La Conclusion  De Saint Étienne à Saint Pétersbourg…   Lorsque j’ai cherché quel casque pourrait potentiellement remplacer mon fidèle Clear, j’avais idée avant tout de chercher un casque qui me propose un son plus riche, plus organique, avec plus de poids car j’adore particulièrement les voix. Mais en contrepartie je ne souhaitais pas trop perdre […]

Kennerton Odin / Thridi vs Focal Clear

La Conclusion

 

De Saint Étienne à Saint Pétersbourg…

 

Lorsque j’ai cherché quel casque pourrait potentiellement remplacer mon fidèle Clear, j’avais idée avant tout de chercher un casque qui me propose un son plus riche, plus organique, avec plus de poids car j’adore particulièrement les voix. Mais en contrepartie je ne souhaitais pas trop perdre en technicité, je ne voulais pas un casque trop enjôleur et enrobant au détriment de la composante haute-fidélité. J’avais évidemment pensé à l’Utopia qui semble excellent mais j’avais peur de perdre en musicalité au profit de la technique pure.

 

Finalement avec l’Odin je me retrouve avec un casque qui me procure encore plus d’émotions que mon Clear (grâce à la richesse et la justesse de ses timbres et c’était bien là le principal pour moi) tout en étant plus technique (plus nuancé et contrasté, plus aéré, avec une meilleure maîtrise des différents registres et une plus grande neutralité) et c’est un vrai bonheur. Pour ce que j’écoute (énormément de voix, beaucoup de jazz, beaucoup de musique acoustique) l’Odin est encore mieux adapté que le Clear. Aussi sur la musique classique, la belle dynamique et la précision de l’Odin associées à son superbe aigu, sa plus grande justesse de timbres et sa belle aération en font un casque nettement plus agréable que le Clear.

Je retiendrai par contre que le Clear s’en sort bien mieux sur des musiques plus engageantes comme du rap ou du r&b, des musiques davantage axées sur les basses fréquences. Avec lui on est amené à taper du pied, c’est un casque plus fun je dirais. Je pense que des personnes (entre autres) moins audiophiles et notamment plutôt jeunes auraient tendance à largement préférer le Clear. Mais restons sérieux, l’Odin est loin d’être ennuyant et le Clear loin d’être un Beats. D’ailleurs je tiens à rebondir sur cette dernière phrase…les deux casques que je compare et que je m’efforce à différencier depuis des lignes et des lignes (et des lignes…) ont une signature et des qualités relativement proches, je ne suis pas en train de comparer un Th 900 et un HD 800…

 

Post Scriptum

 

J’espère que mon retour pourra en aider certains sur l’interminable et tortueux cheminement « hifiste ».

Le Clear est un excellent casque qui (surtout au prix où on le trouve en occasion) en donne énormément pour son argent. Il est d’ailleurs souvent considéré comme l’un des meilleurs rapport qualité/prix de la production, surtout quand on considère sa qualité de fabrication et son packaging. Mais pour moi le choix est fait, je garde l’Odin qui me procure un plaisir fou au niveau du son et qui exerce sur moi une sorte de magie. C’est un casque qui je trouve à quelque chose de plus que les autres, comme une âme… La musique qu’il est capable de produire y est pour beaucoup mais ce n’est pas que ça : c’est aussi son design atypique, les matériaux qui le compose, « l’exotisme » de sa provenance, son exclusivité, la beauté de son nom… L’ODIN… Qu’on l’aime ou pas c’est un casque qui ne laisse personne indiffèrent… Ah oui et… une dernière chose… vous ai-je parlé de ses VOIX ?…

 

18 réponses à “Kennerton Odin / Thridi vs Focal Clear

  1. Un article à la fois technique et vivant, ce qui le rend plaisant à lire et qui donne envie de découvrir ces deux casques. Merci Synystrale et à bientôt pour une session d’écoute.

  2. Excellent retour! Toujours intéressant, ces points de vue qui divergent tant selon les personnes et pour lesquels on a tendance à ne pas toujours avoir les mots justes… Belle analyse, détaillée, à la hauteur de ces deux monuments de la scène audiophile. Je ne connaissais pas le Clear, car je n’ai eu que son grand frère Utopia comme tu le sais, mais ça me conforte dans l’idée de me procurer un Thror! A bientôt

    1. Yes je suis bien d’accords avec toi, bien que ton feu utopia me procure désormais énormément de plaisir (un prêt d’un nouveau câble et un bon rodage n’y sont pas étrangers) et me laisse apprécier les différences biens marqués et importantes pour moi avec le Clear… je suis très curieux d’entendre désormais les deux flagships kennerton que sont le Thror et le Thekk !!!
      Merci Telep !!!

  3. superbe travail
    (je connais la difficulté pour avoir aussi fait un test complet
    et superbe analyse également, avec des mots simples mais..efficace –)

    Je connais le clear, écouter un moment sur un auris ha2, certainement un de plus beau set up que j ‘ai écouter/posséder.
    J ‘aurais penser le thridi un peu plus ‘ engager ‘ sur le grave, mais la quantité ne fait pas tout en effet

    et chouette photos aussi au passage
    bref, merci à toi, on ressent bien la passion dans ton test…

    1. Merci Klennex, je pense que les vieux pads v1 qui accompagnent mon Thridi laissent filer une grande partie du grave aussi ^^.
      Et merci pour le compliment pour les photos, venant d’un autre photographe j’apprécie doublement !!
      L’Auris est désormais mien, plus le Clear… mais le grand frère a prit le relais !

  4. Bravo, super comparatif, tout ce que tu dis sur les voix fait envie (moi aussi je suis un fan des voix et des émotions qu’elles procurent, suffit de voir les morceaux que j’ai utilisé dans mon comparatif Clear/Elear). En même temps j’aime bien de temps en temps envoyer un peu de basse avec un bon disque de soul/funk/RnB. J’ai même gardé le Elear du coup qui a rejoint ma résidence secondaire. Je crois que le Clear est encore là pour un bon moment (et je découvre depuis le confinement qu’il supporte très bien une balade en forêt, très stable sur la tête, aucun bruit microphonique).

    Prenez soin de vous.

    1. Hehe donc mon commentaire sur la marche et la course n’était pas si anodin (pour un casque ouvert)^^, avec le Thridi j’imagine pas trop me balader en forêt, il est devenu trop lâche depuis que j’ai diminué le clamping.

      Je pense que mon Thridi est un peu particulier, probablement plus maigre et moins basseux, engageant qu’un Thridi actuel (et surtout qu’un Odin Mk2), cela est dû je pense aux vieux pad v1. Je serai fixé à la réception des nouveaux Pad velour dekoni d’ici la fin du mois.

      J’ai actuellement un l’Utopia à la maison (ba oui le Clear a fait appel à son grand frère pour mettre une fessée à l’impétueux Odin^^).
      Bon je vais pas trop en dire car ce sera probablement l’occasion d’un nouveau comparo, mais en gros l’Utopia calme en grande partie la fougue du Clear qui me déplaisait (cette meme fougue qui fait que le Clear est à mes oreilles très bon sur les fameuses musiques plus engageantes) et propose de la technique à revendre, comme je l’aime !!!
      Mais toujours pas cette aération et cette magnifique texture que me propose le Thridi (et que je perdrai peut être avec les pads velours qui j’en suis sûr renforceront le bas du spectre de mon Thridi, on peut pas tout avoir) !!!

      Yes prenons tous soins de nous, des autres et de nos aînés…

      1. « Gardez moi de la tentation ! » (J’ai vu un Utopia en vente sur TN, mais non, c’est vraiment trop cher)

        1. La différence de prix avec le Clear est en effet cette fois bien plus importante. Et il n’est pas 3 fois mieux que le Clear.

          Ce genre de casque on les achète quand on a vraiment de l’argent à investir la dedans et que l’on est dans le besoin ou la curiosité d’allez chercher les deux trois petits trucs en plus qui faisait défaut à ses écoutes habituelles jusqu’à la !

          Entre le Hdg comme le Clear ou l’Odin et le Thdg comme l’Utopia ou le Thror on est dans l’optimisation millimétrique, la recherche de la perfection !!

  5. Merci pour ce test ultra complet et détaillé.
    Me retrouvant pas mal dans vos goûts musicaux, je crois que je vais craquer, au détriment de mon banquier :).
    Bonne journée !

    1. Avec grand plaisir si ça peut aider bien sûr.
      Si ce sont les voix, leur texture, le grain, l’émotion qu’elle peuvent procurer qui vous plaisent avant tout alors en effet les Kennerton ouverts haut de gamme sont je pense tous des maîtres en la matière.
      Après deux écoles possibles :
      – les voix oui mais pas au détriment de l’aération et de la clarté (enfin je veux dire pas trop mat) alors en effet le Thridi ou encore le Thror (et probablement le Thekk) seront à privilégier.
      – si par contre on souhaite encore plus de matière et de poids (au détriment il est vrai d’une certaine aération et de peut être d’autres points encore, dynamique, précision, respect des timbres…?) alors l’Odin mk2 ou encore les Audeze (je confirme en tous cas pour le LCDX ) seront des choix encore plus marqués !

      Charles

      1. C’est noté, merci pour ces précisions. Je suis encore plus tiraillé car je me retrouve dans les deux cas de figure en fonction des musiques écoutées.
        L’idéal serait de tester tout ces casques.
        Encore merci.
        +

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

:D :-) :( :o 8O :? 8) :lol: :x :P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: :wink: :!: :?: :idea: :arrow: :| :mrgreen: