Après le M3 mercredi, Tellement Nomade poursuit la découverte des derniers baladeurs FiiO, sous la plume de Sausalito. Le haut de gamme de la marque est ici à l’honneur avec le X7. Modèle longtemps attendu, le X7 a bénéficié de la politique de communication importante de FiiO avec ses clients, leurs retours étant assez souvent […]

[Test] FiiO X7

Après le M3 mercredi, Tellement Nomade poursuit la découverte des derniers baladeurs FiiO, sous la plume de Sausalito. Le haut de gamme de la marque est ici à l’honneur avec le X7.


Modèle longtemps attendu, le X7 a bénéficié de la politique de communication importante de FiiO avec ses clients, leurs retours étant assez souvent pris en compte dans l’élaboration d’un produit. Pari réussi pour la marque chinoise, qui produit là un baladeur de haute volée, au redoutable rapport qualité/prix (700€) comparé à ses concurrents.

Caractéristiques

  • Processeur Rockchip RK3188 1.4GHz ;
  • DAC Sabre ESS ES9018S ;
  • Formats sans pertes supportés : APE, AIFF, WAV, WMA Lossless, FLAC, ALAC, DXD 352.8kHz, DSD64, DSD128 (.iso, .dsf, .dff) ;
  • Formats avec compression supportés : MP2, MP3, AAC, WMA, OGG ;
  • AOP Burr-Brown OPA1612, Analog Device AD8397 ;
  • RAM : 1Go ;
  • Mémoire (ROM) : 32 Go (extensible jusqu’à 128Go, voire 200Go via microSD) ;
  • Transmission sans fil Bluetooth V4.0 2.4GHz + EDR, WIFI 802.11 b/g/n 2.4GHz ;
  • Impédance Casque recommandée : 16Ω à 300Ω ;
  • Sortie analogique / sortie casque: Jack 3.5mm ;
  • Sortie LINE/Coax : Jack 3.5mm ;
  • Port microUSB 2.0 ;
  • Impédance de sortie: <0.2Ah (32Ω) ;
  • Egaliseur numérique 10 bandes (+/-6dB) intégré ;
  • Contrôle du volume : 120 niveaux par PGA2311 ;
  • Gain : 0-6dB ;
  • Réponse en fréquence : 20Hz-20KHz (+/- 0,1) ;
  • Rapport Signal Bruit : > 115dB ;
  • Niveau Sortie ligne : > 1,47Vrms ;
  • Tension de sortie max : > 5.2Vp-p ;
  • Courant de sortie max : > 250mA ;
  • Capacité de la batterie: 3.7V 3500mAh ;
  • Autonomie : 9 h ;
  • Temps de charge : 4 h ;
  • Ecran tactile 3.97″ / 400x800p 233ppi IPS 16 millions de couleurs ;
  • Boîtier 100% Aluminium usiné CNC anodisé Titanium ;
  • Puissance de sortie 1 : > 200mW sous 16Ω THD <1% ;
  • Puissance de sortie 2 : > 100mW sous 32Ω ;
  • Puissance de sortie 3 : > 10mW sous 300Ω ;
  • Poids : 220g ;
  • Dimensions : 130x64x16.6mm.

Présentation, ergonomie et interface

Il y a peu à dire sur la présentation, qui est dans la norme : la boîte en carton noir comprend le lecteur, un câble coaxial 3.5, un câble microUSB de chargement/synchronisation, deux protections d’écran, un guide de démarrage rapide et un tournevis avec 4 vis pour le démontage éventuel de la carte d’amplification et son remplacement.

La robe et les entrailles

Plus imposant que ses prédécesseurs, le X7 reste maniable et offre une bonne prise en main. Son châssis en aluminium brossé et son poids procurent un sentiment de solidité.

Les tranches de l’appareil offrent, comme toujours, un certain nombre d’éléments :

  • La tranche supérieure est dotée d’une sortie-ligne (line-out) ;
  • La tranche inférieure la prise microUSB et la prise jack 3.5 ;
  • La tranche droite les boutons avant/précédent et pause ;
  • La tranche gauche les boutons volume, On/Off et le logement pour microSD.

X7 - tranche gauche

X7 - tranche bas

Il est d’ailleurs à noter que les boutons physiques ont tous leur équivalent tactile, comme nous le verrons par la suite.

Une des grandes innovations de ce modèle est la possibilité de changer la carte d’amplification. La carte livrée avec le lecteur est l’AM1 ou « IEM standard module ». FiiO prévoit toutefois trois autres modules :

  • L’AM2 (déjà en vente) ou « Medium power module », qui utilise l’ampli-op MUSES MUSES02 présent sur le FiiO E12A ;
  • l’AM3 ou « High power module », prévu pour driver les casques plus exigents ;
  • l’AM4 ou « Balanced module » qui aura une prise Kobiconn 4 pin et une sortie 2.5 TRRS.

X7 - carte démontée

Source : headfonics

Il semble qu’Hifiman ait fait des émules ! Mais cela n’ira pas jusqu’à proposer une batterie amovible, FiiO expliquant que cela aurait nécessité un DAP d’une plus grande taille.

L’écran, les fonctionnalités et l’autonomie

Les choses sérieuses continuent avec l’écran tactile haute définition, qui se dévoile à nous au bout d’une trentaine de secondes.

X7 - face allumé

L’écran d’accueil a un petit air de smartphone et ça tombe bien puisque l’appareil fonctionne sous un système d’exploitation dérivé d’Android 4.4.4. FiiO a toutefois pensé à tout et l’appareil peut se mettre en mode « Pure Music », dans lequel les fonctions Android sont désactivées, hors FiiO music. L’intérêt supposé est de gagner en autonomie ainsi qu’en qualité sonore.

À l’usage, si j’ai bien remarqué un gain d’une heure environ d’autonomie (soit 9h au lieu de 8h), je n’ai rien perçu cependant en matière de qualité sonore. L’autonomie, en passant, est dans la norme des baladeurs audiophiles, sans plus ni moins.

Le FiiO dispose des transmissions Wifi et Bluetooth – qualités toujours notables sur un appareil audiophile – et l’on peut télécharger des applications de streaming via FiiO market place. J’ai pour ma part installé Spotify Premium avec beaucoup de facilité. La sensibilité à la réception est très bonne et le son, quoique moins bon qu’à la lecture de la carte microSD, reste d’un très bon niveau. Il est toutefois à noter que dans ce cas, l’autonomie baisse d’une heure environ.

Côté logiciel, le choix de la musique peut se faire par Titres/Artistes/Album/Genre/Dossier et l’onglet Musique s’ouvre également avec le choix des titres écoutés récemment. On trouve bien entendu toutes les icônes habituelles: favoris, infos, mode de lecture etc…
Le baladeur propose, par ailleurs, un égaliseur à 10 bandes, qui se révèle excellent de par la finesse du réglage et le naturel du résultat qu’il permet d’obtenir.

La fluidité est grande et je n’ai pas eu à regretter de bugs. Il semble que la dernière mise à jour du firmware ait résolu la plupart des problèmes dont se plaignaient, jusqu’alors, les utilisateurs.

Pour en finir avec l’aspect matériel et logiciel, il faut ajouter que le X7 peut désormais faire office de DAC USB.

Note - gramophone - 4,5

Le son

Toutes mes écoutes ont été réalisées avec les intras Noble Audio K10 et Letv All-metal. Je comparerai à l’occasion le X7 avec le Lotoo Paw Gold, le Questyle QP1R et le Hifiman HM 901s, des baladeurs bien plus onéreux.

X7 - K10

Signature et Soundstage

La scène sonore du X7 est d’une belle ampleur dans toutes les directions, bien qu’un peu limitée en profondeur. Elle est similaire à celle du HM 901s, plus importante que celle du Paw Gold, mais le Questyle les surpasse tous grâce à une profondeur et une qualité de placement inégalées.

Le X7 est moins transparent que ses concurrents, moins détaillé et propose une dynamique un peu moins importante, mais reste d’un haut niveau.

La signature sonore semble de prime abord assez équilibrée, mais une écoute prolongée et comparative montre une emphase (relativement) importante des bas médiums, qui a pour effet de proposer un rendu à la fois doux et lisse.

C’est un choix qui se défend et le FiiO X7 s’avère très agréable et jamais fatiguant. Le risque est que le lecteur impose trop sa marque, quel que soit le style musical. Le Paw Gold et le Questyle font à mon sens de même, le premier avec un accent mis sur le corps et le second sur la vivacité. C’est finalement le HM 901s qui laisse le mieux la musique s’exprimer.

Analyse des registres

Les graves ont une grande extension, les sub-basses sont bien présentes, par exemple dans les parties contenant des bassons et des tubas dans la quatrième symphonie de Bruckner. L’impact est bon, le détourage tout autant et le respect des timbres excellents : cela contribue à procurer une bonne assise, empêchant ainsi que la douceur évoquée plus haut ne devienne de la mollesse.

Les médiums offrent une grande qualité de timbres, mais la définition et la transparence pourraient être plus grandes, comme sur le Questyle par exemple, sans tomber dans le côté trop analytique. Les bas médiums sont un peu trop en avant à mon goût. En écoutant « The man comes around » de Johny Cash, j’ai par exemple pu percevoir que les attaques de guitare étaient excessivement lourdes.

Les aigus sont d’une grande finesse : pas de sibilance ni de rugosité. Il semble seulement que le son des cymbales s’émousse un peu vite face à un HM 901s ou un Paw Gold.

X7 - de face - Cash

Il est important de noter que ces impressions concernent la lecture sans égaliseur, l’utilisation de celui-ci permettant d’améliorer nettement le rendu selon le style écouté.

Quelques écoutes

Un titre classique qui permet de juger la qualité d’un baladeur dans la lecture d’un grand ensemble sans instrument solo. Le FiiO X7 s’en sort avec les honneurs, faisant montre d’une bonne séparation des instruments, tandis que les nuances de la partition sont bien perceptibles ; le rendu des cuivres est plein de force et de corps. Le seul bémol serait pour moi ce rendu un peu lisse qui donne la sensation d’un legato permanent. En comparaison, le HM 901s offre plus de transparence et le Paw Gold des cuivres plus impressionnants de vérité.

Ce morceau extraordinaire permet de juger de la capacité à retranscrire la texture et la tension de la voix de Cash, ainsi que celles de l’accompagnement. Le X7 donne un aspect un peu gras à la voix, les attaques à la guitare sont moins détourées, offrent moins de tension et de vitesse qu’avec les concurrents. En contrepartie, le sentiment d’intimité est plus important.

Note - gramophone - 4

Conclusion

Certes, le Questyle offre plus de transparence, de dynamisme et de musicalité. Certes, le Paw Gold donne l’impression de faire corps avec la musique. Et certes, le HM 901s est, en un mot, plus naturel. Mais le FiiO X7 offre un plaisir d’écoute d’un haut niveau avec ce sentiment de douceur et de fluidité qui lui est propre.

Alors quand on songe à son prix accessible, aux surprises que pourront nous offrir les nouveaux modules d’amplification, à la possibilité de bénéficier du streaming, à la facilité d’utilisation et à la beauté de l’objet, le FiiO X7 se révèlera être l’un des meilleurs choix pour tout amateur de musique nomade.

Note - gramophone - 4,5

 


Tous nos remerciements vont à notre partenaire Audiophonics pour le prêt de ce baladeur.


3 réponses à “[Test] FiiO X7

  1. Bonsoir!

    Ai un gros souci sur mon X7, je n’ai absolument aucun son qui sort…, ou disons plutôt que parfois il y a du son, et parfois non…, c’est un peu au petit bonheur la chance…! Je peux avoir du son 1 heure sans problème, comme à peine 10 secondes, voir pas du tout…, c’est un peu agaçant…!

    Ah, et pas moyen de faire de mise à jour…!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

:D :-) :( :o 8O :? 8) :lol: :x :P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: :wink: :!: :?: :idea: :arrow: :| :mrgreen: