Dans la continuité de la gamme AD, l’Audio-Technica AD900X est un casque ouvert de la dernière série lancée par le groupe Japonais Audio-Technica. Mon exemplaire de test  provient d’amazon.jp. Lors d’un passage au « Parisian store » d’Audio-Technica (11, rue des pyramides) j’avais discuté avec le distributeur, très sympa au passage, qui m’avait alors permis d’écouter la […]

[test] Audio-Technica AD900X « Engagement et précision »

Dans la continuité de la gamme AD, l’Audio-Technica AD900X est un casque ouvert de la dernière série lancée par le groupe Japonais Audio-Technica.

Mon exemplaire de test  provient d’amazon.jp.

Lors d’un passage au « Parisian store » d’Audio-Technica (11, rue des pyramides) j’avais discuté avec le distributeur, très sympa au passage, qui m’avait alors permis d’écouter la nouvelle gamme avant qu’elle ne soit disponible à la vente (il n’avait reçu que les exemplaires de démo). J’avais alors pu comparer directement AD900, AD1000, AD2000 avec l’AD900X et l’AD1000X.

La gamme Audio Technica classique est structurée comme suit: AD300, AD500, AD700, AD900, AD1000 et AD2000 plus une édition spéciale l’ad AD1000 rpm.

La nouvelle gamme reprend ces codes et on trouve: AD500X, AD700X, AD900X, AD1000X et AD2000X

« La nouvelle gamme Audio-Technica »

1) Les Tarifs: 

L’AD900, qui est la précédente itération, se trouve aujourd’hui à prix réduit dans les 229€ mais était fréquemment trouvable dans les 300€ à son heure de gloire.

Le prix français (j’exclus l’import car même si mon AD900X vient du Japon, il y a un risque de frais de douanes) de l’AD900X est situé dans les 300€-350€.

Dans la gamme de prix 200-400€ on commence à trouver un ensemble de casques ouverts relativement haut de gamme et intéressants, avec par exemple en vrac:
– Les versions Edition des DT990 et DT880 chez Beyerdynamic (+/-230€).
– Les HD600 (+/-250€) et HD650 chez Sennheiser (+/-330€)
– Le Shure SRH 1440 (330€)
– Le Sony MDR MA900 (+/- 220€)
– Les Grado Labs SR225i (240€) et SR325i (390€)
– Les AKG Q701 (+/- 300€)
– Les Audio Technica AD900 (230€) et AD1000 (380/400€)

2) Les caractéristiques:

L’Audio Technica est un casque ouvert, avec une paire de drivers de 53mm, ce qui le place parmi les drivers les plus gros du marché avec le HD800 Sennheiser (56mm), quand la plupart des marques utilise actuellement des drivers de 40mm (Beyer serie DT par exemple) voire moins.
Quelques marques comme Sony commencent cependant à utiliser des drivers de 70mm par exemple sur le Sony MDR-XB1000. Tout est relatif forcément et le diamètre du driver en soit ne fait pas tout.

La bande passante annoncée est de 5 – 35,000 Hz, Ok ……   surréaliste comme beaucoup.

Impédance: 38 ohms. Assez faible et on arrive à avoir du niveau avec des appareils type DAP, Smartphone, Ipod et autres … Mais niveau de sonie ne veut pas forcément dire dynamique ou qualité

Puissance maximale admissible: 1,000 mW. Malgré l’impédance faible cela montre un casque assez gourmanD et c’est gage d’un gain probable en dynamique avec des amplis qui envoient du jus.

Rendement: 100db ici aussi assez élevé.

Ces caractéristiques montrent un casque relativement easy à driver.
On obtiendra un niveau raisonnable en sortie d’un ipod, d’une tablette ou d’un smartphone, mais la case ampli est selon moi nécessaire pour arriver à quelque chose de vraiment bon de même que la qualité de la source/DAC.
L’avantage est une versatilité plus importante qu’un casque de 250ohms bas rendement et il pourra servir en occasionnel sur une source mobile.
A l’inverse, des casques comme les DT770/DT880/DT990 250 et 600ohms par exemple devront toujours être amplifiés pour pouvoir sortir quelque chose. Ne parlons même pas du Sennheiser HD650 qui est très exigeant sur la source et l’amplification. Cela peut souvent se traduire par de la diaphonie ou un son anémique sur les sources d’entrée de gamme.

Poids: 265g très léger et on le sent peu sur la tête.

Câble de 3m, au look assez cheap, je dirais dans la veine de ce que l’on trouve chez Beyerdynamic ou autre Sennheiser. Le point positif est qu’il est assez léger et flexible. Je pense qu’un mod doit être possible pour le remplacer par quelque chose de plus sédentaire   .

Quelles évolutions entre AD900 et AD900x ?

Les wings ont été redessinées et sont beaucoup plus confortables que les anciennes séries, elles sont plus ajourées, plus flexibles et permettent une inclinaison avant arrière.

Le placement des drivers a été ajusté (inclinaison). Je pense que les drivers sont également légèrement modifiés dans leur réponse par rapport aux précédents.

Le design des cups et de l’arceau a été uniformisé sur toute la gamme avec des grilles alvéolées ouvertes dès les AD500X alors qu’auparavant les grilles étaient couvertes d’une mousse noire à cellules ouvertes (AD500/700/900).

Les pads sont également renouvelés. Ils sont en velours microfibre et disposent d’une inclinaison (un peu à la manière d’Audeze sur ses LCD2/3). Ces nouveaux pads sont très confortables. La sensation est comparable aux pads Beyerdynamic. Le cercle interne est plus proche de l’oreille, mais l’épaisseur et l’appui sont modérés.

Je dirais que le clamping est légèrement plus faible que les Beyerdynamic Série Pro qui sont déjà des casques au clamping acceptable pour des écoutes durant plusieurs heures.

Seuls les haut de gamme AD1000X et AD2000X proposent un câblage en Y et un arceau métal sur le AD2000X.

 

3) Le son : 

« Clarté, transparence et précision »

La grande force de l’AD900X est d’offrir l’expérience d’un son très détaillé sur tout le spectre.
Le casque donne une sensation de clarté et de précision qui n’est pas obtenu au prix d’une agressivité dans le médium ou l’aigu comme sur d’autres modèles.

La signature sonore de ce casque fait dans le flat, avec des basses présentes et maîtrisées mais pas trop en avant, un médium efficace, présent et clair sans être « in your face » et des aigus également présents peut être avec une très légère emphase qui renforce le coté aéré.

Le niveau de résolution est très important, vous entendrez la moindre petite saturation, les queues de reverbs, les pistes de voix doublées et globalement toutes les subtilités d’un enregistrement. On peut le classer dans les casques dit « full range ».

Les timbres: les timbres des voix sont très bons, de même l’AD900X excelle sur les cordes, les pluckeds et autres petits sons électroniques plus ou moins aigus qui apparaissent cristallins et très bien restitués.
Les pianos sonnent justes et sont beaux. Globalement je dirais que les timbres sont de très bon niveau très liquides et organiques dans le médium-aigu où on a vraiment cette sensation de relief, qui est par exemple l’apanage de certains casques Grado haut de gamme.
Le tout est exécuté par les ingénieurs japonais dans une maîtrise et un compromis de non-agressivité qui m’a positivement surpris.

Le soundstage est très bon également. Dans la moyenne haute des casques ouverts/ semi-ouverts. On perçoit tous les effets latéraux ou panoramiques avec une précision drastique, n’importe quel delay ou reverb sera audible et possible à suivre dans sa longueur.
Le placement incliné des drivers comme sur le Sennheiser HD800 ou les derniers Beyerdynamic Tesla participe beaucoup à donner un soundstage large et réaliste.
On se rapproche de la configuration d’enceintes monitors en triangle face à l’auditeur.
C’est une bonne chose, car pour quelqu’un venant du monde des enceintes, la latéralisation trop prononcée de certains casques me gène.
Je trouve donc l’approche d’Audio-Technica plus réaliste par rapport à un rendu sur enceintes. L’expérience est différente de ce que l’on peut avoir par exemple sur les séries DT de Beyerdynamic où les drivers ne sont pas inclinés.

La dynamique est dans la bonne moyenne mais ce n’est pas le casque qui atteindra la meilleure dynamique facilement. Il faudra, à l’image d’un K701, lui adjoindre un ampli avec une forte capacité de courant donc plusieurs centaines d’euros à prévoir/lâcher/investir pour atteindre le « point break » de ce coté.

Les basses : ceux qui recherchent de la surdose ou qui ont l’habitude d’un registre grave ultra amplifié seront potentiellement déçus. Ce n’est pas le casque qui a la meilleure descente dans l’infra grave. Un Audeze LCD3 ou un HD800 font mieux.
Audio-Technica a travaillé cette partie. L’AD900x est beaucoup plus fun par rapport à l’AD900 originel qui manquait de grave et on a un grave bien défini et bien texturé.
Cependant, on est plutôt dans une restitution maîtrisée et par analogie hifi on parle de grave avec un haut degré d’amortissement.
L’extension et très propre et on entend les nuances d’une ligne de basse sans problème, ou encore le volume d’un kick/bass précisément, mais il n’y a pas vraiment le « rumble » ou l’infra grave que certains casques proposent/reproduisent dans leur rendu.
Probablement un choix d’équilibre et de signature d’Audio Technica, mais pour mes goûts perso j’aurais encore un peu relevé la courbe dans l’infra grave et peu être une petite augmentation de quelques db dans le registre grave.
Mais il n’y a pas vraiment de sensation de manque en fait, tout cela est très satisfaisant et doit pouvoir aisément être ajusté pour mes goûts avec l’ampli ou la source adaptée.

4) Comparaisons:

« Quelques uns des casques utilisés pour ce test »

Par rapport au HD800 de Sennheiser qui est pour moi la référence actuelle en terme de casque ouvert :
On est très proche sur le plan du soundstage avec peut être une perception 3D un peu moins développée car le HD800 a une habilité à vraiment donner l’impression que certains sons sont situés assez loin à l’extérieur du casque. Disons que l’AD900 donne également cette sensation mais avec une distance un peu moins élevée. Au niveau de la descente dans le grave je dirais que le HD800 descend un tout petit peu plus dans les dernières octaves et que bien amplifié, il donne une texture un peu plus précise. L’AD900X me semble un poil plus feutré dans les aigus et il n’y a donc pas un gap si énorme en terme de sonorité même si le match tourne forcément sur l’ensemble à l’avantage du HD800 dans l’absolu. Très bien donc au regard du prix.

Par rapport au DT990 pro 250ohms : J’ai beaucoup de mal à départager un vainqueur clair ici. Les deux casques sont très confortables, très ouverts et très précis sur tout le spectre; Je dirais que le DT990 a un registre grave/extrême grave un peu plus présent ou relevé. La restitution des panoramiques est d’un niveau similaire. L’appréciation du soundstage est différente et peut être légèrement à l’avantage du AD900X si on souhaite une présentation dans l’espace type enceintes monitors et à l’avantage du DT990 si on souhaite quelque chose d’un peu plus lointain et latéral/séparé. Dans les deux cas, on a des casques de haut niveau en termes de restitution avec des courbes de réponse assez justes.
Le DT990 est très dur à driver, pour arriver à son plein potentiel il faut sortir les amplifications sédentaires à plusieurs centaines d’euros tandis que l’AD900X est un peu plus polyvalent de par sa faible impédance (encore que tout est relatif comme je l’ai expliqué).

Comparé à l’ancien AD900 et à l’ancien AD1000 : Je trouve l’AD900X supérieur à ces deux précédentes itérations.
Nullement que l’AD900 et l’AD1000 soient de mauvais casques mais quelque part ils manquent de personnalité par rapport à l’AD900X. L’AD900X retient le son aérien et la définition de ces deux casques en ajoutant un gain en relief dans le médium et l’aigu et en corrigeant le manque de présence dans les graves.
Il est également plus confortable au niveau des wings et des pads, cela est flagrant lorsque porté juste après l’AD900.

Par rapport à ma référence en entrée de gamme le Superlux HD330 moddé : Le médium est très en avant sur le HD330. Plus proche que sur l’AD900X, le kick est plus mis en avant. Il y a une emphase dans les registres bas médium et grave qui est très fun et ne bave pas.
Je dirais que ces deux casques sont complémentaires. Le HD330, malgré son très bon rendu des panoramiques, perd face au AD900x sur la profondeur de soundstage et la sensation de largeur et d’ouverture que ce dernier procure dans les registres médium / aigu. La précision est d’un poil inférieure sur ces registres car l’AD900X est vraiment chirurgical.
Le HD330 reste plaisant et propose une approche différente avec une signature plus centrée sur les registres graves et une présentation légèrement descendante assez reposante. Je ne m’en séparerai pas et cela reste un casque tout à fait écoutable juste après.

J’enrichirai surement cette partie comparaison mais cela demande beaucoup de temps car j’attends de pouvoir passer plus de temps avec certains Grado haut de gamme, idem pour les Audeze LCD2-3 qui même si l’on est plus du tout dans la même gamme de prix ont une approche très différente qui mériterait d’être développée si on veut réaliser une comparaison par rapport à des flagships.
Concernant le Sennheiser HD650, je trouve le AD900X légèrement plus intéressant pour mes goûts personnels même si là encore il faudrait voir sur différentes amplifications et faire la somme des + et des -.

Conclusion: 

« An outstanding performer in terms of Clarity, Transparency and precision »

Pour conclure, je dirais que l’on est en présence d’un très bon casque ouvert.
L’Audio-Technica AD900X est engagent, transparent et doté d’une scène sonore très large qui regorge de détails.
Un médium qui a du relief et qui est très défini.
Comme tout casque sédentaire il demande une mise en œuvre appropriée pour un fonctionnement c’est à dire prendre le temps de trouver l’électronique adaptée (Ampli + DAC) et disposer d’une pièce d’écoute avec un bruit de fond minimal.

Je suis très satisfait de cette évolution de la série AD de chez Audio-Technica. Les défauts de l’AD900 originel sont rectifiés et on a un casque plus fun et plus confortable.
C’est un casque que je recommande si vous voulez investir dans un premier casque ouvert sédentaire, ou bien-sûr enrichir la population d’un parc existant avec un bon élément.

Certains casques comme le DT990 pro seront sensiblement moins cher à l’achat mais beaucoup moins polyvalents en terme d’amplification et il faudra souvent mettre au moins le prix du casque dans un ampli dédié. Avec l’AD900X on obtient déjà de très bon résultats sur des sources modestes ce qui permet de démarrer et d’avoir un gain ultérieur à l’achat d’un ampli.

Voici quelques repères: 

Fabrication: 

Son: 

Confort: 

Rapport qualité/prix: 

5) Développement technique: 

« Sources et matériel de test »

Le casque de test avait environ 60h d’utilisation au moment du test. Le casque sorti de boîte sonne un peu anémique et il faut le laisser tourner quelques jours pour que le registre grave se développe et que les aigus s’ajustent. La réponse n’est ensuite que pur plaisir. Pour mon processus de rodage je n’utilise pas de bruit rose/blanc ou de sinewaves. J’utilise diverses sources à très bas volume (minimum) avec une playlist de titres que j’écoute habituellement et je laisse tourner le casque durant des périodes d’une dizaine d’heures sur celle-ci.

Pour ce test j’ai utilisé les diverses sources que j’avais de disponibles, de l’ipod shuffle à un DAC carte son EMU 1616 en passant par l’ipod nano, le Samsung Galaxy Note ….
Si on obtient sur toutes ces sources un niveau satisfaisant, il en va autrement pour la qualité perçue. Par exemple, sur un ipod shuffle le son semble congestionné, manque de séparation et de soundstage.
La carte son EMU envoie déjà environ 150mw à 40ohms donc on obtient quelque chose de beaucoup plus équilibré. La séparation est très bonne ce qui est dû à un bon DAC intégré et la scène est vivante.
Avec 1000mw admissibles l’idéal reste d’utiliser ce casque avec un ampli qui permettra notamment d’obtenir encore plus de dynamique et de niveau dans les graves.

 

« L’AD900X dans un environnement home-studio ? »

Sur ce type d’utilisation mixage/mastering. Je dirais pourquoi pas, car le AD900X a une très bonne capacité à détecter les saturations sur certaines prises ou certains enregistrements dans le médium aigu que j’avais rarement vues jusqu’à présent. Les clippings laissés ou les légers dépassements sont perçus avec une sanction immédiate pour l’ingénieur.
La précision et la résolution dans le médium et l’aigu sont parfaits pour ce type d’usage.
Le soundstage très large et le positionnement précis dans l’espace sont aussi un grand atout de ce casque et faciliteront le travail de ceux qui n’ont pas un setup très performant en termes de représentation de la scène sonore coté enceintes.

Benjamin Lasserre, le 29/04/2013

2 réponses à “[test] Audio-Technica AD900X « Engagement et précision »

  1. Merci pour le test et surtout cette petite partie a propos de son utilisation en home studio. Hésitant entre la version ouverte et fermé j’aimerais savoir si tu as tester l’impact de l’environnement de travail sur l’écoute avec ce casque ouvert et si il est possible d’écouter ou de produire avec sans être trop dérangé par des voix ou quelqu’un qui regarde un film a côté par exemple ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

:D :-) :( :o 8O :? 8) :lol: :x :P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: :wink: :!: :?: :idea: :arrow: :| :mrgreen: