Le M31 est un écouteur de type semi-intra-auriculaire de la marque Meelectronics, Meelectronics est une entreprise américaine qui est principalement connue pour ses intra M6 d’un très bon rapport qualité-prix. Sur le site de Meelectronics il y avait un programme de test et il suffisait de répondre au questionnaire en indiquant le modèle qu’on désirait […]

Test du Meelectronics M31

Le M31 est un écouteur de type semi-intra-auriculaire de la marque Meelectronics, Meelectronics est une entreprise américaine qui est principalement connue pour ses intra M6 d’un très bon rapport qualité-prix.

Sur le site de Meelectronics il y avait un programme de test et il suffisait de répondre au questionnaire en indiquant le modèle qu’on désirait tester, parmi les 3 choix proposé j’ai choisi le M31, annoncé sur le papier comme ayant un son « spacieux » et des basses améliorées…

Etant curieux de nature et ayant déjà conseillé à des amis les semi-intras Meelectronics (notamment les M2P offrant un rapport qualité/prix exceptionnel : 14.99$ pour des écouteurs avec micro intégré et un M6 que j’ai conseillé à un ami et que j’ai pu tester brièvement), j’ai choisi le M31 car dans le passé j’ai eu des Soundmagic PL30 et j’avoue que j’étais curieux de tester de nouveau une paire de semi-intras à moins de 50$.

Pour le moment les seuls écouteurs qui me restent sont mes fidèles Hifiman RE0 qui ont un son très détaillé et des aigus affutés mais qui ont aussi tendance à devenir ennuyeux à la longue sur certains morceaux nécessitant un certain impact dans les basses fréquences..

Le M31 tout de métal vêtu :)

Bien que positionné dans une gamme de prix économique le M31 ne fait pas « cheap » du tout, une robe en métal de couleur noire et argentée (il existe d’autre coloris), le corps de l’intra est assez long, le fil est plutôt stylé et semble solide : gaine transparente et torsade à l’intérieur, avec un jack coudé, de ce côté là rien à redire, ça à l’air robuste et la finition inspire la confiance.

Spécifications :

  • Driver: 9.0 mm dynamic drivers
  • Housing: Metal with two-tone color scheme
  • Frequency Response: 15Hz – 20KHz
  • Sensitivity: 96 dB
  • Impedance: 16 ohms
  • Maximum Power Input: 30 mW
  • Connector: 4 pin 3.5mm gold plated 90° plug
  • Cable: Designer black 130 cm cable (51 in) with attached shirt clip
  • Accessories: 4 sets of silicone ear tips (small/medium/large; bi-flange), clamshell zipper case
  • Compatible Accessories: Comply T-400 foam ear tips
  • Warranty: 1 year
  • Dimension: 0.25 in. H x 0.3 in. W x 0.7 in. L
  • Ship Weight: 0.75 lb

Du côté des accessoires on trouvera la notice, la « pince chemise » déjà installée sur le fil et la désormais habituelle mini-sacoche ronde à fermeture éclair que l’on trouve souvent pour ranger les écouteurs.

On trouve aussi une paire d’embouts de chaque taille : (S,M,L) ainsi qu’une paire de double Flange (que j’ai utilisé pour le test car ils permettent un bon sceau avec le conduit auditif).

Bref un bundle assez complet, de nombreux concurrents proposent une offre similaire mais c’est devenu une norme à présent chez tous les constructeurs «sérieux».

Utilisation :

La forme un peu allongée de ces semi-intras ne provoque pas de gêne et la tenue dans l’oreille est ferme, (à condition de prendre un peu de temps pour tester les embouts qui vous conviennent le mieux).

Au niveau du port de ces semi-intras je dois noter que le fil est comme d’habitude chez Meelectronics très silencieux, je dirais même que c’est un modèle du genre : en position fil en dessous on entends très peu de bruit quand le câble entre en contact avec les vêtements et fil par dessus l’oreille c’est le silence plat… un bon point qui comblera les adeptes de « l’écoute en mouvement » :).

Le son :

Pour le test j’ai principalement utilisé le M31 avec le Cowon U5, la playlist était très éclectique et j’ai préféré rendre un avis plus synthétique sur le son en général, décrire le rendu sonore morceau par morceau est un exercice assez fastidieux et pour des raisons pratique je réserve ce traitement aux casque « Full-Size ».

Ce qui frappe en premier c’est le volume relativement bas de ces écouteurs, la sensibilité annoncée est de 96db soit assez en dessous par rapport aux standards habituels, rien de grave cependant il suffit de monter un peu plus le volume que d’habitude et c’est réglé, même sur un smartphone (testé avec un iphone 4G et un HTC Wildfire c’est OK) mais je pense que ça pourra poser problème sur les baladeurs avec un bridage sur le volume tels que les Sony…

Scène sonore : les M31 rendent bien l’impression de différentes couches sonores qui composent la musique, c’est même assez frappant, j’ai même vérifier deux ou trois fois mon baladeur pour voir si il n’y avait pas d’effet 3D activé, certains sons sur les côtés semblent venir de loin et les voix se détachent bien mais sur certain morceaux elles restent un poil en arrière par rapport aux RE0.

Sur la plupart des morceaux orchestraux ou avec des choeurs ça donne un effet très intéressant, une impression de profondeur que je n’ai retrouvé qu’avec les casques « Full-Size », pas de doute la scène sonore des M31 est assez particulière, en tout cas bien différente des autres intras qu’on trouve dans cette gamme de prix.

Mais attention scène sonore élargie ne signifie pas non plus que le son est très aéré, le son semble légèrement congestionné, mais bon, on est pas sur des intras qui coûtent des centaines d’euros non plus, c’est un peu normal à ce niveau, sur les PL30 aussi on retrouve cette sensation de manque d’aération.

Basses : Bon alors là aussi pas besoin de beaucoup tendre l’oreille pour comprendre que les basses sont là sur le M31, et il y en a beaucoup, les basses sont légèrement « Boomy » mais pas au point de rendre le son désagréable, ça ajoute surtout de l’impact, mais elles sont assez bien définies et ne traînent pas exagérément, la qualité n’a pas été délaissée.

Médiums : Les médiums ne sont pas un modèle de détail et de définition mais ils se défendent bien, ils sont très légèrement en retrait niveau volume, avec une tendance à être un peu relégués sur les côtés sur les morceaux où l’image stéréo est déjà un peu élargie par le mixage.

Aigus : Là c’est un son plutôt mat ou sombre, pas de brillance dans les aigus, pas d’éclat non plus, ça ne monte pas trop haut mais ce n’est pas non plus étouffé, mais les hautes fréquences n’ont pas ce rendu « plastique » ou artificiel que l’on peut trouver chez certains intras dans cette gamme de prix.

Isolation : De ce côté là le M31 assure le service minimum, ce n’est pas mieux qu’un PL30 de chez SoundMagic, d’un autre côté avec de la musique on entends pas les bruits ambiants ni même les autres personnes qui nous parlent.. bref, c’est dans la moyenne des intras de cette gamme.

Niveau de détail/sonorité : Les basses mordent un peu sur les bas médiums et ne contribuent pas à la clarté du son mais ce n’est pas non plus flagrant, les médiums sont corrects et les timbres sont respectés, pas de sonorité artificielle à déplorer, même sur du metal je n’ai pas ressenti cet effet de coloration trop marquée qui dénature souvent certains sons de guitare.

La définition est quand même pas mal du tout pour des écouteurs orienté Basse, et la scène sonore élargie permets de discerner facilement les différents instruments qui se détachent assez clairement les un des autres, ceci permet d’avoir une sensation de détail satisfaisante malgré les basses très présentes.

Conclusion :

Bon alors je pourrais reprendre le plus et le moins de ces écouteurs et me contenter de cela mais je pense que cela ne leur rendrait pas justice, je vais plutôt essayer de trouver à qui pourrait convenir ces M31.

Les possesseurs d’intras haut de gamme peuvent déjà passer leur chemin, à moins que la curiosité ne vous pousse à collectionner les écouteurs ayant des signatures sonores très différentes (j’en connais qui ont 4 ou 5 paires d’intras).

Ceux qui ont déjà une paire de semi-intras milieu de gamme et qui ont un certain goût pour les basses apprécieront certainement ce M31 qui n’oublie pas de fournir un son correct dans les autres fréquences, la largeur de scène sonore sera un plus indéniable sur les morceaux recourant à de grands ensembles d’instruments (synthétiques ou pas), que ce soit sur du métal symphonique, certains OST, ou de la musique techno/ambient, l’effet de spatialisation étendue est assez saisissant et rajoute de la profondeur.

Mais je pense que les M31 séduiront plus particulièrement ceux qui utilisent quotidiennement des intras « basseux » premier prix et qui désirent monter en qualité sans pour autant subir un énorme changement dans la signature sonore (mais avec des basses mieux définies), bref, un genre d’EP-630 sous stéroïdes avec une finition beaucoup plus haut de gamme.

Personnellement j’ai bien aimé le son de ces M31, comme je l’ai dit au début du test je suis habitué au son froidement chirurgical de mes RE0 et je suis assez critique sur les semi-intras utilisant une signature sonore différente de celle que j’affectionne (j’ai une préférence pour le son ayant un rendu « monitoring » et plutôt froid).

Et malgré le côté basseux des M31, j’ai apprécié en premier la scène sonore élargie et le fait que les autres fréquences ne soient pas trop délaissées en terme de qualité, ces jugements sont aussi en rapport du prix, mais pour moins de 50$ je trouve que l’on en a pour son argent, et la qualité de la finition est clairement à l’avantage de ces semi-intras.

+ Qualité générale (Finition + Fil)

+ Scène sonore plus étendue que la moyenne

- Basses un peu trop prononcées à mon goût

note

Nous rappelons que les appréciations sont à remettre dans leur contexte. Niveau gamme du produit, prix pratiqué, public visé. Il n’est pas conseillé de comparer les notes de deux produits différents. Cette note est à titre d’information pour un produit donné dans une gamme bien précise. Nous vous conseillons plutôt de lire attentivement le test dans son intégralité.

Vous pouvez laisser vos commentaires à la suite du test ou sur notre forum.

Une réponse à “Test du Meelectronics M31

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

:D :-) :( :o 8O :? 8) :lol: :x :P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: :wink: :!: :?: :idea: :arrow: :| :mrgreen: