Superlux est un groupe Chinois basé à Shanghai qui propose des casques à orientation professionnelle à des prix défiants souvent toute concurrence. Le groupe qui à été fondé il y a une trentaine d’années produit des équipements dédiés au monde du studio et aux professionnels de la sonorisation. Superlux produit également des pièces en OEM pour […]

[Test] Superlux HD330 « The Giant Killer »

Superlux est un groupe Chinois basé à Shanghai qui propose des casques à orientation professionnelle à des prix défiants souvent toute concurrence.

Le groupe qui à été fondé il y a une trentaine d’années produit des équipements dédiés au monde du studio et aux professionnels de la sonorisation. Superlux produit également des pièces en OEM pour d’autres groupes tels que Samson ou encore Beyerdynamic. La venue de Mr Pan Zheng Yuan un spécialiste de la conception de microphones a dynamisé et diversifié le groupe à la fin des années 90.

Parmi ces modèles nombreux sont une réussite en grande partie grâce à la possibilité de les modder à souhait assez facilement. Ainsi le HD681 reprend un design des cups de la même taille que la série akg K 240 ce qui permet l’emploi des pads en velours de remplacement de ces derniers que l’on trouve assez facilement sur le net. Le même schéma s’applique au 668b également compatible avec les pads des AKG K240/K271 series.

Concernant la série HD660 et HD330 le design s’inspire de la serie DT770 / DT880/ DT990 de chez Beyerdynamic et les pads sont donc compatibles.

J’ai pu essayer des modèles comme HD668B et l’HD660 mais le modèle qui se détache selon moi de la gamme est cet HD330 que je vous propose de découvrir ici. Le modèle testé est mon exemplaire qui dispose de diverses optimisations dont un câble sur mesure et des pads en velours du DT770. Je dispose également d’un modèle d’origine pour réaliser quelques comparaisons.

1) Les caractéristiques:

Le Superlux HD330 affiche un design ouvert. La construction est architecturée autour d’un arceau métal qui est selon moi l’un des meilleurs système repris d’une conception Beyerdynamic inaugurée à la fin des années 80.

On a donc un casque très solide. Le plastique des cups est aussi très correct. Rien à redire de ce coté.

Le câble est un modèle assez court et rigide spiralé de type « téléphone ». La longueur est limitée même si la qualité du câble n’est pas fondamentalement mauvaise pour le prix.

Coté pads et bandeau en plastique/mousse recouvert de simili cuir on est sur un feeling synthétique il faut le dire assez cheap. Un peu comme les pads d’origine d’un HD25 de chez Sennheiser ou de certains casques bas de gamme. Le confort est correct pour le bandeau mais les pads sont assez rigide de prime abord.

Ces pads s’assouplissent avec le temps et deviennent plus confortable mais n’égaleront jamais le confort procuré par les pads velours du DT770 (adaptables sur ce casque). La gamme Beyerdynamic  offre un large choix de Pads, du velours du DT770 au softskinn (imitation cuir) du DT770M. Voila une petite source de revenu suplémentaire pour Beyerdynamic. C’est de bonne guerre et cela compense la reprise de leur design.

Coté fiche technique on trouve:

  • 10 – 30.000Hz de bande passante annoncée: comme toujours cela donne une indication sur ce qui peut etre reproduit mais cela s’arrette là. Effectivement sur un test de bande de fréquences on perçoit du 20hz et du 17hz voir plus mais cela ne veut pas dire grand chose.
  • 2 haut-parleurs 40mm néodyme: on est ici dans la moyenne de ce qu’il est correct de retrouver sur du casque full size ouvert de nos jours.
  • SPL max.: 96 dB pour 150 ohm et 100mw  annonce un casque au rendement assez faible. Il faudra idéalement un petit ampli ou une carte son solide pour en tirer parti.
  • 300 g soit un poids correct, on ne le sent pas trop sur la tête.
Le tarif:
On peut parler d’un Tarif « agressif ». Voici quelques casques qui peuvent entrer en compte pour quelqu’un qui éprouve un intérêt pour l’HD330:
Dans la même gamme de prix (26 à 100€ suivant que l’ont le mod ou pas et que l’on paye des frais de port ou pas) :

  • Koss UR 40 ( plus leger mais cable bof, design fragile, pads de base mais abordables (5$), à comparer niveau son)
  • Sony MDR 100/102TV ( construction légère, pas de headband, semble confortable, à comparer niveau son),
  • Le Renkforce rendu ouvert ( cable fin, choix de pads limités, à comparer niveau son)
  • L’AKG K514 ( Un peu plastique, confortable, à comparer niveau son)
  • Le Beyerdynamic DTX-710 (50€ environ)
  • Le Takstar 2050 (40€ environ)

 2) Le Son: 

Le son du Superlux HD330 est très impressionnant. C’est un casque qui a une qualité de reproduction très consistante et rare dans cette gamme de prix.

Une reproduction engageante. Le son est agréable avec un registre Kick bass/bas médium assez emphasé.

La dynamique est assez développée grâce à ce choix et la signature adopte une courbe légèrement en V.
Les voix ressortent malgré cela très bien dessus de même que les cordes grâce à une accentuation de la courbe perceptible dans ces fréquences fondamentales.

Le son n’est pas très voilé et les mediums sont bien présents même si pas autant en avant que sur d’autres casques. Certaines personnes qui ne jugent que par les casques 100% mid centric pourront ressentir un léger manque mais globalement l’équilibre est bon. L’extension dans l’aigu est de bon niveau également ce qui permet d’obtenir de nombreux détails à l’écoute et de conserver la brillance de certains instruments ou certaines rythmiques.

Les synthés et les ambiances sont très bien reproduits, le son est enveloppant et dispose d’un bon relief. Les layers principaux et les drums sont bien définis et détourés. Le rendu est plein, chaleureux sur les musiques chargées en registre grave.

Le soundstage est très correct également. Il y a une bonne sensation d’espace, même si au final la présentation demeure assez proche et n’est pas la plus profonde possible.

Le Superlux HD330 dispose déjà d’une scène assez développée. Le rendu des panoramiques est efficace et participe grandement au plaisir d’écoute sur ce casque.

En somme un casque très agréable à bas volume sur de l’ambient, lounge ou du Jazz car il va bien rendre les nuances dans les voix, les drums et aura un registre grave en avant très agréable.

Le registre grave n’est pas le plus précis lorsque comparé à des casques comme le DT990 ou encore certaines références haut de gamme. C’est une limite de ce modèle; il y a du niveau et une texture agréable mais pas forcement une résolution très importante. Cela reste un peu flou par rapport à des casques analytiques mais ce fait n’est pas forcement perceptible en dehors d’une écoute A/B.

L’important est que le fun soit présent et c’est un très bon choix de restitution pour une écoute détente.

Le casque est agréable sur du rock ou de la pop car les voix passent bien. Les voix sont présentes, sonnent plutôt organique que synthétiques et les textures sont particulièrement riches en substance.

Il faut noter que les reverbs sonnent correctement dessus mais peuvent être un peut artificielles dans leur rendu. Je me l’explique par une certaine compression provoquée par le registre grave et la légère remontée des haut mediums sans avoir une linéarité exemplaire sur tout le registre médium.

Il manque un peu de séparation sur les styles très chargés et l’aigu peut être légèrement fatiguant sur de très longues écoutes si l’électronique n’est pas adaptée mais globalement ici aussi c’est un très bon choix pour de la new wave ou même du métal dans une certaine mesure même si un casque plus descendant peut être préféré.
Ne conviendra pas aux personnes focalisées sur les hauts mediums, aigus car ils lui trouveront un registre grave trop en avant.

Le Superlux HD330 est donc très bien sur de la Pop, Punk, du rock, de l’Ambient, de l’electro mais par contre moins adapté pour du classique ou des genres acoustiques car son soundstage et le rendu des instruments acoustiques limite quelque peu.

 3) Comparaisons: 

J’aligne volontairement ce casque en face de références aux tarifs beaucoup plus élevés afin de mettre en avant son potentiel:

Comparé au Superlux HD668B , l’HD330 est moins ascendant et globalement plus équilibré, moins froid sec et analytique, plus fun et globalement supérieur niveau dynamique.

Du point de vue voix je le préfère sur certains morceaux le au rendu de mon DT990 qui est quelque part plus focalisé sur les aigus, hi hat, drums etc. Le DT990 à un soundstage plus large, des graves plus précis et naturels. L’HD330 affiche de son coté une restitution plutôt tournée vers le fun avec ses graves proéminents. Il dispose d’ une bonne dynamique. Le bas pèche un peut en terme de résolution mais globalement le superlux si il ne joue pas dans la même catégorie reste écoutable et plaisant juste après.

Comparé à des casques comme l’AD900X ou l’AD1000X de chez Audio-Technica, le superlux présente une réponse beaucoup plus creusée dans le medium et n’a pas le standing des casques Audio-Technica en terme de neutralité et de non agressivité dans les fréquences mediu/aigu.

Le  registre grave du HD330, si il n’est pas le plus précis, rattrape au point de vue fun sur les musiques électroniques et certains styles dub ou reggae que les casques Audio-technica qui ont un bas tenu ne vont pas développer de la même manière. Globalement la prestation de l’HD330 est ici encore une fois très correcte.

Comparé à un casque type AKG K701 on est sur une restitution plus colorée et moins flat. L’AKG peut être très light en basses sur certaines électroniques et fondamentalement plus analytique. ce sont des styles de reproduction très opposés.

Comparé à un Fidelio M1, le Superlux affiche un medium différent, plus d’aigus et des aigus plus précis, le bas est plus dynamique sur le Superlux mais ce dernier est globalement moins chaleureux que le Philips à la signature descendante. Le medium du Philips est légèrement supérieur en terme de présentation mais les voix ont un rendu comparable. Les deux casques sont assez confortables.

Conclusion:

« Le SUPERLUX HD330 est un casque auquel j’adhère totalement. »

Ce n’est pas le casque ultime mais c’est une entrée en matière vivement recommandable dans le monde du casque ouvert pour toute personne qui n’as pas un budget énorme et qui recherche une écoute de qualité.

En résumé si vous aimez une petite emphase dans les graves et que vous cherchez un casque dynamique, très fun, bon à bas volume et avec des voix claires foncez !

Les quelques concessions que vous devrez accepter seront un medium quelque peu en retrait mais présent, un soundstage assez compact mais avec des panoramiques précises, une profondeur et une résolution dans la moyenne mais pas exceptionnelles.

Bref si je devrais le qualifier je dirais que c’est un très bon « all rounder » du casque sédentaire polyvalent et abordable. J’ai de plus en plus tendance à poser des standards très hauts en matière de casque du au fait que j’écoute souvent des casques à plus de 1000€ mais j’ai toujours plaisir à revenir écouter cet HD330 assez régulièrement. Comparé à de nombreux casques situés à 200€ et plus il est capable de rivaliser sans problème voir d’être plus efficace sur certains points.

Si vous êtes quelque peu bricoleur vous pourrez également améliorer son rendu de base grâce aux pads Beyerdynamic et à un câblage de meilleur qualité.

 Le materiel:

Testé sur le rack de mon EMU1616 ainsi que sur un ampli NAD utilisé en préampli avec un splitter de casque à 4 sorties. Diverses sources nomades également type galaxy note.

J’ai également pu écouter ce casque sur un DAC Audiolab, un Auralic Taurus, un Lake People G103S, et diverses autres sources lors de meetings.

Il en ressort un casque qui gagne au passage sur un ampli dédié mais qui n’est pas non plus ultra compliqué à driver. Le scaling n’est pas ultra important en raison de la puissance admissible et un ampli à 200€ en tirera son plein potentiel. Reste à le marier à un ampli qui vous procure la signature en adéquation avec le casque et vos préférences.

Concernant ce casque je conseillerais une source avec un soundstage assez large et une bonne séparation. Un medium légèrement en avant peut être un plus.

Il se marie très bien avec la sortie casque de mon NAD C316 BEE. Il se couplera assez bien avec des sorties ampli haute impédance grâce à ses 150 ohm.

Auteur: Benjamin Lasserre le 05/07/2013

8 réponses à “[Test] Superlux HD330 « The Giant Killer »

  1. Bonjour, je souhaiterai savoir si je peux utiliser ce casque avec mon ipod classic ou faut il que j’utilise un amplificateur nomade pour faire l’intermédiaire entre mon ipod et le casque? Merci :D

  2. Avec l’ipod classique le niveau devrait être convenable pour pouvoir utiliser ce casque.

    Bien sur il y a toujours un bénéfice à utiliser un petit ampli dédié.

  3. Bonjour,
    Je me suis a l’époque laissé tenté par le superlux 681B qui faisait la joie des testeurs en copiant donc un akg (avec la qualité de fabrication d’un accessoire de panoplie pour enfant).

    La qualité des pad en skai a été une catastrophe, je n’ai pas pu le garder plus de 5 minutes et il prend la poussiere depuis. Pour moi c’est simplement insuportable. Les pad compatibles valent plus chers que le casque…

    J’ai achete un BEYER DT770 fermé et c’est un confort et une qualité qui me surprennent pour un casque fermé.

    Donc attention au confort, c’est plus important que la qualité sonore : que faire d’un bon casque qui vous dégoute d’avoir quelque chose sur les oreilles.

    Quand au qualificatif « professionnel » c’est destiné à une utilisation INTENSE : donc confort et solidité… Mon superlux et celui-ci ne semblent avoir ni l’un ni l’autre. Je dirais que c’est la contrefaçon du design qui est professionnelle.

    J’ai aussi un sr80i GRADO dont le confort est aussi inférieur au BT770. Il faudrait que je depense 2/3 du prix du casque un coussinet L-Cush pour gagner en confort et en qualité… J’attends un peu de fatiguer les coussinets actuels.

    Alors acheter un casque et des options (pad, cable) pour en arriver à 100 € alors que le vrai mieux fini, plus solide, sans doute pas plus mauvais au contraire, revendable et qui durera deux fois plus longtemps ne vaut pas le double… calcul un peu court-termiste à mon avis…

    Maintenant la mode est d’acheter dix produits pourris plutot qu’un bon dans notre mode de consommation actuel, alors… :roll:

  4. Ping : Headphone Amp
  5. bonjour….déterrage..dsl…

    je voulais savoir (vu que ce casque a une impédance de 150 ohms) si je pouvais en faire un bon usage en le branchant sur mon ordinateur (tour hp) via la sortie casque de mon dac usb muse pcm 2704 ?
    ou devrait-je obligatoirement utiliser un ampli ? merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

:D :-) :( :o 8O :? 8) :lol: :x :P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: :wink: :!: :?: :idea: :arrow: :| :mrgreen: