[TEST] Fiio E7 , DAC et AMPLI nomade

Hop, reçu hier midi, mon Fiio E7 et son line out, le L7. C’est bien, mais ça donne quoi une fois branché? Comme d’habitude ce test est une copie, vous trouverez l’original sur ampowerhead.  :love: (oui c’est de la pub, mais j’assume :angel: ) Tout d’abord une petite présentation de Fiio : Fiio est un constructeur chinois qui s’est fait connaitre par un petit ampli nomade, le Fiio E3. De...

Hop, reçu hier midi, mon Fiio E7 et son line out, le L7.
C’est bien, mais ça donne quoi une fois branché?

Comme d’habitude ce test est une copie, vous trouverez l’original sur ampowerhead.  :love:
(oui c’est de la pub, mais j’assume :angel: )

Tout d’abord une petite présentation de Fiio :

Fiio est un constructeur chinois qui s’est fait connaitre par un petit
ampli nomade, le Fiio E3.

De la forme d’un iPod Shuffle première génération, cet ampli avait fait sensation car il proposait de très bonnes performances pour son prix : 7$…soit 5€!
Il permettait de driver des casques de type Full Size pour un prix modique et proposait un son étonnement bon.
Bien sur pour 7$, le E3 n’avait pas d’interrupteur et aucun réglage. De plus il fonctionnait sur une pile AAA. Mais franchement, même à ce jour il n’a pas de concurence.

Puis vint le Fiio E5, (dont je fais le test ici) l’évolution, reprenant toujours le design d’un iPod shuffle, mais seconde génération cette fois-ci.
Coque en aluminium brossé, finition exceptionnelle pour 20$, une sortie plus propre que le Fiio E3 et une batterie interne, un réglage bass boost et un bundle très complet.
Bref, cet ampli était un killer pour son prix, et permettait à tout un chacun d’essayer un ampli nomade pour “troifoirien” sans pour autant sacrifier la qualité.

Etonnement, Fiio n’a jamais vraiment fait mouche en Chine, alors qu’internationalement leur présence est beaucoup plus marquée.

Désormais, la gamme Fiio est complète, et leur marque connue et reconnue.
Ils proposent donc en plus du E3 et du E5:

-le Fiio E7, ampli portable et DAC (en test dans cet article)

-le Fiio E9, un ampli casque sédentaire, sur lequel on peut brancher le Fiio E7 pour obtenir un combo efficace

-le Fiio E11, un ampli casque portable, meilleur que le E7 en terme d’amplification pure, mais dépourvu de fonction DAC

-le Fiio A1, un ampli pour haut-parleurs.

Et voila pour la gamme d’amplis.

Présentation

Première rencontre: Le Fiio E7 est un ampli qui bénéficie d’une réalisation et d’une finition exemplaire. C’est simple on a l’impression de voir un mini iPhone 4. Monobloc, tout de noir vêtu, il impressionne et ne laisse clairement pas indifférent.
J’ai même été surpris de la réaction de certains qui s’étonnaient du prix si faible de l’objet (oO)
On est très loin du “made in china” comme on se l’imagine, les bordures sont usinées avec soin, le poids est équilibré, les vis arrières sont de type torx, les boutons n’accusent aucun jeu…
Vraiment je suis bluffé.

“Déjà vu.”
SOUS TOUS LES ANGLES: Le dos du E7 ainsi que ses bords sont en aluminium brossé noir, la façade elle est en verre et laisse transparaitre l’écran Oled quand celui-ci est sollicité. L’écran nous informe du volume, du mode d’equalizer choisi, de la charge de la batterie et du mode utilisé.
Line in/USB in/DOCK

Sur la tranche gauche, 2 touches de volume, et 2 touches de menu.
Au sommet, 2 prises Jack du même acabit que le reste, superbe, usinage impeccable et pas de jeu lors du branchement/débranchement
Enfin, la base se voit dotée d’un port mini USB, un Line in et d’une prise Dock.

Un ampli étonnement bien doté donc.

BUNDLE: Non content d’être bien fini, le Fiio E7 propose un bundle vraiment complet. On aimerait voir ce genre d’attention dans des produits plus  “haut de gamme”.
On a donc:

-le Fiio E7 (encore heureux)
-un cable mini-USB
-un cable jack 3.5mm de 1m20
-une housse en silicone ainsi qu’un élastique en silicone, essentiel pour attacher le E7 avec le baladeur
-une housse en synthétique, imitation velours
-un film de protection sur le Fiio E7, et un film de protection supplémentaire!

DES CHIFFRES ET DES LETTRES: Sur ce tableau, on trouve toutes les caractéristiques du Fiio E7, on constate que le Fiio E7 est assez léger, 100g et qu’il possède une batterie interne rechargeable.Niveau taille c’est un mini iPhone 4 en plus épais. 

Les caractéristiques telles que la distorsion semblent excellentes, mais les chiffres sont parfois loin de la réalité, nous verrons de quoi il en retourne après.
La bande de fréquence rendue se targue de monter jusqu’à 100khz, lr problème c’est qu’une oreille humaine ne monte “que” jusqu’à 20khz environ.

La puissance de sortie est impressionnante en 16ohm, mais décroit vite pour être de 16mW pour du 300ohm, cet ampli aura donc du mal à driver les casque à très forte impédance et faible sensibilité, du moins sur le papier.
Par contre pour les intras et les casques à impédance faible c’est bombance.

L’amplification est assurée par une puce Texas Instruments TPA613OA en temps que power amp et une puce analog device AD8692 pour Op amp, on s’attend donc à un son plutôt froid et une basse assez légère.

Le E7 est aussi un DAC 48/16, fonctionnant avec une puce Wolfson WM8740. Un DAC qui s’annonce toutafait respectable donc, cette puce ayant largement fait ses preuves.
Le transfert USB-DAC se fait par une puce TI PCM2706.

Niveau autonomie, on nous annonce 80h ce qui est énorme, nous verrons ce que cela donne en usage réel.

PLUG IT: La mise en marche est extrêmement simple, on relie la source à l’entrée ligne, et on branche son casque à l’une des sorties. On peut même brancher deux casques, hourra !

LOD iPhone rélié au Fiio E7

Sur un pc, deux solutions, soit on branche le Fiio E7 en USB et il est alors reconnu immédiatement comme une carte son usb. Il suffit alors de brancher son casque sur l’une des sorties.

USB

Soit on branche la prise line out sur le dock, et on relie un coté en USB et de l’autre on branche le line out sur l’ampli de son choix(au cas où vous auriez quelque chose de plus consistant).

DOCK

C’est, simple et efficace.

DROIT DANS LES YEUX: un petit paragraphe sur l’écran. A ma connaissance, ce fut le seul (et je crois que ça l’est encore) ampli nomade à être doté d’un écran. Celui-ci utilise la technologie OLED, il produit donc sa propre lumière et consomme moins.
Le pitch est fin et l’écran se révèle très agréable à utiliser, pour ceux qui connaissent, on retrouve à peu près l’expérience d’un Creative Zen V.

Par contre, l’utiliser en plein soleil est simplement impossible. Tout d’abord, les écran OLED, de part leur technologie sont tout simplement illisible en plein soleil, et de plus la façade du Fiio étant en verre, on a un double effet kisscool.
Donc oui l’écran est une bonne idée, oui sa technologie est excellente, mais pas au soleil…

MENU

GARÇON? LE MENU: alors le Fiio E7 dispose d’un menu, ce qui n’est pas commun pour un ampli nomade. Bien évidemment on peut régler le volume, de 0 à 60.
Mais on peut aussi régler le Bass-Boost. 3 niveaux sont proposés, et pour une fois, ils sont assez bien réglés. Utiliser le mode 1 ou 2 apportera réellement un plus dans l’écoute avec un registre grave plus étendu sans pour autant sacrifier les aigus.
Je déconseille par contre le mode 3, qui lui commence à dénaturer la musique en mettant beaucoup trop les basses en avant… Une vraie Boom Box.

Les autre réglages proposés sont:

-VOL MEM, si ON le E7 se rallumera avec le dernier volume utilisé, sinon il se mettra automatiquement à 10
-KEY LOCK, comme son nom l’indique, le E7 verrouillera l’utilisation des touches pour éviter d’appuyer sans le vouloir sur les touches de volume. (30-60 secondes)
-USB CHG, pour définir si le mode USB charge le E7 ou pas…(je ne comprends pas son utilité mais bon)
-SLEEP, permet de définir une durée au bout de laquelle le Fiio E7 s’éteint (10-90 minutes)
-MAX VOL, défini quel sera le volume maximal utilisable.
-FW VER, indique la version du Firmware


ERREUR DE JEUNESSE: le firmware du Fiio E7 possède tout de même quelques incohérences, tout d’abord il faut savoir que si l’on active pas le verrouillage des touches, l’écran du Fiio E7 reste constamment allumé. Je ne sais pas si à long terme la dalle marquera, mais c’est tout de même dommage que l’écran ne s’éteigne pas de lui même au bout d’un temps imparti.


AUTONOMIE: la fiche technique du E7 annonce 80h d’autonomie… En utilisation normale avec mes intras, avec le volume oscillant entre 1 et 10 j’ai tenu… 86h o_O Chrono en main…
Depuis la première charge complète, jusqu’à l’extinction par épuisement.

Pour tout dire, le E7 on le recharge une fois seulement, au moment ou on le sort de sa boîte.
Sinon après, on reste sur batterie, et les fois ou on l’utilise en DAC il se recharge automatiquement.
Mais si on utilise un casque vorace, nul doute que l’on sera sous les 80h, mais ça reste tout de même plus qu’impressionnant.

E7 et iPhone 4
LE SON

PROTOCOLE DE TEST : pour le test de ce petit ampli, les écouteurs utilisés seront des 1964-Q de 1964ears, et mon casque Denon, le AH-NC 732.
La source sera mon iPhone 4 en mode line out avec le Fiio L3.
Et en utilisation DAC j’utiliserais mon PC et le Z-5500 de Logitech.

En tant qu’ampli il sera comparé à son petit frère le Fiio E5 et au Firestone Fireye Mini.
En tant que DAC, il sera comparé à ma carte son, une Creative X-Fi Titanium Fatality.

Je l’ai déjà dit mais les tests ne sont pas sponsorisés ou influencés, je le fais juste pour le plaisir et je ne touche pas d’argent.
Mon avis reste subjectif, malgrès toute ma bonne volonté (et oui personne n’est parfait ;)

ROCK IT : dès les premières secondes d’écoutes, on est surpris par la clarté du son. Aucun défaut apparent, la réponse est vraiment précise et la comparaison avec la sortie casque de l’iPhone fait mal…très mal. La sortie casque de l’iPhone parait d’un coup extrêmement “sale”, comme si un voile et des harmoniques inattendues se glissaient dans la musique. “Gross”

Le E7 est aussi d’une grande précision, le son est comme je m’y attendais très neutre, même ne mettant l’égaliseur à 1, la coloration est très peu perceptible, tout comme la distorsion et ce sur l’ensemble du spectre. Par contre j’ai noté qu’il y a légèrement plus de distorsion en USB qu’en LINE IN, c’est très très subtil et ça ne s’entends que dans des rares cas, à 2m24 dans Sunshine par exemple.

Le souffle est quasi inexistant avec mes intras, c’est d’ailleurs un net progrès par rapport au E5.
Nul doute qu’avec un casque Full-Size il soit impossible d’entendre un quelconque souffle.

OH YEAH : après plusieurs heures d’écoute, et passer le premier effet WOW on saisit mieux les saveurs du Fiio E7.
Tout d’abord, par rapport au E5, le son est moins chaud, plus analytique. Jouer avec l’égaliseur apporte un peu plus de chaleur, je recommande le mode 1:)

Mais sur tous les autres points le E7 est clairement supérieur. La musique sonne bien plus riche en détails et micro-détails. La présentation est bien plus naturelle, les instruments glissent et la voix se fait plus “humaine”.
La largeur de scène augmente sensiblement, on est enveloppé dans la musique.
Grosse surprise pour moi et dans le bon sens, très bon sens.

Sur tous les morceaux de mon audiothèque, le gain qualitatif fut sensible. Les nuances et la profondeur du rendu m’ont vraiment fait redécouvrir certaines pistes. Le son est clair, propre, détaillé. Le cross-talk est très bien contenu.
La séparation des instruments est dans cette même veine, excellente.

POWER : Concenant l’amplification en elle-même, les 60 niveaux de volume sont bien dosés. La puce de contrôle du volume est bien maitrisée, la montée est linéaire et très douce. Le Fiio E5 n’avait pas une telle maîtrise et je m’en aperçois maintenant.

Le Fiio E7 n’a jamais saturé durant l’intégralité de mes tests, même à 60. Par contre, avec mes intras je n’ai jamais dépassé 10-12 en volume maximal, et 90% du temps je suis resté à 5-7.

SO ? pour conclure sur la partie amplification, que ce soit sur baladeur ou PC, le Fiio E7 délivre une prestation de haute volée. Une sortie linéaire, une amplification puissante, et un niveau de de détail très impressionant, bref je suis conquis.

Fiio L7: LINE OUT



ET EN DAC ? je branche le Fiio E7 en mode DAC pur cette fois-ci, en by-passant la partie amplification avec le Fiio L7, module qui se branche sur la prise dock.
On l’a vu le Fiio E7 utilise une puce Wolfson pour convertir le signal, de plus c’est exactement la même puce que le iBasso D2. On est donc en droit d’attendre une prestation correcte, même si la puce ne fait pas le DAC.


LAISSEZ MOI DAC : la sortie est en 16/48, mais la résolution est vraiment bonne. Comparé à ma carte son de PC Fixe, il y a encore pas mal de boulot, mais le E7 n’est pas non plus “à la rue”.
Mais comparé à l’iPhone 4, le gain est subtil, mais réel. La résolution est moins brouillonne, plus audio… C’est dur à décrire car ce sont des changements extrêmements subtils mais réels, des petits détails qu’on avait pas entendu à la base, une corde qui sonne plus longtemps, un écho…

Pour mon PC portable, c’est vraiment bien plus agréable et cette fois l’amélioration est immédiatement notable. Plus de souffle, ni de bruit. C’est vraiment le compagnon idéal d’un netbook ou d’un notebook.
Par contre écoutez de la musique bien encodée, le mixage n’est pas de votre ressort, mais un 192kbps, se ressent tout de suite…Ouille

Encore une fois je suis bluffé, et je me pose vraiment la question: “Comment? Comment ont ils pu calé autant de qualité dans un tel produit pour un prix si bas o_O?”

BILAN : il est l’heure pour moi de dresser le bilan. Franchement, j’avais déjà lu des tests du Fiio E7, mais l’avoir en vrai c’est autre chose, c’est un produit au rapport qualité/prix juste hallucinant.
La finition est léchée et ferait aisément passer le E7 pour un produit de la marque à la pomme, les promesses sont tenues et on sent que les ingénieurs ont fait au mieux pour nous sortir un produit exceptionnel.

La partie amplification est de toute beauté et se marie admirablement bien avec mes écouteurs, c’est précis, clair, ouvert et puissant.
Le DAC n’est pas en reste et propose une vértable solution d’entrée/milieu de gamme et apporte une véritable solution au utilisateurs de netbook ou laptop.

Et tout ça pour seulement 70€, soit très très loin du prix d’un combo DAC+Ampli portable normal.
En parlant de combo, je pense que je vais prendre un E9 et un A1 pour voir ce que ça donne avec ce E7. :)

On a donc:

-qualité sonore surprenante
-finition exceptionnelle
-autonomie de 80h (!)
-bundle complet
-prix serré
-écran (bah oui ça compte)
-DAC et Amplification de qualité


dans les mauvais points, en chipotant bien je ne vois que:

-firmware qui devrait être mis à jour pour que l’écran s’éteigne au bout d’un certain temps.


Mais ne boudons pas notre plaisir, le Fiio E7 est tout simplement un produit qui m’a littéralement conquis. Dire qu’il est difficile de repasser à la sortie casque de mon iPhone est un doux euphémisme tant ce E7 a changé ma façon d’écouter…

 

Vous pouvez discuter de cet ampli ici et ici.

A lire aussi :

article lu: 8260 fois
Mots-clés : , , ,