Et de trois ! Manwalk aux manettes, pour un nouvel épisode des tops 2015… ou peu s’en faut ! Ed Sheeran – « X »  Album sorti le 20 juin 2014 en Australie et en Nouvelle-Zélande, le 23 juin 2014 dans le reste du monde. Nouvel album pour la star britannique après son premier, « + », sorti […]

[Tops de l’été] Cuvée Manwalk

Et de trois ! Manwalk aux manettes, pour un nouvel épisode des tops 2015… ou peu s’en faut !

Ed Sheeran – « X »



Album sorti le 20 juin 2014 en Australie et en Nouvelle-Zélande, le 23 juin 2014 dans le reste du monde.

Nouvel album pour la star britannique après son premier, « + », sorti en 2011 et couronné de succès.

Fou de scène et de festival en tout genre, aussi à l’aise en groupe qu’en solo, dans des productions électriques énervées ou juste équipe d’une guitare sèche avec laquelle il excelle, ce second opus aurait pu être celui de tous les dangers.

Heureusement, c’est à nouveau une réussite avec les tubes « I See Fire », générique de fin du film « Le Hobbit : La Désolation de Smaug », réalisé par Peter Jackson.

Vous y trouverez la reprise « Make It Rain » de Foy Vance pour la série « Sons of Anarchy »

… ou encore « Photograph »

« Don’t » dont je recommande le duo avec John Mayer.

Mais vous pourrez aussi découvrir le récent hit « Thinking Out Loud ».

Sa carrière est lancée et ses collaborations sont nombreuses (Taylor Swift, John Mayer, participation à l’hommage à Stevie Wonder avec un trio génial composé de Ed Sheeran, Beyonce et Gary Clark Jr)…

Mais l’artiste, certainement un peu épuisé, a prévu de faire une pause en 2016.

À suivre !

On ferme l’intermède pop pour passer aux choses sérieuses désormais, avec deux albums plus jazz, plus en accord avec mes goûts de prédilection.

Terri Lyne Carrington, « Mosaic Project – Love and Soul »

On commence donc avec le dernier opus de la drummer Terri Lyne Carrington, « Mosaic Project – Love and Soul », sorti le 7 août 2015 sur le label Concord Jazz.

top-2015-terri-lyne-carrington

Batteuse de jazz de renom, pourtant méconnue, intervenante au Berklee College of Music, elle est derrière les fûts pour Lenny Kravitz, Stevie Wonder, Herbie Hancock et j’en passe…

L’opus fait suite à « The Mosaic Project », sorti quant à lui le 25 juillet 2011, toujours sur le label Concord Jazz ; album récompensé en 2011 par une Grammy.

Ce sont pour moi deux projets intimement liés, presque indissociables.

Si on retrouve, sur le premier, un casting d’artistes féminins impressionnant (Dianne Reeves, Dee Dee Bridgewater, Cassandra Wilson, Nona Hendryx, Patrice Rushen, Sheila E, Geri Allen, Tineke Postma, Ingrid Jensen, Helen Sung, Gretchen Parlato, et Esperanza Spalding), le second n’est pas en reste avec Natalie Cole, Chaka Khan, Oleta Adams, Jaguar Wright, Valerie Simpson, Nancy Wilson, Chante Moore, Lalah Hathaway, Paula Cole, Ledisi et Lizz Wright.

Plus que des mots, le plus simple est encore de découvrir « les bandes annonces » de ces deux albums ; ça se découvre, ça se délecte, juste du bonhneur…

« The Mosaic Project »

« The Mosaic Project – Love and Soul »

Snarky Puppy – « Sylva »

On continue avec Snarky Puppy – « Sylva », album sorti en 2015 sur le label Impulse.

Mon groupe fétiche du moment. Découvert sur internet il y a peu, je suis devenu instantanément fan, d’autant qu’il a pour particularité d’offrir avec chaque CD un DVD de leur prestation en public.

Groupe de fusion originaire du Texas, basé désormais à Brooklyn, il a pour leader le bassiste Michael League.

C’est un groupe multiforme, composé d’un noyau dur, et qui se réinvente constamment.

Il offre une musique à la fois complexe et mélodieuse, compliquée et accessible, variée et très rythmique.

Beaucoup de leurs musiques peuvent s’apparenter à de véritables musiques de films.

Groupe désormais reconnu et installé dans le paysage du jazz fusion, il remporte même en 2014 – en compagnie de Lalah Hathaway –, le Grammy Award de la meilleure prestation R&B pour leur interprétation de la chanson « Brenda Russell Something », issue de « Family Dinner – Volume 1″.

Sur « Sylva », album entièrement instrumental, Snarky Puppy collabore avec le Metropole Orkest. Il en résulte une véritable bande son de film comme sur les titres « Sintra » et « Gretel ».

Sur « The Clearing » ou « Flight », on retrouve plus l’essence de Snarky Puppy, plus groovy.

Coup de cœur personnel sur cet album, « Atchafalaya » est une piste aux sonorités qui rappellent la Louisiane, avec une forte présence des trombones ; juste excellent !

Un travail audacieux, différent de leurs autres productions, intervenu avant leur nouvel album « Family Dinner – Volume 2″, sorti pour sa part en 2016 !

7 réponses à “[Tops de l’été] Cuvée Manwalk

  1. Superbe petite review musicale Manny !

    Je n’avais pas pris connaissance du dernier opus de R.L. Carrington, je vais donc réparer cette bévue.
    Ed Sherran est beaucoup mieux qu’un chanteur pour midinettes surtout lorsqu’on sait d’où il vient…
    Quant à Snarky Puppy, merci de nous faire partager cette découverte ; c’eût été dommage de s’en priver.

    En résumé : tu devrais t’y coller plus souvent !

  2. Snarky Puppy, excellent groupe!!! Découvert sur TSF Jazz, bloqué sur le périph… Ils ont sauvé ma soirée ce jour-là, avec le morceau Semente (le final de ce titre!)

    Pour le reste, mercy Manny, de quoi adoucir mes mœurs musicales!

  3. Snarky est une vraie claque. Y’a du gros talent dans ce groupe, cette espèce de synthèse entre le classique, le jazz, les sonorités plus électroniques … Wahou. Je m’en vais en récupérer d’autres histoire de creuser un peu mais là c’est du très très bon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

:D :-) :( :o 8O :? 8) :lol: :x :P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: :wink: :!: :?: :idea: :arrow: :| :mrgreen: