Le casque ALPHA DESIGN H118 est le premier casque lancé par Alpha desing. Il se trouve que derrière cette marque se trouve un spécialiste en connectiques et câbles haut de gamme qui n’est autre que Furutech. Les connecteurs et câbles Furutech sont d »expérience parmi le top de ce qui se trouve sur le marché […]

[Test] Alpha Design Labs H118

 

Le casque ALPHA DESIGN H118 est le premier casque lancé par Alpha desing.

Il se trouve que derrière cette marque se trouve un spécialiste en connectiques et câbles haut de gamme qui n’est autre que Furutech. Les connecteurs et câbles Furutech sont d »expérience parmi le top de ce qui se trouve sur le marché pour des réalisation sur mesure à coté de marques comme Neutrik ou encore Viablue…

Nous allons donc voir si un spécialiste en câblage et connecteurs est capable de produire un casque abouti.

1) Les caractéristiques:

Coté caractéristiques on est face à un design fermé relativement compact et réalisé dans un plastique qui semble solide. Le tarif de ce casque est compris entre 230 et 280€.

Le casque dispose d’un câble détachable de bonne facture avec une fiche XLR 3pins qui ressemble fortement à une switchcraft coté casque ce qui est un très bon point.

Le principe de cable détachable avec mini-xlr se retrouve notmament chez AKG (K271/171/240…) et Audeze (LCD3/2)

Coté connecteur jack on trouve un jack 3.5 avec adaptateur 6.5mm dévissable. Le câble est du même type de ce que l’on trouve chez Beyerdynamic par exemple. De qualité correcte compte tenu du prix du casque sans être ultra haut de gamme hormis la fiche xlr assez rare.

Le Design des cups est particulier en forme de triangle et toutes les oreilles ne s’y logeront pas avec la même facilité. Le confort est cependant correct, en grande partie grâce à des pads en mousse assez souples et à mémoire de forme.

Un bon point pour une utilisation nomade ou transportable, le casque se replie complètement , un peu à la manière d’un Audio-Technica M50. L’utilisation sera plus aisée en nomade qu’un Beyerdynamic DT770 ou un Custom one pro par exemple. Il est de plus fourni avec une petite housse en plastique/vinyle de transport

« Le câble détachable standard du H118″

Coté technique on trouve:

  •  20Hz à 20,000Hz en bande passante, soit comme d’habitude une indication réservée à conforter le novice dans son achat.
  • 68 ohm pour 98dB à 1mW mesuré à 1Khz : soit un casque avec une impédance relativement faible, un rendement moyen/bas.
  • Le casque est donné pour 200mW maximum. Il faut en conclure que le casque sera assez facilement drivable pour n’importe quel ampli sédentaire et devrait; grâce à son impédance et son rendement, produire un résultat correct sur une source nomade de bonne qualité ou avec un petit DAC/ampli dédié.
  • Le casque intègre des hp de 40mm qualifiés de « neodymium dynamic drivers » sur la fiche technique soit quelque chose de classique et correct depuis les 2-3 dernières années pour un casque full size. Ces haut parleurs sont recouverts d’un triangle de mousse et plus de la mousse des pads sans doute pour filtrer le son et obtenir une signature particulière.
  • Le casque pèse 245g sans le câble ce qui est relativement léger et du en grande partie à l’utilisation de plastique.

2) Le son:

Le Casque Alpha Design H118 est un casque au caractère particulièrement affirmé.

Il est doté d’une bonne isolation et d’un format encore assez compact il pourra être utilisé en nomade.

C’est un casque à la signature fondamentalement descendante. Ce choix surement volontaire donne une ligne directrice qui résume à elle seule à toutes les caractéristiques de restitution du H 118.

Globalement le registre grave est très en avant. Cela peut paraître artificiel pour quelqu’un qui a l’habitude d’un son flat. A mes oreilles la restitution n’est pas naturelle dans le grave et l’on a une sorte de loudness permanent enclenché au port de ce casque.

Pour autant cela n’est pas forcément déplaisant. Le grave est en effet bien exécuté, sans distorsions et avec une texture et une résolution de très bon niveau pour un casque fermé. L’impact est relativement préservé et l’on n’a pas un phénomène de flou dynamique dû au niveau du registre grave qui viendrait trop perturber l’écoute.

Le rendu est dynamique. Le coté descendant associé à un casque clos procure un bon impact.

Le restitution du bas medium et du médium est vraiment plaisante et les voix se détachent assez bien. Les voix masculines ont du corps. Globalement le bas medium est un point fort de ce casque et j’ai rarement vu mieux sur un modèle fermé si l’on fait abstraction des compromis qui en découlent.

Du coté des points qui m’ont semblé vraiment positifs sur ce casque, il y a une profondeur de la restitution assez importante et supérieure à la moyenne des casques fermés.

Les synthés ont une bonne matière/substance et globalement les divers sons disposent d’une bonne texture notamment les snares et autres percu/drums qui vont chercher dans le bas medium. Ces drums sonnent « fat » et cela procure une bonne sensation.

Les panoramiques sont aussi très précises sur ce casque ce qui rend l’expérience assez vivante et compense un soundstage assez compact et une scène proche de l’auditeur.

Au niveau des limites de ce casque, le haut médium souffre du choix de restitution de même que le registre aigu. Certaines lignes rythmiques n’auront pas la brillance qu’elle devraient avoir et seront restituées avec un son légèrement mat ce qui peut être agréable sur certains genre musicaux mais un peu terne sur d’autres. Plus gênant pour moi, certains détails sont très fortement atténués par le courbe descendante notamment certaines voix doublées ou certains pluckeds et petits effets qui deviennent quasi-imperceptibles.

J’ai pu entendre ce phénomène sur plusieurs morceaux que je connais sur le bout des doigts. Alors est-ce mon habitude de casques très haut de gamme et à la résolution importante ou bien un message légèrement tronqué …

L’essentiel du message est malgré tout préservé et quelqu’un qui n’a pas un parc de casques haut de gamme important n’entendra pas la différence.

Sur les genres électroniques: House/prog et Techno ou Trance la prestation est de bon niveau et le casque assure.

Il faut dire qu’en raison de son caractère descendant ce casque est particulièrement idéal pour des genres tels que le rock, le métal, le punk, les genres scène et core.

C’est définitivement un casque à conseiller pour les personnes qui apprécient ces styles. L’écoute sur ces styles est vraiment engageante, fun et moins fatigante. Il permet de pousser le niveau d’écoute.

« Il ne m’étonnerai pas qu’il devienne une référence en fermé pour les genres rock-métal-scène-core…. »

Ok donc pour les métalleux, Les bass heads de tout poil et également les amateurs d’électro.

Par contre, les amateurs de classique, de prestations acoustiques, d’orchestre ou de petite formations, voir de musique indie n’y trouverons selon moi pas vraiment leur compte et il y a des modèles plus adaptés à ces divers genres.

Comparaisons: 

H118 et Beyerdynamic DT770 pro: Le DT770 bien que descendant dans l’extrême aigu est plus modéré et coupe moins court que l’H118.

De ce fait le DT770 conserve logiquement plus de détails dans les hauts medium et l’aigu. En revanche la profondeur du H118 est légèrement supérieure dans le bas medium.

Le Medium et le grave du H118 sont plus en avant. L’impact des deux casques reste satisfaisant. Le DT770 donne un soundstage plus développé.

H118 et ATH W1000X:  Ok le facteur de forme n’est pas le même mais j’avais envie de comparer le H118 à un casque fermé de haut niveau.

Le W1000X est destiné à une écoute en intérieur et je n’ai pour le moment vu personne dans les transports parisiens avec un W1000X.

Coté son le W1000X affiche une signature plus équilibré malgré son rendu en V. Le soundstage est plus large et ce casque est très impactant. Le H118 est moins impactant plus rond et beaucoup plus descendant ce qui réduit là encore la perception des aigus. Agréable sur certains genres ce caractère ne se prête pas à tout. Globalement le W1000X offre une solution beaucoup plus polyvalente pour des écoutes en intérieur.

ATH ESW9 VS H118: L’EWS9 est également un casque assez descendant et chaleureux (façon Audio Technica). Le confort est inferieur sur l’ESW9 de même que l’isolation (conception supra). Considérant un prix relativement similaire je dirais que l’H118 est supérieur du point de vue résolution et profondeur je recommande donc ce dernier. Pour développer plus en avant je dirais que l’ESW9 n’offre pas la même précision dans le grave et le bas médium et n’étage pas les différents sons dans l’espace comme l’H118 à la capacité de le faire (dans la limites des courbes respectives). L’ESW9 se défend avec un medium de bonne qualité, une finition de très bon niveau et une compacité qui le rend plus facile à transporter.

Sennheiser HD25 VS H118:  Le HD25 est un casque plus impactant que l’H118 et qui propose un peu plus d’extension dans l’aigu. En revanche le grave coupe plus court sur le HD25 (plus sec) et le bas medium est moins profond. Les deux casques disposent de leurs atouts. Le Hd25 propose un rendu du medium/haut medium coloré mais assez précis tandis que l’H118 se focalise sur les fréquences inférieures. Le confort est à l’avantage du H118. L’isolation est bonne sur les deux casques. Il faut ici comparer si la polyvalence du H25 vous tente malgré l’aspect clamping. L’H118 offre une alternative intéressante avec une isolation de bon niveau et un caractère affirmé.

Skullcandy Aviator, Marshall Monitor…  VS H118:  Il est intéressant de voir comment les casques d’entrée de gamme ont généralement tous une scène assez étroite et un caractère descendant. Face à ces modèles le H118 conserve le coté descendant mais avec beaucoup plus de précision, de profondeur et de qualité dans le registre grave et bas médium.

Pour les utilisateurs désirant faire évoluer leur équipement il y a une upgrade intéressante à opter pour le H118 tant sur le plan confort que sur le plan sonore.

 

Conclusion:

En conclusion c’est un casque de très bon niveau pour une première « release » du fabricant.

Ce premier casque dispose d’une identité forte, il est spécifique mais des fois il vaut mieux un casque spécifique très bon sur un type de musique qu’un casque polyvalent et sans personnalité.

Les personnes qui écoutent majoritairement les genres Metal, rock, pop  devraient apprécier.

J’ai plutôt apprécié le coté dark et descendant de ce casque qui réduira la fatigue que l’on peut avoir sur certains types de musique par rapport à d’autres casques très clairs et analytiques.

Les utilisateur nomades peuvent également y trouver leur compte avec un facteur de forme intermédiaire et des articulations qui permettent de replier et ranger le casque facilement .

 Topic Forum dédié: http://www.tellementnomade.org/forum/viewtopic.php?f=94&t=6039

2 réponses à “[Test] Alpha Design Labs H118

  1. Bonjour,
    Intéressé par ce casque vu sur le site de Audiophonics, qui est une société à laquelle je fais a priori confiance, je suis cependant hésitant à le commander, après avoir lu votre test.
    En effet vous indiquez que ce casque, en raison de son traitement des médiums hauts et des aigus est plus tourné vers le rock, le métal, la pop.
    Bien que j’aime toutes les musiques, j’écoute plus souvent du jazz, du blues, de là soul, de la chanson française, de la musique Trad et aussi du classique. Le Métal, l’électro, ne sont pas pas tasse de thé.
    Je cherche donc un casque qui soit :
    1) fermé: pour ne pas gêner mon épouse lorsqu’elle bouquine à côté de moi
    2) correspondant aux types de musiques ci-dessus énoncés
    3) si possible avec un câble détachable
    4) entre 100 et 200€
    5) du type « nomade », non pas tant pour etre écouté « en mobilité » que pour pouvoir être ecouté à partir d’un iPad ou de mon téléphone (dont je ne connais pas les caractéristiques audio, c’est un Blackberry Z10) et, en sédentaire, à partir d’une carte DAC Audiophonics connectée sur un Raspberry diffusant Qobuz)
    6) circumaural
    Mon fils, qui est musicien et qui mixe beaucoup, me conseille le Beyerdynamic DT770 Pro.
    Il m’a fait écouter un casque selon lui proche de ce DT770 et j’ai plutôt apprécié ce que j’ai entendu… et le prix! Le point qui me retient encore un peu est l’absence de cable détachable. Sinon j’ai vu quelques articles sur le Senneheiser HD25 et sur le TAM2 de AIAIAI.
    Qu’en pensez-vous?
    Je vous remercie par avance pour vos conseils.
    Cordialement,
    Cassius

    1. Le DT 770 me parait adapté à votre utilisation. Le coté descendant de l’alpha design risque de trop perturber l’écoute sur du Jazz. Le DT 770 n’est cependant pas parfait non plus. Il serait intéressant de tester les nouveaux Beyerdynamic DT 1770 mais le prix est un cran au dessus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

:D :-) :( :o 8O :? 8) :lol: :x :P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: :wink: :!: :?: :idea: :arrow: :| :mrgreen: