Retour à la prose dans la DeLorean parce que les candidats du jour ne sont pas des poètes : grosse semaine avec les annonces des Kef M400 et Colorfly C10, ainsi qu’une tripotée de nouveaux produits dont on ne sait pas encore tout, mais qui promettent ! Fermez les portes papillon & attachez vos ceintures. […]

[Brèves] Marty #55 : Kef M400, Colorfly C10 et un gros lot d’annonces

Retour à la prose dans la DeLorean parce que les candidats du jour ne sont pas des poètes : grosse semaine avec les annonces des Kef M400 et Colorfly C10, ainsi qu’une tripotée de nouveaux produits dont on ne sait pas encore tout, mais qui promettent ! Fermez les portes papillon & attachez vos ceintures.

Kef M400 & M100

Lorsque le fabricant d’enceintes anglais s’est lancé dans le casque, la réaction la plus commune a été de dire « encore un ? ». Pourtant, tous ceux qui ont jeté une oreille sur le M500 de la marque pourront vous le dire : ce casque nomade est loin d’être inintéressant ! Une écoute des plus plaisante avec une sonorité reprenant les habitudes de la marque et un très grand confort (en fonction des têtes, certes) au prix d’une isolation moyenne et d’un prix le mettant en face des ténors du genre.

M400 alongé

Aussi, quand Kef annonce son petit frère, on peut se réjouir. Même si le résultat est moins cossu (et moins sexy à mes yeux) qu’avec le frangin, on ne peut nier un gros air de famille et le casque est plutôt plaisant à regarder. Il semble avoir troqué l’aluminium pour du plastique en ce qui concerne la structure (ce qui permet l’arrivée des couleurs et autorise une baisse du poids de 208g à 175g), mais a conservé les oreillettes perforées à mémoire de forme du M500. Le système de pliage est également repris, ce qui permet de ranger le casque dans la housse fournie dans le bundle (avec l’écouteur avion et le câble compatible iDevices et Android). Bon, après, en regardant les photos du casque plié, on finit par se dire qu’il doit falloir sacrément tordre l’arceau pour que ça marche.

M400 plié

Il est équipé d’un driver utilisant un aimant néodyme et d’une membrane de 40mm (aucune originalité de ce côté-là) et les mesures annoncées par KEF sont assez proches de celles du M500 : une bande passante des plus classiques, de 20Hz à 20kHz, une sensibilité un peu plus basse, 101.5dB contre 103db et une impédance identique à 32ohms.

M400 éclaté

Proposé dans quatre coloris différents (racing blue, sunset orange, deep black et un champagne white qui sera du plus bel effet avec votre iPhone 6 Champagne et vos Wayfarer blanches) à 50£ de moins (200 contre 250), on devrait logiquement le retrouver à la vente dès juin pour un tarif 50€ inférieur à celui du M500 qui, vous l’aurez compris, reste commercialisé (et est désormais disponible en noir ou en blanc, en plus des coloris initiaux).

Du côté des intras, Kef ne bénéficie pas de la réputation qu’il s’est acquise avec le M500, bien que le M200, donc, ne démérite pas. Du côté des intras aussi, en revanche, Kef attaque une gamme plus basse avec la sortie des nouveaux M100.

M100 close-up

Là où le grand frère était équipé de deux drivers dynamiques de respectivement 5.5mm et 10mm, c’est ce seul dernier 10mm qui est présent dans le M100. La bande passante annoncée par Kef (20Hz à 20kHz) nous permet de dire… que cette mesure est complètement inutile sur leurs annonces. La sensibilité est en hausse de même que l’impédance, qui fait un gros bond de 12 à 50 ohms. Cela devrait faciliter l’adaptation d’impédance et le rendre moins sensible au souffle.

M100 en 4 couleurs

Ici aussi, on retrouve des couleurs à savoir, quel hasard, les 4 mêmes coloris que ceux proposés pour le M400 (et le white champagne est toujours aussi clinquant). Ici aussi le prix sera certainement moindre que pour le M200 et ici aussi, finalement, les écouteurs seront disponibles en juin.

Colorfly Classic 10

Colorfly a bien fait d’annoncer son nouveau modèle en mai plutôt qu’en avril, sinon, on aurait pu croire à une blague. Cela faisait longtemps que les amateurs attendaient avec impatience la sortie d’un petit frère (s’il en est un) au mythique C4 Pro. C’est maintenant chose faite avec un C10 qui, nous allons le voir, reprend pas mal des éléments ayant fait la légende du C4

Le premier élément est l’aspect général : le form factor est similaire, avec un dos et des côtés en bois (ou dans un plastique qui l’imite) et un réglage de volume qui prend la forme d’un fader placé sur la droite de la face avant, sous l’écran. Ce qu’on perd en côté steam-punk, on le gagne en simplicité, notamment sur la façade, plus dépouillée et arborant un semblant de molette. La couleur, quant à elle, est indiscutablement plus sobre. L’auteur de ses lignes se permettra d’indiquer qu’à ses yeux, c’est tout autant affreux, mais cela n’engage que lui (les messages d’insultes et menaces sont à adresser en MP, merci).

Colorfly C10 (profil)

A l’intérieur aussi, on retrouve du connu, puisque la puce de décodage est toujours une CS4398, le flagship de Cirus Logic. Nous n’avons pas beaucoup plus d’information sur ses entrailles (puces ou système d’exploitation, mais on imagine qu’on en saura plus sous peu). Tout ce qu’on sait, c’est qu’il est équipé de 32Go de mémoire interne, pouvant être enrichie avec une carte microSD.

Colorfly C10 (face)

Là où on espère vraiment s’éloigner du déjà-vu, c’est au niveau de l’interface : Colorfly avait déjà la réputation de sortir des produits proposant une expérience utilisateur loin d’être optimale à une époque où beaucoup de membres de la concurrence étaient cependant également en retard. FiiO et iBasso ont progressé, comment se comportera le C10, dont le prix supposé de 400$ le place au-dessus des DX90, AP100, X5 et autres M3 qui font le bonheur de leurs possesseurs ?

Plein d’annonces en vrac

Wyred4Sound Ìntimo

La société californienne Wyred4sound est réputée pour deux points : le premier est le bon rapport qualité+fonctionnalités/prix de leurs appareils, avec comme vedettes leurs amplis de puissance à base de modules Ice Power, leur préampli STP-SE et leur gamme de DACs à base de Sabre 9018. L’autre point est le look très « Union Soviétique » de la tôle galvanisée qui recouvre leurs appareils (en gris, c’est atroce, et c’est un possesseur de DAC-2 qui écrit ça).

L’Ìntimo, malgré son nom de gamme de serviettes hygiéniques, devrait faire au moins évoluer ce deuxième point, parce qu’il change beaucoup d’aspect. Après, on se retrouve avec un DAC/ampli basé sur (surprise) un Sabre 9018 et proposant une conception et sortie casque symétriques.

W4S Intimo

La marque annonce qu’elle travaille pour maintenir un prix de vente sous la barre des 1000$. Une chose semble certaine en tout cas : ce n’est pas avec cet appareil que W4S nous convaincra qu’ils savent faire des produits esthétiques.

EarSonics passe au T2

Je rassure les plus parisiens d’entre vous : non, ils ne vont pas prendre le tram pour la défense. En revanche, ils ont adopté un nouveau connecteur pour leurs intras : en lieu et place du connecteur 2pins, on trouve un connecteur T2, appelé ici 360 D. L’avantage est que l’insertion est plus facile et qu’il y a un clic sensible lors de son verrouillage. Tous ceux qui on déjà tordu les pattes d’un connecteur 2-pins seront ravis.

bandeau ES

Nous ne savons pas ce qu’il en est pour l’adoption du 360D sur les intra universels, mais pour les moulés, c’est déjà le cas : en série sur tous les modèles sauf le EM2-ifi, pour lequel c’est en option (facturée 25,08€).

Ayre Acoustics CODEX

Ayre Acoustics est une boite qui, généralement, propose des solutions plutôt rationnelles mais, à mes yeux, présente un marketing difficile à suivre… À l’époque où les drives CD étaient à la mode, ils sortaient un lecteur CD équipé d’une mécanique de lecture de type informatique (lecteur de CD-ROM ATAPI) à 20$ l’unité (la mécanique… le lecteur était 100 fois plus cher) et présentait ça comme une grosse avancée. Là, ils nous disent en gros « Hé les mecs, vous n’allez pas en revenir : on a pris un lecteur PONO, on a retiré l’écran, le stockage, la batterie, on a changé l’alim et on l’a mis dans une grosse boite moche, et on vous vend le tout 1750$ !!! ». Parce que si, ils vendent le CODEX comme une version musclée du PONO.

Ayre Codex

Quand on regarde mieux, on se dit que c’est peut-être moins une arnaque que ça pourrait le paraître : l’utilisation d’une puce Sabre 9018K2M (version nomade) semble un peu mesquine, mais ça reste un très bon DAC, et le boulot sur l’alimentation et les étages de sortie semble conséquent, avec toujours cette conception sans contre-réaction. On trouve une sortie symétrique à la Pono (Sony fait pareil), c’est-à-dire sur 2 jacks 3.5mm. Si ça se trouve, au final, ça vaudra son prix !

LH Labs Geek Out V2+

Vous allez vous dire qu’on commence à abuser avec le running gag LH Labs, mais pour le coup, on a vraiment, cette fois, un nouveau produit, ce que le + du nom ne laisse pas forcément envisager.

Il ne s’agit en effet pas de la version plus qualitative avec les composants triés plus haut-de-gamme (ça, c’est plus l’infinity), mais d’un nouveau produit, avec des fonctionnalités supplémentaires ; si on résume le plus possible : un Geek Out V2 avec une batterie. En trois mots et pas un de plus : un DAC/Ampli nomade. Pour plus de spécifications et plus de mesures, je vous invite à aller lire la Marty #52, qui présente le V2. On trouvera en plus du reste une batterie de 3100mA/h et une compatibilité iOS (nécessité du kit « camera ») plus Android. Vous savez désormais ce qu’apporte le ‘+’.

Geek Out V2+

Si on en croit LH Labs, on obtient ainsi the most capable and powerful battery powered portable DAC ever made (soit : l’ampli/DAC nomade sur batterie le plus puissant et le plus capable du monde). Oui, eux aussi risquent plus de mourir étouffés par leur modestie que d’autre chose. Une dernière information en plus : le prix : 399$ avec l’habituelle offre de lancement, plus qu’intéressante, à 279$.

Astell&Kern AK380

Défiant tous les pronostics qui, en partant d’une arithmétique qu’on pensait infaillible, pariaient sur un AK480 (120×2 -> 240; 240×2 -> 480), c’est finalement un inatendu AK380 qui sera présenté au salon HighEnd de Munich d’ici quelques jours.

AK 380 Annonce

Peu d’informations ont filtré à l’heure actuelle sur l’engin, qu’on devine tout en angles, assez volumineux et surtout monstrueusement hors de prix. On vous en dira plus dès qu’on en saura… plus.

3 réponses à “[Brèves] Marty #55 : Kef M400, Colorfly C10 et un gros lot d’annonces

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

:D :-) :( :o 8O :? 8) :lol: :x :P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: :wink: :!: :?: :idea: :arrow: :| :mrgreen: