Notre testeur Space Cowboy vient de se décider à publier sa liste personnelle des meilleurs rapports qualité/prix du moment à ses yeux pour les intras, toute gamme confondue. Qui va-t’on y retrouver ? Qui sera l’intriguant absent ? Voilà un moment que l’idée me trotte dans la tête. Tout découle de ce fichu marché des […]

The Space Cowboy Label Show

Notre testeur Space Cowboy vient de se décider à publier sa liste personnelle des meilleurs rapports qualité/prix du moment à ses yeux pour les intras, toute gamme confondue. Qui va-t’on y retrouver ? Qui sera l’intriguant absent ?

Voilà un moment que l’idée me trotte dans la tête. Tout découle de ce fichu marché des intras qui, beaucoup en conviendront, n’a ni queue ni tête. Depuis quelques années déjà, le marché est en pleine effervescence, des nouveautés arrivent sans prévenir, le chaos règne dans les tarifications et surtout les références changent aussi vite qu’un coyote sur patins à roulettes propulsés par des rockets. Ma position géographique (le pays des sushis et des lycéennes en uniforme) aidant, j’ai eu la chance de  jeter mes oreilles sur des centaines de modèles d’intras, de tous prix, de marques plus ou moins obscures, de qualités sonores à torturer n’importe quel sourd ou du über haut de gamme à faire tirer les larmes de n’importe quel profane de l’audio. Tout ça pour m’apercevoir au final que ce marché est une véritable jungle recélant les pires horreurs ainsi que les plus beaux joyaux, et que ça n’a pas l’air de s’arranger avec le temps, bien au contraire.

Donc le concept est une espèce de feedback évolutif vous présentant les intras offrant, selon mon humble expérience et mes humbles oreilles, les meilleurs rapports qualité/prix dans diverses gammes tarifaires. Ces rares élus, sélectionnés parmi des centaines, auront l’extrême honneur et grand privilège de recevoir le « Label SC ». Attention les gens qui chercheraient une quelconque vérité absolue, passez votre chemin (allô ! on parle d’audio là !). Je précise bien qu’il s’agit de mes coups de cœurs personnels, sélectionnés à partir de mes nombreuses écoutes d’une liste de modèles non-exhaustive, ni plus ni moins. Et je rajouterai enfin qu’aucun feedback, test, article, review ne remplacera jamais une écoute par ses soins (viendez aux meetings, salons etc… !). Malgré mon statut de testeur, je n’ai en aucun cas la prétention de détenir la vérité du dieu audiophile.


Aussi, dernière chose, et pour que ce soit intéressant, un Label SC n’est pas éternel, si un concurrent pointe le bout de son nez avec un intra plus performant mes feuilles de choux et au même prix voir moins cher, je retirerai sans aucune pitié le Label SC de la référence (selon mes critères/goûts/oreilles) devenue obsolète. Afin de se retrouver, je compte classer tout ça par catégorie de prix, dater chaque petits feedback que j’aurai écrits et je mettrai tout cela à jour dès que la découverte d’un nouveau Label SC se fera par votre serviteur.

Catégorie: « je caresse gentiment mon larfeuille »

 

Phillips SHE9700 ou 9710 pour le dernier rebadging>>>environ 2400 yens (17€ à l’heure où j’écris ces lignes)

Image
Voici le premier Label SC de l’histoire ! Ces intras entrée de gamme de chez Philips sont dans les parages depuis un moment déjà. Je dois dire que cela relève du miracle qu’ils obtiennent un Label SC aujourd’hui. Best seller incontesté au Japon, ces intras n’hésitent pas à parfois mettre des gros pains dans la tronche à des intras avoisinant les 100€. En terme de signature, ils sont assez neutres voir très légèrement froids avec un niveau de détails assez étonnant pour cette gamme de prix. Une valeur sûre pour les gens cherchant un son assez rigoureux et en dépensant le moins possible.
Janvier 2014

Sony XBA C-10>>> environ 3200 yens (23€)

Image
Modèle plutôt récent de Sony, qui embarquent un driver à armature équilibrée ! Ce genre de driver se trouve habituellement dans des modèles qui coûtent au mieux le double. Mais ce n’est pas la seule qualité de ces merveilleux intras. C’est un peu l’équivalent chaleureux des Philips. Ils devraient plaire à une grosse majorité de monde. Un gros niveau de performances, pour une signature plutôt du côté fun donc, mais sans excès non plus. Tout arrive à bien rester à sa place avec un excellent niveau de détail et des timbres étonnement justes pour cette catégorie. Ils commencent à bien se faire connaître et à squater les tops 10 des ventes au Japon. Là aussi, j’ai rarement entendu un son pareil à ce prix-là. Je recommande chaudement, même pour les gens qui auraient du matériel plus élaboré, ils joueront un superbe rôle d’intras de secours, ou d’intras pour le sport avec un minimum de compromis. Ils existent en plusieurs coloris en plus, de quoi jouer les fashion victim. Ils méritent donc, sans aucune hésitation un « Label SC ».
Janvier 2014

 

Catégorie: « le larfeuille commence à se méfier »

Ultimate Ears UE400 >>> 57 $ (environ 40€)

Image

On reste ici dans des modèles relativement entrée de gamme. Et ces Ultimate Ears UE400 se montrent des plus remarquables. Ils embarquent un driver dynamique, pour un son plutôt bien équilibré avec un léger côté organique et énergique des plus agréables. Nous sommes ici clairement un cran au-dessus des modèles précédents, et pour plus ou moins 40€, ces UE 400 m’ont beaucoup impressionné. Petits et confortables ils se feront vite oublier dans vos oreilles. A consommer sans modération.
Janvier 2014

 

Catégorie « quelques gouttes de sueurs apparaissent sur le larfeuille »

Audio Technica IM70 >>>environ 11 000 yens (80€)

Image
La nouvelle gamme d’intras d’Audio Technica va faire parler d’elle, je vous le dis. Il y a, en fait, 2 gammes, l’une avec des drivers dynamiques (IM50 et IM70) et l’autre avec des drivers BA (IM01, 02, 03 et 04). Les IM70 embarquent donc un tout nouveau driver dynamique, spécialement conçu par AT pour l’occasion. C’est une grande constante dans ces gammes IM**, le soundstage est juste monstrueusement incroyable d’aération, de réalisme (son hors tête) et de cohérence. Je suis plutôt habitué à avoir ce genre de soundstage sur des produits valant au mieux 500€. AT nous fout donc une grosse claque dans la gueule déjà là-dessus. L’IM70 a une présentation du son des plus funs. Les basses tapent fort et font taper du pied. Avec les IM70 je ne serais pas étonné de vous voir danser dans le métro, tant leur présentation sonore est entraînante. Mais là où ils sont vraiment incroyables c’est que le reste du spectre s’avère tout de même parfaitement lisible et très clair. Un gros niveau de résolution est au rendez-vous. J’avais fait des comparaisons directes avec une ancienne référence du son fun, bien plus chère : les Monster Pro Copper. Il n’y a rien à faire sur tous les plans les IM70 leur sont supérieurs à mes oreilles. Ajouter à ça un confort au top du top, en ce qui me concerne, et un câble détachable, nous voilà en présence d’un produit d’exception. Hop ! un gros « Label SC » !
Janvier 2014

 

Audio Technica IM01 >>> 14000 yens (environ 100€)

 

Image
Je continue dans cette fabuleuse gamme IM. Voici un peu la version neutre de l’intra précédent. Les IM01 embarquent un driver BA unique. Une grosse rigueur avec une grosse résolution. Une espèce de ER4S sans les défauts et avec un bon gros soundstage. Il y a quelques mois, avoir autant de performances pour un si petit prix relevait de l’utopie.
Janvier 2014

 

Audio Technica IM02 >>>20 000 yens (environ 145€)

Image
En termes de signature il vient directement se mettre entre les IM01 et les IM70. La présentation est aussi la plus intimiste des séries IM. Ca se traduit par un soundstage un peu moins spacieux mais pas moins cohérent ni moins hors-tête. Les IM02 procureront une écoute très énergique et organique, sans être fatigante non plus. Je relève une très légère coloration des mediums mais rien d’extrême ni dérangeant,  bien au contraire, cela reste au service d’une belle musicalité. Ils me font penser un peu à des « petits SE846 » dans l’approche. Un intra qui m’a procuré un énorme plaisir à l’écoute. En comparaison avec les IM01, on observe un léger bon en avant de résolution, et un effet 3D bien plus marqué. Le son devient plus plein, texturé. Un énorme coup de cœur.
Janvier 2014

 

Catégorie: « je t’éventre le larfeuille »

InEar Stage Diver 2 >>>360€

Image
J’en ai fait le test récemment. Ces intras à 2 drivers BA venant d’un modèle moulé universalisé impressionne. On entre dans des performances qui n’ont pas à rougir face à beaucoup de modèles de plus ou moins 1000€. Je les mettrais facilement au niveau d’un 1964 V6 ou d’un JH13 (ancien) si ce n’est au dessus par exemple. A l’instar des séries IM** d’Audio Technica, un gros travail sur le soundstage a été fourni. Le résultat est assez saisissant. La signature sonore est fort bien équilibrée, tout est à sa place dans des quantités bien dosées. Un très léger pic dans les aigus se fera ressentir, mais rien de dramatique. La qualité de fabrication quant à elle est vraiment au top. Dans cette catégorie de prix-là j’ai rarement entendu aussi bien. Ils ridiculisent des anciennes références comme des SE535, SM64 ou encore W4. Je vous invite à lire mon test complet dessus.
Janvier 2014

 

Audio Technica IM04  >>> 50 000yens (environ 360€)

Image
Voici ce que je considère l’actuel King de la catégorie. Transparence, rigueure tonale, micro détails, soundstage de fou, grand naturel, grosses extensions, texture raffinée … les IM04 viennent mettre la pâtée selon moi à un paquet de moulés haut de gamme. A mes oreilles, ils sonnent extrêmement neutres, équilibrés. Parfaits allrounders ! Par rapport aux IM01 et 02, on gagne encore en résolution, et en soundstage qui fait parti tout simplement de ce que j’ai entendu de mieux niveau intras. Comme un ami m’a dit après les avoir brièvement écoutés : « Non, mais, y a rien à dire ! ». Les personnes cherchant beaucoup d’énergie et/ou de l’intimité dans leurs écoutes, pourront peut-être ne pas y trouver leur compte avec ces IM04 qui bénéficient d’une présentation très légèrement laidback. Pour les autres, c’est du pain béni ! Je retrouve l’excellent confort des séries IM, qui reste ce que j’ai porté de plus confortable en intras. Je sens qu’ils vont le garder lontemps leur Label SC !
Janvier 2014

 

Catégorie: « je tourne doucement le couteau dans la plaie du larfeuille avec un rire sadique »

 

Dans cette catégorie, je vais rechercher le truc en plus, qui va se faire démarquer de la concurrence, le petit machin qui va pousser le schmilblik encore plus loin en termes de réalisme, en termes d’expérience sonore et qui va faire oublier que l’on porte des intras. Après beaucoup d’écoutes de divers modèles dans le très haut de gamme, que ce soit chez JH audio (Roxanne à part), 1964, Earsonics, UE, Canal Works, UM, Ruth, Westone (j’attends leur nouveau très haut de gamme) finalement presque tous proposent un peu la même chose en terme rendu juste avec une réponse en fréquence un peu différente à chaque fois, et quelques petites différences de bidouillages mineurs pour le soundstage. On reste à écouter d’excellents intras, techniquement très probants et efficaces certes, mais des intras. Pas de « wowage » spécifique, pas d’expérience unique avec sa musique, pas de « sur le cultage » qui fait qu’on a la sensation palpable que les musiciens sont avec nous ou d’une présentation encore jamais ressentie ailleurs. Tout cela est difficile à quantifier et j’appellerai donc ça : «le facteur X ». Mais depuis à peu près plus ou moins un an, le niveau de plus en plus élevé de ce facteur X se fait de plus en plus présent, voir pointe même le bout de son nez récemment dans les gammes inférieures (cf: au-dessus ). Donc sachant la tarification dans laquelle on entre, je proposerai ici uniquement des modèles ayant, selon moi, un excellent facteur X, qui proposent quelque chose en plus de véritablement unique,  et ignorerai sans pitié les autres.

 

Fitear ToGo ! 334 >>> environ 100 000 yens  (724€)

Image
Premier moulé très haut de gamme à avoir été universalisé et proposé à la vente officiellement en plus d’avoir ajouté son lot d’innovation technique au passage (tube en titane notamment). J’ai déjà fait un gros test de ces merveilles, n’hésitez pas à le consulter pour plus de détails. Les TG334 ne vont pas être les intras les plus à l’aise sur tous les genres, notamment à cause de basses un peu lentes. Ils vont vous faire goûter à leur pleine dimension surtout sur de l’accoustique. Nous sommes en présence d’intras plutôt chauds, mais avec un raffinement, une articulation, une sensation de plénitude du son, de circulation du son, de sensation holographique absolument remarquable. Le soundstage très spacieux offre beaucoup de volume et une cohérence rarement atteinte. Cette dernière va de paire avec le medium d’une incroyable liquidité, musicalité, texturation. Ca reste un des meilleurs mediums, des plus agréables qu’il m’ait été donné d’entendre. Les timbres quant à eux me priassent d’un grand réalisme. Quand je les possédais, pour toutes ces raisons, ils avaient réussi à me faire délaisser mon T1 (casque que j’adule à un point assez sévère).  Fitear oblige, la qualité de fabrication est juste d’un niveau supérieur à tout ce qui existe. Au final ils restent encore à l’heure actuel certainement un de mes intras, universels et customs compris, favoris.
Janvier 2014

 

Shure SE846 >>> environ 1000$ (750€)

Image
Ces derniers temps on a vu pas mal de modèles très haut de gamme fleurir. La plupart étant issu de modèles customs ont un form factor relativement gros. Les Shure SE846 sont à mon sens les premiers intras universels (4 drivers BA) à avoir un format réellement universel (en gardant le design des autres modèles SE) et à atteindre un tel niveau de restitution sonore über haut de gamme. Un énorme travail à été réalisé sur la texture de ces intras, les basses atteignent un niveau de naturel et une extension assez inouïs. La sensation à l’écoute de ces SE846 rappelle un peu ce que l’on peut retrouver dans certains casques orthodynamiques. Une texture à la fois granuleuse, avec un côté un peu brutal, mais très naturelle et très pleine. Aucun intra, de mon expérience, n’est arrivé à atteindre ce rendu-là. La présentation de l’espace sonore va avoir un rendu un peu plus direct que les TG334 ou des IM04, plus intimiste, mais avec une précision de l’étagement des plans juste redoutable, et une cohérence pas moindre. Tout cela donne un caractère assez enjoué, viscéral, et on tape très vite du pied. Cerise sur le gâteau, la possibilité de changer les filtres des canules afin de jouer un peu sur la réponse en fréquence. 3 filtres disponibles : warm, neutral et bright, de quoi trouver chaussure à son pied. Je recommande personnellement le filtre bright. Dernier bon point, le packaging de la mort qui tue avec la palanquée d’accessoires. Bravo shure pour ce superbe produit, Label SC bien mérité !
Janvier 2014

2 réponses à “The Space Cowboy Label Show

  1. bonjour,
    ou peut on se procurer de ATH IM70 au prix que tu indique (80$), parce que je ne voit rien à moins du double…merci de ton aide

  2. Bonjour,

    J’ai indiqué les prix du pays d’origine de chaque modèle par souci d’équité afin de bien pourvoir repérer la gamme tarifaire « réelle » de chaque intra.
    La conversion en euro est celle lorsque j’ai écrit le compte rendu, ça peut aussi légèrement changer au fil du temps.
    Quoiqu’il en soit, le meilleurs moyen pour en avoir à prix correct reste à priori Price Japan .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

:D :-) :( :o 8O :? 8) :lol: :x :P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: :wink: :!: :?: :idea: :arrow: :| :mrgreen: