Morceaux de Tests   Sur de la musique ça donne quoi tout ça ?   • Merci Serge Reggiani d’Isabelle Boulay : « Déjeuner de soleil » Directement en rapport avec le haut médium, le timbre de voix de la chanteuse me semble plus réaliste, naturel et texturé avec le Thridi car le Clear présente ce côté […]

Kennerton Odin / Thridi vs Focal Clear

Morceaux de Tests

 

Sur de la musique ça donne quoi tout ça ?

 

Merci Serge Reggiani d’Isabelle Boulay : « Déjeuner de soleil »

Directement en rapport avec le haut médium, le timbre de voix de la chanteuse me semble plus réaliste, naturel et texturé avec le Thridi car le Clear présente ce côté trop métallique du haut médium, il présente comme un halo ou un écho. Le piano semble lui aussi sonner plus métallique que sur l’Odin.

 

Live symphonique de Calogero : « c’est dit »

Sur l’Odin, la scène légèrement plus large et le meilleur détourage permet d’apprécier de façon plus cohérente et réaliste la position de la voix de l’artiste entourée des crépitements des applaudissements.

 

Grace de Jeff Buckley: « hallelujah »

L’ambiance particulière, le côté voluptueux, très métallique est exagéré par le Clear, avec une grosse emphase dans les aigus qui donne un côté surnaturel à la prise de son là ou l’Odin propose un rendu plus naturel, moins coloré malgré des aigus plus prononcés. L’ensemble paraît moins brouillon aussi.

 

Racine carrée de Stromaé : « Formidable »

Les basses sont trop prononcées avec le Clear et l’écoute en devient brouillonne et fatigante là ou avec l’Odin, le signal est plus lisible et la voix du chanteur plus intelligible (alors que sur le Clear on la croirait derrière un léger voile). Le piano ou le synthétiseur sonne aussi trop métallique avec le Clear. Par contre le Clear propose une interprétation plus engageante, plus rythmée !!!

 

Lest We Forget deMarilyn Manson : « Sweet Dreams »

De manière générale je préfère la proposition du Clear avec plus d’énergie et de vie, cependant avec plus de fatigue aussi…

 

Hell freezes Over des Eagles : « Hôtel California »

Le Clear propose là encore un rendu plus intimiste, on est au premier rang, tout arrive de manière plus frontale, cela additionné au surplus de chaleur générale et aux basses plus présentes, plus viscérales, la restitution est plus engageante, je dirais même qu’elle m’est un peu plus agréable qu’avec l’Odin. Avec ce dernier on prend un peu plus de recul (2-3 Rangs tout au plus) mais tout s’organise nettement mieux autour de nous, les différents instruments ainsi que la voix du chanteur son mieux discernables.

 

Album « think…It’s All Good » de Dean Peer

C’est un album extrêmement musical ou l’enregistrement laisse s’exprimer de façon « brute » la basse de l’artiste associée à quelques autres instruments à vent ou à percussion plutôt exotiques. Ici, la grande dynamique de L’Odin, ainsi que l’excellent détourage qu’il propose, la plus grande justesse de ses timbres et l’aération générale de la scène sonore, offrent une restitution plus musicale et entraînante, tout en paraissant aussi plus crédible.

 

The four Symphonies, Schumann Overture : “Scherzo and Finale”

Un superbe enregistrement de musique classique symphonique. Sur le Clear, sa limitation dans le registre des aigus, sa moins grande dynamique et sa moins bonne aération donne un enregistrement plus doux, plus mesuré, comme s’il était présenté derrière un (très) léger voile. Le Clear n’est pas capable de restituer toute la richesse harmonique de l’orchestre.. Là où L’Odin présente lui une reproduction plus vivace, plus limpide, moins feutrée, plus aérée. Il est aussi plus aisé de discerner les différents instruments (détourage, dynamique) ainsi que leur placement dans l’espace.

 

 

18 réponses à “Kennerton Odin / Thridi vs Focal Clear

  1. Un article à la fois technique et vivant, ce qui le rend plaisant à lire et qui donne envie de découvrir ces deux casques. Merci Synystrale et à bientôt pour une session d’écoute.

  2. Excellent retour! Toujours intéressant, ces points de vue qui divergent tant selon les personnes et pour lesquels on a tendance à ne pas toujours avoir les mots justes… Belle analyse, détaillée, à la hauteur de ces deux monuments de la scène audiophile. Je ne connaissais pas le Clear, car je n’ai eu que son grand frère Utopia comme tu le sais, mais ça me conforte dans l’idée de me procurer un Thror! A bientôt

    1. Yes je suis bien d’accords avec toi, bien que ton feu utopia me procure désormais énormément de plaisir (un prêt d’un nouveau câble et un bon rodage n’y sont pas étrangers) et me laisse apprécier les différences biens marqués et importantes pour moi avec le Clear… je suis très curieux d’entendre désormais les deux flagships kennerton que sont le Thror et le Thekk !!!
      Merci Telep !!!

  3. superbe travail
    (je connais la difficulté pour avoir aussi fait un test complet
    et superbe analyse également, avec des mots simples mais..efficace –)

    Je connais le clear, écouter un moment sur un auris ha2, certainement un de plus beau set up que j ‘ai écouter/posséder.
    J ‘aurais penser le thridi un peu plus ‘ engager ‘ sur le grave, mais la quantité ne fait pas tout en effet

    et chouette photos aussi au passage
    bref, merci à toi, on ressent bien la passion dans ton test…

    1. Merci Klennex, je pense que les vieux pads v1 qui accompagnent mon Thridi laissent filer une grande partie du grave aussi ^^.
      Et merci pour le compliment pour les photos, venant d’un autre photographe j’apprécie doublement !!
      L’Auris est désormais mien, plus le Clear… mais le grand frère a prit le relais !

  4. Bravo, super comparatif, tout ce que tu dis sur les voix fait envie (moi aussi je suis un fan des voix et des émotions qu’elles procurent, suffit de voir les morceaux que j’ai utilisé dans mon comparatif Clear/Elear). En même temps j’aime bien de temps en temps envoyer un peu de basse avec un bon disque de soul/funk/RnB. J’ai même gardé le Elear du coup qui a rejoint ma résidence secondaire. Je crois que le Clear est encore là pour un bon moment (et je découvre depuis le confinement qu’il supporte très bien une balade en forêt, très stable sur la tête, aucun bruit microphonique).

    Prenez soin de vous.

    1. Hehe donc mon commentaire sur la marche et la course n’était pas si anodin (pour un casque ouvert)^^, avec le Thridi j’imagine pas trop me balader en forêt, il est devenu trop lâche depuis que j’ai diminué le clamping.

      Je pense que mon Thridi est un peu particulier, probablement plus maigre et moins basseux, engageant qu’un Thridi actuel (et surtout qu’un Odin Mk2), cela est dû je pense aux vieux pad v1. Je serai fixé à la réception des nouveaux Pad velour dekoni d’ici la fin du mois.

      J’ai actuellement un l’Utopia à la maison (ba oui le Clear a fait appel à son grand frère pour mettre une fessée à l’impétueux Odin^^).
      Bon je vais pas trop en dire car ce sera probablement l’occasion d’un nouveau comparo, mais en gros l’Utopia calme en grande partie la fougue du Clear qui me déplaisait (cette meme fougue qui fait que le Clear est à mes oreilles très bon sur les fameuses musiques plus engageantes) et propose de la technique à revendre, comme je l’aime !!!
      Mais toujours pas cette aération et cette magnifique texture que me propose le Thridi (et que je perdrai peut être avec les pads velours qui j’en suis sûr renforceront le bas du spectre de mon Thridi, on peut pas tout avoir) !!!

      Yes prenons tous soins de nous, des autres et de nos aînés…

      1. « Gardez moi de la tentation ! » (J’ai vu un Utopia en vente sur TN, mais non, c’est vraiment trop cher)

        1. La différence de prix avec le Clear est en effet cette fois bien plus importante. Et il n’est pas 3 fois mieux que le Clear.

          Ce genre de casque on les achète quand on a vraiment de l’argent à investir la dedans et que l’on est dans le besoin ou la curiosité d’allez chercher les deux trois petits trucs en plus qui faisait défaut à ses écoutes habituelles jusqu’à la !

          Entre le Hdg comme le Clear ou l’Odin et le Thdg comme l’Utopia ou le Thror on est dans l’optimisation millimétrique, la recherche de la perfection !!

  5. Merci pour ce test ultra complet et détaillé.
    Me retrouvant pas mal dans vos goûts musicaux, je crois que je vais craquer, au détriment de mon banquier :).
    Bonne journée !

    1. Avec grand plaisir si ça peut aider bien sûr.
      Si ce sont les voix, leur texture, le grain, l’émotion qu’elle peuvent procurer qui vous plaisent avant tout alors en effet les Kennerton ouverts haut de gamme sont je pense tous des maîtres en la matière.
      Après deux écoles possibles :
      – les voix oui mais pas au détriment de l’aération et de la clarté (enfin je veux dire pas trop mat) alors en effet le Thridi ou encore le Thror (et probablement le Thekk) seront à privilégier.
      – si par contre on souhaite encore plus de matière et de poids (au détriment il est vrai d’une certaine aération et de peut être d’autres points encore, dynamique, précision, respect des timbres…?) alors l’Odin mk2 ou encore les Audeze (je confirme en tous cas pour le LCDX ) seront des choix encore plus marqués !

      Charles

      1. C’est noté, merci pour ces précisions. Je suis encore plus tiraillé car je me retrouve dans les deux cas de figure en fonction des musiques écoutées.
        L’idéal serait de tester tout ces casques.
        Encore merci.
        +

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

:D :-) :( :o 8O :? 8) :lol: :x :P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: :wink: :!: :?: :idea: :arrow: :| :mrgreen: