Cette semaine MrLoco nous partage son avis sur les Shure KSE1500, un IEM d’exception qui ne laisse personne indifférent… Fabrication Le packaging est plutôt complet avec un nombre d’embouts impressionnant et tout un tas de câble permettant les connexions qui vont bien sur baladeur ou téléphone portable. La qualité des intras et de l’ampli est […]

Loco’s motion : Shure KSE1500

Cette semaine MrLoco nous partage son avis sur les Shure KSE1500, un IEM d’exception qui ne laisse personne indifférent…

Fabrication

Le packaging est plutôt complet avec un nombre d’embouts impressionnant et tout un tas de câble permettant les connexions qui vont bien sur baladeur ou téléphone portable.
La qualité des intras et de l’ampli est de bonne facture sans atteindre ce qui se fait de mieux actuellement.
Enfin, le câble est plus souple que ce que je pensais, mais reste tout de même relativement épais. Cependant les tours d’oreilles ne sont pas gênants et j’ai pu obtenir un fit parfait avec les petits embouts fournis.

Son

Ce qui ressort dès que l’on chausse les KSE c’est l’équilibre de la restitution. Aucune partie du spectre n’est a priori mise en avant. Et comme certains, je trouve que la définition est excellente mais que la séparation n’est pas aussi poussée que sur des Zeus XIV, des Flamenco ou des Trinity.

La scène est très large, plus large que celle des Trinity et à mon sens équivalente à celle des Solaris, et décrit un arc de cercle devant nous. Elle manque en revanche de profondeur par rapport à des Trinity mais ça reste tout à fait acceptable et au dessus des Solaris par exemple. Par ailleurs, on est jamais sur scène même sur des enregistrement où c’est normalement le cas. Ici on se retrouve plutôt et toujours un peu plus loin, pas dans les premiers rangs.

Les sub basses sont présentes en relativement faible quantité mais descendent bas. Les basses sont charpentées juste ce qu’il faut pour donner un peu de corps à la restitution. Sur ce registre, la rapidité des impacts est très impressionnante. Plus rapide que tout ce que je connais.

Les médiums sont pour moi assez proches de ceux des Trinity, avec cependant un sentiment de plus grande résolution chez ces derniers.

Les aigus sont plus agressifs que ceux des Trinity, moins laidback, mais gardent ce côté naturel très plaisant que j’attribue au driver électrostatique. Je les rapprocherais dans le côté bright à des Solaris S par exemple.

Les timbres sont agréables, clairement du côté neutre de la restitution, mais ça manque un peu de grain pour mes goûts.

Les EQ intégrés ne me satisfont pas (je n’ai pas joué avec le paramétrage personnalisable). Le mode low boost abîme les médiums (effet de voile), et le vocal boost masque un peu trop les basses.
SONY DSC
Avec les KSE1500, on a vraiment l’impression d’être sur une courbe référence avec un traitement identique de toutes les fréquences tant en terme de restitution que de dynamique.
A l’opposé des Solaris, le focus est clairement mis sur les qualités techniques et de neutralité. La signature de base peut donc paraître un peu ennuyeuse aux oreilles de certains.
Les KSE1500 me paraissent taillés pour du classique sans voix, style sur lequel la restitution est véritablement bluffante.

Les KSE1500 m’ont été gracieusement prêtés par fabduf69.

Vous retrouverez tous les retours de Loco sur son topic dédié, n’hésitez pas à venir y discuter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

:D :-) :( :o 8O :? 8) :lol: :x :P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: :wink: :!: :?: :idea: :arrow: :| :mrgreen: