2, le Q5, le D2, l’iAudio 7 (remplaçant du iAudio 6) et le U5.

  • Le Cowon A3 prend la suite du A2, et vient ainsi rafraichir la gamme de baladeurs à disque dur de la marque. Proposé en 30 et 60Go, il conserve les même lignes que son ainé. Côté technique, il ajoute une sortie HD et un tuner TNT. Le A3 est donc particulièrement intéressant si on ajoute ses qualités audio et sa compatibilité, et vient se frotter à l’Archos de l’époque: le 605. Il lui manque cependant le Wi-Fi et son autonomie est faiblarde.
  • Le Q5 intègre tout comme le A3 un disque dur (40Go) mais diffère de part un écran encore plus grand (5 pouces). Il est équipé de Windows CE, ce qui l’éloigne un peu de la catégorie des PMP. Son écran tactile est plutôt une réussite, mais la taille se fait ressentir dans l’autonomie de ce lecteur. De plus la finition n’est pas au top, et le prix est assez exorbitant surtout en France. Légère consolation, une version Q5w intègre le Wi-Fi ainsi que le Bluetooth.
  • Le Cowon D2 vient se placer entre les baladeurs «multimédias» tel le A3 et les lecteurs « simples » flash comme l’iAudio 6. Il dispose ainsi d’une mémoire flash qui s’étend de 2 à 16Go, et d’un écran de 2.5 pouces, très réduit donc. Il intègre de plus un écran tactile (résistif, le standard à l’époque), et ceci est plutôt une réussite puisque la navigation s’avère très correcte. La finition est au rendez-vous, ce qui n’est pas toujours le cas chez Cowon, et l’autonomie (plus de 35h en audio) tout comme la qualité sonore sont excellentes. On regrettera seulement la taille de l’écran un peu juste mais vous l’aurez compris, ce D2 est une réussite pour Cowon.

Cowon D2
  • L’iAudio 7 remplace donc l’iAudio 6 et reprend les même formes. Une bonne chose, Cowon a mis de côté son mini disque sur pour intégrer une mémoire flash de 4 ou 8, 16Go. Le handicap de lenteur du 6 est donc effacée. L’autonomie annoncée est de 60h, et le finition solide. C’est donc une bonne évolution du déjà très intéressant iAudio 6.
  • Le U5 est logiquement le successeur du U3. Cependant, il adopte une tout autre conception, adoptant le format des mp3 que l’on connait aujourd’hui. Proposé en version 2, 4 et 8Go, il ne supporte curieusement pas les vidéos ni les photos, malgré un écran couleur (mais petit). Clairement désigné comme l’entrée de gamme de la marque, il s’en sort avec une qualité audio honorable, et une finition correcte. Cependant, la version européenne ne supporte ni Ogg ni FLAC, ce qui est un lourd handicap pour un produit de la marque. Reste l’autonomie satisfaisante et le prix plutôt attractif.
Cowon U5

2008:

Cette année, bien que moins étoffée pour Cowon, voit la marque sortir deux modèles intéressants et plus travaillés esthétiquement, le O2 et le réputé S9.

  • Le O2 vient à nouveau agrandir la gamme des PMP chez Cowon. Il dispose d’un écran d’une taille de 4,3 pouces tactile, ce qui propose une alternative au A3 (plus petit avec écran non tactile) et le Q5 (plus grand, et sous Windows CE). Il dispose contrairement à ces derniers d’une mémoire flash jusqu’à 32Go. La finition est correcte et il propose un design ainsi qu’une interface très épurés et réussis il faut l’avouer. Les fonctionnalités le sont malheureusement tout autant, le tuner FM et Bluetooth ayant entre autres été omis. Autre inconvénient: la résolution d’écran, seulement de 480×272. Il remplit tout de même ses fonctions très honnêtement, et est donc un lecteur correct.
Cowon O2
  • Le S9 pose d’emblée des ambitions importantes. Il vient en effet sur un marché alors dominé par les iPod Touch et autre Samsung P2. Si la finition n’est pas encore au niveau de ses deux concurrents malgré des matériaux plastiques de bonne qualité, il s’avère esthétiquement réussi et dispose d’un écran iAmoled confortable. Il dispose de toutes les fonctionnalités que l’on est en droit d’attendre d’un mini-PMP (tuner, dictaphone, lecteur flash…), d’une qualité audio encore une fois excellente chez Cowon, et affiche une autonomie record avec une bonne cinquantaine d’heures en audio. On pourra simplement lui reprocher une interface un peu déroutante au début, et son prix en France.

Cowon S9

2009:

Cowon profite de 2009 pour continuer son évolution dans le design de ses produits et sort le petit E2, iaudio 9 et l’évolution du D2… Le D2+.

  • Le E2 prend en quelque sorte la suite du T2, avec cependant la disparition notable de l’écran (concurrence au Shuffle oblige…). Il dispose d’un design très épuré et plutôt réussi, la finition si elle reste plastique, est honnête. Reste qu’il conserve une grande compatibilité, une qualité audio enviable, et malheureusement un prix plus élevé que la plupart de ses concurrents.

Cowon E2
  • L’iAudio 9 fait suite au 7, avec un relooking à la clé. Il garde un pavé tactile semblable, pas facile à prendre en main au départ mais à laquelle on s’habitue. Son interface se fait cependant un peu ancienne, mais est tout de même beaucoup plus jolie que sur le iAudio 7. On voit apparaître un haut-parleur, ainsi qu’un lecteur flash. Une petite évolution donc mais une valeur sûre chez Cowon.

Cowon iAudio 9
  • Le D2+, par rapport au D2, voit aussi son design repensé, vers quelque chose de plus simple et d’aspect plus solide avec une imitation aluminium brossé. Les effets BBE+ sont aussi ajoutés, et l’interface a été modifiée. Pour le reste c’est du pareil au même, ce qui reste un bon baladeur donc.

2010:

Nous voilà remontés jusqu’à aujourd’hui, et 2010 tout comme son ainée voit naître trois baladeurs. Tout d’abord le Cowon V5, puis le J3 et très récemment le X7.

  • Le V5 n’a pas fait beaucoup parler de lui et pour cause, les retours sont plutôt mauvais (voire très mauvais). Si la finition et le design sont réussis, ce sont apparemment les seuls, le principal argument de vente (la HD) n’étant pas à la hauteur. Le V5 tourne sous Windows CE (comme le Q5), souffre de l’absence de Wi-Fi et de Bluetooth et est proposé à un prix anormalement élevé.
Cowon V5 HD
  • Le J3 vient se frotter au S9, même s’il se situe dans une gamme de prix légèrement supérieur. Au programme, un écran iAmoled toujours aussi réussi avec une réactivité améliorée, une interface refondue, même si elle garde ses lignes principales déroutantes pour les novices de Cowon, une autonomie grandie (environ 50h). Un slot microSD est aussi de la partie, permettant de passer jusqu’à 64Go de mémoire (32Go + une carte de 32) La finition fait plus sérieuse que pour le S9 avec un assemblage meilleur. On pourra juste lui reprocher sa coque arrière qui se raye facilement. La qualité sonore est de plus toujours aussi excellente. D’ores et déjà un best-seller pour Cowon, donc!
Cowon J3
  • Le X7 est tout récent (successeur du X5?), et il ne serait donc pas raisonnable de se prononcer dessus. Disposant d’un disque dur de 120Go ou 160Go, il semble marquer des retours mitigés, avec entre autres un écran qui marque une réactivité et une résolution un peu en deçà de ce que l’on est en droit d’attendre de la marque. Ce grand PMP (4,3 pouces) affiche cependant une autonomie impressionnante puisque celle-ci atteint les 100h en audio! Aussi, l’essentiel de chez Cowon est là, la compatibilité des formats en première ligne. Plus de précisions dans cet article

Dans le futur…

Nous vous en parlions il y a peu, un Cowon3D vient d’être annoncé chez le coréen, doté d’un écran de 4,8 pouces et permettant de regarder du contenu 3D sans lunettes. Il disposera de 32 Go ou 64 Go de mémoire flash, et tournera sous Windows CE 6.0. Son prix annoncé est cependant élevé avec un plancher de 430$ lors de sa sortie en Corée.

Pour résumer…

Cowon n’en est donc plus aujourd’hui à son coup d’essai en matière de matériel audio nomade. Il n’en demeure pas moins que la marque nous a habitué à des parties toujours très réussies dans ses appareils et d’autres moins…

  • Les avantages de la marque:

– La qualité sonore:

C’est LE domaine pour lequel Cowon est apprécié dans son secteur et ce ne sont pas les audiophiles nomades qui contrediront cela. La marque s’est appuyée en plus de sorties très propres d’effets et d’équalisers très complets et performants, en plus d’être personnalisables.

– La large compatibilité:

La majeur partie des produits Cowon accepte en effet de nombreux format, particulièrment en audio où les Ogg, Flac et autres ne sont pas oubliés par la marque.

– Les nombreuses fonctionnalités:

Cette partie ne vaut pas pour la totalité des baladeurs vendus par la marque,mais il faut reconnaitre que de nombreux efforts sont faits pour enrichir les produits. Radio, lecteur flash, lecteur de documents… Beaucoup de fonctions certes un peu gadget pour certains sont de la partie chez Cowon.

– L’autonomie:

Là aussi quelques exceptions sont présentes, mais pour quasiment tout ses produits, Cowon s’efforce d’offrir une autonomie confortable, ce qui n’est pas négligeable.

  • Les inconvénients:

– La finition:

Même si ces dernières années on voit de plus en plus de travail chez Cowon afin de proposer des produits solides et jolis, il y a encore du retard à rattraper face aux cadors de la finition, avec des plastiques trop bas de gamme, ou un assemblage parfois un peu léger.

– L’interface:

Certains vous diront que celle-ci convient parfaitement, mais il faut avouer que l’interface made by Cowon demande souvent un temps d’adaptation, ce qui déroute bon nombre d’utilisateurs.

-Le prix:

C’est un point assez délicat puisque c’est parce que la marque est particulièrement mal distribuée en France que le prix s’en ressent. Cependant, l’achat à l’étranger est beaucoup plus intéressant, par exemple chez nos voisins allemands ou en import direct. La marque se situe alors dans la moyenne.

Pour vos commentaires, je vous invite à visiter ce sujet sur le forum.

9 réponses à “Il était une fois… Cowon!

  1. Merci à tous ;-) ça me motive pour la suite!

    Pour les prix je n’y avais pas pensé mais c’est vrai que ça peut être intéressant, j’essaierai de les rajouter, où en tout cas de les inclure dans les prochains « il était une fois… » le temps m’étant compté en ce moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

:D :-) :( :o 8O :? 8) :lol: :x :P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: :wink: :!: :?: :idea: :arrow: :| :mrgreen: