Le M3 est la première incursion de Shanling dans le petit monde des baladeurs audiophiles, puisque la marque chinoise était  jusqu’à présent spécialisée dans le domaine de l’amplification sédentaire. Concurrent direct des Fiio X5, iBasso DX90, ou encore Hidizs AP100, le M3 est-il en mesure de faire de l’ombre à ses prédécesseurs ? Préambule Avant […]

[Preview] Shanling M3

Le M3 est la première incursion de Shanling dans le petit monde des baladeurs audiophiles, puisque la marque chinoise était  jusqu’à présent spécialisée dans le domaine de l’amplification sédentaire. Concurrent direct des Fiio X5, iBasso DX90, ou encore Hidizs AP100, le M3 est-il en mesure de faire de l’ombre à ses prédécesseurs ?

20150414_130315


Préambule

Avant toute chose, je tiens particulièrement à remercier Audiophonics qui, au travers du partenariat avec Tellement Nomade, nous a prêté ce baladeur.

Ceci est une « Preview », c’est à dire une présentation visant à décrire de manière aussi complète que possible les caractéristiques et fonctionnalités d’un produit, suivie d’un retour d’impressions. J’attire l’attention du lecteur sur le fait que ces impressions sont basées sur une utilisation d’environ deux semaines, ce qui n’est sans doute pas totalement suffisant pour qualifier ce qui suit de test en bonne et due forme.

 

Caractéristiques

  • DAC Cirrus Logic CS4398
  • Fonction DAC USB
  • Amplification : AD8610 & Buffer BUF634 (1 par voie)
  • Filtrage par OPA2604
  • Réponse en fréquence : 20 Hz – 20 kHz
  • THD+N : <0.004%
  • Puissance de sortie : 300 mW sous 32 Ohms, 16 mW sous 300 Ohms
  • Impédance : 16 – 300 Ohms
  • Ecran TFT 2.4″
  • 8 Go de mémoire interne
  • Mémoire externe : Micro SD jusqu’à 64 Go (non fournie)
  • Entrée : Micro USB, ligne
  • Sortie : Casque (amplifiée), ligne (non amplifiée), optique Jack 3.5mm
  • Batterie : 3600 mA/h
  • Autonomie : 9 heures
  • Dimensions : 125.5x69x21mm
  • Poids : 220 g
  • Couleur : Argent ou noir
  • Câble USB A vers Micro USB fourni

Positionnement tarifaire : proposé par notre partenaire à 388 euros, le M3 est un peu plus cher que le Fiio X5 (350 euros), mais mieux placé que le iBasso DX90 (450 euros). L’écart de prix est en revanche plus important avec le Hidisz AP100 (299 euros).

Packaging

Livré dans une élégante boite en carton noir, le baladeur est particulièrement bien protégé dans un écrin de mousse. À noter que Shanling, en matière d’accessoires proposés, fait plutôt moins bien que ses concurrents en ne proposant ni housse, ni protection d’écran, ni d’autres câbles qu’un banal cordon USB.

Conception et interface

Entièrement en aluminium, le M3 est pour tout dire un objet intrigant : un peu plus grand que le X5 jusqu’alors le plus imposant de ses concurrents, il offre un niveau de finition bien plus abouti, qui, associé à une esthétique plutôt originale avec son joystick décentré, lui donne de faux airs de gros Zippo. Sa structure avant est dépourvue du moindre bouton de commande, nous faisant presque regretter qu’il ne soit pas doté d’un écran un peu plus vaste. A noter enfin que Le M3 est globalement agréable à manipuler grâce à un poids finalement contenu et à des cotés légèrement creusés favorisant la préhension.

Reste que ce qui compte vraiment pour animer le M3 se situe en haut à droite sous la forme d’un petit joystick finement cranté qui centralise toutes les fonctions indispensables à tout baladeur – à savoir le réglage du volume (la molette dotée de 60 pas est particulièrement précise), la navigation dans les dossiers, les changements de pistes et les différents réglages possibles. C’est incontestablement une trouvaille à la fois originale et pratique qui rendra les manipulations à l’aveugle d’une simplicité enfantine. A noter tout de même que le décentrage du joystick sur la droite du baladeur n’est pas des plus judicieux pour les gauchers.

20150414_130247

Le M3 est doté d’une interface simple, logique, complète et dépourvue du moindre bug ; fort d’un port Micro SD, d’une mémoire interne de 8 Go, d’entrées et de sorties lignes et optiques, il offre une autonomie d’une dizaine d’heures et sera capable de lire une très grande variété de formats audio.

Ne lui manquent à ce stade que la présence d’un égaliseur (mais le M3 propose un réglage graves/aigus plutôt bien fichu), et une fonction de lecture sans blanc dont on peut imaginer qu’elle pourrait être proposée lors d’une future mise à jour.

20150414_130621

Et le son dans tout ça ?

Le M3 propose une restitution à la fois musicale, naturelle et équilibrée, qui se rapproche de ce que peut offrir le Hidizs AP100 (les deux lecteurs partagent d’ailleurs la même puce de décodage Cirrus Logic, que l’on retrouve aussi chez iRiver). Plus clair que le charnu X5, moins précis sans doute que le DX90, le M3, tout en finesse et aération, supplante ses concurrents pour ce qui concerne la justesse de ses timbres.

Basses

De prime abord discrètes, elles offrent au final au baladeur une belle assise, à la fois profonde et maîtrisée, ainsi qu’une très bonne dynamique.

Médiums

Indéniablement le point fort du baladeur, valorisant les voix et les guitares notamment, à la fois fins, détaillés et articulés, ils contribuent largement au charme de la restitution du Shanling.

Aigus

Clairs mais sans sibilance aucune, les aigus offrent au M3 une signature à la fois aérée et précise, qui ne semble jamais métallique ni agressive.

Scène sonore

Difficile de prendre en défaut le M3 sur ce point, la scène proposée est vaste, plutôt bien étagée, et le niveau de séparation des instruments est cohérent. C’est indéniablement l’un des points forts du baladeur, qui sur ce plan fait au moins jeu égal avec le Hidizs.

Puissance

Le M3 est un baladeur nomade plutôt puissant. Il fait, grâce à son niveau de gain réglable, au moins aussi bien que le X5 et le DX90 et bien mieux que le AP100, il est à ce titre tout à fait capable de conduire correctement des casques sédentaires d’impédance moyenne.

Conclusion

Original dans sa conception, particulièrement bien pensé en matière d’ergonomie, le M3 offre une restitution sonore de premier plan. Plus équilibré qu’un Fiio X5, plus fun qu’un iBasso DX90, plus puissant qu’un Hidizs AP100, le Shanling M3 ne souffre finalement que de l’absence de quelques accessoires qu’offrent ses concurrents et d’une taille un peu plus imposante ; rien qui ne l’empêche en tout cas de se faire une place parmi les meilleurs baladeurs actuels.

7 réponses à “[Preview] Shanling M3

  1. Merci Jxh pour cette preview… Bien que faisant confiance à ton expertise, je reste cependant très dubitatif sur l’aspect pratique de la molette ! Par ailleurs, en aveugle dans la poche, l’écran ne devrait pas être un souci, pour le gaucher comme pour le droitier…

  2. La coquille concernant les gauchers et l’usage à l’aveugle est corrigée ; merci de ta vigilance.
    Pour le reste c’est effectivement une question d’habitude, mais c’est vrai qu’il me semble plus pratique de n’avoir qu’un seul poste de commande ici le joystick, plutôt que pleins de boutons comme c’est le cas avec le AP100 et le X5.

  3. Merci pour le review JXH. En quelques années c’est fou ce que la production de Daps a pu se diversifier..il faut suivre ! Heureusement qu’il y’en a qui font le boulot.

  4. Je viens de me faire prêter un M3 et avant de poster mon test, j’ai l’impression qu’on est sur la même longueur d’onde. Il me faudra du temps et beaucoup de disques pour affiner mais la musicalité du machin est réelle.
    A suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

:D :-) :( :o 8O :? 8) :lol: :x :P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: :wink: :!: :?: :idea: :arrow: :| :mrgreen: