Aimant la découverte, me voilà embarqué dans un petit retour d’un lecteur tout nouveau venant de Chine : le HUM PERVASION. Pas encore vendu en France (c’est pour bientôt), ce DAP au format de téléphone intrigue. Voyons ce qu’il a à nous offrir. Préambule Avant toute chose, je tiens particulièrement à remercier Audiophonics qui, au […]

[Preview] HUM PERVASION

Aimant la découverte, me voilà embarqué dans un petit retour d’un lecteur tout nouveau venant de Chine : le HUM PERVASION. Pas encore vendu en France (c’est pour bientôt), ce DAP au format de téléphone intrigue. Voyons ce qu’il a à nous offrir.


Préambule

Avant toute chose, je tiens particulièrement à remercier Audiophonics qui, au travers du partenariat avec Tellement Nomade, m’a fait confiance en me prêtant un exemplaire du HUM PERVASION avant sa sortie.

Ceci est une « Preview », c’est à dire une présentation visant à décrire de manière aussi complète que possible les caractéristiques et fonctionnalités d’un produit, suivie d’un retour d’impressions. J’attire l’attention du lecteur sur le fait que ces impressions sont basées sur une utilisation d’environ deux semaines, ce que je ne considère pas comme suffisant pour qualifier ce qui suit de test en bonne et due forme.

 

Introduction

Voici les caractéristiques disponibles sur le site de HUM :

  • Taille écran : 4.3 pouces (dalle IPS, 800 x 480)
  • Processeur : A9 Dual Core 1,2 GHz
  • OS :Android 4.2.2
  • Mémoire interne : 8 Go
  • Port Micro SD jusqu’à 128 Go
  • Dac / LPE : Wolfson WM 8741 / LME49720
  • Batterie : 1770mAh (6 heures d’autonomie annoncées)
  • Recharge en 2 heures par branchement en micro usb
  • Connectivité : Bluetooth et Wifi
  • Taille : 66,6 x 118 x 13,8 mm pour un poids de 146 grammes
  • Le prix : 429€

Ces caractéristiques sont assez attrayantes sur le papier, sachant qu’en plus, vous pourrez profiter des applications musicales grâce à Android.

L’introduction faite, nous pouvons passer à la présentation du HUM PERVASION et de son packaging.

Présentation

Côté packaging, le HUM PERVASION est présenté dans un emballage de type smartphone à l’intérieur duquel on trouve une protection d’écran ainsi qu’un câble micro USB.

 

boiteà l'allumage

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il ressemble dans ses proportions à un smartphone, même s’il paraît un peu épais par rapport aux dernières productions.

Ergonomie

Le HUM PERVASION tient bien en main : il est d’une taille contenue, avec un dos plutôt bombé et lisse.

Sur la tranche supérieure, on note la présence du bouton d’alimentation et la prise micro USB.
Le réglage du volume, comme sur smartphone, est présent sur le côté gauche de l’appareil tandis que sur le droit se trouve l’indispensable port permettant d’insérer la carte Micro SD, jusqu’à 128 Go, contenant nos morceaux préférés.
Sur la tranche inférieure se trouvent une mollette permettant de régler le volume (en plus du réglage situé sur le côté gauche) ainsi que deux prises jack 3,5 pour la sortie casque et la sortie ligne.
Pour être complet, précisons que le réglage côté gauche agit sur l’atténuation numérique du DAC Wolfson (amont), tandis que la molette est un potentiomètre ALPS qui travaille sur le gain du signal analogique (aval).

La finition, elle, n’est pas exempte de défaut. Sur le modèle qui m’a été prêté, j’ai constaté un léger écart entre l’écran et le dos du lecteur, tandis que la peinture est déjà en partie effacée autour de la connectique jack.

 

boiteà l'allumage

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

boiteà l'allumage

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les menus et Android

En ce qui concerne les menus, on retrouve la patte Android (plus particulièrement la version 4.2.2), donc aucune surprise. On retrouve vite ses marques (surtout pour le possesseur de smartphone Android que je suis).
Le HUM PERVASION possède également une connectivité Bluetooth, permettant de le coupler avec des enceintes portables ou autres écouteurs, ainsi que le Wifi, indispensable pour télécharger des applications musicales sur le Google Play Store (permettant également de profiter d’une source musicale intarissable).

La lecture de vos fichiers, une fois insérée votre carte Micro SD, s’effectue en utilisant l’une des applications de lecture de musique disponibles sur Android. Dans le cadre de ce retour, j’avoue avoir joué la simplicité en utilisant uniquement l’application Music de Google (permettant de lire les fichiers au format flac 16 bits / 44,1 KHz).

 

boiteà l'allumage

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En revanche, j’ai trouvé la navigation en Wifi et sur le Google Play Store très lente, y compris lors des quelques mises à jour automatiques. L’installation de Spotify a par exemple pris plusieurs minutes, alors que sur mon smartphone (HTC M7), la même opération ne dure pas plus d’une minute dans les mêmes conditions de réseau.

Voilà, le tour du propriétaire étant fait, passons aux choses sérieuses – à savoir le rendu musical du HUM PERVASION.

Le rendu sonore

Je l’ai testé pendant deux semaines avec notamment des Custom Art Harmony 8 Pro, des Spiral Ears SE 3-Way Reference, un Sony MDR-1R et l’ai également testé couplé avec un Portaphile Micro, via sa sortie ligne. J’ai aussi pu le comparer avec mes autres lecteurs, à savoir un Sony NWZ A15, un Cowon Plenue P1 et un AK 100 II.

Ne souhaitant pas perdre trop de lecteurs, je vais éviter tout suspens en dévoilant que le HUM PERVASION possède un rendu assez charmeur et envoûtant.
Le HUM PERVASION réussit à allier à la fois un rendu organique et très détaillé. Vous apercevrez toutes les nuances ou instruments présents sur vos pistes préférées. Il fait son effet dès les premières écoutes même si en le comparant avec mes autres lecteurs il reste moins précis.

Image stéréo

La scène sonore est en revanche un peu surprenante, tout particulièrement en ce qui concerne le placement des voix, qui est légèrement en retrait. Le HUM PERVASION propose en effet une présentation en arc de cercle, avec les instruments bien présents sur l’arrière-plan et les côtés, mais avec la voix moins projetée en avant que sur d’autres lecteurs. Cela peut avoir un côté charmeur (une voix suave vous murmurant des mots doux au loin) mais peut s’avérer troublant sur certains enregistrements. J’ai par exemple noté que la voix de Mark Knopfler sur « On Every Street » était bien trop en arrière, comme si le chanteur était au fond de la salle.

Le soundstage n’est pas particulièrement vaste ni étendu sur les côtés. Le HUM PERVASION préfère envelopper son auditeur plutôt que de laisser la place aux instruments pour s’exprimer sur la largeur. Le Sony NWZ A15, par exemple, propose un soundstage plus étendu. Niveau profondeur et étagement, le rendu est en revanche plutôt satisfaisant (meilleur que sur le Sony) pour les instruments – moins pour les voix comme mentionné préalablement.

Basses

Avec un tel lecteur, impossible d’avoir des basses sèches. Elles sont texturées – un peu trop pour certaines, pouvant être plutôt molles même si elles ne sont jamais brouillonnes. Comparées à mes autres lecteurs, les basses du HUM PERVASION sont moins dynamiques et moins percutantes (le Sony percute plus dans ce registre).

Médiums

Les médiums peuvent être assez charmeurs, même si je trouve les timbres de nos chanteurs préférés plus naturels sur le Cowon Plenue P1 ou l’AK 100 II (attention cependant : le prix n’est pas le même). Le Sony, lui, propose des médiums plus fins et plus aérés.

Aigus

Les aigus coupent eux assez tôt et sont peu présents. On perd en aération et de là vient le côté assez chaleureux et organique de l’ensemble même si, comme je l’ai mentionné, les détails sont très présents. Ecouter de la musique classique avec le HUM PERVASION pourra ainsi s’avérer frustrant.

 

Pour résumer la partie sonore, le HUM PERVASION propose un rendu plutôt soyeux (se rapprochant un peu de ce que j’ai connu avec les amplis Ray Samuel Audio), pas spécialement dynamique ni le plus aéré qui soit. Après, nous ne sommes pas non plus dans l’exagération, l’ensemble n’est pas mollasson et les détails sont bien présents.

En matière de puissance, l’utilisation des deux réglages de volume apporte suffisamment de réserve pour utiliser de nombreux casques, sans nécessiter l’utilisation d’un amplificateur externe branché sur la line out.

Les petits plus du HUM PERVASION

Bluetooth

Le Bluetooth fonctionne parfaitement bien. Je l’ai testé avec mon enceinte Bose Soundlink Mini. Aucun problème de connexion constaté quand les deux appareils sont dans la même pièce, et le rendu est très agréable au passage.

Wifi

C’est le côté très attractif de ce lecteur. J’utilise Spotify régulièrement et pouvoir avoir un lecteur avec de telles caractéristiques à la maison peut s’avérer très utile.
Dès la réception de l’appareil, je me suis donc connecté en Wifi et, via le Google Play Store, j’ai installé l’application de Spotify.
Au passage, j’ai constaté que la liaison Wifi n’était pas très performante (perdant sa connexion si je vais deux pièces plus loin).

Une fois installé le tout, je branche mes écouteurs, et là : horreur. Des interférences constantes (grésillements) dues à l’activation du Wifi rendent l’écoute en streaming impossible.
Je ne sais pas si c’est un défaut de mon exemplaire ou bien si les autres HUM PERVASION présentent le même problème.Si le problème était généralisé, ce serait un énorme point négatif.

Nous avons transmis cette remarque à Audiophonics, qui l’a faite remonter à HUM.

Sortie ligne

La présence d’une line out, utilisant le DAC Wolfson, est également un des plus de ce lecteur. Il peut être utilisé en source et couplé avec des amplis portables, entre autre.
Durant les quinze jours de ce prêt, je l’ai relié avec le Portaphile Micro. La sortie ligne présente également ce côté chaleureux, organique (merci le DAC Wolfson). L’apport du Portaphile Micro m’a permis d’avoir une présentation et un soundstage plus équilibrés et l’ensemble avec mes Custom Art Harmony 8 Pro m’a vraiment convaincu.

Après, je ne l’ai pas énormément utilisé avec l’ampli nomade, préférant connecter mes intras directement sur la sortie casque (je souhaitais garder un côté plus nomade et pratique).
Mais c’est un des points positifs de ce lecteur que de posséder une line out de cette qualité.

Le gros moins du HUM PERVASION

Autonomie

C’est le point négatif du lecteur. L’autonomie m’a semblé ridicule et j’ai pourtant possédé le DX90 pendant plus de six mois. En lecture continue, je dirais que l’autonomie est d’environ 4 heures.
Il ne faut surtout pas oublier de l’éteindre complètement, car même en veille il consomme pas mal. J’en ai fait l’expérience lorsque je l’utilisais le matin pendant une heure : le soir, la batterie était presque vide alors que je n’avais pas utilisé le HUM PERVASION de la journée.

Aune S16 (image officielle)

Conclusion

Le HUM PERVASION peut laisser perplexe quant à sa finition, ses problèmes de Wifi, ou sa batterie, mais il est aussi capable de charmer par sa qualité sonore. Malheureusement la concurrence est actuellement rude et son autonomie semble trop courte pour rendre ce lecteur vraiment nomade.
Dommage, car la qualité sonore est bien présente.

Reste à savoir si tous les HUM PERVASION présentent le même défaut (interférences) durant son utilisation en Wifi. Si c’est le cas, la présence d’Android devient moins attractive, et le HUM PERVASION perd énormément d’intérêt.

7 réponses à “[Preview] HUM PERVASION

    1. La qualité sonore est bien présente avec le HUM. Et coupler au portaphile le rendu est de premier plan.
      Après concernant le wifi à vérifier s’il s’agit d’un défaut de conception ou bien un défaut uniquement sur le modèle que j’avais en test.
      Et je veux bien essayer tous les lecteurs.

  1. Le problème e batterie peut aussi être dû à Androi en général : avec une petite configuration (ecran + wifi notamment), il doit être possible d’ameliorer la durée de vie. Vico serait bien placé pour en parler ;)

  2. hum hum, en voilà un qui porte bien son nom … Chouette retour en tout cas sur une chinoiserie qui mérite sans doute quelques mises au point

  3. Test intéressant, je me demande toujours quel est la part de marché des baladeurs de musique. La différence entre téléphone haut de gamme (S5, LG4..) et HUM PERVASION est telle vraiment flagrante ? Le casque/écouteur ne fait-il pas la majorité de la différence ? Payer un appareil 429 € pour en plus seulement 4 heures de batterie je trouve cela très chère.
    Pierre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

:D :-) :( :o 8O :? 8) :lol: :x :P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: :wink: :!: :?: :idea: :arrow: :| :mrgreen: